Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Légaliser la GPA au nom de l'égalité
Carl Lang : "Tout cela va dans le sens de la destruction de la famille"

Lancement du Collectif pour la Famille et le Mariage (CFM).

Guillaume de Thieulloy annonce la création du Collectif Famille Mariage dont il est le Secrétaire Général aux côtés de personnalités comme Béatrice Bourges et Charles Millon. Pour lui le "combat ne cessera pas avec la fin du débat sur le projet Taubira. Que nous gagnions ou que nous perdions, il faudra de toute façon continuer et intensifier le combat" :

Cfm_email_2013-02-06_primary-image_14" Je suis heureux de vous annoncer le lancement du Collectif pour la Famille et le Mariage (CFM). Ce collectif regroupe des gens divers, attachés au mariage naturel, entre un homme et une femme, et attachés à la protection des enfants que procure cette institution du mariage. Au cours des semaines à venir, nous vous présenterons les personnalités qui nous accompagnent dans ce combat. Dès ce numéro, vous trouverez le portrait de deux d’entre elles : Béatrice Bourges et Charles Millon.

Vous pouvez, d’ores et déjà, mettre notre futur site web dans vos favoris : www.CollectifFamilleMariage.org

Je partage avec vous la newsletter du CFM de cette semaine, et je vous invite à la partager sur les réseaux sociaux. Plus nous serons nombreux, plus nous serons efficaces pour faire reculer le gouvernement !

Quels sont les buts du CFM ? Ils sont triples : éducation, action politique, et création de coalitions.

 

Education, tout d’abord : trop souvent, les études qui démontrent les dangers du prétendu « mariage pour tous » pour la société, et tout spécialement pour les enfants, sont occultées. Nous voulons les diffuser le plus largement possible pour le public français.

Action politique : le combat pour le mariage et la famille naturelle est profondément politique – au sens le plus noble du mot. Le CFM va donc lancer, dans les jours, les semaines, les mois et les années qui viennent, des campagnes politiques, pour convaincre les élus et les citoyens de l’importance cruciale du mariage entre un homme et une femme pour la stabilité de la société.

Coalition : enfin, le CFM se voit comme une « plate-forme logistique ». Il n’a pas vocation à remplacer ce qui existe, mais plutôt à faciliter les mises en relation, intensifier les actions des défenseurs du mariage, et accroître leur efficacité.

Précisons encore que le CFM est la branche française de l’Organisation Internationale pour le Mariage ("International Organization for Marriage"), dont le siège est à la fois à Bruxelles et à Washington D.C..

Le combat pour le mariage naturel est un combat mondial (les adversaires l’ont bien compris, qui déversent des millions de dollars en Europe pour détruire la cellule de base de la société) et nous sommes heureux de pouvoir nous appuyer sur l’expérience d’amis à l’étranger.

Ajoutons que ce combat ne cessera pas avec la fin du débat sur le projet Taubira. Que nous gagnions (ce que j’espère bien !) ou que nous perdions, il faudra de toute façon continuer et intensifier le combat.

Personnalités qui accompagnent CFM

Béatrice Bourges : porte-parole du Collectif pour l’enfant, Béatrice Bourges est secrétaire général du club Entreprises et Progrès. Elle est aussi l’auteur de l’ouvrage « L’homoparentalité en question ».

Charles Millon : ancien ministre de la Défense, ancien président du conseil régional de Rhône-Alpes, ancien ambassadeur de France près de la FAO, Charles Million reste un actif militant pour la défense de la famille et de la civilisation européenne.

Actions pour le Mariage entre un Homme et une Femme

Continuons à réclamer un référendum : le prétendu « mariage pour tous », qui implique, selon les mots même de Mme Taubira, un « changement de civilisation », ne peut pas passer sans le moindre débat.

