Une grosse laideur de 1 milliard d'euros sur le dos du contribuable européen
Les chrétiens sont les plus nombreux en Afrique

Dénaturation du mariage : l'avant-projet

D'après nos informations, une réunion interministérielle est prévue mardi 25 septembre au cabinet du Premier ministre, pour examiner l'avant-projet de loi sur la dénaturation du mariage. Votre Salon s'est procuré ce projet.

L'exposé des motifs indique :

"Prérogative exclusive de l’église durant l’Ancien régime, le mariage civil, révocable et enregistré en mairie a été institué par la loi du 20 septembre 1792. Ce mariage laïc, qui pour l’essentiel transpose les règles du droit canon, n’a toutefois pas été défini par le code civil, qui traite des actes du mariage, puis dans un titre distinct des conditions, effets et de la dissolution du mariage. Nulle part n’a été expressément affirmé que le mariage suppose l’union d’un homme et d’une femme. Cette condition découle toutefois d’autres dispositions du code civil. De fait, jusqu’à une époque récente, l’évidence était telle que ni les rédacteurs du Code, ni leurs successeurs, n’éprouvèrent le besoin de le dire expressément. La différence de sexe n’en était pas moins une condition fondamentale du mariage en droit français, de sorte que son non respect constituait une cause de nullité absolue du mariage (art 184)."

Puis l'avant-projet estime que

"L’idée de l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe a constamment progressé depuis le vote de la loi du 15 novembre 1999 sur le PACS, une majorité de français y étant aujourd’hui favorable."

Ce qui est faux, mais il faut bien éviter de débattre... Puis vient l'avant-projet de loi, qui consiste à réécrire le code civil pour autoriser le mariage et l'adoption par des personnes de même sexe. Il n'y a donc aucune réflexion sur le droit des enfants à connaître et à être éduqués par leur père et leur mère !

On y lit ceci, pour l'article 163 du code civil :

"Le mariage est encore prohibé entre oncles, tantes, nièces et neveux."

"encore", mais pas indéfiniment... Ensuite, vient la suppression des termes "père" et "mère" dans tous les articles du code civil :

"les mots « père et mère » , sont remplacés par le mot : « parents ». [...] les mots : « pères et mères » sont remplacés par les mots : « parents ». [...] les mots « aïeuls et aïeules » sont remplacés par les mots : « des aïeuls » [...]

"Au dernier alinéa de l’article 75 du code civil, les mots : « mari et femme » sont remplacés par le mot : « époux »"

"L’article 148 est ainsi modifié : 1° Les mots : « père et mère » sont remplacés par les mots : « parents » ° Les mots : « le père et la mère » sont remplacés par les mots : « eux »."

"A l’article 206 du code civil, les mots : « leur beau-père et belle-mère » sont remplacés par les mots : « leurs beaux-parents »."
"Au dernier alinéa, les mots : « paternelle ou maternelle, » sont supprimés"
"Après les mots « l’autre branche que celle », les mots : « son père survivant ou de sa mère survivante » sont remplacés par les mots : « son parent survivant »"

Commentaires

Denis Merlin

La situation est insurrectionnelle et le restera. Ce gouvernement est d'ailleurs minoritaire en voix.

Le mérite de ce texte est de rappeler que seule l'Eglise peut définir le mariage. C'est ma revendication (je dois être le seul en France, mais peu importe, c'est ma revendication).

Si vous voulez mon opinion sur le mariage : allez la demander à Rome. C'est la seule position rationnelle d'ailleurs.

Denis Merlin

Je dois être le seul, je précise : à ma connaissance.

ID

Le ridicule ne tue pas. Les c***, ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnait.

Et quand il y aura un humain et un animal ? quels termes choisir ?

FhB

Précision juridique sur le "encore" de l'art. 163 C. civ.

Il est écrit "encore" (et ce depuis longtemps), parce que l'article précédent dispose que "le mariage est prohibé entre le frère et la soeur." Le "encore" traduit la suite des articles, et non une donnée de temps.

jpr

Les mots "bien commun" sont remplacés par "caprice individuel".
Les mots "homme politique" sont remplacés par "serviteurs zélés du politiquement correct".
Le mot "réalité" est remplacé par "idéologie".
Le mot "gouvernement" est remplacé par "soviet suprême".
Les mots "président de la république" sont remplacés "petit père des peuples".
Les mots "assemblée nationale" sont remplacés par "mascarade démocratique".
Les mots "Liberté, égalité, fraternité" sont remplacés par "Contrainte, uniformité, hédonisme".

1984 ? C'est maintenant !

Caron de Bonit

C'est malheureux à dire, mais il va falloir s'y opposer par une démonstration de force, à savoir une grande manifestation nationale qui rassemblera tous ceux qui veulent défendre la famille, au delà des partis politiques, au delà des associations, au delà des croyances religieuses de chacun : sans clivage. Est-ce que quelqu'un a des informations sur une telle mobilisation ? Peut-être est-il encore trop tôt ?

