Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L’indulgence des médias pour la gauche
Franz Olivier Giesbert poursuivi pour diffamation raciale

13 janvier : le rejet et l’ostracisme ne sont pas les meilleurs outils pour forger l’unité

De Jeanne Smits dans Présent :

"[...] Lors des marches de samedi, Frigide Barjot avait renouvelé ses appels à répondre aux provocations par un large sourire. Ce qui peut être très bien – sauf quand des harpies dépoitraillées vident des extincteurs sur des enfants et des poussettes en arborant des slogans violemment antichrétiens sur leurs seins nus. Sourire et silence, aussi, face à la presse, pour laisser répondre les responsables rompus à l’argumentation pour ne pas être taxés d’homophobie. Soit… Mais cette défiance à l’égard des braves gens a décidément quelque chose de méprisant, et signifie une crainte révérencielle à l’égard du politiquement correct. On voit bien où Frigide Barjot veut en venir : éviter toute dénonciation médiatique des marcheurs comme « extrémistes » ou « intégristes ». Mais cela fait des années que nous crevons de cette peur panique de l’« amalgame » avec ceux que les médias eux-mêmes désignent ainsi sans aucun souci de la vérité ou des nuances…

De même, comme en novembre, Frigide Barjot avait demandé d’« applaudir » les couples homosexuels qui feraient de la provocation sur le parcours en s’embrassant sous les yeux des manifestants. Elle a même suggéré, au cas où des activistes de Femen fassent irruption « en petite tenue » (et même moins, en fait), que les manifestantes « se déshabillent aussi pour être en situation d’entamer un dialogue équitable ».

On hésite entre la bêtise, la complaisance, l’inconscience… Non, on n’a pas besoin de céder à la vulgarité pour plaire aux médias, même si eux en vivent. Oui, on a encore le droit d’exister sans se soumettre à la mode du jour !

Frigide Barjot fait circuler depuis cette fin de semaine des « consignes pour tous » en vue de la manifestation du 13 janvier. Pour « refuser toute récupération politique ou religieuse ». Afin de « prévenir toute récupération, tout dérapage, toute intrusion et assurer la sécurité des familles et des manifestants, toutes les banderoles et les pancartes autres que celles autorisées (…) seront retirées du cortège, ainsi que leurs éventuels porteurs récalcitrants », poursuit le texte qui fournit une liste de slogans autorisés et suggère un « dress-code » décontracté.

Ce totalitarisme ne dissuadera certainement pas le grand nombre de venir manifester, car c’est l’objectif qui est important. Mais il n’est pas interdit d’en parler, de le critiquer, et de rappeler que le rejet et l’ostracisme ne sont pas les meilleurs outils pour forger l’unité !"

Une manifestante de Lille témoigne aussi :

M"[P]armi les pancartes « non au mariage mirage », « ni parent A, ni parent B, Père et Mère », un slogan m’interpelle : « Oui au PACS +, non au mariage pour tous et à l’adoption ». Pas particulièrement favorable au PACS je m’interroge sur cette notion de PACS + ? Je pense à un détail anodin, à une erreur de parcours et passe mon chemin. Je rejoins des amis dont un prêtre (en soutane) que je trouve en pleine discussion avec un membre de l’organisation de la manif qui lui demande, ou plutôt qui lui conseille avec insistance, de se mettre au milieu de la foule pour ne pas attirer l’attention et rester inaperçu ! Peut-on me rappeler à quoi sert une manifestation si ce n’est à être vu et à faire entendre son opinion par le plus grand nombre ? Alors pourquoi se cacher ? Ont-ils eu le même discours avec les femmes musulmanes voilées qui étaient à nos côtés ? Je reste perplexe. [...] Et quelle surprise de voir sur le podium aux côtés de Frigide Barjot, un imam du lycée Averroès, lycée privé musulman de Lille, alors que le service d’ordre était revenu à la charge auprès de mon ami prêtre pour lui demander expressément de ne faire aucune déclaration à la presse, afin éviter tout amalgame ou débordement. [...] Les organisateurs auraient-ils honte des cathos qui ont la même opinion qu’eux sur le sujet, tout simplement parce qu’ils sont cathos et l’affichent tout aussi simplement par leur façon d’être ? A force de ne pas vouloir se positionner clairement, la réalité étant que la grande majorité des personnes opposées à ce projet de loi sont de culture catholique, ce ne sont pas de petits compromis qu’acceptent les organisateurs au nom de l’unité mais la compromission qui dénature le combat que nous menons et le rabaisse au lieu de l’élever. Qui saurait demander un débat public au nom de la démocratie en ne permettant pas à ceux qui sont dans leurs rangs de donner leur avis, y compris les catholiques, même en soutane. On ne peut décemment dénoncer un passage en force du gouvernement quand soi même on bride ses propres sympathisants. [...]"

