Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



8 juin : accueil de Dominique Bertinotti à Angers
Nazareth ne lâche rien

Commentaires

Malleus

Beaucoup de mots, de prudence visqueuse, pour au final, faire interdire des tshirts comme le souhaite Peillon.

Jean Theis

Il faudrait savoir si tous les signes distinctifs sont interdits, ou seulement ceux de la Manif pour Tous.

Dans un des cas, il y a clairement discrimination.

ermort

Au lieu d'aider les élèves à affiner leurs arguments, au lieu d'expliquer aux adultes bouchés comment évoluer…

Voilà qui va nous aider à développer les écoles hors-contrat :)

En espérant que les évêques sauront en tirer les conclusions, et retirer le label catho à ces vendus aux FM.

eljojo

Il ne reste plus qu'à râler auprès de l'évêque (Mgr Aubertin).

Çà permettra de voir si les nouveaux statuts de l'enseignement catholique sont réellement novateurs !

Mais ça m'étonne que Michel Janva ne l'aie pas encore proposé... :)

Oktavius

Je parierais que dans cet établissement, on y soit beaucoup plus cool en ce début juin avec les ventres à l'air et les décolletés plongeants de certaines minettes...

n

"...n'ont pas, et de surcroît compte-tenu du contexte politique actuel, à permettre la promotion d'idéologies".
Question : fera-t-il preuve d'une impartialité identique face à l'idéologie gauchiste du "gender" ?
"Aidons nos enfants à discerner". C'est exactement le cas avec le "gender"

jakm

l'enseignement catholique, depuis des décennies, a surtout embauché des directeurs relativement incapables et non réellement chrétiens ; en quoi la défense des familles normales - demandée par nos Papes et nos évêques - serait elle une idéologie ? Si des adultes, dans cet établissement agressent des jeunes, ce sont les adultes qu'il faut tancer ; si les jeunes ne savent pas clairement argumenter leur Foi, il faut le leur apprendre ; ce monsieur a tou l'air d'être un baratineur classique et lâche.

Zébulon

Considérer que la manif pour tous fait la promotion d'une "idéologie" (sic) montre bien que les paroles de notre "Pape" François : "sans le Christ, nous sommes une ONG !" sont tout à fait pertinentes.

perry

Eh oui, commentaires : zéro !L'enseignement privé obéit bien sagement. Dommage qu'il ne marque pas la même rigueur pour certains t-shirts aux inscriptions d'un goùt plus que douteux! Si vous voulez rester neutres, revenez à l'uniforme, mais ne vous laissez pas esclavager ainsi. Il est vrai que j'ai vu disparaitre les images pieuses et crucifix de bien des salles de classe alors,où le seigneur est renié, les idées non conformes à l'athéisme gouvernemental doivent être pourchassées! Je suis déçue, vraiment,paar les réactions de ces etablissements privés (d'idéal) mais non plus catholiques !!!

Elle

Que c'est tiède!

milan

Un exemple, parmi apparemment pas mal d'autres, d'établissements qui n'ont de "catholiques" que le nom, depuis longtemps !

JF

Monsieur le directeur,

au lieu de vous en prendre aux élèves porteurs de logos LMPT car ils pourraient être pris à parti et ne pas savoir se défendre, réprimez vos enseignants qui visiblement ne suivent pas l'enseignement de l'Eglise -confirmé par le Pape François- et qui plus est dans un établissement catholique.

Si malgré tout ces derniers ne veulent rien savoir, deux solutions sont envisageables :
- ils se taisent car ils "ne sont pas en pays conquis ici"
- ils démissionnent.

nemo

Le "hors contrat" sera le dernier refuge de la liberté et de la résistance : il est temps pour les parents de bonne volonté d'ouvrir les yeux !

SD-Vintage

Stromae - Papaoutai (Papa où es-tu ?)

http://www.youtube.com/watch?v=oiKj0Z_Xnjc

PP

Il cite le dictionnaire... c'est excellent !

Réponse immédiate: Mariage = union d'un homme et d'une femme (Dic. de l'Académie Française).

Point final.

Jules

Écrivez au Diocèse. Que ce scandale cesse et que ce directeur non catholique soit viré!

O2

Un vrai charabia, ce truc. Le niveau baisse chez les directeurs d'école.

Pitch

Le directeur se fend d'une circulaire : c'est un robinet d'eau tiède...

C'est pas gagné avec des dirigeants de cette trempe là.

