Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



12 juillet : accueil de Fleur Pellerin à Issy-les-Moulineaux
Le député italien, Luca Volontè, propose de payer l'amende de Nicolas

Cet Etat allemand qui enlève les enfants à leurs parents sans procès

Parce que les parents ne vivent pas en conformité avec le Diktat de l'ordre sociétal mis en place par l’État allemand, ils courent le risque de perdre leur enfant, même sans décision de justice d'un tribunal compétent. En 2012, on dénombre 2929 enfants arrachés ainsi à leur famille (presse allemande). Et dans ce pays au fort taux d'avortement, on ose appeler cela des "sauvetages" :

Poli"Cette semaine encore, la presse berlinoise s’est félicitée du nombre d'interventions dans les familles pour « sauver » des enfants. Le nombre d'enfants retirés a doublé par rapport à l'année précédente.

Une femme allongée sur son bébé. Dans la presse, un article commence par raconter le cas d'une mère allemande qui s'était subitement allongée sur son enfant sur le trottoir. L'article décrit la mère comme une folle mettant en danger la vie de son nourrisson. A y regarder de plus près, connaissant ces cas violents qui éclosent en Allemagne comme une épidémie, on comprend que la mère s'est mise sur son enfant dans un dernier réflexe de protection de mère acculée par le Jugendamt et ses contrôles incessants. La presse berlinoise se targue d'avoir encore sauvé un bébé. On voit le bébé dans les bras d'une policière assise dans la voiture en train de faire un grand sourire au bébé qui se nomme Marley. La maman de Marley a été mise en service psychiatrique sur le champ. Une personne ne connaissant par ces faits d'actualité croira à la description de l'article.

2929. L'année 2012 a comptabilisé 2929 enfants retirés à leurs parents. La presse allemande se réjouit de cette augmentation car c'est un synonyme de succès pour sauver des vies dans la capitale allemande qui connaît un fort chômage et des emplois temporaires mal payés. Les médias se réjouissent de voir les gens participer au contrôle des familles et avoir le réflexe de téléphoner à la police pour indiquer que selon eux, un enfant serait en danger car les parents ne travaillent pas, ou parce que l'enfant ou les enfants crient dans l'appartement. « En moyenne, nous avons 120 à 150 appels téléphoniques sur notre hotline pour la protection de l'enfance, par des concitoyens qui nous donnent les coordonnées où un enfant serait en danger», explique un policier. Les médias s'empressent de rajouter dans le texte le numéro à composer pour joindre ce service, participant ainsi à la délation ambiante qui a investi le pavé berlinois depuis plusieurs années déjà.

« Depuis mai 2007, notre hotline a comptabilisé jusqu'au mois d'avril 7284 appels pour signaler un enfant en danger », se félicite un responsable de la protection de l'enfance. Dans leur langage, les autorités compétentes de Berlin utilisent le verbe « sauver » pour parler des enfants retirés de force à leurs parents. Bien sûr, les parents qui sont durant plusieurs jours sous le contrôle du Jugendamt agissant comme une araignée sur son immense toile sont poussés à bout et vont agir sous la pression de la peur d'une manière non normale, faisant intervenir la police qui ne se gêne pas pour cueillir l'enfant des bras du parent alors qu’ils se trouvent dans la rue lors d'une promenade".

Commentaires

A

C'est la patrie du Pape émérite Benoît XVI.
Prions pour notre bien-aimé Benoît XVI qui prie pour nous chaque jour dans sa retraite!

Cher bon et saint père, nous ne vous oublions pas, en la fête de Saint Benoît de Nursie, patriarche des moines d'Occident!

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/11/7/2013/11-Juillet-2013.html

Salut et prière à Saint Benoît et à tous les bénédictins (frères et soeurs)!

jejomau

Mais qu'est ce que c'est que cette horreur ? Mais personne n'en parle jamais ! ? On retire un enfant à ses parents parce que ces derniers sont au chômage ou par ce qu'il crie ?

Et l'Etat Allemand les met où ces enfants-là ? Dans des fours ? Dans un mouvement de jeunesse style "Hitlerjügend" ??

Ils sont OU ces enfants ?????

Mais qu'on ARRETE ces horreurs !!!!!!!!!!!