Et on ne peut pas lutter contre la dénaturation du mariage en défendant le Pacs : la gauche prend jutement prétexte de l'absence d'opposition au Pacs, aujourd'hui, pour définir notre opposition au mariage comme un combat d'arrière-garde et sans avenir.

Commentaires

PG

Quand a gardé à près de 60 ans le surnom choisi à 20 ans à Assas pour animer les Comités Nuls, à savoir celui de Frigide Barjot, et qu'on s'en contente pouer illustrer des valeurs essentielles, cela peut expliquer certaines failles de raisonnement chez une défenderesse de la cause familiale......

Ne pas oublier que son mari est un
Pasqua boy et son beau frère un journaliste d'animation télévisuel soit disant comique mais particulièrement anti catholique.
C'est le milieu bobo parisien.

Schtroumpf grognon

Merci pour ce post, avec lequel je suis entièrement d'accord.

Cessons de chercher à nous conformer au politiquement correct pour éviter les critiques ! De toute façon, les médias pratiqueront raccourcis et amalgames, comme d'habitude. Peu importe, justement nous avons l'habitude. Soyons nous-mêmes, nous n'avons pas à en rougir. Alors NON à l'agressivité, mais OUI aux tenues que nous arborons dans la vie quotidienne ! il me paraît malsain de vouloir témoigner publiquement (c'est le sens d'une manif) en se "déguisant" pour ressembler ou plaire à nos adversaires.

Je regrette que Frigide Barjot rejette les prêtres en soutane ou les religieux en habit et mette en avant les imams. Une Boutin-bis ? Quel dommage, et surtout quelle bêtise. Ne la laissons pas gâcher la formidable mobilisation qui se prépare.

Quel évêque aura le courage de la rappeler au plus élémentaire bon sens et à un peu de modestie ?

L de M

Nul n'est irremplaçable, que je sache les manifestant ne viennent pas à l'appel de Frigide, mais à celui de leur évêque, de leur conscience, ou de leur conviction.Faites-la taire ou elle va effectivement faire fuir. Qu'elle prenne exemple sur les organisateurs de la Marche pour la Vie, qui ne se prennent pas pour le messie!!!

Solange

"On ne peut pas lutter contre la dénaturation du mariage en défendant le Pacs"

C'est au contraire toute l'ambiguité de l'humoriste autoproclamée Frigide Barjot dont les discours en faveur d'une union civile et d'une autre srtucture familiale POUR les homosexuels me semblent très dangereux et incongrus. Il faut réécouter l'entretien avec le journaliste Benoit Duquesne : personne n'a relevé mais cela m'a d'autant plus frappé que le 17 novembre certaines sorties étranges s'étaient faites entendre...

Vigilance donc.

Dumolet

Un peu de bon sens :
http://www.youtube.com/watch?v=vkJtk9TKZbI

jean saint-marc

Peut-être, mais apprenons aussi l'art de la guerre, qui comprend camouflage et diversion... soyons intelligents.

Cosaque


@PG
Ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain, elle fait malgré tout un important travail médiatique.


Mais comme chez Mc Do, le 13 :
"Venez comme vous êtes"
C'est comme ça que le Seigneur nous aime !

