Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Privatiser la Sécu
La Russie tient son cap

Paroles de députés

A l'occasion du premier anniversaire de leur entrée à l'Assemblée Nationale, le Monde a interrogé plusieurs députés faisant leurs premiers pas dans l'Hémicycle. Ainsi, Gérard Darmanin (Député UMP - Nord) a l'impression d'être une personne importante :

"Ce que je retiens, c'est que le cœur de la vie politique est ici, les personnes importantes sont ici. Le lieu de la politique, ce n'est pas au Sénat, ce n'est pas à l'Elysée, c'est ici."

Tandis que pour Pouria Amirshahi, ( Député PS - Français de l'étranger) :

"Ce qui est le plus insupportable, c'est que le gouvernement décide de l'ordre du jour... du Parlement ! En réalité, en France, les députés ne font pas la loi, ils l'amendent... à peine. La France a offert Montesquieu aux démocraties du monde entier, mais se refuse toujours à assumer une véritable séparation des pouvoirs"

Il est intéressant de voir comme l'opposition semble se satisfaire d'une indépendance qui n'existe pas aux yeux de la majorité.

 

Commentaires

nemo

La politique de la France se fait dans les loges ; on le sait depuis au moins un siècle .
Les députés ne sont que des marionnettes à qui on interdit même l'objection de conscience ...

Milan

"Le Monde", avec l'objectivité qui le caractérise, n'a pas songé à interroger Marion Maréchal-Le Pen ? C'est pourtant la benjamine de l'AN, en plus d'être elle aussi un nouvel élu.... Bizarre ?

Milan

"Panel" strictement masculin. Où est la "parité" tellement en vogue, au "Monde ?

Ou alors...

Ou alors c'est que le jeune Darmanin a les dents de plus en plus longues...

C.B.

Visiblement les journalistes sont féminophobes (ça passera peut-être mieux que misogynes), ou l'assemblée ne comporte pas une seule femme (c'est curieux, j'en avais une en tête, plutôt jeune et jolie, donc a priori pas désagréable à interviewer, d'autant qu'il semble qu'elle soit souvent présente... serait-elle trop occupée pour pouvoir se distraire à recevoir des journaleux du "journal se référence du soir"?).
Autre hypothèse: Bergé a fait savoir à ses troupes que "femme" n'existe pas ... sauf à la rigueur si lesbienne?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.