Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'autre scandale Florence Lamblin
Montfermeil : fronde du maire et des employés de mairie

Mariage : l'argumentaire du diocèse de Bayonne

Le diocèse de Bayonne a mis en ligne un argumentaire sur la dénaturation du mariage et l'adoption d'enfants par des homosexuels (pdf, 5 pages). Cet argumentaire entend réfuter les arguments par lesquels l’actuel gouvernement et le lobby qui prétend parler au nom de tous les homosexuels, justifie « l’ouverture » du mariage et de l’adoption aux personnes de même sexe. Extrait :

"Un certain nombre d’études démontrent cependant que les enfants qui sont élevés par des couples homosexuels ne sont pas moins heureux ni moins épanouis que ceux qui sont élevés par des couples hétérosexuels

ALes études que l’Inter-LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans) ou l’APGL (Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiennes) mettent en avant et auxquelles la presse et les medias se réfèrent constamment, n’ont pour la plupart, aucun caractère scientifique. Les universitaires (tels que Xavier Lacroix, philosophe, théologien et membre du Comité Consultatif National d’Ethique) qui se sont penchés sur la question, ont en effet constaté que les échantillons sur lesquels reposent la quasi-totalité de ces études, sont beaucoup trop limités pour avoir la moindre signification, que seuls les « parents » (et non les enfants concernés) ont souvent été interrogés et que les « parents » en question n’ont pas été sélectionnés sur des critères objectifs, mais recrutés au sein d’associations qui militent en faveur de l’homoparentalité… «L’intoxication est suffisamment bien faite pour que tout le monde soit convaincu que ces études prouvent que les enfants élevés par les parents homosexuels vont bien, mais il suffit de se donner la peine de vérifier la nature des travaux cités pour comprendre leurs faiblesses méthodologiques» écrit d’ailleurs Maurice Berger, professeur de psychopathologie de l’enfant, chef du service de psychiatrie de l’enfant au CHU de Saint-Etienne, et membre de plusieurs commissions interministérielles pour la protection de l’enfance (« Le Figaro » du 3 octobre 2012). [...]

La reconnaissance légale de l’adoption par les couples homosexuels et de l’homoparentalité, permettrait malgré tout d’assurer les droits et les intérêts des centaines de milliers d’enfants qui sont élevés par des couples homosexuels en France

Cette « argumentation » repose sur une erreur et une confusion. Une erreur : le chiffre de « 300.000 enfants élevés par des couples homosexuels », fréquemment avancé par certaines associations militantes, ne repose sur aucun fondement. L’INED (Institut National d’Etudes Démographiques), qui est un organisme officiel, indique que cette situation concerne de 24.000 à 40.000 enfants, soit environ 0,2% du total de 15 millions d’enfants qui vivent en France. Une confusion : les enfants élevés par un couple homosexuel ne sont victimes d’aucun vide juridique. Leur situation est en effet analogue à celle des enfants qui grandissent au sein d’une famille recomposée. Leurs intérêts sont donc garantis par la loi du 4 mars 2002 qui permet à un tiers (le conjoint ou le compagnon du père ou de la mère) de participer à l’exercice de l’autorité parentale pour les actes de la vie courante (garde de l’enfant, sorties d’école, etc.) sans qu’aucun des deux parents ne perde ses prérogatives.

Il est absurde et hypocrite d’invoquer le prétendu droit des enfants à être élevés par un père et une mère à l’encontre des couples homosexuels, alors que la loi française permet depuis de nombreuses années l’adoption par des personnes célibataires

Discutable dans son principe, l’adoption par un célibataire demeure extrêmement marginale en France. Et comme le souligne la juriste Françoise Dekeuwer-Defossez, spécialiste du droit de la famille, « l’adoption par un célibataire a été permise en 1966 dans un contexte où les enfants adoptables étaient plus nombreux que les couples d’adoptants », ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Parfois, l’adoption par un célibataire peut néanmoins permettre qu’un enfant soit adopté par un oncle, une tante ou un autre membre célibataire de sa famille. Dans ce cas, c’est bel et bien l’intérêt de l’enfant et non le désir égoïste d’un adulte. L’adoption par des célibataires ne consacre aucun « droit à l’enfant », contrairement à ce qui se produirait si l’adoption par les couples homosexuels était légalement reconnue. [...]"

Commentaires

jejomau

Il n'y a plus qu'à sélectionner des extraits interessants (par ex : "Les études que l’Inter-LGBT mettent en avant et auxquelles la presse et les medias se réfèrent constamment, n’ont pour la plupart, aucun caractère scientifique, etc...) et à les envoyer à ceux qui ny comprennent rien et qui subissent les con..... médiatiques. A envoyer :

- ici : http://www.elysee.fr/president/la-presidence/ecrire-au-president/adresser-vos-messages-a-francois-hollande.11220.html

- et là : http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=14

mère de 6 enfants

une page trouvée sur le site de l'APGL( cf titre de la PJ) sur lequel ils présentent leur revue Pagaye (je ne sais pas si l'on prononce "pagaille":-)) et dans lequel ils disent que ce journal est tiré à 2500 exemplaires! expliquant aussi qu'il est fait pour les parents mais aussi pour donner aux parlementaires et autres responsables politiques. Je sais bien que cela ne veut pas dire qu'il y a moins de 2500 familles homoparentales, mais sur un autre site gay, ils parlent de quelques milliers d'enfants élevés par des parents homosexuels; c'est dire que la gouvernement va casser un modèle multiséculaire pour une poignée d'individus: il me semble que c'est exactement l'inverse de ce que doit être la loi.

mère de 6 enfants

AGPL: association des parents et futurs parents Gay et lesbiens
Excusez moi pour l'erreur

Sancenay

la révolution , puisque c'est de cela qu'il s'agit c'est toujours de l'intox , de la manipulation et du viol des consciences, quand il en reste encore après tant de mensonges et de propagande.

La méthode de Monseigneur Aillet est parfaite: la preuve par la vérité.

santiago64

Malheureusement le lien vers le document PDF ne fonctionne pas.

[En effet, il a été modifié. J'ai corrigé. MJ]

nm

Article dans le LE MONDE du 26.10.2012:
"Les homosexuels veulent entrer dans la norme en la subvertissant".
Xavier Lacroix, théologien et philosophe, membre du Comité consultatif national d'éthique, explique pourquoi l'Eglise s'oppose au futur projet de loi sur l'ouverture du mariage aux couples homosexuels.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.