Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Fermeté du Vatican face à la Chine
Le MRC ne votera pas la dénaturation du mariage

Dénaturation du mariage : monseigneur Raffin écrit aux catholiques de son diocèse

Sa lettre reçue par mail :

Rfn" Aux prêtres et aux diacres,

aux fidèles laïcs et aux hommes de bonne volonté

du diocèse de Metz

Par rapport au projet de mariage pour tous qui mobilise à l’heure actuelle une partie de l’opinion publique, les évêques de France ont fait connaître clairement leur position, inspirée non seulement de leurs convictions chrétiennes mais de la sagesse des nations , par la voix de leur président, le Cardinal Vingt-Trois lors de leur dernière assemblée de Lourdes (nov. 12). D’autres communiqués, comme celui des évêques de l’Est de la France le 17 octobre 2012, ont parlé dans le même sens (cf. Eglise de Metz, décembre 2012, p. 21).

Ce faisant, sans jamais céder à l’homophobie, ils ont voulu éclairer la conscience des chrétiens et des personnes de bonne volonté.

Il appartient maintenant à ces derniers de déterminer leur action.

Comme nous le disait Benoît XVI le 17 novembre lors de la visite ad limina :

 Les fidèles laïcs  « doivent sentir que leur foi les engage… Cela vaut aussi bien pour leur attachement et leur fidélité à l’enseignement moral de l’Eglise que, par exemple, pour le courage à afficher leurs convictions chrétiennes, sans arrogance mais avec respect dans les différents milieux où ils évoluent. Ceux d’entre eux qui sont engagés dans la vie publique ont dans ce domaine une responsabilité particulière. Avec les Evêques, ils auront à cœurs d’être attentifs aux projets des lois civiles pouvant porter atteinte à la protection du mariage entre l’homme et la femme, à la sauvegarde de la vie de la conception jusqu’à la mort, et à la juste orientation de la bioéthique en fidélité aux documents du Magistère. Il est plus que jamais nécessaire que de nombreux chrétiens prennent le chemin de service du bien commun en approfondissant notamment la Doctrine sociale de l’Eglise » (Eglise de Metz, décembre 2012, p. 8).

Ce n’est pas le rôle des pasteurs que nous sommes d’organiser des manifestations, de rédiger des textes ou des pétitions, mais de soutenir les initiatives légitimes des fidèles laïcs, le cas échéant de les faire connaître en permettant dans nos églises affichages et distributions de tracts, voire des interventions de laïcs au moment des annonces.

Beaucoup d’initiatives actuelles sont non-confessionnelles et c’est un excellent signe. Les chrétiens peuvent aussi s’associer à elles, ils n’en seront que plus forts.

Le 13 décembre 2012

fr. Pierre RAFFIN, o.p.

évêque de Metz

Commentaires

Marek

J'aimerais bien savoir ce que Mgr Raffin entend par : "ne pas céder à l'homophobie". Considère-t-il, contrairement à Saint Paul, que les pratiques homosexuelles ne sont pas un péché? Ou bien fait-il seulement preuve de charité fraternelle à l'égard des homos repentants? Qu'il se dise pourtant que les homophiles vont brandir des pancartes du style "in gay we trust". Le gay friendly a coûté très cher aux évêques américains.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.