GrandJean

"Promouvoir la famille au sens chrétien..."
Si je suis ce raisonnement, je ne dois pas agir comme un chrétien dans la vie civile car, ainsi, mon attitude pourrait être qualifiée d'ostentatoire ou prosélyte...
Bref, on ne peut-être chrétien qu'à l'Eglise !

TDK1

"...n'ont pas, et de surcroît compte-tenu du contexte politique actuel, à permettre la promotion d'idéologies".
Grrr... et que dire d'un livre d' "Education" (sic) civique qui fait apprendre aux enfants que Madame Veil est une des grande figures de la conquête des libertés? et que dire d'un livre d'histoire qui fait la part belle aux "Lumières" (sic), raconte l'affaire du chevalier de La barre uniquement selon la version propagandiste de Voltaire, le milliardaire escroc et spéculateur (ça ils ne le disent pas..)..
Tout le programme enseigné dans les écoles pseudament catholiques (le directeur de l'enseignement diocésain m'a clairement dit dernièrement que les écoles étaient catholiques puisque dépendantes de l’enseignement diocésain alors que les écoles hors contrat ne pouvaient être qualifiées de catholiques qu'entre guillemets puisqu'indépendantes. C'est pas beau, ça? Ce n'est pas le contenu ni le respect du dogme qui fait le catho mais son lien de subordination au diocèse...)est 100% "Education Nationale". Toute l'idéologie anti catho y est enseignée. Quand j'ai eu le malheur de dire à la prof d'histoire de mon fils que les révolutionnaires avaient fait plus de morts en deux ans que la Sainte Inquisition en trois siècles, j'ai cru qu'elle allait s'étouffer...
Bref, l'idéologie est présente en permanence dans nos écoles et ce n'est pas la notre. Ce directeur, comme d'autres, a perdu de vue sa vraie mission. C'est un "gestionnaire de centre de profit" qui réagit comme tel, c'est à dire "pas de vagues", soumission, rien qui puisse éventuellement permettre à l'autorité (le Conseil Général en l’occurrence puisqu'il s'agit d'un collège) de remettre en cause le forfait... Pitoyable! Comme dit un intervenant, de telles attitudes justifient et expliquent l'éclosion de tant et tant d'établissement hors contrat.

Michel

On peut craindre que l'épiscopat tourangeau n'évoque à nouveau "les cathos attardés" comme il l'avait commis lors de la femme Loire.
D'ailleurs, on ne l'a pas beaucoup entendu lors de la MPT !!
Quant à ce directeur… la corection oblige à ne pas le qualifier…

Gerfaut

Organisons une réaction avec une telle ampleur que ce directeur soit obligé de céder ou de partir !

xenophon

C'est de la moue pour les chats et avec ce "genre" de directeur on peut se faire du souci sur "l'enseignement" qu'il prodigue à ces jeunes qui sauront sûrement mieux argumenter que lui.
LMPT a créé une génération de "résistants" qui,aidés de leurs parents, sauront faire respecter leurs engagements et leurs convictions!
L'heure du "non possumus" a largement sonné!

Michel

Relire et apprendre par cœur la phrase de ce dirlo : "Promouvoir la famille au sens chrétien n'a pas à être décliné au collège etc…"
On peut se demander ce que ce gars fout dans l'enseignement dit catholique.

JEJ

Cemonsieur n'a visiblement pas l'envergure et les qualités d'un chef d'établissement ... de l'enseignement catholique.

Nabulione

Les propos de ce directeur sont inqualifiables et irrecevables ! S'il reste encore de vrais catholiques à Tours, qu'ils s'unissent pour révoquer ce mauvais berger...

En attendant, que les enfants et les parents portent le sweet prohibé de manière ostentatoire !

P-H

Voilà une décision qui devrait être facilement attaquable auprès d'un tribunal administratif...

C.B.

