Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Prier la litanie des saints et des bienheureux dominicains pour obtenir la réconciliation avec la FSSPX
Lorant répond au PCF : ""Je veux bien débattre de mon livre avec des historiens mais pas avec des militants politiques"

Désinformation sur la contraception

Une étude publiée dans la revue médicale le Lancet estime que la contraception permettrait de sauver la vie de près de 250000 femmes dans le monde chaque année et pourrait en sauver 100000 de plus si toutes les femmes disposaient de moyens contraceptifs.

D'où vient cette pirouette scientifique ? De l'affirmation selon laquelle la contraception réduirait la mortalité maternelle. Plus de contraception, c'est moins de fécondations et donc moins d'accouchements et par conséquent moins de mortalité maternelle ! Le message 'scientifique' est donc : n'ayez pas d'enfant, vous ne mourrez pas en couche ! CQFD. Alors que la baisse de la mortalité maternelle devrait venir de l'amélioration des soins pour les mères qui souhaitent donner la vie.

Ce que ne répètent pas les médias qui se sont jetés sur cette information, c'est que :

Commentaires

maire

La pilule de 3e génération provoque en moyenne 2 avortements par an et par femme car la partie contraceptive est sous-dosée à cause des effets secondaires mais pour "équilibrer" la partie abortive est amplifiée.

K.

Mortalité maternelle par pays:
http://www.indexmundi.com/map/?t=0&v=2223&r=eu&l=fr

Usage de la contraception dans le monde:
http://www.un.org/french/pubs/chronique/2002/numero3/0302p44_contraceptifs.html

Législation sur l'avortement par pays en Europe.
http://www.touteleurope.eu/fr/actions/social/sante-publique/presentation/comparatif-le-droit-a-l-avortement.html

Entrepreneur

Faire moins d'enfants sauve peut-être des vies (encore que...), mais c'est aussi des nouvelles vies en moins, qu'il faut donc comptabiliser dans les vies perdues, à moins qu'on considère qu'un enfant pas né ne mourra jamais, et que c'est encore une vie sauvée ! Totalement absurde comme raisonnement "scientifique".
C'est exactement la même mentalité qui conduit un ministre du redressement productif à se concentrer pour sauver des emplois condamnés, plutôt qu'à se demander comment créer les conditions permettant de faciliter l'éclosion des nouveaux emplois de demains !

C.B.

"n'ayez pas d'enfant, vous ne mourrez pas en couche !"
OK, et dans la même veine
"ne montez jamais dans un véhicule automobile, vous ne mourrez pas d'un accident de la circulation" (sauf si vous êtes victime d'une collision en tant que piéton, c'est un peu la même chose pour la contraception d'ailleurs).

Robert Marchenoir

C'est assez ahurissant, comme étude "scientifique". Autant prétendre que le meilleur moyen d'éviter le cancer du sein, c'est l'ablation des seins.

Cela étant, je sais que l'opinion à ce sujet sur ce blog est radicalement opposée, mais il me paraît tout à fait souhaitable de rechercher une baisse drastique de la natalité en Afrique.

Rien de bon ne peut venir de l'explosion démographique qui y est en cours. Ni pour les Africains, ni pour les autres.

[Pourtant, l'Afrique est un continent sous-peuplé. MJ]

vouters beatrice

Sans doute s'agit il d'une offensive médiatique pour préparer le sommet du Planning Familial et de la Fondation Bill et Melinda Gates qui doit se tenir à Londres demain 11 juillet.

PK

@ Robert Marchenoir,

Sortez des chiffres : la natalité moyenne dans le monde n'a jamais été aussi basse. Y compris en Afrique.

Robert Marchenoir

L'Afrique, sous-peuplée ? Par rapport à quoi ? En fonction de quel critère ? Ils ne sont pas capables de se sustenter par leurs propres moyens, et ils le deviendraient soudain s'ils étaient encore davantage ?

A supposer même qu'il n'y ait pas surpopulation, en quoi serait-ce notre intérêt de favoriser l'explosion démographique en Afrique, sachant que l'observation montre qu'un flux incessant d'Africains tente de venir chez nous ? Quel intérêt aurions-nous à ce que ce flux augmente encore davantage ?

Afrique : presque un milliard d'habitants.
Europe : 730 millions.
Amérique du Nord : 340 millions.
Amérique du Sud : 572 millions.
(Et Asie : 4 milliards !)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale

Je ne vois pas de sous-peuplement africain dans ces chiffres.

[Par rapport à la surface du territoire, il y a un sous peuplement évident. Et l'Asie a beau être beaucoup plus peuplée, elle ne souffre pas de la faim. C'est donc que le nombre d'habitants n'a pas de corrélation avec le problème de la malnutrition.

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/05/absence-de-relation-de-cause-%C3%A0-effet-entre-la-d%C3%A9mographie-et-la-faim.html

Et pour cause, le problème est ailleurs. Il est justement dans l'émigration de ces populations :
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/01/si-on-veut-d%C3%A9velopper-lafrique-il-faut-cesser-l%C3%A9migration.html

Mais aussi dans la fausse aide occidentale :
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/09/laide-financi%C3%A8re-%C3%A0-lafrique-emp%C3%AAche-le-d%C3%A9veloppement.html

L'explosion démographique est un mythe et la proportion de ceux qui manquent de nourriture dans ces pays est passée de 45% en 1949 à 18% aujourd’hui
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/08/la-croissance-de-la-population-mondiale-ralentit.html

MJ]

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.