Bertrand

Vous trouverez ces actes abominables déja prévues dans le " Protocole de Toronto " ils sont entrain de mettre en place cette planification de destruction de la famille

PEDRO

ne vous inquiétez pas, braves gens, cela nous pend au nez, à nous les français.
C'est l'époque de la mondialisation...
Il sufit en allemagne que des parents décident que leur enfant n'aille pas aux cours de bio revus et corrigés version lgtb pour qu'ils aillent en prison... et ca, ce sera aussi le cas ICI !!
IL NE FAUT SURTOUT RIEN LACHER sinon on est FOUTU !!
mais aussi, gardon L'ESPERANCE, on est dans le camp du Grand Vainqueur...

Le Pèlerin

Bonjour,

C'est toujours très passionnel ces questions là.

Je ne réagirai pas trop rapidement face à un tel article. On ne sait pas forcément qui l'écrit et dans quel but. Je ne sais pas comment ça se passe en Allemagne. Mais je suis surpris à l'idée qu'aucune autorité judiciaire ne puisse jamais intervenir à un quelconque niveau de ces procédures.

En France, quand on découvre un enfant vivant dans une cave ou un garage (comme récemment), ou qu'un enfant meurt sous les coups de ses parents, on hurle que les services sociaux n'ont rien fait... Mais quand ils enlèvent un enfant à sa famille on hurle aussi en disant que c'est injuste.

Quoi qu'ils fassent c'est toujours mal, et c'est toujours monté en épingle en les désignant comme coupables sans que ça n'étonne jamais personne.

Le problème c'est que dans ces affaires, la justice et les services sociaux (qui n'ont pas les droits de police et ne peuvent forcer les portes qu'on refuse de leur ouvrir) sont tenus au secret professionnel absolu. Et la presse ne relaie jamais que les propos des associations ou des familles... Mais sans jamais avoir accès à toutes les pièces des dossiers.

Cela dit en France, un enlèvement d'enfant à sa famille ça passe obligatoirement par une décision du Juge. Si les services sociaux Allemands intervienne avant une décision judiciaire, j'espère au moins qu'un juge est nommé dans l'après coup pour vérifier la pertinence de la chose.

[L'article allemand en lien est bien plus clair. Voyez le avec un traducteur.
Mais le pire est bien le "sans procès".
JL]

john

Non, cela ne "nous pend pas au nez".
Cela ce passe déjà comme ça en france.

Si vous avez le coeur bien accroché, faite une recherche avec les termes "placement abusif"

Philippe

Cela existe presque en France, il y a un n° SOS enfants battus, et la DDASS peut recevoir les alertes, même par courrier anonyme.

Mes voisins ont été convoqués car un voisin malveillant avait envoyé une lettre anonyme.

Heureusement, les responsables de la DDASS agirent de façon raisonnable et ont bien vu que l'accusation était complètement loufoque.
Mais quid si un juge n'agissant qu'au vu d'un dossier ou d'un policier politique qui a reçu des instructions a le pouvoir de détruire la famille en question ?

Ce qui n'aurait dû servir qu'à protéger les enfants dans des cas extrêmement rares devient un fait courant en Allemagne.

Jean Theis

Quelle nouvelle affreuse. Qui aurait pu imaginer cela ?

Au début de la 2e Guerre mondiale, la plupart des enfants de Londres ont été envoyés "à la campagne". La petite princesse Elisabeth leur a même parlé spécialement à la radio.

Parait-il qu'on n'a jamais retrouvé la majorité d'entre eux. Est-ce exact ? que sont-ils devenus ?

Aeterna

Je veux bien m'indigner avec vous, mais cet article ne dit rien des motivations avancées ni des faits... En somme, je suis incapable de prendre partie à la lecture de cet article...

Nabulione

Sans jugement ? Mais c'est le retour aux heures les plus sombres de leur Histoire !!!

Exupéry

Il y a quelques années, en France un père catholique tradi, s'est vu retirer ses enfants sous prétexte qu'il les traumatisait avec des "bondieuseries" inadmissibles, entre autre, en les faisant prier devant une statue grandeur nature de la Vierge...
Ce n'est peut-être qu'une entrée en matière ; le biologiste britannique hyper-darwinien et foncièrement antichrétien, Richard Dawkins - l'un des idéologues les plus influents au monde - a demandé officiellement que l'enseignement de la religion aux enfants, par les parents, soit assimilé à un "Child Abuse", avec des conséquences légales répressives ad hoc!
Peut être deviendra-t-il bientôt, dans l'Occident mondialiste, aussi risqué d'éduquer religieusement ses enfants, que ce le fut dans la sinistre Union Soviétique.
Le mondialisme occidental, plus libertin que libertaire, n'a pas éliminé l'Union Soviétique, ils ont, en fait, permuté leurs rôles. L'ex-URSS tend à redevenir la "Sainte Russie", et c'est Satan qui gouverne largement le mondialisme occidental, il a simplement changé sa veille monture essoufflée, pour une autre plus dynamique ; de fait avec un cheval neuf ses avancées sont souvent foudroyantes... jusqu'à ce qu'il soit foudroyé à son heure.