Une question pratique: quels autres établissements catholiques offrent une alternative pour les familles ayant inscrit leur(s) enfant(s) à l'institution Saint-Martin? Il est peut-être temps de changer d'établissement, en faisant savoir pour quelle raison on "change de crèmerie"; avec copie au diocèse et à la direction diocésaine de l'enseignement catholique.
Le pape nous demande de nous engager en politique; nombre de nos actions sont des actes politiques.

ohlala

de la difficulté des établissements Catholiques d'avoir des professeurs formés et payés par l'état et un enseignement laïc et antichrétien!

agon

ce Monsieur Michenet a un bien piètre système de défense: un élève aurait prononcé une phrase déplacée donc au lieu de montrer en quoi il avait manqué à la charité (ce qui reste à prouver, cet exemple étant bien anonyme ... comme d'hab) on préfère interdire en bloc. C'est d'autant plus idiot que c'est anti pédagogique : etre directeur d'établissement et ne pas savoir que ce qui est interdit est plus savoureux ... surtout si les parents soutiennent. Il suffira aux élève de transférer sur un T shirt la pub de Lancia que l'on trouve sur nombre des derniers Famille Chrétienne, et qui reprend quasiment exactement le logo qui fait si peur à Mr Michenet, et que pourra t il dire ? Bref de la bouillie (tiède) pour chat.
Affligeant; j'espère que les parents (qui sont ceux qui font vivre ce directeur) sauront réagir vigoureusement et exiger des excuses et un changement de cap.

Hildegarde


Ainsi défendre la famille est considéré comme la défense d'une idéologie par ce directeur de collège catholique! C'est vraiment se faire l'avocat du diable.

La meilleure solution serait la port de l'uniforme dans les collèges mais apparement cela ne semble pas être à l'ordre du jour dans l'enseignement.

ODE

alors REVALORISEZ le métier d'enseignant au lieu de le mépriser, ne rêvez pas de l'ESSEC pr vos enfants... et vous aurez les enseignants de vos rêves!
Sachez que sur un très grand lycée de province ma candidature en lettres était LA SEULE!! par chance je suis catholique! disent les parents.
voilà où nous en sommes. redonnons le goût de l'apostolat aux enfants et nous aurons: des prêtres, des intellectuels, des hommes politiques et des enseignants chrétiens!
car il ne faut pas juste se terrer dans le hors contrat il faut aussi irriguer la France entière!
un salaire de prof croyez moi ce n'est rien comparé à un cadre, et croyez moi aussi le travail est dur et ce métier est essentiel.
soyez exigeants avec les enseignants mais d'une manière valorisante pour leur savoir et leur mission.

gipsy

C'est tout de même surréaliste de penser que porter un sweat avec papa-maman -enfants devient subversif!
et qu'on doive se sentir coupable d'avoir une famille .
Quand a ces directeurs,ils n'ont rien compris a ce qui se passe,englues dans leurs tiédeur. Les jeunes se levent pour reconstruire,ils en ont assez de cette société car ils savent,pour les côtoyer, combien leurs contemporains souffrent.nous devons les accompagner et les soutenir,en aucun cas les enfouir(c'est ce qu'ils nous reprochent).
Dieu,qui veut que ces jeunes retablissent sa Royauté sur la terre, reconnaîtra les siens!
Il nous faut admirer,soutenir et prier pour ces jeunes aimés et protégés de Dieu
Que sa Volonte soit faite!

victoire

c'est pourtant un bon directeur (nous avons nos enfants dans cette école), maladroit dans sa lettre ( je regrette qu'elle soit passée sur salon beige.). Je pense cependant que certains commentaires sont justifiés.En effet certains professeurs auraient mieux fait de se taire. le directeur cherche seulement un climat apaisé pour le travail des enfants en cette fin d'année malgré tout mouvementée dans la tête de nos enfants adolescents. Sa lettre a choqué certains parents, mais il fait un bon travail, alors attention à la teneur de certains commentaires quand on ne connait pas la personne. Mais nous en tant qu'adultes on ne lâche rien, Nous défendrons notre école contre le gender et nous savons que nous sommes soutenus par le directeur pour ce combat là.

J'ajouterai que nos enfants n'ont pas plus le droit a des tenues indécentes en classe sinon ils sont aussitôt remis en place ! (ceci pour répondre à un des commentaires...)

NOM

Autant il y a de très bons lycées sous contrat (d'un point de vue moral et religieux) autant visiblement l'esprit politiquement correct est un peu trop présent dans certains...

Je n'ai pas vu d'autre argument dans cette lettre de deux pages autre que le désir de rester "neutre".

sycomore

On sait bien depuis longtemps maintenant que les écoles "catholiques" ne sont plus catholiques que de nom. En voilà une nouvelle preuve parmi d'autres !

Il existe pourtant une structure épiscopale spécifiquement chargée au sein de la Conférence épiscopale de faire respecter et appliquer le caractère propre catholique au sein desdites écoles.

