Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Déplacement du curseur de la vie politique à droite
Pas de solidarité dans le concubinage

Profanation d'un cimetière de Haute-Savoie

CimLu ici

"Une quinzaine de tombes d'un cimetière de Haute-Savoie, dont celles d'adolescents morts dans un accident de car à Allinges en 2008, ont été profanées durant le week-end, a-t-on appris lundi auprès de la police de Thonon-les-Bains, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Des crucifix et des plaques funéraires ont été déplacés ou renversés, des plantes arrachées, mais aucune inscription à caractère religieux ou satanique n'a été relevée, [NDL : voir ci-dessous] a-t-on précisé.

Les actes ont été commis dans la nuit de samedi à dimanche dans le cimetière d'Anthy-sur-Léman, où ont été inhumés quatre des adolescents tués lors de la collision en juin 2008 entre un car scolaire et un TER à un passage à niveau. Sept adolescents de 11 à 13 ans avaient été tués et 25 blessés.

"Il semble s'agir d'une dégradation pure et simple", a indiqué lundi la police, qui a ouvert une enquête et lancé un appel à témoins".

Puisque la haine contre les chrétiens n'existe pas, il faut inventer un vocabulaire passe-partout pour expliquer ces gestes : il reste à définir ce qu'est une "dégradation pure" et une "dégradation simple". Cette dépêche est reprise en choeur par la presse française qui - une fois n'est pas coutume - relaye cette information (Le Parisien, l'AFP, Europe1, TV5, la Nouvelle République, etc.).

Mais en lisant la presse de nos voisins suisses, on découvre tout autre chose : 

"Dimanche matin, plusieurs habitants d'Anthy découvrent le cimetière en désordre, vierge cassée, croix déplacées. "La vitre de l'oratoire à été cassée avec un pied de vigne" explique Michel, le premier sur les lieux dimanche matin. Un drapeau du monument aux morts à été planté sur la tombe d'un ancien élu de Sciez enterré là. Ce dimanche matin, après la soirée des donneurs de sangs, Michel avait déjà trouvé une croix près de la salle des fêtes appartenant à une tombe qu'il connaissait. Il est allé au cimetière et à constaté les dégâts, fleurs dépotées, plaques déplacées, une croix retournée. Suzanne explique que les "petites lucioles" qui parent les tombes de trois de jeunes victimes de l'accident d'Allinges ont été disséminées dans les allées".

Ou encore

"Des plaques, des croix et des crucifix ont été intervertis ou cassés. Des fleurs renversées ou arrachées. Deux Vierges ont encore été décapitées"

Commentaires

Soleo23

Satan en action. Ni plus ni moins.

MLD

Voir aussi le site du "Dauphiné libéré".

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.