Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les progressistes ne quitteront pas l'Eglise car ils ont l'ambition de la changer
Nouvelle atteinte à la famille par le gouvernement Ayrault

Lebensborn pour nouveaux mariés homosexuels

De Philippe Maxence :

"L'adoption des enfants par les couples homosexuels est un sujet à la mode. Si la possibilité du mariage pour cette catégorie de la population est retenue, celle de l'adoption d'enfants suivra inévitablement, renforçant au passage l'idée qu'un mariage implique procréation.

Mais seulement, voilà ! Les lois de la nature, que l'on nie d'un côté, se rappellent à notre bon souvenir de l'autre. Qu'on le veuille ou non, deux personnes homosexuelles ne peuvent procréer ensemble. Il faut donc passer par l'adoption, étape que connaissent des milliers de couples dits hétérosexuels, lesquels butent bizarrement le plus souvent devant des tracasseries administratives sans nom. 

Mais, on peut penser que les couples homosexuels auront quelques facilités de ce côté-là. Il faudra donc créer à leur intention des réserves d'enfants, dans lesquels ils pourront aller faire leur marché. Une solution pas étonnante et qui caractérise bien notre société libérale-libertaire, où l'absence de limites au plan économique s'associe (j'ai manqué écrire s'accouple) fort bien avec l'absence de limites au plan moral.

Comment appellera-t-on ce grand marché de l'enfance ? Comme il faut toujours s'inspirer de l'Histoire, proposons ce simple nom : Lebensborn, autrement dit, fontaine de vie. Si vous hésitez sur le précédent historique, allez voir du côté de l'Allemagne de 1935…"

Commentaires

Bobby

Hier, les soignants et les proches qui voulaient accéder aux souhaits des malades en phase terminale qui désiraient abréger leur existence étaient assimilés aux nazis...

Aujourd'hui, ce sont les homosexuels qui désirent adopter un enfant...

Croyez-vous vraiment que les outrances de ce type donnent de la force à vos arguments ?

Il y a pourtant plein de bonnes raisons de s'opposer au mariage gay comme à la légalisation de l'euthanasie.

[Mais qu'est-ce qui est véritablement outrancier ? L'euthanasie et l'adoption par les homosexuels ou le fait de le dénoncer et de rappeler que cela existait.. au moment des heures les plus sombres etc.
MJ]

Lysse

"l'absence de limites au plan économique"

Il est sérieux, là ?

Henri

Et encore ca serait une "solution" plus attirante que la procréation déléguée avec 4 parents ou plus...ou encore la "location d'utérus" telle qu'elle se pratique dans certains pays. Sans compter les embryons surnuméraires à qui on ne demande pas leur avis.

Henri

Pour répondre à Bobby, ces rappels historiques ne sont pas des arguments en soi, mais des boutades à ceux qui nous rappellent en permanence ces "heures sombres" au sujet de la politique d'immigration, de sécurité etc...

Dans la même série des comparaisons absurdes on pourrait dire que l'Allemagne n'a jamais compté autant d'immigrés (9 à 13 millions) que sous Hitler, donc ouvrir les vannes de l'immigration, pour reprendre une expression connue, est fasciste.

Bobby

Les nazis ont exterminé, sciemment et de façon organisée, tous les êtres qu'ils considéraient comme improductifs : seuls les plus forts méritaient de survivre. Je suis hostile à la légalisation de l'euthanasie, mais il me semble absurde de considérer que cela relève de la même pensée : la question de la volonté de la personne concernée et du libre arbitre est tout sauf anecdotique.

De même, le Lebensborn visait l'abolition totale de la famille, la création d'individus dépourvus de toute attache sociale autre que le dévouement au Reich et au Führer. Le mariage gay est certes dangereux pour le modèle familial traditionnel, mais ça n'a rien à voir. Et soit dit en passant, les dérives de l'adoption, avec le côté mercantile et ultra-libéral, ne sont malheureusement pas réservées aux homosexuels (des histoires sordides d'enfants achetés, on en connaît malheureusement beaucoup).

Malheureusement, c'est bien de votre côté qu'est l'outrance.

[ la question de la volonté de la personne concernée et du libre arbitre est intéressante : il n'y a qu'à voir ce qui se déroule en Belgique et en Hollande où les déments voire les mineurs sont maintenant la cible du lobby de l'euthanasie. Quant aux personnes souffrantes, leur liberté en prend un sacré coup quand elles comprennent qu'elles sont de trop pour la société.
Dans un accès de vérité l'ADMD avait avoué que l'euthanasie permettrait de faire des économies...

Légaliser l'euthanasie, c'est organiser la tuerie "sciemment et de façon organisée".

L'outrance est bien du côté de ceux qui veulent exterminer ces gens. Pas dans la dénonciation. MJ]

mik

"Mais, on peut penser que les couples homosexuels auront quelques facilités de ce côté-là."

En clair : si les couples hétéros et homos sont identiques et qu'il est normal qu'ils puissent avoir des enfants (notamment par l'adoption), il est d'autant plus normal que les couples homosexuels soient prioritaires du fait du préjudice subit par la nature (infécondité de leur amour)...

Jean Theis

Que sont devenus les enfants des Lebensborn ? Ils avaient entre 1 et 10 ans en 1945.

Certains adultes pleurent encore d'avoir été conçus en France par des relations Allemands/Françaises ? Que dire de ces orphelins anonymes ?

trahoir

Jean Theis,

Pour répondre à votre question, le cas tragique des norvégiennes violées par des "résistants" et mise dans des maisons closes par les "libérateurs", voire utilisées comme cobbayes humains AVEC LEURS ENFANTS. Avec une enfant qui s'en est sortie, une des chanteuses du groupe ABBA :

"Elle est l'une des 12 000 enfants norvégiens nés pendant l'occupation allemande, de 1940 à 1945, des amours entre soldats allemands et femmes norvégiennes1. Après la guerre, ces femmes et leurs enfants sont devenus des parias de la société norvégienne : beaucoup d'entre-elles furent violées par des résistants, enfermées dans des maisons closes ou internées ou expulsées, certaines d'entre-elles et leurs enfants auraient servi de cobayes pour l'expérimentation de drogues comme le LSD par l'armée norvégienne et la CIA1,2. Pour fuir ce rejet social, la mère d'Anni-Frid, Synni, émigre en Suède. Lorsqu'Anni-Frid a deux ans, sa mère décède et sa grand-mère l'élève seule à Eskilstuna."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Anni-Frid_Lyngstad

Sancenay

je ne vois pas plus ici "d'outrance" que dans le livre testament de Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II qui faisait ,sur le fond, le même rapprochement entre les démocraties usées et les totalitarisme du siècle précédent.

De tout manière la racine de ces utopies mortifères, qu'elle soit d'usage ultra-libéral ou anarcho-socialisant est toujours la même: la pensée dite des "lumières" et sa haine de la loi naturelle.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.