Le problème est qu'elle est toujours confiée à des évêques sans consistance plus prêts à aller dans sens du Pouvoir plutôt qu'à suivre les directives de l'Eglise en la matière.

GG

Vraiment pitoyable. La défense du mariage, une "idéologie"... Encore un qui ne sait plus où il en est.
Citation d'un ecclésiastique récemment décédé que j'ai eu la chance de connaitre, grand enseignant, éducateur, pédagogue et éminent défenseur de l'enseignement catholique libre : "Ici on accueille tout le monde, mais on affiche la couleur !"
Ce n'est pourtant pas compliqué...

esprit libre

Si j'étais parent dans l'école, je serais déjà allé le voir car ce texte manque de clarté, de colonne vertébrale et, de sinuosité en sinuosité, pare d'oripeaux chrétiens ce qui n'est ni plus ni moins que de la lâcheté.
Comment ose-t-il parler "d'idéologie" pour la simple défense de la famille, du mariage naturel et des droits de l'enfant contenus aussi bien dans des conventions internationales, dans le droit républicain pendant longtemps que dans la doctrine chrétienne constante ?
L'idéologie, Monsieur, c'est précisément ce au nom de quoi François Hollande et ses complices se sont rendus coupables par cette loi scélérate qui a agressé le pays, déchiré le contrat social... et dans toutes les subversions du gender. Lisez les textes du Magistère constant de l'Eglise que vous semblez n'avoir jamais eus en mains... Ou bien changez de métier et allez peigner la girafe !

Clovis

Pour couper les ailes des jeunes qui veulent se laisser emporter par l'enthousiasme ( qui veut dire Dieu en nous) on ne peut pas faire mieux. Ces directeurs qui appellent idéologie ce qui est un élan sont vieux, vieux,vieux, quel que soit leur âge "légal"! Mais que font-ils à la tête des écoles "catholiques"? Heureusement il y a de la résistance.

maroussia

Minable ce directeur. La famille est une idéologie § On en reste pantois.
Mais je ne suis pas d'accord avec les commentaires de certains indiquant que la seule solution est le hors contrat. Je ne conteste pas bien au contraire, que ces établissements représentent actuellement le meilleur moyen de préserver nos enfants. Mais, d'une part je ne crois pas que le hors contrat soit à la portée de toutes les bourses. En tout cas il n'est pas, pour son petit garçon, à la portée de la bourse de ma fille qui termine ses études. Et il ne sera pas non plus à la portée de ma bourse. D'autre part, j'ignore si les établissements hors contrats abondent en Ile de France, mais en province ils sont rares. Souvent il n'y en a pas dans la ville. Faut-il vendre ses biens, quitter son travail et s'installer dans une autre ville, alors même qu'il existe chez soi tout un réseau d'établissements "catholiques" ? Et n'est-ce ainsi démissionner devant le combat ? Les parents doivent résister, faire du lobbying auprès des évèques, les rappeler s'il le faut à leurs devoirs et dire leur façon de penser aux directeurs. En région parisienne,on vous fait comprendre que si vous n'êtes pas contents, la porte est grande ouverte, et la liste d'attente derrière vous très longue. En province la situation est parfois différente, les anciens établissements catholiques des centres villes ont parfois du mal à remplir leurs classes et se livrent à une concurrence sans merci. Il faut en profiter. Non, là aussi, ONLR !!!
Signé : une maman et grand-mère. 18 ans de fréquentation des établissements privés, 2 régions et 6 établissements différents.

SUGY

Et oui, c'est gênant que dans une école chrétienne on veuille défendre la morale catholique. C'est vrai, c'est un peu nouveau. Il faudra vous y faire Mr le Directeur. Je pense que vous n'aurez aucun problème pour faire enseigner le Gender dans votre établissement. On est sous contrat ou pas. On priera pour vous.

Laurence Fournier

Si mes enfants étaient scolarisés dans cet établissement : 1) je les retire illico presto 2) j'écris à l'évêque et au directeur pour leur dire ma façon de penser!
Mais heureusement, mes enfants sont scolarisés à la maison...!

sycomore

Maroussia, très bonne analyse. Il faut absolument rappeler à tous, en priorité aux évêques, que le contrat passé avec l'Etat permet précisément (voir la loi Debré de 1958) à toute école catholique de conserver et pratiquer "son caractère propre", sous entendu "catholique".

