Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



30% des centres de soins anti SIDA sont catholiques
La sirène des pompiers participe à la fête de la "musique"

Fécondation assistée à l'épreuve du Bac

3e partie de l'épreuve de Sciences des séries L et ES du Bac :

B

Comme l'a dit l'un des élèves à la sortie de l'épreuve:

"On n'arrête pas de nous casser les pieds avec toutes les techniques inventée pour ne pas avoir d'enfants, et là cela change: il s'agit de s'occuper d'un couple qui veut un enfant et qui n'arrive pas à en avoir!"

Commentaires

maire

Quelle est la question 1 ?
Il n'y a qu'un protocole.

de Lavergnolle

J'ai fait ce sujet ce matin mais je n'ai pas eu la même réaction que cet élève.
Je pense que la proposition pèlerinage à Cotignac serait plus dans les clous de ce que demande l'Eglise, car en effet, il y a un problème avec ces techniques. Il est assez incroyable que l'éducation nationale nous demande de travailler sur des sujets qui sont contraire à la conscience de certains élèves. Je reconnais que c'est mieux que de travailler sur des techniques pour ne pas avoir d'enfants.

domi

Vous n'allez pas vous plaindre tout de même ?!!!

Rictrude

@maire : c'est écrit en toutes lettres, la question 1 se trouve sur une feuille annexe.

tadea

C'est une épreuve de médecine ?

Saint-Plaix

Maire,
Comme tous les sujets actuels, il s'agit d'argumenter à partir de documents fournis.
Au total il y en là 7 pages, pour trois sujets, ce que monsieur Janva ne peut évidemment pas reproduire ici!
L'un des sujets concerne la question énergétique aux USA et le rapport entre énergies renouvelables et fossiles.
Sans intérêt particulier.
L'autre - à présenter sous forme de lettre - concerne les problèmes de la potabilité de l'eau envisagés "sur le terrain" en Somalie.
Un excellent sujet, qui pourrait aller du bac à l'agreg, où chacun peut développer toutes sortes d'arguments et y mettre ce qu'il veut: épidémies bactériennes, contamination par les troupeaux, les cadavres, l'excès d'azote dus aux fecès, aux déjections diverses, aux engrais et pesticides dans les rares zones de culture, empoisonnement des puits au cours des luttes tribales etc...
Il s'agissait de rédiger un rapport sur une zone où un médecin serait censé se trouver confronter aux besoins immédiats pour faire face au problème de l'assainissement de l'eau, notamment par filtration à la bougie de céramique.
Un sujet intelligent où tout élève qui a un peu quelque chose dans le ventre peut briller facilement! C'est rare!
C'est sans doute pourquoi, déjà, de "bons esprits académiques" s'élèvent contre le sujet jugé "beaucoup trop compliqué"!

ID

Y'a pas encore (!) Jeanne demande à Jules de les aider à avoir un bébé...

VD

Risqué de mettre "Féminin/Masculin" en titre... C'est discriminant : on aurait dû mettre "Genre ?"
:-)

Sancenay

à de Lavergnole,

je crains que vous ne fassiez erreur , cher ami.

Dans la tête des apprentis goebbels qui concoctent ces questions il s'agit simplement de varier les sujets sur un même leitmotiv:

à savoir que toute vie, à tout instant, doit être soumise à "la libre volonté de l'homme". (incantation entendue de manière si récurrente à l'Assemblée)

Vous remarquerez que l'élève n'a d'autre choix que d'acquiescer à la "réussite" de la fécondation, quel qu'en soit le prix et les conséquences.

Notez également la si peu catholique source des "valeurs... normales"

personne

c'est tout le problème de notre société où les gens qui ont des enfants avortent et où ceux qui en aimeraient n'arrivent plus à en avoir.

de Lavergnolle

à Sancenay:
justement, l'élève à un autre choix, celui de refuser "d'acquiescer à la "réussite" de la fécondation", c'est simplement de la liberté.
Mais finalement je pense que nous sommes d'accord sur l'essentiel.

C.B.

J'ai beaucoup apprécié le début du "protocole" de la question 1: "Afin d'être certain que la fécondation réussisse". Il eût été plus réaliste d'écrire "afin de maximiser les chances de fécondation" ... car dans la réalité, les "valeurs normales" ou les "valeurs moyennes" de réussite sont largement inférieures à 50%!
On ne demande pas de commenter le fait que
-"Jeanne a subi plusieurs examens et elle ne semble pas présenter de problèmes particuliers mis à part des cycles irréguliers",
-en revanche la mobilité des spermatozoïdes de Paul est très inférieure à la "moyenne normale"
-et pourtant, c'est à Jeanne qu'on administre des produits chimiques.
Machos pas morts!!!
Un conseil, évidemment pas à mettre sur la copie: Jeanne devrait se documenter sur la méthode Billings, pas jeune, mais souvent efficace...

jpsouq


Comme C.B. : quid de la méthode Billings qui est bien plus efficace que les PMA pour concevoir ? Le concepteur du sujet sait-il que seul 25% des couples arrivent à concevoir effectivement par AMP ou dérivé ?

C.B.

À la suite de "jpsouq"
On leurre beaucoup les élèves sur les bienfaits de la science, sur la "maîtrise de la fécondité"...
-Ce n'est pas "seul 25% des couples arrivent à concevoir effectivement par AMP ou dérivé", mais: seuls 25% des couples qui ont recours à l'AMP quelle que soit sa version voient leurs efforts couronnés de succès (donc le "Afin d'être certain que la fécondation réussisse" est une escroquerie monumentale)
-l'intérêt (d'ailleurs parfaitement laïc et progressiste) de démarches comme Billings est triple: (a) apporter des informations sur "comment ça marche" -donc élever le niveau de culture des jeunes couples que ce soit ici ou ailleurs- (b) rendre LES DEUX PARENTS "acteurs de leur projet parental" (c) être efficace dans les deux sens -à la fois pour favoriser comme pour espacer les naissances-, réversible, peu coûteux, utilisable en tout lieu de la planète et quel que soit le mode de vie.

Sancenay

à de Lavergole,

assurément nous sommes d'accord sur l'essentiel , mais le choix que vous évoquez très justement ne sera possible que pour les élèves parfaitement instruits de la gravité du sujet , c'est à dire préservés du lavage de cerveau permanent ambiant, ce évidemment au prix de sensibles sacrifices de leurs parents,ce qui rend , vous le savez, le privilège de l'exercice de ce choix choix beaucoup plus rare.

Alain

Il faut parler des Napro-Technologies !!!

ewart

Hors sujet pour beaucoup de commentaires !

On parle ici d'un protocole de stimulation ovarienne , n'offrant justement aucune contradiction avec les recommandations de l'Eglise.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.