Legio25

@Caron de Bonit Civitas organise une manifestation nationale rassemblant tout le monde le 18 novembre à 14h30 qui partira du ministère de la Famille!

Esprit libre

"Le mariage est encore prohibé entre oncles, tantes, nièces et neveux."

Bien sûr, le microcosme médiatique, relayant le pouvoir - qui est lui-même aux ordres du groupuscule gay -, a joué les vierges effarouchées sur les propos du cardinal Barbarin !
L'outrance de ce texte, ses effets telluriques, sont autant d'occasions de le combattre jusqu'à la victoire... Car nous n'avons pas le choix, nous ne leur sacrifierons pas notre civilisation ni les pauvres enfants qui seraient sacrifiés !

jejomau

Est-ce que les hermaphrodites peuvent se marier aussi ????

Machin

Ces socialistes ont la mémoire courte, ils ont déjà oublié la manif de l'école libre ?
Il faut absolument refaire la même chose avec la question du 'mariage' zomo ! Leur faire comprendre que ce n'est pas un lobby surmédiatisé qui pourrait changer une institution aussi fondamentale que la cellule familiale.
Bref, que c'est un casus belli. Pour emprunter à 'leur' vocabulaire, no pasaran ! :)
La société civile doit descendre dans la rue, très calmement mais très fermement. si nous ne sommes pas déjà trop anesthésiés pour le faire, et si possible dans le cadre d'une manifestation unique, d'importance démesurée.
Si même des gens comme moi, qui n'ont jamais défilé de leur vie, sont prêts à le faire - et j'y suis fermement décidé sur la dénaturation du mariage et de la famille - cela risque de faire un drôle d'effet au landernau bobo...
Je suis convaincu qu'une vraie mobilisation des gens de bonne volonté ferait capoter ce projet (satanique).

leydet

est-ce que ces gens ont conscience que jamais ces gosses ne pourront dire "bonne fête maman" ou "bonne fête papa"? qu'ils arriveront à un âge où ils voudront savoir d'où ils viennent?
Jamais un couple homo ne pourra faire croire bien longtemps à leur gosse qu'ils sont les parents, rechercher ses racines c'est ancré au plus profond de nous.
C'est un besoin vital et on sait tous qu'on vient d'un homme et d'une femme (tôt ou tard).
Ces gens sont des égoïstes en puissance, et, je suis désolée pour ceux qui vont pousser de hauts cris, mais cela va livrer des petits gamins à toutes les déviances.
Comment peut-on avoir même l'idée de faire ça?
Je n'ai jamais été homophobe, à vrai dire je m'en suis toujours foutu, ça ne m'a jamais gêné, mais là c'est une aberration.

nemo

Les chrétiens devront dès lors refuser le mariage civil ...

Sylvie

Si le gouvernement socialiste touche aux fondements traditionnels du mariage entre un homme et une femme, il risque fort de rencontrer de graves difficultés, car l'opinion publique n'acceptera jamais que l'on met un terme au droit de la famille.

MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

Vous dites que cet avant-projet veut remplacer par le mot "eux"... Tiens, je remarque que ce projet de loi guerroie contre le "féminisme", en vigueur pourtant, qui aurait exigé : "Elles et eux"... Lorsque cela les arrange, les idéologues reviennent à la langue française au mépris du conventionnel depuis DE GAULLE : "Françaises, Français". les filles alors marché ! Vont-elles rester sans voix à ce simple : "eux" ! Euh !??

mère de 6 enfants

Ou comment changer la loiu sans réfléchir aux conséquences, pour suivre l'idéologie du Gender véhiculée par l'ONU!

Papa

Tous dans la rue! TOUS! Et ils ne pourront que reculer! il faudrait la création d'un collectif qui centralise toutes les initiatives. Au boulot! Et à nos chapelets aussi!

vlr

Les mots "hommes et femmes" seront remplacés par "saucisse de Strasbourg"

Jean Theis

Remarquons que les enfants auront des aïeuls.
Dans Faust on chante : Gloire immortelle de nos aïeux. Mais le pauvre, il est tellement ringard avec son amour pour une jeune fille !

TPSG

je ne relevrai qu'une chose a ce texte outre l' imbeciliter de sa semantique !

une majorité de français y étant aujourd’hui favorable."

dans un texte officel c'est je crois une premiere ! puisque cela ne repose que sur des sondage n'ayant jamais ete un moyen sur de savoir l'opinion du publique tout en etant un moyen sur de l'influencer
les sondage ne sont pas democratique!
le faite que l'on fassent alusion a un sondage est un signe visible dans un texte officiel que l'on est pas dans une institution democratique !

ps jpr j'ai penser a la meme chose !1984
BIG BROTHER WACTHING YOU

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.