Heurtebise

Retirer les enfants de leurs parents pour les élever dans des valeurs plus conforme à la doctrine officielle, l'état allemand avait déjà fait ça... il y a quelques décennies.

LAROCHE

Face à la dictature Mondialiste il ne restera que fuire en RUSSIE _ pays chrétien - si on veut survivre même si on s'apauvrira terriblement en perdant tout ici !

L'enjeu ce sont les enfants, pas les biens !

Anticorps

Je ne résiste pas au déplaisir de vous communiquer un échange récent que nous avons eu avec des amis allemands. Nous nous sommes connus dans le cadre du jumelage de nos deux villes.
( J'ai changé les prénoms ). Nos amis sont bavarois, très pratiquants. Amélie est la secrétaire en chef de sa paroisse.
- le 6 juin 2013 :
Cher Xavier, chère Amélie,
avec grand interésse nous avons lisé vos informations de vos manifestations et la témoignage. En allemagne les couples homogènes depuis déja dix ans sont très normales. Peut ètre en raison de politiciens en chaque parti, female ou homme, aussi des ministres. Chacun a son facon, l’un prefère des pommes, l’autre des citrons.
Hans et Rosa

- le 23 juin 2013 :
Chers Hans et Rosa
Très pris par les participations diverses, particulièrement aux manifestations, je n'ai pas pu répondre plus tôt. Merci de me dire ce que vous pensez : je crois que c'est un gage d'amitié. Permettez-moi de vous dire à mon tour ma façon de sentir les choses.
D'abord, je n'ai pas bien compris si vous plaisantiez ou pas. Je fais l'hypothèse que vous parlez sérieusement. Vous me dites : " Chacun a sa façon, l’un préfère les pommes, l’autre les citrons. " Si la comparaison était valable, alors gare au retour du cannibalisme ! On ne consomme pas son conjoint. On s'unit à lui et ce n'est pas la même chose. Dans le premier cas, il y a disparition de l'objet consommé. Dans le second, il y a ouverture sur la vie. Sur la vie de l'autre, d'abord, sur la vie d'un autre ensuite.
Vous me dites aussi : " En Allemagne les couples homosexuels sont considérés comme très normaux depuis déja dix ans. " Soit, l'Allemagne a dix ans d'avance sur la France. Dix ans d'avance ? Ou bien quarante cinq ans de retard sur les évènements de mai 1968 ou il était déjà dit qu'il " était interdit d'interdire " ? Au point que notre compatriote commun Daniel Cohn Bendit pouvait se vanter de sa " préférence " pour les petits garçons ? Comme d'autres pour les pommes ou les citrons ?
Ne croyez pas que j'en fasse une question de culture nationale. Ce qui est en cause, c'est l'homme dans sa réalité la plus profonde et la plus mystérieuse, qu'il soit Allemand, Français ou Chinois. Et je suis triste pour l'Allemagne, que j'aime, qu'elle ait succombé dix ans avant nous à la croyance en la possibilité de fabriquer un homme nouveau. Puissiez- vous ne jamais considérer cela comme " normal ". C'est en tout cas ce à quoi nous nous employons en France même s'il faut pour cela ramer à contre-courant. A contre-courant de la pression des organismes internationaux notamment.
Si vous voulez suivre l'action de résistance contre le mariage homosexuel, vous avez ce site qui vient de s'ouvrir en allemand :
http://lesalonbeige.blogs.com/ger/
La version française, beaucoup plus complète est :
http://lesalonbeige.blogs.com/
J'espère que ma franchise passera la frontière et ne viendra pas perturber notre amitié. Vive l'Allemagne.
Xavier

Anticorps

J'ai oublié de préciser que mon témoignage - bien qu'élargissant le sujet - voulait pointer l'état de déliquescence dans lequel se trouve notre voisin. Et je ne suis pas étonné qu'ils trouvent normal qu'on vienne enlever les enfants des autres. Les leurs, c'est moins sur.

