Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Article 1 du projet de loi : qui a voté? Qui n'a pas voté? (Add.)
Les pilules auraient sûrement causé des centaines de morts

Père Bernard Domini : "Ne rougissons pas de Jésus et de l’Eglise, mais soyons de vrais prophètes"

Voici un extrait de l'homélie du Père Bernard Domini, modérateur de la Famille Missionnaire de Notre-Dame, prononcée le 3 février :

Pere bernard"(...) Ceux qui veulent absolument légaliser le mariage homosexuel rejettent la Loi naturelle et n’acceptent pas la vérité. Ils refusent de s’ouvrir à l’évidence, dont le fondement est la nature humaine dans le plan de Dieu. La manifestation de dimanche dernier en faveur du mariage homosexuel [27 janvier,ndpc] a révélé ce rejet de la Loi naturelle et ce refus de Dieu. Plusieurs slogans étaient des blasphèmes contre Jésus, la Vierge Marie, l’Eglise, le Saint-Père, le sacerdoce. Pourquoi ces blasphèmes, pourquoi cette haine contre ceux qui rappellent la Loi naturelle et le patrimoine moral de l’humanité ?

Le Cardinal Vingt Trois a dit avec autorité que le mariage homosexuel était une supercherie. Le mariage, en effet, est une institution divine dont aucun parlement humain ne peut changer les lois. Il concerne un homme et une femme qui se donnent et se reçoivent par consentement mutuel et deviennent comme une « seule chair ». Jésus a élevé le mariage au rang de sacrement qui est le signe sacramentel de l’union du Christ et de son Eglise. Notre Seigneur a dit : « Que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni ». Le mariage a, en outre, une double finalité : l’union intime des époux et la procréation. Le soi-disant mariage homosexuel, privé de cette double finalité, est une supercherie : deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas être « une seule chair » dans le sens de la Genèse et ne peuvent pas « procréer ».

Il est aussi nécessaire de rappeler l’enseignement de l’Eglise concernant les actes homosexuels : ils sont intrinsèquement désordonnés et contraires à la Loi naturelle. Affirmer cela avec l’Eglise n’est pas de l’homophobie, mais de l’amour en vérité pour les personnes homosexuelles, appelées par Jésus et son Eglise au Bonheur éternel et, sur cette terre, à la chasteté. Le Catéchisme de l’Eglise catholique (2359) dit : « Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, les personnes homosexuelles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne ».

Ne rougissons pas de Jésus et de l’Eglise, mais soyons de vrais prophètes, qui, avec Saint Paul et Mère Marie Augusta, comprennent que, seul l’apostolat de l’amour est irrésistible (...) Soyons les humbles instruments des Cœurs de Jésus et de Marie en témoignant courageusement de la vérité et en aimant, sans nous lasser, toutes les personnes, y compris ceux qui nous font du mal ou disent du mal de nous. Que l’élan du 13 janvier ne retombe pas. Dieu veut le réveil de l’Eglise de France et de notre Nation, Fille aînée de l’Eglise, mais Il a besoin de chacun de nous. Ne cessons pas de demander la conversion de la France (...)"

Commentaires

Gisèle

Tout à fait dans votre raisonnement mon père !!!!
Nous nous battrons jusqu'au bout pour défendre la vraies valeurs fondatrices de la société .
La tiédeur est inutile et malsaine .
La tolérance n'a rien à voir avec l'AMOUR du prochain .
Quand notre prochain dévie de la route , nous avons le devoir de le lui dire .
Après il est libre dans ses choix .

Morlez

Quelque soit l'inspiration philosophique et confessionnelle de notre opposition à cette loi, le combat est aujourd'hui principalement juridique : une majorité parlementaire qui ne veut pas débattre se prononce sur une loi spécifique sur le mariage et l'adoption par les homosexuels, donc sur l'attribution de droits spécifiques à une minorité choisie parmi d'autre - ce qui contredit le principe constitutionnel d'égalité devant la loi.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.