Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



"Je veux que la gauche et la droite comprennent que la droite ne gagne que quand elle se droitise"
La première mission du futur Président

Pour prendre du recul : "Je pense que les catholiques français se rendraient coupables d'une grande irresponsabilité en "boudant" cette main qui leur a été tendue"

Reçu par mail (auteur inconnu, contrairement à ce que j'ai pu écrire précédemment) :

"A l'approche des élections, je me permets de vous faire partager, dans le document joint à ce message, un petit exercice auquel je me suis astreint depuis 2010 : répertorier toutes les prises de position du Président Sarkozy en faveur de l'identité chrétienne de notre pays, des valeurs chrétiennes en général et de tout ce qui va avec. Prenez svp 5 mn pour le parcourir : ce n'est pas long.

Comme vous le constaterez vous-mêmes, quelle que soit l'absence de sympathie que peut inspirer la personnalité du chef de l'Etat actuel, quel que soit par ailleurs le jugement mitigé que l'on peut porter sur le bilan de sa politique économique et sociale, il est une réalité qu'il me semble impossible de nier, à moins de malhonnêteté intellectuelle :

AUCUN autre président de la Vème République ne s'est engagé avec autant de conviction dans la défense de principes et de valeurs intimement liés à la religion chrétienne, comme Sarkozy l'a fait à Rome, à Vézelay ou à Domrémy. Aucun autre président ne s'est entremis aussi loin en faveur de la protection des chrétiens d'Orient.

Aucun autre président, à ma connaissance, n'a osé inviter une dizaine de jeunes prêtres à l'Elysée la veille de Noël, en les encourageant à porter leur parole dans la société.

Aucun président ne s'est opposé activement, comme l'a fait Sarkozy, à la légalisation de l'euthanasie, alors-même qu'une cinquantaine de personnalités de la "gauche-caviar" (A. Comte-Sponville, G. Bedos, N. Baye, B. Cyrulnik...) signaient un manifeste demandant aux candidats de s'engager "solennellement" en faveur d'une telle légalisation et que le candidat socialiste faisait publiquement sienne cette idée.

Certes, tout est loin d'être parfait. Certains diront que tout cela n'est qu'opportunisme politique et flatterie d'une frange de l'électorat français qui pourrait faire la différence en 2012. Je ne pense pas que ce soit uniquement cela : le jeu n'en valait pas la chandelle, à en juger par la déferlante de haine que chacune de ses prises de position a valu à Sarkozy dans certains médias. Et quand bien même ce ne serait que de l'opportunisme politique, nous devrions, nous aussi, nous montrer "opportunistes" et saisir ces signaux qui nous ont été envoyés par l'équipe au pouvoir.

A titre personnel, je pense que les catholiques français se rendraient coupables d'une grande irresponsabilité en "boudant" cette main qui leur a été tendue. Il est probable que l'opportunité ne se représentera pas, et que les politiques de droite tireraient rapidement les leçons de l'échec de cette stratégie, pour aller voir ailleurs. Quant à la gauche, qui anticipe l'échec de la politique dite "conservatrice" de Sarkozy, elle ne manquerait pas d'en retirer la conclusion que les catho ne pèsent vraiment plus rien et peuvent être traités comme quantité négligeable."

Commentaires

Egide

Cette main "velue" qui leur est tendue,oui !
Le Diable se cache toujours entre les lignes...

Désolé, je passe mon chemin.
Et non, en m'abstenant, je ne suis pas coupable des crimes de Hollande et Melenchon.
Bachelot a faire autant pour l'avortement que Gigou... (Mais certes elle n'égalera jamais S.Veil et sa clique Rpr.)

abelmara

Ah si les catholiques de ce pays avaient cette réaction!
Mais parmi eux , une partie non négligeable,et qui se fait entendre, considère que le changement de société prôné par le candidat Hollande est chose vénielle.
Certains affichent "leur" interprétation de la doctrine sociale de l'Eglise comme argument.

Denis Merlin

La "laïcité positive" est une bonne chose. A condition qu'elle ne soit pas le prétexte à la reconnaissance de l'islam comme religion d'Etat (création du CFCM qui a fait de l'islam la seule religion en France selon le regretté cardinal Lustiger).

