Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La France des oubliés n'a pas fini de faire parler d'elle
Les Associations Familiales Catholiques appellent à écrire au président de la République

La loi sur le mariage précèdera les persécutions antichrétiennes

1.054 prêtres et 13 évêques et responsables de communautés religieuses de l'Eglise en Angleterre ont co-signe une lettre ouverte dans The Daily Telegraph pour mettre en garde contre les conséquences pour les catholiques de la légalisation du « mariage » des personnes de même sexe. La liberté d’expression eet la liberté de pratiquer la foi catholique sont menacées. 

"[...] La légalisation du mariage des couples de même sexe, dût-elle être adoptée, aura de nombreuses conséquences juridiques, en restreignant sévèrement la capacité des catholiques à enseigner la vérité sur le mariage dans leurs écoles, leurs institutions caritatives ou leurs lieux de culte. Cela n’a aucun sens de soutenir que les catholiques et les autres pourront encore enseigner leur doctrine sur le mariage dans les écoles et dans d’autres lieux s’ils sont censés en même temps soutenir le point de vue contraire. [...]"

La combinaison des lois d’égalité et autres lois contre la discrimination en raison de l’« orientation sexuelle » et une éventuelle loi sur le « mariage » des personnes de même sexe musèleront les catholiques dans leurs lieux de culte et d’action éducative ou caritative, et les exposeront à des persécutions qui pourront aboutir à les exclure de nombre de métiers ou de professions. La liberté de prêcher pourrait aussi en être menacée, notamment pour les aumôniers militaires, des prisons ou des hôpitaux.

Mgr Philip Egan, évêque de Portsmouth, estime que le ton de la lettre est « dramatique », mais en aucun cas « exagéré »

« Cest vraiment Orwellien de vouloir définir le mariage [...] une chose comme celle-ci est totalitaire ».

Il a ajouté craindre de voir les prêtres arrêtés comme « homophobes » ou « fanatiques ».

Commentaires

jejomau

le Référendum , c'est ici : http://www.referendum-officiel.fr/.....

John Fox

Il y a une question que je me pose à ce propos (si un ecclésiastique ou une personne suffisamment savante peut me répondre): si le mariage est ouvert aux homosexuels, ainsi que l'adoption; et si, par hasard, un jeune, un jour, vient demander le baptême, mais qu'il a été adopté par un couple homosexuel; je suppose que jamais l'Eglise ne refusera de donner le baptême à un jeune qui en est désireux, mais alors, qui signera les registres de baptême? Si l'Etat, par ce biais, oblige l'Eglise à reconnaître, de fait, l'union légale de deux personnes de même sexe, n'est-ce pas alors forcer l'Eglise à modifier ses dogmes? N'est-ce pas alors une atteinte à la liberté religieuse?

Gisèle

ON les attend de pied ferme , AVEC NOS prêtres !!!! qu'on n'abandonnera pas !

Exupéry

Et ce sera peut-être là, la source d'un nouvel et authentique œcuménisme, au pied de la Croix au delà des mots ambigus.

Jean

Ici, en France, j'ai l'impression qu'on est dans l'état d'esprit de la Révolution française, dont les lecteurs de ce blog savent les horreurs, notamment celles antichrétiennes. Si certains pouvaient encore noyer des prêtres et des soeurs, ils le feraient avec joie, tant ils éructent la haine...

Je suis protestant, mais je ne peux que constater que c'est bien l'Eglise catholique qui est harcelée, provoquée, insultée, faussement accusée par ce gouvernement, le plus antichrétien qu'il m'ait été donné de voir... A tous les chrétiens d'ouvrir les yeux, car ces craintes de chrétiens anglais ne sont pas infondées, et ça risque d'être bien pire en France...

Monique T.

Ce titre, c'est exactement ce que je pensais sans oser le dire. Nous ne mesurons même pas où ce projet de loi (s'il est voté) va nous mener dans les années qui viennent!

Monique T.

Sur la question du baptême et de la signature du registre, je suppose que l'Eglise n'admettra QUE la signature du parent biologique de l'enfant, comme dans le cas d'un enfant né de père inconnu.Si l'enfant n'a aucun lien biologique avec ses deux "parents" il faudra qu'un seul signe. Mais je ne suis ni savante ni ecclésiastique et je ne me fie qu'à mon bon sens.

RH

Orwell est en quelque sorte le Jules Verne de la société. Il avait prévu la redéfinition officielle des mots par l'Etat en 1948, c'est fait en 2013.

l'anarcho

Sournoisement s'instaure un terrorisme idéologique dans ce projet du mariage pour tous...