Jean

Effectivement, comme le fait remarquer A, c'est la terre natale de celui qui allait devenir Benoît XVI, lui dont le cousin avait aussi été arraché à ses parents par les autorités. Pour être exterminé car malade...

Cette Allemagne qui tourne le dos à Dieu, Benoît XVI l'a défiée : http://benoit-et-moi.fr/ete2011/0455009f1b06c3101/0455009f68074eb01.html

Et, parlant des atteintes au droit naturel, le Pape avait notamment dit devant le Bundestag : "La politique doit être un engagement pour la justice et créer ainsi les conditions de fond pour la paix. [...] « Enlève le droit – et alors qu'est ce qui distingue l'État d'une grosse bande de brigands ? » a dit un jour saint Augustin. Nous Allemands, nous savons par notre expérience que ces paroles ne sont pas un fantasme vide. Nous avons fait l'expérience de séparer le pouvoir du droit, de mettre le pouvoir contre le droit, de fouler aux pieds le droit, de sorte que l'État était devenu une bande de brigands très bien organisée..."

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/09/les-fondements-de-l%C3%A9tat-de-droit-lib%C3%A9ral.html#

On dirait bien qu'il n'a pas été écouté...

lève-toi

L'Allemagne est en train de se suicider en avortant, mais aussi en décourageant les mères qui travaillent (salaire insuffisant) et qui mettent leurs enfants dans des crèches (quand il y en a) on les traite de Mères-corbeaux.
Ce Pays pour survivre devrait au contraire, encourager une forte natalité, sinon les turcs seront majoritaires et la catastrophe sera terrible pour l'Europe entière.
Les deux guerres mondiales ont tué une foule immense de jeunes Européens, cela faisait parti du plan d'affaiblissement du continent.
On pais ces crimes maintenant, crimes organisés par les racailles cosmopolites financières. Affaiblir l'Europe, c'est aider puissamment le mondialisme.

Isabelle

Attention aux français expatriés en Allemagne qui auraient à divorcer. Qu’ils se mettent d accord et choisissent de divorcer en France et de rapatrier les enfants ou bien qu' ils respectent les conventions européennes, surtout si un conjoint doit rester en Allemagne et surtout ne quitte pas le territoire sans l accord de l autre parent ! Il serait alors accusée d enlèvement d enfant. Les plus grands risques sont encourus par les binationaux dont l un des conjoints est allemand. Pour le docteur Penera de Strasbourg, le simple fait de vouloir déménager de Kehl à Strasbourg aura été un motif suffisant pour que ses deux filles soient arrachées à leurs parents et confiées à des parents d accueil pendant mois. Aucune décision d un juge ni enquête n avaient précédé au placement. Au bout de six mois, lors d une visite non surveillée, il put prendre la fuite par le "pont salvateur" comme il dit et passer de l autre côte du Rhin.
Les allemands ont des idées bien arrêtées sur ce qu’est le « bien de l enfant », sans qu’il n ait été défini. Le lien à la société (Gemeinschaft ) est primordial et souvent subordonne aux liens familiaux!
L Autriche vient en revanche d en donner une définition en 12 points hiérarchisés, ce qui facilite considérablement le travail des juges et des services sociaux.
Un français, Olivier Karrer (de père allemand et de mère française et ancien cadre supérieur d une grande entreprise francilienne) se trouve actuellement incarcéré à Milan. Son crime : avoir fondé une association d aide aux victimes : le Conseil Européen des Enfants du Divorce, classé comme organisation terroriste par les Allemands ! Ces derniers se sont déchargés de leur besogne désagréable sur les Italiens pour faire le proces.
Monsieur Karrer a eu le malheur d assister une italienne dans son combat pour récupérer ses deux fils (elle avait reçu de la part du JAF des pages d une expertise en psychologie familiale avec des pages noircies !!! Les constatations de ces qualités éducatives de mère et de ses liens affectifs avec ses fils devaient disparaître pour ne pas gêner la machinerie allemande).
Monsieur Karrer : un autre martyr pour tous (les enfants du divorce allemand)…