Certes, le laïcisme est injuste, mais ce n'est pas une raison pour bafouer la saine laïcité et la justice.

Je crains que les beaux discours sur les racines chrétiennes de la France ne soient qu'un leurre pour favoriser une croyance, contre tout droit.

mazirot

bouder la main tendue?
celle du Thorez de la pseudo-droite?
Quant à parler de la conviction du charlatan élyséen qui tel un Saint Paul vers Damas aurait eu la révélation en deux jours de toutes ses erreurs commises envers les PPN et autres choses depuis 10 ans (et qu'il ne renie pas au passage!), c'est montrer beaucoup d'humour en ces temps de météo chagrine.
Remarque: à aucun moment il ne dénonce également ceux qui furent ses instruments de sa politique.
Si M.HOLLANDE était si épouvantable et le nouveau saint Paul élyséen paré de toutes les vertus acceptables, pourquoi ce dernier appellerait-il à voter pour les socialistes contre un FN?

Cachez le naturel il revient au galop.
Chat échaudé craint l'eau froide

Daniel PIGNARD

Non, aucune culpabilité de ne pas accepter la règle du jeu actuelle. Il est au contraire coupable d’accepter la règle du vote tandis qu’elle a été piétinée au référendum sur la constitution européenne.
« Car vous supportez volontiers les insensés, vous qui êtes sages. Si quelqu'un vous asservit, si quelqu'un vous dévore, si quelqu'un s'empare de vous, si quelqu'un est arrogant, si quelqu'un vous frappe au visage, vous le supportez. J'ai honte de le dire, nous avons montré de la faiblesse. » (II Cor 11-19)

senex

[...] Il a raison,face aux "cathares"qui se déchainent...!

Sancenay

Les arguments développés ici pourraient être séduisants .

Malheureusement peut-on à la fois prôner prétendre défendre la civilisation chrétienne et promouvoir des hommes politiques qui affichent, voir la hurlent à l'assemblée , leur haine de la religion chrétienne comme Monsieur Léonetti euthanasie prétendument "passive", qui traitait ses collègues catholiques d'obscurantistes", Monsieur Bertrand ( travail du dimanche, Monsieur Chatel( gender ) etc, etc?

Si Monsieur Sarkozy était battu du fait de cette funeste incohérence , il pourrait toujours utiliser son énergie par la suite dans une opposition renouvelée et d'authentique conviction.Cela n'est pas interdit.

Puisqu'on le voit dès à présent les rats, se présentant même comme "catholiques" commencent déjà à quitter le navire...

Après tout s'il est convaincu, et que l'on suit le raisonnement [...] peut-être s'est-il sacrifié ? ...
Il semble que non puisque s'il était battu, il "quitterait la politique" ?

De toute manière ce n'est une élection qui mettra un terme à cette si longue dérive mortifère qui ruine notre civilisation authentique.

gdc

Je trouve le commentaire [...] d'une très grande honneteté et sans naïveté aucune.
En ces périodes d'énervement et d'agacement, il est souvent difficile d'observer et d'analyser calmement et intelligemment. Ce [commentaire] tente de le faire. Il n'est aucunement dupe de quoi que ce soit et son analyse a toute sa place même si elle peut être contestée.
Il est trop facile, à mon sens, de considérer chacun de nos adversaires ou alliés comme des touts cohérents.
Dans un autre style différent mais qui a son sens, celà me rappelle une brave dame bien catho qui m'expliquait très sérieusement que si son brave gars de 15 ans avait de mauvaises notes en math, c'est que son prof était un affreux franc-maçon qui avait décidé de détruire l'avenir de son rejeton catholique et romain.

L'Herm

Main tendue ou "baiser de judas"?
M. Sarkozy depuis plus de 5 ans arrive à dire tout et son contratire en fonction de son auditoire et quelques fois dans le même discours.
J'ai voté blanc en 2007 et m'en suis félicité régulièrement au cours du dernier quinquénat. Je réitère dimanche.
Entre le mal et le mal, je ne peux pas choisir !!!

roro

On a donc deux auteurs inconnus qui ont deux attitudes différentes face au problème.

