Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Femen vs Civitas : l'AGRIF va porter plainte
Retour de Chloé : "Nous allons cette semaine faire une action de grâce"

Mgr d'Ornellas nous demande de manifester davantage

L'archevêque de Rennes, Mgr Pierre d'Ornellas, a déclaré mardi :

Mgr Ornellas"Toutes les personnes qui réfléchissent, qui prennent le temps de réfléchir, devraient manifester davantage, puisque le gouvernement a fait le choix que le débat aurait lieu simplement au Parlement". "Dans ce cas-là, si c'est au Parlement, il faut que ceux qui représentent le peuple français connaissent ce que pense le peuple français. Le vote n'est pas un blanc-seing à celui qui est élu".

Interrogé pour savoir si nous devons descendre dans la rue, le prélat a répondu:

"Si les gens qui réfléchissent pensent que c'est le meilleur moyen de faire entendre leur position, bien sûr".

Il a dit observer une analogie avec les manifestations de 1984 en faveur de l'école privée, un "principe fondamental" étant à nouveau menacé.

Mgr d'ornellas réunissait à Rennes plusieurs centaines de représentants de paroisses et d'associations pour une réunion consacrée au projet de loi. Il a qualifié ce texte d'"injuste" car il introduira une "discrimination" entre des enfants qui auraient un père et une mère et ceux qui auraient des parents du même sexe. Il a qualifié l'expression de "mariage pour tous" de "choquante et inappropriée" car elle exclut selon lui les personnes qui ne peuvent se marier, comme les handicapés mentaux.

Commentaires

c

Je ne sais pas si parler des handicapés mentaux peut être mis en exemple stricto sensu car malheureusement là aussi tout est parfois fait par l'"administration" et les "services sociaux" pour les amener à une "normalité pour tous" avec vie commune et pacs et évidemment tout ce qui va bien comme préservatifs et contraceptions (voire implants dès la puberté pour les jeunes filles - "l'ouverture du parapluie" pour éviter les grossesses). Parler devant ces mêmes services, de surveillance bienveillante, de non mixité, de chasteté et de vie différente dans le respect et la responsabilité le plus possible (pas rapport à l'impossibilité non pas physique mais mentale de fonder en toute responsabilité une famille et pouvoir s'occuper d'enfants, y compris du problème de l'emploi) paraît souvent comme dire des gros mots.
Nous sommes dans une société du tout sexe institutionnel et où le bons sens et les valeurs traditionnelles sont sciemment inversées.

lavague

Les réactions de monseigneur d'Ornellas sont décidément ...bizarres !Y aurait-il d'un côté des gens qui réfléchissent et de l'autre des gens qui ne réfléchissent pas ? Non, bien sûr, à mon sens, simplement nos valeurs étant à l'opposé, le fruit des réflexions des uns et des autres est bien différent, le mot est faible !...D'un côté ceux qui sont encore imprégnés des valeurs chrétiennes, de la loi naturelle, de l'autre ceux qui haïssent ces valeurs et veulent un changement de civilisation. N'ajoutons donc pas le mépris à cet antagonisme, nous n'avons rien à y gagner si ce n'est passer pour des personnes arrogantes et méprisantes !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.