Et il est faux que la campagne présidentielle puisse valablement remplacer le débat. D’abord, François Hollande a été élu par une minorité d’électeurs (seuls 48.6% des votants ont voté pour lui au second tour, ce qui en fait le président le plus mal élu de la Ve République). Ensuite, tous les sondages le prouvent, c’est bien plus le président sortant qui a été battu que François Hollande qui a été choisi. Enfin, à supposer même que François Hollande ait été choisi massivement par les Français, rien ne permettrait de savoir quelle aurait été la part, dans ce choix, de sa personnalité et de son programme, et, au sein même de son programme, de tel ou tel point. Tout porte à croire

Non, le parlement n’est pas légitime pour faire passer des lois contre le peuple !

La campagne Laissez-Nous-Voter a été lancée par le CFM pour réunir les 4,5 millions de signatures nécessaires à l’organisation d’un référendum d’initiative populaire.

Nous savons bien que la réforme constitutionnelle de 2008, qui permet théoriquement ce référendum d’initiative populaire, attend toujours le vote par le sénat d’une loi organique. Mais, d’abord, le sénat a mis cette loi organique à son ordre du jour (dans la « niche » parlementaire du groupe UMP du 28 février prochain). Nous verrons ce qu’il en adviendra. Il est probable que la majorité de gauche « botte en touche », mais il faudra alors qu’elle assume politiquement son refus de laisser la parole au peuple. Ensuite, et surtout, cette réclamation de référendum est bien davantage politique que juridique : l’objectif est bien plus de faire pression sur le pouvoir que de le contraindre légalement à un débat qu’il craint manifestement – ce qui nous laisse supposer que les sondages nous  expliquant que l’écrasante majorité de nos concitoyens seraient favorables au « mariage » gay sont bidons !

Au plan juridique, outre cette inexistence pratique du référendum d’initiative populaire, nous sommes également dans l’incertitude sur la question du fichier ainsi constitué. Nous avons demandé à des juristes de « plancher » sur le statut juridique d’un tel fichier. Selon nous, il est hautement probable que ce fichier serait assimilable au fichier des primaires socialistes de l’automne dernier : un fichier politique qu’il serait interdit à quiconque d’utiliser pour une autre cause que cette revendication de référendum et qu’il faudrait détruire sous contrôle d’huissier.

En attendant d’y voir plus clair, et d’avoir un avis explicite de la CNIL, nous avons préféré abriter le fichier des signataires de Laissez-nous-voter sous la protection du droit américain, beaucoup plus clair que le droit français. Il va de soi que nous respectons, malgré cela, les exigences de la CNIL sur la protection des données privées. Et il va de soi que, dès que les choses seront clarifiées (sans doute à la faveur de la discussion du 28 février), le fichier sera « rapatrié » en droit français.

Signez ici !

  • Pour un débat au Conseil économique et social

Nous vous invitons bien volontiers à vous joindre à l’excellente initiative de la « Manif pour tous », visant à saisir le Conseil économique, social et environnemental.

Depuis la réforme constitutionnelle de 2008, il est possible à 500 000 citoyens (ce qui suppose d’être français et majeur) de saisir le CESE pour organiser un débat public. Ce débat organisé dans la troisième chambre de la Ve République aurait deux avantages. D’abord, il permettrait de faire entendre des arguments que l’omerta médiatique nous empêche de faire valoir dans l’espace public, notamment sur la protection des enfants et sur les innombrables conséquences, dans tous les domaines de la vie quotidienne, de cette dénaturation du mariage. Ensuite, il permettrait de gagner du temps. Et chaque semaine qui passe rend plus lourd le prix politique à payer par le gouvernement pour cette réforme funeste dont personne ne veut.

Précisons enfin que cette saisine est à notre portée, puisque 350 000 personnes ont déjà signé

Signez ici !

  • Le 24 mars, redescendons dans la rue !

Et, naturellement, le CFM vous invite tous à vous mobiliser pour la grande manifestation du 24 mars prochain à Paris.

Renouvelons, doublons, l’exploit du 13 janvier !

Il faut absolument que François Hollande sache que nous ne lâcherons rien. Et que notre mobilisation ne cessera que lorsque le projet de loi Taubira aura été définitivement enterré.