Et on sera tellement nbx... qu'il y en aura pour tous les goûts !

alm

Souhaitons que Frigide Barjot nous f... la paix, car elle raconte tout et n'importe quoi. J'irai le 13 janvier à Paris, mais ce n'est pas pour faire plaisir à des ringards comme elle, mais pour défiler avec dignité et conviction, défendre les valeurs auxquelles je tiens. Le PACS n'a rien à voir dans cette affaire, ni la tenue vestimentaire (elle été ridicule avec ses propos avant le 17 novembre !). Seigneur, délivrez-nous des imbéciles (dans le sens étymologique du terme) !

Edouard

Si ces consignes devenaient officielles alors ce sera sans moi.....
Heureusement, il y a tellement d'associations qui appellent à manifester et comme plusieurs évêques seront présents, ce genre de consignes pour bobos catholiques n'auront aucun effet. Ceux qui vodront prier le chapelet pourront le faire...
Va-t-elle faire virer Gollnisch et Carl Lang de la manif comme Cristine Boutin avait essayer avec Le Pen et Mégret en 99 contre le PACS ???

ohlala

ce sont les catholiques qui tractent et qui viendront en masse à Paris.
n'ayons pas honte de ce que nous sommes et affichons le avec le sourire et fermeté!
ils veulent nous contrôler mais ils n'en ont pas les moyens humains, ils sont impressionnés par le nombre, ils ne peuvent pas comprendre!

Guillaume

Parfaitement d'accord, en particulier avec la conclusion. Oui, le Pacs reste en soit irrecevable, parce que c'est déjà une reconnaissance sociale d'une configuration (le couple homosexuel) contre-nature. On ne défendera pas le mariage en reniant notre combat d'il y a dix ans, comme si nous étions nécessairement appelés à évoluer aussi sur le mariage.

JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

Bonsoir,
Si l'on nous refuse d'afficher notre participation en tant que Catholique, nous n'avons rien à faire dans cette manifestation.
Les cars et les trains mobilisés à cette occasion peuvent très bien se détourner vers le Sacré-cœur de Montmartre, pour faire, ce même jour, un pèlerinage pour proclamer et dire: Oui à la vrai famille. Non au "Mariage" des paires.
Nous catholiques, nous ne nous mobilisons pas pour être entendus de nos concitoyens avec des slogans vides de sens ou haineux, mais du CRÉATEUR, DIEU Lui-même!
La Prière, le Jeûne et l'Aumône, derrière nos bannières en l'honneur du Sacré-cœur de Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST, seront nos "slogans".
Maranatha!
Merci!
JFL

ID

Allez, tous place d'Italie le 13 janvier, "venez comme vous êtes" comme dirait l'autre, il y aura tellement de monde qu'on pourra bien faire les banderoles que l'on veut, si toutefois elles ne sont pas insultes aux personnes.

Ecrivez à vos élus, là vous pouvez vous "lâcher". Faites tout votre devoir de catholique, ça personne ne peut vous l'enlever mais par pitié, ne perdons pas de vue que l'on veut le retrait du projet de loi. Sans les AFC et sans les cathos, la manif n'aurait pas lieu donc c'est bien nous qui avons al parole. L'organisatrice n'est pas à 100% dans nos convictions mais elle a le mérite d'être là et de capter la presse.

compagnon de Jeanne

Ce genre d' idiote utile est nuisible
Manifestons derrière nos bannières et avec nos chapelets pour accompagner nos courageux évêques;
Voilà notre devoir de catholiques!!

Solange

Question pratique :

Y a-t-il un moyen de faire sortir l'humoriste autoproclamée ? Je rappelle qu'elle ne représente absolument personne. Les associations organisatrices ne peuvent-elles pas demander poliment à Barjo d'aller voir ailleurs si nous y sommes ?

On sait pourquoi Barjo est tant médiatisée : essayer de mettre les cathos dans une impasse, bonne vieille technique manipulatoire.

siloe08

TOUTE la CATHOLIQUE DOIT DEFILER à PARIS le 13 JANVIER.
Ce n'est pas cette personne qui va dicter ces désirât gocho-bobo.
Ce ne sont pas les espions de flamby qui vont nous détourner.

IL SUFFIT des POLEMIQUES et des caprices d'une personne EMBRUMEE dans les vapeurs narcotiques, lui détruisant peu à peu les neurones !!!!