Par les temps qui courent, il est vrai qu'afficher ce caractère demande du courage et une conviction de mission d'Eglise. C'est apparemment ce qui manque à ce directeur qui veut tellement ménager la chèvre et le chou qu'on a même du mal à le lire...

Hubert

Affligeant qu'il dit ? Mais c'est lui qui est affligeant. Il a peur pour sa place, c'est tout. Triste sire. Nos enfants sont entre de bonnes mains.

Stephe

Les chrétiens sont désormais des subversifs au sein même des institutions "catholiques" que dire de plus !

stetit

Et cette caricature de collège se prétend catholique ?

Mais c'est à hurler de rire

Que tous les cathos dignes de ce nom enlèvent leurs enfant de ce misérable établissement

Quant au corps professoral et à cette parodie de chef d'établissement, pour apprendre à discerner, nous ne pouvons que conseiller les exercices de St Ignace, tout est lumineux après !

On rêve, même les musulmans vont se prétendre catholiques avec des imbéciles pareils, comment sont choisis ces gens, je vous le demande !

HS

Et si on revenait â la blouse (sinon l'uniforme) du bon vieux temps , au siècle dernier, par exemple dans nombre de lycées publics parisiens de filles avant 68: une bonne façon de régler démocratiquement différences d'opinions ou d'origine et de statut social , au moins pendant le temps dit scolaire... Mais pas de nostalgie stérile, nous sommes au XXIème siècle et donc en Progrès?

lève-toi

Parents qui confiez vos enfants à cette école, faites leur porter systématiquement le vêtement incriminé, car il est sain et saint d'avoir le courage de se montrer conformes à la volonté de Dieu.
Il y a aussi un scandale à combattre, alors pas de tarte à la crème d'avancement, ou au gout maçonnique.

Exupéry

Depuis, le "souper avec le diable", je veux dire les accords, 1992, jack Lang - Mgr Cloupet, l'enseignement catholique sous contrat n'a fait "qu'louper" de plus en plus la fidélité à sa vocation catholique.
Rien d'étonnant, le vers était dans le fruit.
Mgr Max Cloupet, alors Secrétaire Général de l’Enseignement Catholique ne prétendait-il pas: "L’école catholique se sent lavée de toute volonté de prosélytisme !" (N.B.: ce mot étant défini par le Robert comme : "Zèle déployé pour répandre la Foi". Ce zèle était donc devenu, dans l'esprit de Mgr, une faute devant … l’État laïc en particulier et "le monde" en général!)

Alix

Il y a déjà 15 ans, notre famille, je le constate en lisant ces commentaires, a agi en précurseur. C'était l'époque du Pacs, les tracts pour une conférence sur les risques juridiques liés au pacs avaient été interdits de distribution à moins de 250 m de l'établissement "catho" où étaient scolarisés nos quatre enfants depuis des années. On les a tous retirés d'un coup, pour aller dans le public. Notre ainée a perdu beaucoup de ses amis, ça a été un vrai sacrifice pour elle. Elle le regrette encore aujourd'hui. Donc pour nous aussi ça a été dur. Mais à l'époque personne ne se plaignait de l'effet de délitement de l'enseignement catho. ça fait du bien de savoir qu'on était précurseurs !!

Tonio

Ecoutez Juppé, lui il ne porte pas de jugements à tifs. ....

daniel

Il faut vite faire imprimer des teeshirts avec "Tous nés d'un père et d'une mère" car alors là ils ne pourront rien redire ... avec le même symbole (qui n'est pas déposé ?)

Quant à la question "comment demander à un jeune adolescent d'avoir un argumentaire ..." tout simplement en ouvrant le dialogue avec eux en présence d'adultes de tous bords afin que la Vérité surgisse comme on le faisait au moyen âges entre religion juive et chrétienne. Mais certainement pas en réprimant puis en se cachant la tête sous le sable dans l'espoir que tout va aller mieux de soi-même.

Gallicus

Cette lettre est absolument nulle et il est consternant qu'elle ait été écrite par un chef d'établissement "catholique". Ce directeur, s'il est catholique, devrait être le premier à porter un vêtement de la Manif pour Tous en encourageant ses professeurs et ses élèves à le porter. Il nous donne au contraire le sentiment désagréable ou bien de n'avoir rien à redire du "mariage" entre homosexuels, ou bien d'être d'une lâcheté atterrante. L'enseignement catholique crève de la présence de responsables pareils.
Gallicus, professeur de l'enseignement catholique

ermort

Monsieur le Directeur,

par la présente je souhaite réagir à votre courrier du 10 avril adressé aux parents du collège Saint-Martin. Vous le savez sans doute, ce courrier est lisible sur internet.


