Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Nicolas Dupont-Aignan prêt à dialoguer avec le Front national
Homosexualité : couper court à la pudibonderie tyrannique

Succession à la tête des partis : PS et UMP pourraient s'inspirer du FN

Lu dans l'éditorial du Monde :

"[...] Voilà un an à peine, tout le monde avait salué la réussite de l'élection primaire organisée par le Parti socialiste pour désigner son candidat à l'élection présidentielle [...] Le spectacle offert, aujourd'hui, par les socialistes pour désigner leur prochain premier secrétaire n'en est que plus navrant, tant l'opacité le dispute à la coquetterie. La première secrétaire se livre, depuis trois mois, à une valse lente : si elle a, peu à peu, dévoilé son intention de se retirer, elle n'entend le faire qu'à ses "conditions", après s'être assurée que le PS est sur "de bons rails". En clair, elle entend adouber son successeur et peser sur les équilibres de la future direction. De leur côté, le chef de l'Etat et le premier ministre font tout pour ne pas la froisser. Ils ont fait taire toute velléité de la contrarier, et M. Ayrault a signé avec elle un texte qui a vocation à être ultramajoritaire au congrès d'octobre. Les deux candidats à la succession - Jean-Christophe Cambadélis et Harlem Désir - se livrent, en attendant, à une humiliante non-campagne. Quant aux adhérents socialistes, ils ont adopté en 2010 une réforme des statuts destinée à éviter de calamiteux combats de chefs (comme en 2008 à Reims), mais qui les réduit, en fait, à avaliser le choix de la direction. [...]

Pendant ce temps, la droite n'offre pas un spectacle plus convaincant. Certes, le processus de choix pour la présidence de l'UMP est engagé et sera tranché par les adhérents d'ici au congrès de novembre. Mais la démocratie a encore des progrès à faire dans un mouvement depuis si longtemps habitué à la culture du chef. La récolte des 8 000 parrainages nécessaires pour officialiser les candidatures est, en effet, si complexe et l'accès au fichier des adhérents si inéquitable que seuls les deux principaux candidats, M. Copé et M. Fillon, sont assurés de pouvoir se présenter. Mme Kosciusko-Morizet et M. Le Maire en sont réduits à dénoncer une procédure "ubuesque", et M. Guaino vient de se déclarer pour bousculer cette "histoire écrite d'avance".

Bref, les deux principaux partis français ont encore de sérieux progrès à faire pour prétendre être des parangons de démocratie."

Finalement, la campagne interne du FN était la plus démocratique des partis politiques français.

Commentaires

Entrepreneur

la plus démocratique ... y a t il un autre parti politique ou le leader soit resté aussi longtemps Président, sans que son mandat ne soit périodiquement remis en cause..., quant à l'élection de sa fille, sachant que ceux qui soutenaient d'autres candidats étaient radiés parce que "félons" ... et que le parti n'avait que des dettes, une structure séparée sous contrôle du chef gérant les donations permettant justement de garantir les dettes ...

bécassine

@ entrepreneur,
je ne suis pas adhérente du FN et je ne sais pas ce qui s'y passe mais il y avait quand même la tendance Gollnisch, plus proche de celle de jean-Marie Le Pen.
Les militants ont préféré Marine pour rénover le parti parce que Jean-Marie, malheureusement, avait montré ses limites au 2nd tour de la présidentielle de 2002 et son antisémitisme choquait les Français.

kelkin

Oui, Becassine, vous avez raison : vous ne savez pas ce qui se passe au FN. JMLP a juste planté un poignard dans le dos de Golnish en soutenant sa fille officiellement, alors qu'il avait juré ses grands dieux qu'il ne prendrait pas parti...

Coco

L'UMP est le parti des éternels candidats, il y a belle lurette que je n'attends plus rien d'eux si ce n'est d'être déçu.

dragases

Le FN démocratique????
Je rêve éveillé!
Allez en parler à Bompard et consort!

Cedric

Au Fn, on a assisté à une transmission de patrimoine.

Roldic

Campagne du FN plus démocratique?
Alors que tout les opposants à Marine et à JMLP ont été pratiquement tous écarté ce qui a eu pour effets la difficulté à trouver les 500 signatures,sans parler des votes par procurations et par correspondances (seules ont été comptabilisé les voix en faveur de Marine)

MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

C'est encore pire que dans les commentaires précédents :
J'ai voulu être candidat devant la force. Tous les Sec Départementaux contre JMLP ou sa fille ont TOUS été remplacés par Louis ALLIOT par des pro-Marine. JMLP a tout fait pour empêcher tout autre candidat, il l'a dit lui-même ! Je n'ai pas pu poser une seule question ( ni personne dailleurs au congrès de Bordeaux en 2007 ! )ni prendre la parole. TOUT fut fait pour m'empêcher de parler par Walleyrand de ST-JUST, le Franc- Mac héritier de son ancêtre révolutionnaire, probablement ! J'avais pourtant écrit et téléphoné pour réclamer un temps de parole et des questions ! Je n'ai donc plus renouvelé mon adhésion et j'ai écrit un texte senti sur internet à propos de l'orgueil démesuré de Marine... TOUJOURS réputée : LE PEN ! Evidemment. Voilà mon témoignage.

Solange

La campagne interne du FN démocratique ? Ce n'est pas ce que les soutiens de Bruno Gollnisch ont affirmé : iniquité dans les temps de parole (18 heures sur les chaines nationales pour MLP contre 2 mn pour BG), radiation des listes et annulation des votes pour les gollnischiens, adhérents de la dernière heure et aussitôt diparus, retard dans la divulgation des résultats exacts, chasse aux sorcières et exclusion des collaborateurs de BG suite à "l'élection" de MLP etc, etc, etc. Tout dépend du sens qu'on donne au mot "démocratie"...

nemo

ça rassure ... le Fn est un parti comme les autres (souriez)

Il n'y a qu'une chose qui le différencie c'est son programme . C'est ce qui en fait le SEUL interet .

Jeannette

Il n'y a que les faux naïfs comme SOLANGE pour croire encore qu'un parti est un lieu démocratique : c'est un lieu de pouvoir ou un réseau ou un clan s'est imposé face à d'autres réseaux ou clans.
Le reste est de la littérature pour imbéciles ou l'utilisation à des fins claniques d'une utopie qui s'appelle la démocratie, et qui n'a jamais fonctionné autrement que sous des oligarchies (Rome et Athènes ou l'Angleterre des 18 et 19 èmes).
Parler de démocratie dans des partis, qui plus est, français (il n'y a pas plus étranger à la démocratie que l'esprit de division et de recherche de l'égalitarisme que l'esprit français) c'est comme parler de corrida non sanglante ou d'élection sans vaincus : Solange, réveillez-vous l'ami.
Si vous pensez que BG vainqueur, la joyeuse bande issue du ''solidarisme'' aurait été démocratique, je pense que vous en ignorez l'histoire interne : haines et exclusions groupusculaires.
Le seul charme des partis, c'est précisément de savoir choisir le bon clan au bon moment : comme dans une entreprise, une fraternité tradi, etc............

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.