De plus les manifestations du mois de Janvier n'ont pas attendu barjot pour exister, l'année dernière elle n'a même pas eut droit à la parole, alors arrêtons de polémiquer, nous SOMMES LIBRES, entièrement LIBRES.

RDV à cette manif avec nos DRAPEAUX CATHOLIQUES, avec NOS PRÊTRES en SOUTANES, avec NOS EVEQUES et si Madame la mal B...er n'est pas contente et bien qu'elle reste chez elle. Cette personne n'a aucune LEGITIMITE à NOUS IMPOSER quoi que se soit. Cette manifestation n'est pas payante, à ce que je sache la rue n'appartiens à aucune de ses idées.

Gabrielle

Et bien proposons-nous pour aider à l'organisation (fait, pour ma part) et il ne tiendra qu'à nous d'adopter l'attitude qui nous semble juste !!

Je suis déçue que J. Smits publie cet article (et qu'il soit relayé par le SB) avant le 13 janvier. Si une seule personne renonce à manifester à cause de cela, quel dommage ! Quand on pense aux efforts que beaucoup déploient, que nous déployons tous, j'en suis sûre, pour convaincre, une à une, chaque personne de notre entourage qui hésite, qui a prévu autre chose, qui ne se sent pas concernée, qui préfère ne pas se compromettre...

L'essentiel, c'est que cette proposition de loi soit retirée ou rejetée ! Si vraiment on a envie de régler nos comptes, on le fera après !

Avec mon amitié,

Gabrielle

N

Cher M.JANVA,

A la lecture de votre article et au vu de la plupart des commentaires en découlant, il en est un qui, se déchaînant actuellement, doit malheureusement se réjouir de ces critiques stériles !

L'intérêt de la démarche du collectif la manif pour tous réside principalement dans son choix de mettre en avant la lettre et l'esprit des dispositions relatives au mariage (contrat - institution) issues du code civil.

Eu égard au contexte actuel, il s'agit probablement du moins mauvais dénominateur qui peut être pertinent et commun à de nombreuses personnes croyantes ou non.

A défaut, que proposez-vous concrètement pour rassembler le plus grand monde, notamment le 13 janvier prochain à Paris et au-delà pour convaincre la majorité du peuple réel ?

Par pitié, mettons enfin notre intelligence au service du bien commun pour agir, ici et maintenant, davantage ensemble dans ce combat difficile !

BN


[Que l'on ne se tire pas une balle dans le pied en défendant le Pacs et en luttant contre une soit-disant "homophobie". Pas besoin de mentir pour demander le retrait de ce projet de loi.
1. En défendant le Pacs (voir un Pacs+) on légitime le combat de la gauche, qui estimera que dans 10 ans, nous serons tous devenus favorables à cette dénaturation du mariage.
2. La lutte contre l'homophobie est une arme contre ceux qui refusent tous les desiderata LGBT.
3. La réaction ne doit pas nous faire accepter le mode "3 pas en avant, 2 pas en arrière" qui nous pousse à cautionner l'aggravation législative.
4. C'est justement le Pacs qu'il faut remettre en cause. A défaut, la revendication du mariage reviendra tous les ans, et à chaque élection. Le 'politique d'abord' des nouveaux maurrassiens qui s'ignorent ne doit pas nous faire oublier que la défense du mariage ne consiste pas à défiler contre une réforme tous les 12 ans.
MJ]

Maye

(Oh la la. Y'en a marre de vos histoires. Vous ne valez pas mieux que Copé et Fillion réunis.)
Mais on s'en fout.
Elle dit ce qu'elle veut, chacun fait ce qu'il doit et de toutes les manières nous aurons tort.
Qu'on repousse les Femen et leurs extincteurs ? Méchants que nous sommes.
Qu'on les accueillent en leur ouvrant les bras ? Pervers, tous pervers. "Forcément" pervers.
Laissons tisser le mérino et soyons nombreux, tous différents puisque le Bon Dieu n'en a pas fait deux pareils.