L'un a une vision tactique (une opportunité se présente, qui m'apporte un bénéfice à court terme, je dois sauter dessus), l'autre a une vision stratégique (je cherche un objectif fixe à long terme, je ne tiens pas compte des inconvénients à courts terme, je m'appuie sur du sûr : Dieu, la morale).

Après les militaires pourront nous éclairer sur comment gagner à l'aide de ces deux visions. Intuitivement j'aurais tendance à penser que le stratégique l'emporte sur le tactique.

Marie

A L'Herm

Il ne me paraît pas bon de comparer la situation de 2007 à la situation présente.

En 2007, il fallait choisir entre deux maux plus ou moins égaux.

Aujourd'hui, il nous faut choisir entre deux maux de gravité inégale, celle du projet de Sarkozy étant moindre que l'autre - et le président sortant CONNAIT maintenant clairement ses vrais amis ou ennemis, ce qui donne l'espoir d'une réflexion.
Cet espoir est minime, certes, mais sommes-nous en situation de le mépriser aveuglément ? Personnellement je ne le pense pas.

wilsdorf

Continuons...

AUCUN président n'a autant été incohérent entre ses discours et ses actes (et ses autres discours)

Aucun autre président ne s'est autant moqué de ses électeurs par son ouverture à gauche toute.

Aucun autre président ne s'est autant moqué du suffrage universel

Aucune autre clique gouvernementale n'a déversé autant de haine envers la droite nationale et/ou catholique

Cher auteur inconnu, votre choix c'est NS.
C'est votre droit.
Mais votre argumentation est pathétique.

Votre conclusion encore plus : si NS n'est pas élu parce qu'il n'a pas le soutien des français qui aiment la France et sont respectueux des PNN, cela voudra aussi dire (à la droiche actuelle) que pour revenir au pouvoir il faudra avoir un discours et des actes clairs. En premier, aucun soutien actif à la gauche et remise de la droiche sur le droit chemin.

Vous voyez, en ce domaine on peut argumenter dans tous les sens.

En gros vous êtes comme ceux qui en 1981 étaient pour l'avorteur Giscard. Pour les mêmes fausses raisons.

Sobieski

Père Bro écrit dans son livre "La libellule ou le haricot" que pendant les elections, dans son couvent dominicain à Paris, les frères ont votès commes les français, càd 30% socialistes! 30% COMMUNISTES! et 30% à droite.

On decouvrant ceci, j'ai tout commpris, uniquement la PROVIDENCE peut sauver ce pays au passè si glorieux.

Alors, prions.

Question naïve: mr Bayerou est un catholique?

Sancenay

merci à Sobieski pour son éclairage sans doute éprouvé.

Jean Theis

Il doit y avoir confusion entre "punir le méchant qui nous a tant trompés" et "sauver ce qui peut encore l'être".

Je vote pour sauver, même si cela ferait plaisir de punir le bling-bling et sa clique.

Sancenay

à Jean Theis, si l'affaire n'était pas pliée vous auriez surtout risqué de sauver les porte poison du gender , de l'euthanasie passive, du dimanche travaillé, de la surprime à l'avortement etc etc, exploit que je ne vous disputerais en aucun cas.

DBO

Allez chercher les voix des cathos, je ne crois pas que c'était l'objectif de Sarko en recevant des prêtres à l'Elysée ... c'était plutôt prendre des risques. Il ne s'agit pas de lui renvoyer l'ascenseur mais d'éviter que le prochain locataire ouvre les portes de son palais aux imans ou aux franc-maçons.
Ds les commentaires je lis l'avorteur Giscard... mais après lui son sucesseur a mis en place le remboursement de l'IVG par la Sécu,
il ne s'agit pas de choisir entre deux maux, mais de poser de véritables actes de résistance aux dérives qui s'annoncent avec des lobbys qui n'ont rien de catho. et qui ne professent d'aiileurs que leurs haines de l'Eglise.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.