Les voeux du maire avancés pour que les administrés puissent manifester le 13
Pseudo-mariage pour tous : la gauche est loin d'être univoque

Mgr Marc Aillet dénonce l'hystérie anticléricale de l'Etat

Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, écrit une tribune dans le Figaro :

A"Le discours fondateur de François Hollande au Bourget, au début de sa campagne électorale, avait donné le ton: constitutionnalisation de la loi de 1905 en introduction ; conclusion sur «la démocratie plus forte que les religions et la finance» érigées symétriquement en adversaires par excellence du futur président. À l'agressivité se mêlait l'approximation: il avait fallu revenir en arrière dès la présentation du «projet présidentiel», le jeudi suivant, pour limiter la constitutionnalisation de loi de 1905 à son titre I et mentionner l'exception des départements concordataires. Les premiers contacts entre l'Église et la nouvelle majorité ont été courtois et «professionnels». L'Église est spontanément et même délibérément légitimiste avec les pouvoirs publics, tout en faisant entendre sa différence, en toute transparence, sur les sujets éthiques qui lui tiennent à cœur. On devrait pouvoir en démocratie, échanger des opinions divergentes tout en se respectant.

Puis commença la phase opérationnelle du débat sur «le mariage pour tous». Beaucoup d'évêques et d'associations, confessionnelles ou non, ont fait entendre leur opposition à ce projet déstructurant pour la société, tout en rappelant leur respect à l'égard des personnes. Qu'ont dit ces opposants? En substance «une famille ce n'est pas simplement deux individus qui contractent pour organiser leur vie commune. C'est l'articulation et l'institutionnalisation de la différence des sexes. C'est la construction des rapports entre les générations qui nous précèdent et celles qui vont nous suivre», pour citer Mme Élisabeth Guigou, garde des Sceaux socialiste en 1998…

BEt voici que le rapporteur de la commission des lois à l'Assemblée nationale, dans un enthousiasme brutal qui rappelle le congrès du PS à Valence en 1981 («il ne suffit pas de dire comme Robespierre que des têtes vont tomber…»), mène des auditions délibérément partiales. Quand les «responsables de cultes» sont invités à s'exprimer devant la commission le 29 novembre dernier, c'est pour que des Fouquier-Tinville aux petits pieds leur fassent longuement et violemment la leçon en ne leur laissant pratiquement aucun droit de réponse. Alors que la Fédération protestante de France est habituellement partagée sur les sujets éthiques, c'est son président, le pasteur Claude Baty, qui a protesté le plus fermement contre ce fonctionnement irrespectueux et finalement antidémocratique.

DMme Cécile Duflot, ministre du Logement, fait alors un pas de plus dans l'anticléricalisme d'État. Alertée sans doute par un journal satirique - ô rigueur du travail ministériel - sur les propriétés des congrégations religieuses, elle s'en prend à l'Église catholique, sommée d'ouvrir sans délai ses immenses «locaux vides» aux personnes sans logement sous peine de réquisition par la force publique. Et la ministre d'ordonner à ses services de lui fournir un «inventaire» des immeubles disponibles. Mme Duflot ignorait manifestement que l'Église catholique est un des acteurs majeurs de l'aide au logement, dans l'urgence bien sûr mais aussi dans la durée grâce par exemple au travail persévérant d'«habitat et humanisme». La ministre connaît si bien l'immobilier catholique parisien que ses services auraient téléphoné à l'archevêché après l'interview de mise en demeure pour en connaître l'adresse.

VÀ présent, le ministre de l'Éducation nationale, disciple de Ferdinand Buisson, le chantre de la «religion laïque», somme les recteurs de mettre les établissements catholiques sous surveillance rapprochée. Il les suspecte explicitement de ne pas respecter la liberté de conscience et les accuse pratiquement de favoriser le suicide des adolescents. Vincent Peillon va jusqu'à asséner une sorte de dogme chiffré sur le rôle de l'homosexualité dans le suicide des jeunes. Qui peut prétendre savoir pourquoi quelqu'un renonce à la vie? Comment oser instrumentaliser de tels drames et la souffrance des familles? Le ministre qui appelait de ses vœux la libre consommation du cannabis devrait peut-être s'interroger sur la fragilisation des jeunes liée à l'usage de drogues, sans parler du vide spirituel auquel il semble vouloir contribuer.

