Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



13 janvier : retrait du projet de loi. Rien de moins ni rien de plus
Maintien de l'interdiction du don du sang par les homosexuels

Le grisbi de la CGT

CContribuables associés a enquêté sur la Confédération générale du travail, syndicat primaire préférant l’affrontement au dialogue, le sabordage au compromis. Pour Coluche :

« La CGT, c'est le Cancer Général du Travail ; encore que Krasucki dit que c'est faux, parce que le cancer évolue, et pas la CGT !".

Le syndicat dispose d’une réserve financière de 82 millions d'euros dont 41 M€ en placements (la CGT est un syndicat capitaliste). SNCF, RATP, EDF-GDF, Air France : ces places fortes de la CGT que sont les comités d’entreprise de la sphère publique lui ont permis de toucher le gros lot. Ces CE aux effectifs pléthoriques sont financés sur le dos de l’usager et du contribuable. 1 % de votre facture de gaz et d’électricité va dans les poches du comité d’entreprise EDF-GDF géré par la CGT. Lequel CE n’a pas les braies très propres : un procès va bientôt s’ouvrir. Au CE de la RATP, nos syndicalistes jouent à grands frais les duchesses dans leur château du XVIIe siècle, en Vallée de Chevreuse : un parc magnifique de 74 hectares, trois courts de tennis, un mini-golf, un étang à truites... Un château que Cécile Duflot ne pense pas réquisitionner pour loger les nécessiteux.

Non seulement la CGT a de l'argent, issu d'un peu partout (à une époque de l'URSS et du PCF, aujourd'hui des subventions publiques, des cotisations patronales, bref, de vous et moi) sauf de ses cotisants, mais en plus elle ruine les sociétés françaises. Le chimiste Arkema a renoncé à investir 70M€ dans son usine de Pierre-Bénite dans le Rhône. Une minorité de salariés menés par la CGT ne voulait pas du projet. Arkema va investir cette somme sur des sites de production en Chine ou aux Etats-Unis. A terme, l’usine, qui perd de l’argent, est menacée. Et quand le syndicat ne bloque pas les usines, ou le port de Marseille (passé du 1 au 11e rang en Méditerranée), c’est par des manifestations de rue que les cégétistes paralysent le pays. De même la crise de la presse française a pour cause majeure le monopole du syndicat du Livre, qui récupère un maximum d'argent sur l'impression et les ventes des quotidiens.

En novembre 2011, le gouvernement a enterré le rapport Perruchot sur les syndicats, après des mois de travail et d'auditions. Ce dossier permet de faire la lumière sur les méthodes et les finances du syndicat marxiste.

Commentaires

oliroy

La dictature de minorités "blindées de tunes (comme disent nos jeunes),et qui s'autoproclament ,à l'envi, "sauveur du pauvre peuple qui souffre" alors qu'ils comptent parmi ses plus grands tortionnaires. Le problème est qu'ils ont un monopole sur les amplificateurs, porte voix médiatiques et politiques qui saturent l'esprit des gens comme dans les meilleurs camps de réeducation soviétique (ou nazi, puisque l'un ne va pas sans l'autre).
Mais, dans une note plus optimiste,je me souviens qu'un bon prêtre a dit que l'election des communo/socialistes allait booster les tribulations et qu'ainsi nous en sortirions plus rapidement des epreuves et également de cette brave bonne soeur à qui l'on demandait si elle connaissait la signification de CGT et qui aurait répondu "Christ Gloire à Toi". Donc Haut les Coeurs. Christ est là. Christ revient dans sa Gloire.

marcantoine

En novembre 2011, le gouvernement a enterré le rapport Perruchot sur les syndicats, après des mois de travail et d'auditions. Ce dossier permet de faire la lumière sur les méthodes et les finances du syndicat marxiste.

C’est donc que les politiciens de tous bords s’arrangent du sujet ;-)))

Exupéry

Souvenons-nous que, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, dans le cadre d'une politique de conciliation avec le PCF (et l'URSS), c'est le gouvernement de De Gaulle qui a amorcé la pompe à fric des syndicats populaires et de la CGT en particulier.
Cette politique à court terme, se révèle maintenant injuste et néfaste.
Même en politique, distordre la morale pour faire face à "un contexte particulier", n'est pas "rentable".

david

La CGT, c'est le Cancer Général du Travail ???

Moi qui croyais " Christ Gloire à Toi" !

Papon

Le regretté Thierry le Luron disait: CGT l'argent par les fenêtres...

chouan 12

et dire qu'il y a eu des prêtres permanents dans ce syndicat bolchevik j'en parle ne connaissance de cause!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.