Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Nous sommes passés à deux doigts de l’entente à droite
UMP-FN : la gauche fait pression contre une alliance

Les chrétiens doivent se préparer face au danger du "mariage" homosexuel : exiger un débat et un référendum

Résistance éthique est un groupe de réflexion chrétien dans la lignée de ce que prêche Mgr Scola, l’archevêque de Milan. Son but est aujourd’hui de suivre la mise en œuvre des promesses de François Hollande sur le terrain sociétal. Son cofondateur Cyril Brun répond à Famille chrétienne :

"Nous ne vivons pas dans un régime d’exception en France, c’est vrai, et personne ne songe à enfermer les opposants ! Cela dit, certaines lois promises par le nouveau président risquent de façonner pour longtemps la société française. Une loi économique peut être révisée, il n’en va pas de même pour le « mariage homosexuel » ou d’euthanasie. Or, le changement le plus facile à faire – surtout si la gauche obtient la majorité au Parlement – ne concerne pas l’économie, mais ces questions sociétales… Avec le nouveau quinquennat, nous entrons donc dans une période de résistance morale.

Votre volonté est-elle de fédérer les chrétiens en politique ? Peut-on invoquer l’éthique et entamer une démarche partisane ?

Notre objectif n’est pas d’intégrer une tendance politique, qu’elle quelle soit. Notre résistance sera positive : observer les lois en préparation, montrer que d’autres voies sont possibles. Éviter à tout prix que le débat public soit escamoté et les lois votées en catimini. Il est possible aujourd’hui de limiter la casse. Notre ambition est de fédérer toutes les initiatives surgies au long de la campagne.

Avez-vous des chances de réussir ?

L’opinion publique est avec nous. Mais nous souffrons – y compris chez les catholiques – d’un déficit de formation. La présidentielle a montré que les fidèles sont capables de se mobiliser, à condition qu’ils ne démarrent pas un mois avant la fin, ni n’abandonnent trois jours après les résultats ! C’est pourquoi nous voulons fédérer les multiples initiatives qui ont germé pendant la campagne. Le collectif qui va naître aura pour objectif de trouver la meilleure stratégie à suivre pendant le quinquennat."

Sous ce post, HV commentait :

"Le calendrier de passage des lois sur la redéfinition du mariage et l'euthanasie risque de nous prendre de cours - je crois que l'engagement de FH était de les faire voter au mois d'août.

Il faudrait (facile à dire, je sais) nous mettre en ordre de bataille dès maintenant, sans illusion quant à notre efficacité à empêcher le passage de ces lois si la gauche est majoritaire au Parlement, mais en posant surtout des marqueurs pour qu'elles soient réversibles en cas d'alternance.

La question du mariage est particulièrement sensible, et je crois que la CNAFC a raison de prendre l'angle d'un "débat", afin de délégitimer le vote à venir. Je pense qu'il faut aller plus loin: faire campagne pour demander qu'une question aussi grave se décide non par voie législative, mais référendaire. Cet axe:

  • Posera les jalons pour un référendum d'abrogation en cas d'alternance (car soyons réaliste: une majorite législative future ne reviendra pas dessus)
  • Montrera que les défenseurs du mariage n'ont pas peur du peuple, et que les partisans de la redéfinition ne croient pas à leurs propres sondages qui les donneraient majoritaires.
  • Peut faire l'unité entre les opposants, y compris au sein de la droite parlementaire qui - s'il s'agit de s'opposer frontalement au mariage homo - sera très largement aux abonnes absents, ne voulant porter pendant des décennies l'opprobre d'avoir voté contre quelque chose qui sera entré dans les moeurs. Le débat autour de la proposition de loi socialiste sur le sujet a été parlant: aucun poids lourd ne voulait se mettre en avant. Défendre la voie référendaire permettrait de les décomplexer."

Commentaires

maire

OK.

Et du point de vue pratico-pratique ?
Que pouvons / devons-nous faire ?

ID

C'est super, mais attention à nos "ennemis" qui nous lisent... S'ils apprennent notre stratégie...

clovis

Excellente idée: le referendum. Qui prendra l'initiative de lancer une campagne pour exiger un referendum ? Résistance éthique, famille chrétienne ? Il faut un minimum de struture pour lancer une action de cette envergure. Je serais prêt à soutenir l'opération avec mes faibles moyens.

Denis Merlin

Pour se décomplexer parlons un langage de vérité. Ce n'est pas en avançant masqué, mais en disant haut et clair que le mariage est sacré et que c'est une institution créée par Dieu lui-même pour la propagation de l'humanité que nous rallierons les gens. Que s'agissant de chose sacrée, seule l'Eglise a compétence en cette matière. Parce que ce que nous disons est vrai, nous rallierons du monde. Et si ce n'est pas le cas au moins nous n'aurons pas été complices de la destruction de l'humanité.

Nous aurons usé de notre liberté et personne au monde ne pourra nous empêcher de nous servir de notre liberté que Dieu nous a donnée.

Si nous commençons par nous cacher et par abandonner les principes aux adversaires du mariage, inutile de se battre, nous nous serons déjà faits les complices des adversaires de l'humanité.

Denis Merlin

Le "reférendum" risque de donner l'impression que la question du mariage est négociable et que c'est l'homme qui décide, or ce n'est pas vrai. De même que nous n'avons pas demandé à vivre, de même le mariage est chose divine à laquelle il est interdit de toucher. Mettra-t-on au voix la possibilité de perpétrer un génocide ?

Bernard Mitjavile

Une bonne initiative à soutenir et qui permettra de clarifier bien des choses à droite comme à gauche.

ohlala

notre meilleur chance d'éviter cet écueil ce seront les musulmans qui comme à l'ONU s'allient aux Chrétiens en ce qui concerne la morale.
les jeunes aussi semblent réagir au dictat du politiquement correct!

Artemis

Oui, que pouvons nous faire? Car le matraquage a déjà commencé pour endoctriner les ktos. Je suggère de faire un tour sur le dernier billet du blog d'IdG sur La Croix et de voir les citations de Boswel racontant que l'Eglise bénissait des mariages homosexuels au haut Moyen Age...

J'ai fait quelques recherches pour tenter de contrer cette infamie mais il faudrait des "éléments de langage" un peu plus costauds.

Paix aux hommes de bonne volonté

nemo

Le referendum est un argument de campagne électorale qui est balancé aux oubliettes par l'UMPS dès les élections terminées .
Ne nous leurrons pas !

PK

Nos politiciens ont peur des référendums comme de la peste : sur une question sur laquelle ils ne sont pas sûr d'avoir une majorité écrasante, ils ne prendront jamais le risque de le proposer...

résistance éthique

Merci de votre soutien.
Vous pouvez nous rejoindre en nous contactant à l'adresse : [email protected]

Le referendum n'est pas une idée de Résistance éthique, mais nous allons l'étudier.

L'union des chrétiens au-dela des partis, la mise en débat des questions qui nous concernent et la mobilisation seront nos princpales lignes d'action.

N'oublions pas que nous étions 1 million dans les rues de Paris en 1984 ! Personne n'a jamais fait mieux !
Il s'agit de rester mobiliser. Tout va se jouer entre juin et août.

Résistance éthique

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.