Argumentaire sur le mariage
Flûte : le cardinal Barbarin a raison

"Quand on dira à un enfant à la rentrée scolaire, non pas quel est le nom de ton père, mais quel est le nom de ton parent 1, il y aura quelque chose de changé"

L'analyse pertinente sur RTL du cardinal Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la CEF :

"Il ne faut pas dire qu'on ouvre le mariage à une nouvelle catégorie, il faut dire qu'on transforme le mariage pour permettre à une nouvelle catégorie d'y participer (...)

Il n'est pas sain de mettre aux voix ce qui est bien, ce qui est mal. Je ne crois pas que la source de la morale soit la majorité". 

Commentaires

perchè_no

"Je ne crois pas que la source de la morale soit la majorité" ...
Coluche le disait à sa manière :
"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison pour autant"

JCM

Je trouve que la campagne de l'épiscopat contre la dénaturation du mariage est vraiment excellente et surclasse tout ce qu'il a fait auparavant pour d'autres sujets de société.
Il n'y a aucun "couacs" entre eux et surtout ils ne laissent pas enfermer dans la dialectique de l'adversaire sur l'égalité. Ils trouve des thèmes de contre attaque excellents.
BRAVO.
Si au bout de cette phase de communication sans fausses notes on termine par une grande manifestation laïque mais soutenue par les évêques, on peut gagner. Surtout qu'on risque l'effet de surprise parce que dans leur sagesse ils ne l'ont pas annoncée ; j'espère qu'elle se prépare.

JB

Analyse pertinente et d'une rare qualité sur ce sujet !

Père

Pire : les enfants vont apporter de l'école des formulaires dont on nous abreuve (bureaucratiquement) déjà à satiété, avec des mentions "parent1'2,3,6 etc pour signer en dessous.
A toutes les mères et tous les pères : barrez 'parent1' 'parent2' sur le maudit formulaire et écrivez clairement 'mère et père' à la place.

FR

Excellente intervention de Mgr Vingt-Trois; mais comme il est lassant de voir l'inculture religieuse des journalistes qui ont perdu tout sens de la transcendance et le paye par un ridicule de leurs questions qui malheureusement trompe une société qui partage cette inculture !

plum

Administrativement, on ne parle déjà plus de parents mais de représentants légaux.

clovis

Oui moi aussi je dis BRAVO

Papon

Depuis des siecles, dans toutes les langues, la plupart des noms se terminent par "fils de"; vic, son,sen,etc; va-t-il falloir tout changer ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.