Votre préambule citant la note transmise à vos enseignants contient des passages pour le moins surprenants.

Je lis que vous faites l'amalgame entre les valeurs défendues par la Manif Pour Tous, mouvement soutenu clairement par l'Eglise de France, et des idéologies.
La vérité exprimée par l'enseignement de l'Eglise sur la famille et la personne humaine serait une idéologie?

D'autre part, vous semblez ne pas vouloir affronter la dimension politique inévitable dans ce genre de question. C'est vraiment dommage, dans une institution d'éducation. D'autant plus quand le Pape incite les chrétiens, et particulièrement les jeunes, à s'engager. Il l'a redit tout dernièrement:
"C'est une obligation pour les chrétiens qui ne peuvent pas s'en laver les mains comme Pilate". "La politique est la forme la plus haute de la charité, car elle cherche le bien commun."
"La politique, c'est sale – mais elle est peut-être sale parce que les chrétiens ne s'y impliquent pas."
(le 7 juin, à quelque neuf mille élèves de six à dix-huit ans, au Vatican)

L'école catholique ne devrait-elle pas répondre à ces incitations pontificales? Cela garantirait une formation de qualité plutôt que de la laisser aux partis politiques. Je sais qu'une école a pour mission d'instruire (enfin, c'était le cas hier… aujourd'hui, elle est plus devenue "un simple lieu socialisant" (Finkelkraut) selon la mission de service public actuel), et que cette instruction vise à former des hommes libres; par une éducation libérale formant l'esprit critique.

Il y a, dans cette actualité liée aux démarches de LMPT, de quoi éduquer au sens du bien commun. Ce serait une belle occasion de transmettre l'enseignement social de l'Eglise.


Vous dites, de manière peu compréhensible pour moi, que des enfants auraient reçu des remarques inadaptées de la part d'adultes.
Votre rôle de chef d'établissement n'est-il pas de veiller à la formation des adultes et à une bonne communication?
Si certains adultes ont des attitudes dangereuses pour les élèves, ou font du contre témoignage, le rôle d'un directeur n'est-il pas de guider ces adultes à une cohérence avec le caractère propre, plutôt que de dire à tout le monde de la boucler?
Certes, je sais par expérience (j'ai travaillé dans le secondaire sous-contrat pendant près de 20 ans) que ce n'est pas chose aisée… de nombreux enseignants et personnels éducatifs étant hostiles au caractère propre.
Pape François: « Sans cohérence il n’est pas possible d’éduquer »
Le rôle d'un éducateur n'est-il pas aussi d'aider les jeunes à discerner et à se positionner face à des paroles inadaptées… ces adultes n'ont pas à être soutenus à tout prix.
Je cite encore le Pape: « On ne peut pas seulement éduquer en restant dans la zone de sécurité : si on y reste, alors on empêche les gens de se développer »

Par ailleurs, si certains jeunes prononcent des paroles maladroites, ne convient-il pas plutôt de les aider à s'exprimer clairement, avec le respect dû aux personnes et aussi à l'annonce de la vérité et de l'enseignement de l'Eglise, plutôt que d'essayer d'imposer le silence et le non-dit?
Eduquer au discernement entre les personnes et leurs actes-situations-idées, est une tâche indispensable qui requiert temps et énergie, et qui doit débuter au plus jeune âge. Expliquer les enjeux d'une situation sociale, et l'enseignement de l'Eglise, c'est aussi indispensable pour construire des hommes libres et donc de bons citoyens.
Voilà comment demander à un jeune adolescent d'avoir un argumentaire construit; c'est possible, certains témoignages visibles sur internet en témoignent. Si on lui demande de ne pas parler trop vite, il est nécessaire de lui proposer des moyens pour affiner son engagement.

C'est vrai que le port de ces vêtements risque de stigmatiser les jeunes qui les portent. Votre souhait de les protéger vous honore. Ce risque est nettement renforcé si l'encadrement éducatif ne soutient pas de manière saine et profonde le témoignage qui est désiré par ces jeunes.
L'enjeu ne serait-il pas plutôt de former les adolescents à vivre la charité, ces vêtements en devenant le symbole?
La famille est la cellule fondamentale de l'Eglise et de la société. Sans faire de l'école une tribune (et pourquoi pas, quand les valeurs sont vraies? D'ailleurs, le contenu tendancieux de nombreux manuels en font déjà une tribune… de valeurs non chrétiennes bien souvent), elle pourrait devenir un véritable lieu d'enseignement, d'éducation, où "amour et vérité se rencontrent, justice et paix s'embrassent."