m

Calmons-nous ! FB maîtrise bien la communication médiatique, d'où la nécessité de respecter le dress code et l'absence de bannières : il faut apparaître comme des citoyens lambdas, pas comme des croyants, sinon nous ne serons pas crédibles et on se servira de notre image pour légitimer la loi à venir comme "progrès urgent de la laïcité face aux fanatismes": soyons rusés comme des serpents, cela ne vous rappelle rien ? Cela ne nous empêche pas de prier de toutes nos forces, avant, après ou pendant dans notre coeur, de jeûner etc... bien au contraire. Mais évitons de débarquer "avec nos gros drapeaux" comme disait Brassens !
Certes, la revendication du Pacs+ est une erreur et rien ne nous oblige à la relayer mais cela ne vaut-il pas mieux que le prétendu "mariage pour tous" ? On peut aussi considérer que c'est offrir une porte de sortie honorable à ce gouvernement qui, voyant l'ampleur de la manifestation, en cherchera sans doute s'il lui reste deux sous de jugeotte. Bref, visons l'unité, sinon nous avons déjà perdu !

Gran

Le 17 novembre, je suis arrivée juste au moment où FB demandait aux gens d'applaudir et de dire "on vous aime" si jamais on voyait deux hommes s'embrasser. J'ai failli repartir illico.
Je suis restée, car je pensais que l'objet de la manifestation était plus important que les dérapages de cette soi disant humoriste. Ça m'a fait mal aussi de voir des prêtres essayer de camoufler leur col romain pour se conformer au desiderata des organisateurs.
Désolée Mme FB, mais les catholiques forment le gros des troupes et je ne vois pas au nom de quoi ils devraient avoir honte de ce qu'ils sont. Votre ami homosexuel s'est bien affiché en tant que tel et nous on devrait se cacher ?
Les évêques qui ont indiqué qu'ils viendraient devront ils se conformer au ridicule code vestimentaire demandé ? Pourtant, ça aurait de l'allure une ou deux rangées d'évêques en soutane violette.
Qu'il y ait unité d'affichettes ou de slogans, OUI, que seuls les organisateurs parlent aux journalistes, OUI ... mais si certains ont envie de prier ou de brandir une bannière de pélerinage ou un drapeau du Sacré Coeur, je ne vois pas pourquoi on devrait les en empêcher ! La prière ET l'action sont complémentaires. Mme FB se prétend catholique et elle interdirait les prières ? Les catholiques qui ont l'habitude de prier en fin de colonne lors des Marches pour la Vie seront ils exclus ?
Si elle le fait, alors ce ne sera plus la Manif pour TOUS.
Pour autant, j'irai manifester le 13 janvier, comme je l'ai fait les 17 et 18 novembre, car j'estime que quand il y a le feu à la maison, la couleur de l'uniforme des pompiers ne doit pas être la première préoccupation.
Mais ce ne sera pas de gaité de coeur.

TousEnsembleAParisLe13

"Je rejoins des amis dont un prêtre (en soutane) que je trouve en pleine discussion avec un membre de l’organisation de la manif qui lui demande, ou plutôt qui lui conseille avec insistance, de se mettre au milieu de la foule pour ne pas attirer l’attention et rester inaperçu ! "

L'organisateur de la manif en question, c'était moi.
Je n'ai pas demandé au Chanoine (que je connais: mes enfants ont servi sa messe Mercredi dernier...) de se mettre au milieu de la foule "pour le pas attirer l'attention et rester inaperçu", mais "pour ne pas se positionner à côté des contre-manifestants qui cherchent la bagarre"... Monsieur C. m'a rassuré, me disant qu'il le protégerait.Ce qui m'importait, c'était qu'il soit entouré, et pas seul sur le côté.
C'était très bien qu'il soit là, et qu'il soit là en soutane également (Je ne l'ai jamais connu autrement, c'est le contraire qui aurait été choquant).

La personne qui était à côté de Frigide Barjot à la fin
n'est pas "l'iman du lycée Averroès", mais un représentant de l'UOIF. Il gagne à être connu, car sur les valeurs familiales, il a beaucoup de points communs avec nous, spécialement pour le combat qui nous occupe. Parlez-en à un certain ex-député du Nord qui a fait l'objet d'une dure campagne de dénigrement, il se connaissent et je pense qu'il approuverait mes propos.

