Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



A quand la séparation de la maçonnerie et de l'Etat ?
UE : nouvelle affaire Buttiglione ?

Commentaires

Oktavius

Estiment-ils que seuls des profs LGBT peuvent valablement enseigner aux ados LGBT ?
Déjà qu'il est obscène de considérer que des ados puissent être définitiveemnt convaincus de leur état de préférence sexuelle... Mais il est encore plus obscène d'imaginer que c'est pour faciliter les relations profs-élèves...

jejomau

On devrait les mettre tous sur une île. Ils nous foutraient la paix . Et comme dit le député Dassault, comme ils ne se reproduiraient pas, au bout de quelques années, on en serait définitivement débarrassés.

bécassine

De toute façon, ces gens-là ne se plaisent qu'entre eux (voir le quartier du Marais). Jejomau a une bonne idée qui fait penser au tableau "la nef des fous", les homosexuels qui désirent se marier et adopter des enfants dérivent sur un "bateau ivre", le problème est qu'ils veulent nous entraîner avec eux.

senex

Génial...! Ils ont retrouvé le bon vieux principe du ghetto.A quand l'obligation pour les hétéro de porter l'étoile bleue avant d'être "concentrès" en des réserves ???

Phedre

Pourquoi mon commentaire a t il été censuré? Ce n'était pas le plus gratiné.

[Pas vu. MJ]

C.B.

S'il faut des profs exclusivement LGBT pour enseigner à des élèves LGBT, il y a d'autres minorités à prendre en compte: il faut certainement des profs catholiques pour enseigner à des élèves catholiques, à qui l'on pourra avantageusement développer l'apport majeur des catholiques à la civilisation (tant en termes intellectuels qu'en termes de réalisations pratiques). On peut aussi, bien qu'il ne s'agisse pas à proprement parler de minorités, en déduire qu'il faut des professeurs exclusivement femmes pour enseigner à des filles et des professeurs exclusivement hommes pour enseigner à des garçons. Et s'il n'est pas bon que des élèves LGBT côtoient des élèves non-LGBT, pourquoi serait-il bon que des élèves catholiques côtoient des élèves non catholiques, des élèves filles côtoient des élèves non-filles et des élèves garçons côtoient des élèves non-garçons?
Quelle est la cohérence?

laurent petit

Si les LGBT veulent se constituer en ghetto, c'est qu'ils refusent l'égalité que la société leur propose : le droit de se marier avec une personne du sexe complémentaire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.