Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Frijide Barjot : "La manif pour tous sera une obligation évangélique pour vous et moi, mes frères et soeurs catholiques!"
Deux Français, Mgr Thévenin et Mgr Gobel, nommés nonces apostoliques

Mgr Le Gall encourage les catholiques à manifester le 13 janvier

Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse, a publié ses voeux à ses diocésains :

G"Avant Noël, nous avons inauguré dans la cathédrale une crèche aux belles proportions, conçue et réalisée par les élèves et les professeurs du Lycée Myriam, établissement marqué par une grande mixité sociale, nos voisins de la rue Mage. Marie et Joseph, un peu plus grands que nature, mais sans visages, sont penchés vers Jésus, un bébé très finement reproduit. Le père et la mère sont enveloppés dans des draperies chaudes et généreuses. À côté, des disques blancs descendent de la voûte, dont la surface grandit à l’approche du sol : symboles des anges de la Nativité, évocation des sphères célestes ou des galaxies régies par le Créateur, hosties qui annoncent le sacrifice du Rédempteur naissant à Bethléem, « la maison du pain » ? Les interprétations sont nombreuses et montrent la richesse évocatrice de cette scène qui ne laisse pas indifférent.

J’y vois personnellement l’image ou l’icône de la famille, « grandeur nature », en ce moment où fait polémique le projet de loi sur le mariage pour tous en France. Le bon sens universel montre que la famille est composée d’un père et d’une mère, donnés l’un à l’autre, pour le bien des enfants issus de leur union. Nous respectons les personnes qui font le choix d’autres formes de vie commune, mais nous ne pouvons donner à ces options le statut de mariage. La loi projetée appliquerait dans notre pays cette théorie du genre, inscrite jusque dans des manuels scolaires, qui prétend que l’on ne naît pas homme ou femme, mais qu’on le devient par choix, d’ailleurs révocable.

Nous nous sommes rassemblés nombreux à Toulouse le 17 novembre dernier. Le jour même où nous étions dans les rues, le Saint-Père s’adressait ainsi à nos frères évêques du deuxième groupe français en visite ad limina : « Dans les débats importants de société, la voix de l’Église doit se faire entendre sans relâche et avec détermination. En continuant d’exercer, comme vous le faites, la dimension prophétique de votre ministère épiscopal, vous apportez dans ces débats une parole indispensable de vérité, qui libère et ouvre les coeurs à l’espérance. Cette parole est, j’en suis convaincu, attendue ».

Dans le courant de ce mois de janvier, une manifestation importante est prévue à Paris le 13. J’encourage les fidèles à s’y rendre nombreux, pour éviter qu’une fracture ne s’élargisse entre le pays et ses élus. Vous mettrez ainsi en application, comme en novembre, cette autre parole du Pape Benoît XVI aux évêques du premier groupe des évêques en visite à Rome : « Il convient de rappeler que la tâche spécifique des fidèles laïcs est l’animation chrétienne des réalités temporelles au sein desquelles ils agissent de leur propre initiative et de façon autonome, à la lumière de la foi et de l’enseignement de l’Église. »

Bonne année de la foi à chacun et à tous, dans le courage et la joie du témoignage que Dieu et le monde attendent de nous pour l’honneur des personnes, de nos familles et de la société !"