Jean Theis

Il est certain que les prêtres seront menacés en premier. C'est pourquoi cela fait de la peine d'en voir qui s'évertuent surtout à dire à la fin des messes qu'il ne faut surtout pas fréquenter Civitas. Comment cela peut-il être leur priorité ?

Bernard S

C'est bien pour cela qu'il ne faut surtout pas manifester "contre l'homophobie", qui est un moyen de persécution des chrétiens.

Gisèle

Les prêtres n'ont pas le droit de refuser de baptiser un enfant qui est un enfant de Dieu comme tous les autres . Par contre , le prêtre doit obéissance à sa hiérarchie et au dogme , en ce qui concerne le mariage .
Le certificat de mariage à la mairie étant obligatoire pour se marier à l'église , je pense que tôt ou tard , les deux seront obligatoirement dissociés . Sinon nos prêtres seront assignés devant les tribunaux exprès pour les confondre avec la perversité que l'on sait .

nemo

Si cette abominable loi devait passer ,dans un premier temps, l'église peut parfaitement autoriser les chrétiens à se marier uniquement religieusement ; c'est interdit pour l'instant !
Ensuite il est parfaitement clair que nous entrons dans une période de persécutions qui est déja bien commencée !

Marie la Bretonne

Lorsque j'étais enfant, j'ai souvent entendu mes parents faire allusion à une prophétie qui prédisait qu'une guerre civile atroce, précédant une 3ème guerre mondiale, surviendrait à la suite directe de la mort (assassinat ?) d'un président de la république française.

La situation actuelle m'a bizarrement rappelé ce texte.

Je me demande si la tension ne va pas encore monter beaucoup plus contre les catholiques avec le vote de plus en plus de lois pourries et la mise en place de mesures discriminatoires à l'égard des chrétiens du fait de leur refus de ces lois impies. Et lorsque le président aura été éliminé (par les siens, par les musulmans - cf. l'intervention au Mali -, ou par un type dit de droite bas de plafond), ce sera alors le signal de la curée contre les chrétiens.

Bon, je ne dis pas que cela va arriver obligatoirement, mais je trouve que, depuis quelques années, la christianophobie grandit, que cela ne s'est pas arrangé depuis quelques mois et que cela semble toujours accélérer davantage...

Sans oublier l'état mondial désastreux à tous les niveaux (moral, social, financier, conflits ethniques et religieux, etc).

Luc

Il est également urgent que la conférence des évêques de France et le Vatican se prononcent sur le mariage civil pour annuler sa nécessité comme condition à un mariage religieux dans le code de droit canon, et qu’ils demandent à ce qui nous sert encore d’Etat d’annuler la nécessité dans le code civil de passer devant le maire avant de passer devant le prêtre, que ce mariage s’ensuive ou non d’effet civil. Et ce afin que les prêtres soient libérés de l'insoluble dilemme auquel ils seront confrontés : bénir l’union d’époux déjà mariés selon un « mariage » contre nature. Surtout, afin que les fidèles eux-mêmes puissent décider de se marier seulement religieusement, et non plus civilement, selon ce code civil devenu pervers. C’est une urgence ! Le premier article de loi est passé cette nuit. J’ai des amis qui se marient dans les mois à venir… La perspective n’est pas drôle du tout pour eux, qu’aux difficultés des préparatifs s’ajoute un dilemme moral avant leurs noces. Car ils ne veulent pas de ce « mariage » ! Car ils ne veulent pas l’encourager en le contractant (puisque c’est seulement un contrat d’amour) ! Que faut-il faire ? Interpeller nos évêques et leur demander ce que cet « Etat » anti catholique ne leur accordera jamais ? Ou demander à des prêtres de marier les époux en cachette, comme les messes antiques dans les catacombes ? Le temps est proche des persécutions… Et les premiers à prendre, ce seront les prêtres et les religieux !

alex

Je suis d'origine polonaise et j'ai une pénible impression de revivre en France la schizophrénie due à la persécution au niveau des idées et de la propagande : une version officielle et "seule acceptable" (à l'époque à mon école en classes aujourd'hui au travail...) et puis les convications intimes, refoulées dont on pouvait parler qu'à des personnes "sûres"... Le régime totalitaire me poursuit ou quoi?

PE

@ Monique T. : que faites-vous des enfants adoptés par des couples hétéros ?
Ce ne sont pas les parents biologiques qui signeront les registres...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.