Ce combat est-il une croisade, ou bien un combat du bon sens de la France profonde contre les délire d'une soi-disant élite parisiano-homo-caviardo-gaucho-égoïste?

Notre objectif immédiat est le retrait du projet de loi. Comment faire venir le maximum de personnes, et montrer que c'est TOUTE la France qui le rejette, et pas seulement l'une ou l'autre communauté?

Sur Frigide, je la trouve vraiment providentielle:
Elle est tellement "too much" que personne ne peut se reconnaître en Frigide. Personne ne peut l'accuser de "récupérer" le mouvement. Donc elle peut rassembler très
large. Qui peut citer une autre personnalité qui pourrait rassembler aussi large? Quand à ses prises de positions, il ne faut pas oublier que c'est une humoriste, ça se ressent!

J'étais moi aussi gêné du slogan "PACS+, etc.", je l'ai donc caché par un autre slogan, "un garçon, une fille, pour fonder une famille", et voilà.
Sur le fond, je ne suis pas tant opposé au PACS à condition que le mariage (y compris républicain) devienne indissoluble (réellement, de la vie à la mort!). D'ailleurs on dit qu'il y a moins de mariage et + de PACS, mais savez-vous que 50% des PACS sont arrêtés car les personnes pacsées se marient?

J’espère qu'on se retrouvera tous le 13 à Paris pour en discuter (et pas devant les cameras qui nous coupent pour nous faire dire ce qu'ils ont envie d'entendre)!

Bernard S

1) Nous ne pouvons pas manifester sans être manifestement nous-mêmes, donc avec bannières, banderoles, messages pro-mariage, sans insultes et en mettant autant que possible les rieurs de notre côté. En peuple, pas en troupeau.
2) Il faut être conscient que les journalistes -- et ils sont roués -- cherchent à faire parler (ou ne retiennent dans ce qu'ils montrent) que les personnes les plus hargneuses ou ringardes ou bornées, pour nuire à l'ensemble. Donc FB a raison de mettre en garde : il vaut mieux être aguerri et sympathique qu'inexpérimenté et revêche.
3) Pour le reste, si des groupes agressent la manif, on n'applaudit pas, on repousse fermement, en veillant à éviter tout débordement : leurs provocations peuvent très bien inclure une riposte violente de "participants" ou d'infiltrés dont nous ne voulons pas.
Si des paires s'embrassent, nous n'avons pas à applaudir.
Si des FEMEN se déshabillent, nous n'en faisons certainement pas autant.

Et de toute façon, nous y allons tous, en nombre, décidés à faire barrage.

Laetitia de M

Précision de mon propos pour Gabrielle : le principal reproche fait à Frigide est celui de faire fuir quand on essaie de convaincre le ban et l'arrière-ban de venir. Elle fournit un prétexte facile pour ne pas se bouger.


Mais je vous rejoins sur le fond : l'important est de se mobiliser malgré tout, de ne pas toujours attendre que tout soit parfait (ce qui n'arrivera sans doute jamais) pour daigner venir. Choisir la manifestation existante est le seul moyen d'espérer que ça bouge : honnêtement ce qu'il y aura sur les pancartes n'a aucun poids, c'est la masse humaine qui compte.

fr4Nc0Is

Soyons rusés, même si je n'apprecie pas spécialement FB, il faut reconnaitre qu'elle médiatise le truc.
C'est une vraie cinglée.

Lecteur

A lire cet article, 1 question : pourquoi Jeanne Smits ne remplace t elle pas FB sur les plateaux TV ? Peut etre parce que son positionnement intransigeant est inaudible par nos concitoyens, contrairement à FB qui a l'intelligence de savoir s'adapter à eux.

A lire ces commentaires : qu'on ne soit pas d'accord est une chose mais pourquoi se montrer aussi intretable avec une mère de famille qui défend peu ou prou les idées catholiques ? On se demande où est la bienveillance et la charité ici.