VOn apprend par ailleurs qu'après les manifestations de novembre contre «le mariage pour tous», des fonctionnaires, ayant manifesté, sans uniforme et en dehors de leurs heures de service bien sûr, ont été convoqués par leur hiérarchie. Des directives seraient adressées aux préfectures pour qu'elles surveillent de près les participants au défilé du 13 janvier: après les «inventaires» de Cécile Duflot, les «fiches» de Manuel Valls?

Cette hystérie anticléricale n'honore pas notre démocratie. Elle en constitue une sorte de régression adolescente. On peut et on doit s'exprimer avec force tout en se respectant. Bien des observateurs étrangers sont choqués par l'agressivité antireligieuse qui se manifeste en France aujourd'hui. Que l'on n'oublie pas que «le petit père Combes» dut démissionner avant la promulgation de «sa» loi de 1905 à cause de l'excès d'anticléricalisme de «l'affaire des fiches»."

Commentaires

nemo

Merci monseigneur de ces fortes paroles et merci surtout d’être présent le 13 à Paris !!!

Un vrai pasteur !

B.H.

Les évêques de France se libèrent, c'est le moins qu'on puisse dire! Et ils sont soutenus par une grande majorité de catholiques, mis à part quelques groupuscules (comme les réseaux du parvis). IL faut dire aussi que le gouvernement, les médias et le parti socialiste mettent beaucoup d'énergie à refaire ainsi l'unité de l'Eglise; leur sectarisme, leur sottise et leur propagande se retournent contre eux... Vers une "annus horribilis"de la pensée unique et de ses promotteurs ?

G

Bravo Mgr Aillet ! Vous faites enfin sauter cette langue de bois qui paralyse les prélats. Et vous portez des jugements sans complaisance sur ce gouvernement, émanation de la franc-maçonnerie.
Malheureusement, vous êtes encore une exception.

RH

"régression adolescente", c'est le diagnostic exact ! Merci Monseigneur.

LOTH

AVEC VOUS MGR MARC AILLET ET AVEC TOUS LES EVEQUES DE FRANCE...
ENFIN L'EGLISE PARLE.....

Cril17

Et La Croix qui a ses introductions à Matignon voulait nous faire croire hier soir que pour Ayrault le ” micro-incident ” qui avait duré tout le week-end de l’Epiphanie était clos ! …

A l’attention de Mgr Aillet,

Si la V ème République devait céder la place à un autre régime, comme l’annoncerait une prédiction prêtée au grand pape Pie XII, l’Eglise de France serait-elle aussi LEGITIMISTE qu’elle l’est aujourd’hui avec un Etat qui conduit la France à un nouveau désastre pire que tous ceux qu’elle a connus depuis deux siècles ?

l'anarcho

Moi c'est leur conception du monde qui me rend dépressif ou suicidaire. Moi je ne veux pas vivre dans leur monde...

JL

Quand on voit la bobine des Peillon et Valls, le visage féroce, le poing menaçant, tout est dit sur la haine de ces francs-maçons.

Laetitia de M

On en redemande, quelle force!

Arwen

Bravo à monseigneur Aillet!
Quant à ces photos, elles semblent indiquer que certains politiciens cherchent à combler par une gestuelle forcée et exagérée la mollesse et la fadeur de leurs discours et de leurs idées...

Pitch

Monseigneur Aillet est coutumier des manifs parisiennes en janvier : il y a bientôt un an, il défilait déjà à la Marche pour la Vie !

sarimares

Ces brasseurs de vent vont peut-être - et sont peut-être même en train de - revivifier la voix de l'église catholique de France. Et cela - en dépit du message qu'ils tentent de diffuser, et qui est vain - c'est une excellente nouvelle !

Charles-Henri

Hollande est le Zapatero français : il a réussi en 6 mois à ressuciter les haines anticléricales, à diviszer les Français encore plus et à faire revivre les vieilles haines enfouies.
Zapatero, malgré les foules qui ont défilé contre le mariage homo, n'avait pas reculé.
Espérons qu'Hollande reculera.