Le 7 juin, le Pape a exhorté l'assemblée de jeunes rassemblés au Vatican à "ne pas se faire voler l'espérance." Et il a rappelé avec clarté le rôle de l'école, les valeurs qu'elle doit enseigner, et la fonction des éducateurs.
Ce vol de l'espérance ne doit pas être le fait des responsables de l'éducation chrétienne des élèves, qui sont au contraire chargés de nourrir l'Espérance.

Cette exhortation me fait penser à une autre de ses paroles: "la nourriture que l'on jette c'est comme si elle avait été volée à la table du pauvre." Je pense que les adultes n'ont pas à étouffer le désir d'engagement et de témoignage des jeunes, mais à l'éduquer et l'aider à se déployer.

Enfin, pour conclure et vous encourager, j'aimerais citer deux sentences de Jésus:
"Gardez courage, j'ai vaincu le monde" Jn, 16. 33.
"Cherchez d'abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît" Mt 6. 33

Cordialement.

DUPORT

Quel charabia !

Ce qui ce conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément (Boileau)

Manifestement M. Michenet n'a aucun argument alors il noie son interdiction dans une bouillie de mots. On a beau relire plusieurs fois tout ceci ne veut pas dire grand chose. C'est une technique classique quand on ne sait pas quoi dire et qu'on est soi même CONVAINCU de ne pas être dans son bon droit

Saint-Hilaire

Que vaut un "projet éducatif chrétien" qui s'accommode du mariage gay comme s'il s'agissait d'une hausse de TVA ? Et y a-t-il place pour une quelconque "promotion de la famille" là où une telle corruption de la nature a droit de cité ?
Je me permets de faire remarquer à Monsieur le Directeur que dans l'expression "prendre à partie", qu'il a citée deux fois, "partie" prend un "e". Il doit y avoir dans son établissement des élèves qui le dépassent en orthographe comme ils le dépassent en charité, en sagesse et en caractère.

Roulet Jean michel

Tant qu'on y est pour ne pas choquer les athées supprimons les croix, les vierges etc ...
Remarquez c'est, peut être, déjà fait .....
Et renomons le collège : collège Martin !

perlin pinpin

Un etablissemnt scolaire privé catholique sous contrat a fait venir un Immam en CM1 pour "l'ouverture aux autres"
Je pense que tout est dit!
il est grand temps que beaucoup de choses soient remises à plat de façon précise.
est il normal qu'un autre établissement privé catholique accepte lors des examens des filles voilées?
en tant qu'enseignante j'ai demandé que le voile soit retiré
et que ma collègue ai été voir la direction qui lui a dit "non on accepte, pas d'histoires". C'est d'ailleurs la même prof qui commence l'année avec les cours d'éducation sexuelle... alors que moi, je termine l'année avec ce cours, après l'arrêt des notes: climat plus apte à dialoguer et pas de risque de rester trop longtemps sur le thème!

totof

comment régler le problème ?
très simple ! faire la liste des familles qui souhaitant obtenir des garanties sur la non mise en place de l'idéologie gender dans l' établissement, puis écrire en évoquant de geler le paiement des scolarisations ... effet immédiat si le quota atteint 20-30 % des inscrits ...ce qui devrait largement être le cas
ONLR

Critias

Puis-je me permettre de suggérer à ces sympathiques bambins de cesser incessamment leurs sottises insensées et leurs provocations puériles et d'opter plutôt pour un vêtement plus consensuel ? Le choix ne manque pas après tout. Ils pourraient par exemple porter fièrement un t-shirt arborant le portrait de ce sympathique gardien de camp de concentration que fut Che Guevara... Cela prêterait tout de même moins à la discussion que cet infâme pull-over de LMPT, véritable incitation permanente au stupre et à la luxure. Quoi ? Je vous choque ? Allons allons, ne faites pas semblant : en filigrane du papa, de la maman et des enfants, il y a forcément le sexe. Et le sexe, c'est mal. Alors que le genre, c'est bien.

Critias, qui s'entraîne pour devenir un bon commissaire politique du système.