Commentaires

Barret Max

Il est temps ! Mais qu'a-t-on fait depuis trente ou quarante ans ?... Rien ! J'ai peu connu Charles Million... ancien de beaucoup de choses ! Il était maire de Belley une commune de mon département, alors que je n'étais que le modeste adjoint du Maire ma propre commune. Je l'ai même mis à mal dans une réunion publique où il était venu soutenir je ne sais plus quel candidat d'un parti de je ne sais plus quelle "droite"! Que reste-t-il de ses actions ?...Je ne lui en veut pas ! Ils sont tous comme lui ! On pétitionne, on bat l'asphalte, on créé des associations qui n'auront d'autres activités que celles de préparer de nouvelles manifestations contre un mal que, jusque là on n'a jamais combattu ! Jean Ousset que jai bien connu appelait ça un "sursaut en forme de rage de dents" !
Et je ne vois pas la Jeanne d'Arc surgir des entrailles de notre terre, encore française et dire " En nom Dieu, les hommes d'armes batailleront et Dieu donnera la victoire"... Car les hommes n'ont plus d'armes ! et ils ne savent plus se battre!

G

J'aurais évité d'associer la Tour Eiffel sur l'affiche de promotion du Collectif pour la Famille et le Mariage.
La Tour Eiffel est un symbole maçonnique : pyramide, dotée d'un phare illuminant la ville de ses lumières. "L'idée de son édification pour l'Exposition de 1889 a germé au sein de la loge Alsace-Lorraine, dont Gustave Eiffel était l'un des dignitaires."
http://www.lefigaro.fr/culture/2012/07/20/03004-20120720ARTFIG00279-paris-capitale-maconnique.php

G

Suite : A la place de la Tour Eiffel, les tours de Notre-Dame auraient été d'un meilleur aloi.
Notre-Dame, symbole de la religion catholique et Arc-de-Triomphe, symbole de la patrie.

Alexandrine

Max Barret a raison, nous sommes des idiots utiles: on ne pourra mobiliser un grand nombre de gens ni sur le moyen ni le long terme. Pendant ce temps l'oligarchie fait le dos rond et accélère la cadence à la Chambre.

baroudeur

Tant qu'on n'aura pas tout fait, on n'aura rien fait ! Il faut bagarrer jusqu'au bout, même si nous perdons (ce qui, à vue humaine, semble probable)... Nos enfants nous demanderont des comptes !

Xavier

A votre place,je me garderais de colporter les initiatives personnelles de ce collectif.
Nous devons nous rassembler autour des initiatives de lamanifpourtous.fr

Sinon l'eparpillement des voix et des actions va rendre peu credible et inutile tout les efforts.

De plus ce collectif sorti de nulle part est louche. Quasiement aucune explication sur leur site des membres du collectif, ni de leur biographie. On a pas plus d'explication sur les actions envisagees et sur comment les donnees du formulaire vont etre utilisees.

C'est prendre des gens pour des imbeciles.

N'allez pas manifester les 12 fevrier, mais attendez le 24 mars, comme preconise par http://www.lamanifpourtous.fr/

[cette initiative est complémentaire et organise l'avenir. Les personnalités ne sont pas des inconnues et il n'y a rien de louche : Béatrice Bourges, Charles Million et Guillaume de Thieulloy...
Le combat qui va commencer après le vote à l'assemblée devra s'inscrire aussi dans le combat de fond et autrement que dans la défense d'un PACS amélioré... Le mot famille devra avoir toute sa place !
PC]

franz


Cette affiche est plus parisienne que nationale et passéiste.
Arc de triomphe : OK valeur de rassemblement mais symbole des guerres napoléoniennes (19ème).
Tour Eiffel à l'étranger symblole de la France, mais en France symbole de Paris, de l'expoistion universelle de 1900 (début 20ème).
Au final 2 monuments parisiens passés. Certes le choix est un peu prisonnier de la politique centralisatrice de la France.
Faudrait trouver qq chose de + moderne ? Pyramide du Louvre lien entre le pasé et l'avenir ? Le viaduc de Millau reconnu : réussite architecturale et pont = point permettent de relié 2 rives opposées. Autre ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.