Je rappelle que nous combattons un projet de loi et le lobby LGBT, pas FB ! Ne vous trompez pas de combat !

abribus

N'ayons pas honte de nous mêmes, mais ne nous nuisons pas non plus. Un slogan, une pancarte inutilement agressive pourrait peser plus lourd dans la balance que des dizaines, des centaines de milliers de manifestants !
L'objectif premier est de remporter la bataille contre l'ennemi commun.
Après cette étape, chacun pourra à nouveau se concentrer sur son propre objectif.

Solange

Extraits de l'entretien de l'humoriste autoproclamée avec Benoit Duquesne sur France 2.

"Bien sûr que les familles homoparentales existent ! Et c'est pas un souci" (1'57'').

B. Duquesne : "Il y a des pédopsychiatres qui disent que que des enfants peuvent très bien grandir dans des familles comme ça" ; Réponse de l'humoriste : "Absolument !" [sic](3'25'').

"Il faut qu'on trouve d'autres voies [sic] pour les couples homosexuels qui ont un vrai désir, qui s'aiment et qui souhaiteraient élever des enfants" (4'05'').

B. Duquesne : "On peut revoir la parenté ?". Réponse de l'humoriste : "Bien sûr ! Bien sûr !" (4'10'').

B. Duquesne : "Il faut que le conjoint homosexuel puisse avoir l'autorité [légale] sur l'enfant ?". Réponse de la représantante "catholique" : "Absolument ! Il faut aménager l'autorité parentale" (4'20'').

"Je ne dis pas que ce n'est pas un amour aussi beau et pas aussi sincère, c'est pas ce que j'dis. Je dis il ne se vit pas de la même façon notamment parce que l'enfant ne pourra pas venir de cet amour-là directement. [...] L'homosexualité DOIT ÊTRE RECONNUE DANS CETTE SOCIETE. Et les homosexuels, on va arrêter de les discriminer [sic]. On lutte aussi contre l'homophobie !" (5'10'').

Voilà ce que pense l'inénarrable humoriste qui, il faut le dire, fait plutôt pleurer que rire... Et maintenant elle veut interdire les bannières et les prières ? Scandaleux : 99% de ceux qui manifestent sont catholiques !

MJ, vous devriez faire une anthologie des sorties grotesques et révoltantes de ce pitre inutile et nuisible à la cause du mariage naturel.

Solange

Voici le lien vers la video pour retrouver les extraits cités :

http://www.paristribune.info/Roger-Madec-Benoit-Duquesne-et-Frigide-Barjot_a6990.html

marinette

Ouf! Merci Jeanne, il était temps,le totalitarisme de cette personne devient insupportable, il ne faudrait pas qu'elle ramène tout à elle. Qu'elle se mette bien dans son crâne que les 3/4 des manifestants ne sont absolument pas d'accord avec ses revendications et ses propos obcènes.D'ailleurs à Bordeaux samedi le mot de conclusion de la manif dit par un de ses sbires n'a été écouté par personne.Le bien ne fait pas de bruit, Frigide, alors taisez-vous!

Perrine

Je suis l'auteur du témoignage sur la manif de Lille...
Je suis de tout coeur pour l'unité concernant les actions à mener contre ce projet de loi MAIS cette unité ne pourra se faire que si chacun est libre de venir comme il le souhaite.

A "tous ensemble à Paris le 13" vous n'êtes pas le seul à être venu voir le prêtre en question. Je me souviens très bien de vous puisque j'étais là à ce moment mais ce n'est pas de vous dont je parlais.
Un autre membre de l'oganisation est bien venu voir le prêtre, il vient encore de me le confirmer, pour qu'il ne soit pas dans le champ des cameras!

Je ne me bat pas contre Frigide Barjot, elle fait ce qu'elle semble juste et pour cela respect mais je lui demande juste un peu plus d'ouverture d'esprit (et oui!) et acceptant les gens tels qu'ils sont sans vouloir les rendre à son image!

Laissez les cathos s'exprimer comme ils le souhaitent. Ne nous trompons pas de cible. Finis les guerres de style et de chapelle, que chacun puisse agir en son âme et conscience. Merci!