MIFRA

Une seule solution : Retirer ses enfants à la rentrée . Cette école , n'est pas une école catholique .Si les parents n'ont pas les moyens du "hors contrat " qu'ils filent à l'école publique . Aucune différence avec ces simili écoles catholiques . Ah si , pardon , elles sont gratuites .

fromageplus

Et PERSONNE, en lisant ce courrier, n'est choqué par l'usage de la typo "Comic Sans" ??? Moi, c'est surtout ça qui me saute aux yeux et qui me scandalise.

Jamais je n'enverrais mes enfants dans une école qui publie des communiqués de cette gravité en utilisant le lettrage fantaisie qu'on réserve aux contenus enfantins.

La typo est une élégance indispensable de la communication écrite. Cette école n'a absolument aucune conscience du sens de la solennité. Est-ce que vous envoie un courrier de licenciement sur papier à fleurs ? Est-ce que le Président reçoit en caleçon ? Non. De la même façon, on n'écrit JAMAIS en Comic Sans.

Olivier Saumur

ça me rappelle les manif de l'enseignement libre entre 84. A Saint-Stan, à Nantes, en 6ème, un prof râlait dès qu'il voyait un autocollant "Ecole libre" sur un cartable alors vous imaginez, plus il râlait, plus il en avait dans sa classe : sur son bureau, sa chaise, au dessus de son tableau, etc. Et comme il les arrachait fébrilement à chaque fois, on a fini par lui en coller un au plafond au dessus de son bureau.

Je ne doute pas un instant que nos chères têtes blondes actuelles sauront elles aussi trouver des moyens facétieux pour contourner les directives du Directeur !

MLD

Quittons dans la mesure du possible ces mauvais établissements, tournons-nous si nous le pouvons vers le hors-contrat et en tout cas soutenons le financièrement !

sycomore

Je lis que plusieurs intervenants suggèrent de fuir ce genre d’établissements nommés à tort « catholiques ».

Pourquoi fuir ? Nous y sommes chez nous ! C’est à ceux qui ne sont pas catholiques, comme apparemment ce directeur, d’en partir pour laisser s’exercer le caractère propre catholique qui doit être affiché dans le projet éducatif de chaque école.

Il faut savoir que, plus que jamais d’après les nouveaux Statuts de l’Enseignement catholique, c’est à l’évêque du lieu que revient la responsabilité du caractère catholique des écoles de son diocèse. A nous d’agir auprès de nos évêques pour les amener à faire leur devoir.

CHAMBON

Ayant travaillé sur cette région, il est de notoriété publique que les directeurs d'établissements "catholiques" du Diocèse de Tours fréquentent les loges FM (surtout quand la société Sodexo est présente).
Ces directeurs ex-enseignants ou toujours enseignants ne sont tout simplement PAS catholiques, alors ne leurs en demandez pas trop ou dites au diocèses d'embaucher de vrais directeurs catholiques.

véro

Offrez à ces jeunes collégiens un tee-shirt avec une photo de leur famille: chacun avec son papa et sa maman, pourquoi pas les autres frères et soeurs, plus de problème pour le porter au collège! -et faites vous en un pour vous-même avec vos propres parents!

Vincent

Ah ah ah ah ah !!!! C'est écrit en Comic sans MS !!!

Non mais laissez moi rire...

Loulou

Depuis quand, être né d'un père et d'une mère et avoir une famille, c'est une idéologie?? Ce grand malade de directeur préparerait-il le terrain pour l'avènement en douce de l'IDEOLOGIE du Gender??
Avis aux familles et à tous d'aller en coeur manifester devant ce collège et interpeller ce faux chrétien de directeur.

alp

Bonjour il est facile de critiquer...cette lettre a fait beaucoup parlé et à provoquer beaucoup de rdv avec le directeur.
Il faut savoir qu'il travaille avec d'autres directeurs pour informer,former et éviter l'introduction du gender dans l'école.

zézé

dans l'hérault les collèges catholiques nommés : NOTRE DAME DE LA MERCI, sont devenus les Collèges la Merci !!! Qu'ajouter d'autre ? tout est dit.... Beaucoup de classes n'ont plus de Crucifix et encore moins de statues des Saints... même du saint dont le collège porte le nom alors ....

MASOJB

Mon enfant est scolarisé dans ce collège, et si je suis outrée de cette très mauvaise réaction du directeur, il n'en reste pas moins à mon avis un des meilleur directeur de collège privé de la ville de Tours.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.