Dufour

Dans le silence assourdissant de l'Eglise de France, cela réconforte d'entendre enfin un Evêque parler, et surtout parler juste.
Merci, Monseigneur!

leshumanitaires

Ne faut il pas lire les évènements à la lumière de l'évangile ? Celle de dimanche nous parlait de Hérode : pourquoi ne pas voir quel est notre nouvel Hérode aujourd'hui ? Comment ne pas voir en Valérie notre nouvelle Hérodiade ? Que de similitudes qui ne peuvent que frapper !! ET quoi n'est ce aps là un avertissement sévère que tout chrétien et homme de bonne volonté et de bonne foi devrait pourvoir comprendre rapidement . Si Herode a fait la "tête " de Jean Baptiste ( et de nombres de saints innocents !!!) , notre nouvel Herode si malléable, ne fera -t il pas autrement qu'engager une persécution de ceux qui annoncent et préparent à la venue de leur Sauveur , du Sauveur du monde ;
La loi qui se vote entre Sénat ( le 4 decembre 2012)et Assemblée Nationale , en catimini et silence TOTAL des medias et des "veilleurs" ( alors que le code de la Santé prevoit art L1412-1 que en modification substantielle de cette loi des Etats généraux sont requis ) , libère, en catimini , totalement la "recherche sur les embryons "( Loi Bioéthique), ce qui signifie en langage non politiquement correct la légalisation et la depenalisation totale du CLONAGE HUMAIN , que la m^me LOI Bioéthique décrète dans son Préambule et qualifie de " Crime contre l'espèce humaine"
Merci a nos évêques de porter haut et fermement cette Iniquité abolue, abime sans précédent disait un cardinal il y une dizaien d'année en periode de débats sur le clonage humain , d'autres aqualig fiaient de Sacrilège Dévastateur

... Que surgissent donc de nouveaux porte - voix de l'Eglise !! Il y a plus qu'urgence

oliroy

Bravo à Msgr Aillet.
En voyant les photos de nos grands maitres (!!!!!) à penser on ne peut pas ne pas evoquer en pensée les tableaux de l'Enfer de Jérome Bosch et, encore, on pourrait ajouter à la brochette presentée dans cet article le fameux adolf melenchon, frère trépassé de son clone.
Je blague mais ça fait du bien.

Clovis

Merci à Mgr Aillet de parler avec fermeté et sans langue de bois ni agressivité mais avec détermination. " Au diable la tiédeur!" comme dit le père Zanotti-Sorkine. L'Eglise de France se réveille, tant mieux!

siloe08

Mgr nous sommes auprès et avec vous, nous soutenons cet épiscopat qui aujourd'hui et en but à la contradiction. Ce gouvernement est incapable de diriger et de gérer le pays, alors ils utilisent les bonnes vieilles méthodes d'antan, bien connues des nationaux-socialistes et autres bolcheviques ou stalinien ..... le bouc émissaire. A moins qu'instruis des méthodes bien connues de la république révolutionnaire ils aient hâte de reproduire l'organisation et la planification des crimes contre le peuple Vendéen, ou contre le peuple Juif ?

Mais Là ils leur faudra un peu plus d'imagination, car il se heurtent à des personnes qui ont un très très haut niveau intellectuel et qui de plus sont Consacrées. Nous avons réellement l'impression de nous trouver en face de jeunes ministres rebelles qui aboient dans tous les sens, avec certes un collier mais sans personne pour tenir le bout de la laisse.

Nous commençons dons a vivre le national-socialisme à la française ....

P-H

"Cette hystérie anticléricale n'honore pas notre démocratie. Elle en constitue une sorte de régression adolescente."

C'est faux : cette hystérie ne constitue pas une régression de notre démocratie, elle en est l'essence même.

rowen

Seigneur qu'il est bon d'entendre, enfin! des voix épiscopales s'élever contre la folie gouvernementale. Si elles s'étaient fait entendre en 1975, selon Simone Veil, la loi sur l'avortement ne serait pas passée! Quelle responsabilité devant l’Éternel! Merci à nos pasteurs qui reprennent leur place devant le troupeau.

memo

Monseigneur, beaucoup trop d'Evêques sont encore silencieux ,et nous le déplorons.
Vous allez marcher Dimanche en véritable Pasteur et nous marcherons à vos côtés. Nous vous assurons de nos prières et de notre soutien fraternel.

Ricour Béatrice

Bravo, l'Eglise se réveille et dit tout haut ce que beaucoup pensent ,et n'ont pas tjrs le cran de parler

Ricour Béatrice

Merci, Monseigneur, cela nous redonne du courage.....

Ricour Béatrice

Merci, cette intervention nous redonne du courage...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.