Perrine

De plus après avoir vérifié il s'agissait bien d'un imam du lycée Averroès, c'est lui même qui nous a dit qu'il enseigné là-bas...je viens de demander aux personnes qui étaient avec moi à ce moment et tout le monde a entendu la même chose. Pourquoi nous aurait-il menti?
peut-être encore ne parlons nous pas de la même personne et oui vous ne pouvez pas maitriser absolument tout ce qui se passe durant vos manif si "bien organisées soient-elles".

Michèle

N'attendez pas de cette bacchante échevelée et grossière qu'est F Barjot la moindre retenue, ni un atome d'intelligence. Cette personne, avec son homophilie frénétique, obligatoire et obsessionnelle, n'est pas capable de comprendre qu'elle tombe à pieds joints dans le piège médiatique qui tente de nous contraindre à nous justifier en permanence.

Nous n'avons pas à nous disculper du péché mortel d'homophilie. Nous n'avons pas à "aimer" sur injonction quelque catégorie que ce soit : on aime des personnes, pas des catégories, que je sache! Qu'est-ce que c'est que cette imbécillité?!! L'amour est libre et gratuit...et, comme le dit Soljenytsine au cours des admirables entretiens accordés à Bernard Pivot, nous n'en sommes pas arrivés là, essayons d'abord de nous exercer au respect de tous nos semblables!

Seul le respect est dû à tous, sans aucune exception. Le respect n'est jamais facultatif. J'ajouterais que, lorsqu'on se prétend chrétien, un minimum de bienveillance peut et doit l'accompagner, même vis à vis des "zintégristes en soutane" : c'est le "minimum syndical", n'est-ce pas, Madame Barjot? Ne parlez pas d'amour, ce mot est indécent dans votre bouche alors que vous désignez à la vindicte médiatique des personnes dont vous ne savez rien si ce n'est que vous devez leur cracher dessus pour conserver la faveur des média.

Nous n'avons en effet que faire des diktats de cette personne dont le comportement et les propos ne cessent de semer l'ambigüité sur le sens véritable du combat. Ignorons son hystérie, sa méchanceté et sa vulgarité ( hélas, sort-on indemne de tant d'années passées à clapoter dans les eaux nauséabondes des media?...on peut en douter..) Libre à elle de se mettre en string pour "dialoguer" avec les Femen!

Quant à nous, allons manifester sans nous renier. Nous n'offensons personne en restant nouss-mêmes et en disant la vérité sans agressivité, sans outrance ni violence.

xenophon

@Bernard S.
Je suis de votre avis :surtout ne pas se déshabiller un 13 janvier:c'est la pleurésie assurée!
En revanche il serait en effet déplorable de baisser pavillon et de ne pas se manifester tel que l'on est et non pas en couleur de muraille.
La vague du 13/01/13 doit tout emporter!

Gran

De toute façon, qui, de l'organisation de la manif, viendra lire les commentaires et suggestions qu'on peut trouver ça ou là sur différents sites ? Ont ils ouvert une rubrique "suggestion" sur le site dédié ?
Alors il faut se préparer aux slogans idiots (à moins, espérons le, qu'ils reprennent ceux de Civitas qui étaient très simples et percutants), à des animateurs avec des voix nulles ou qui se croient dans une discothèque, à une sono merdique et ultraforte et un service d'ordre qui sera plus entraîné à admonester les porteurs de bannières de pélerinage ou drapeaux divers qu'à repérer les éventuels "infiltrés" qui viendront pour la bagarre et la provoc.

Michèle

Erratum
Lire :" nous n'avons pas à nous disculper du péché mortel d'HOMOPHOBIE", bien sûr, et non d'homophilie!!
Soljenitsyne , et non Soljenytsine...même si les noms propres n'ont, parait-il, pas d'orthographe, ce n'est pas une raison pour les massacrer!
Et enfin: il nous suffit de rester nous-même..et non pas nouss : un s suffira pour nous affirmer!

Alexis

Merci à Frigide Barjot.
Sans son leadership et son engagement je penses que nous ne serions pas aussi nombreux à nous rassembler le 13 Janvier contre ce projet de loi.
Sans elle le mouvement contestataire serait d'office catalogué comme un mouvement de "catho intégriste" et automatiquement discrédité !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.