Stephe

Décidemment ! Chassez le naturel il revient au galop chez les teutons ! il y a de quoi être pris d'effroi devant cette totale inhumanité teinté de bons sentiments sauce médias. La bureaucratie bismarkienne n'est pas morte et il y a tout lieu de craindre via Bruxelles qu'elle ne se répande rapidement. D'ailleurs qu'en est-il chez nous, les sévices sociaux qui déplacent les enfants de famille d'accueil en famille d'accueil sont ils plus humains?

maroussia

Le conseil de l'Europe a récemment mis en garde les pays européens contre l'abus des placements d'enfants. (Rapport du 12 novembre 2012). Sont notamment cités comme abusant de ces procédures et ne respectant pas les droits des parents, la Grande Bretagne et l'Allemagne.
La France quant à elle semble détenir le record en Europe du nombre d'enfants placés, le défenseur des droits dans son rapport 2011 compte 148 000 enfants et adolescents vivant en dehors de leur famille naturelle, et placés en institution ou famille d’accueil. Seuls 20000 placements seraient justifiés par de la maltraitance ou des risques de maltraitance… Voilà un parfait vivier pour les adoptions. Les allemands et les anglais, qui placent beaucoup moins d’enfants, sont néanmoins très efficaces, puisqu’on peut y faire adopter direct des enfants sans consentement et sans abandon des parents ! La France en prend le chemin avec des réformes successives de l’article 350 du code civil visant à priver plus facilement les familles naturellles de leurs enfants et à les déclarer adoptables… Pour les sceptiques, voici quelques exemples de circonstances dans lesquelles les services sociaux ont placé des enfants, ou font vivre la famille dans l’angoisse de le faire :
- enfant mordu par un « camarade » de crèche, dissimulation de la crèche qui accuse mére et compagnon, enfant hospitalisé 10 jours pour une morsure bénigne (960 euros de prix de journée d’hôpital) , enquête judiciaire, saisine de la justice (pénale et juge des enfants) placement 10 jours en famille d’accueil, enquête sociale, suivi social, suivi psychologique, et etc C’est la famille qui a fait faire une expertise avec SES PROPRES PHOTOS de la morsure, l’hôpital n’en ayant pas pris de correctes, pour être totalement disculpée après un an… Merci le contribuable.
- Bébé qui fait un érythème fessier (en clair, petites fesses irritées…) suite à poussée dentaire, dénonciation de la nourrice pour risque de matraitance, enquête, suivi social etc etc …. Merci le contribuable.
- petite fille de deux ans qui fait une petite pause de croissance…. dénonciation de la PMI (protection maternelle et infantile), enlèvement de l’enfant à sa mère, placement en institution…
je pourrais continuer comme ça un long moment…
Alors bien sûr, il y a là une vraie réserve d’enfants « adoptables « , encore un petit effort vers la république soviétique du Frankistan, et on y est …
Je précise que les services sociaux semblent avoir une très nette préférence pour les petits blonds…

Anne Lys

On ne peut oublier que l'Allemagne est gouvernée par une ancienne Allemande de l'Est : les méthodes communistes ne lui sont pas étrangères.
Ni qu'un des motifs considérés comme légitime pour enlever des enfants à leur famille est le refus par celle-ci de soumettre leurs enfants à des cours d'endoctrination LGBT : la même chose nous pend au nez en France.
Toutefois, il est difficile de juger du bien fondé de l'action des services sociaux sur un article aussi général : il y a des enfants réellement maltraités qu'il vaut mieux enlever à leurs parents pour leur épargner ces mauvais traitements, voire leur sauver la vie.
Il y a tout de même plusieurs choses qui sont inquiétantes dans cette attitude des services sociaux allemands, dont on peut craindre qu'elles s'étendent bientôt à la France :
- les motifs de plainte considérés comme valables et justifiant l'enlèvement des enfants à leurs parents sont : le chômage de ceux-ci (et cela c'est épouvantable, depuis quand le fait - déjà douloureux - d'avoir perdu son emploi fait-il de vous un parent présumé maltraitant ?) et les cris des enfants : les bébés pleurent tous les jours, et c'est normal ; les enfants plus grands sont parfois criards, surtout s'ils sont confinés dans un appartement ;
le nombre d'enfants effectivement retirés à leurs parents, près de 3.000 en 2012 et la forte proportion de plaintes jugées apparemment justifiées par les services sociaux allemands, alors que les critères de plainte sont vraiment légers...

Isabelle

La rupture du lien parental est provoquée souvent en cas de divorce, tout simplement.
Les deux sites: http://www.enfants-otages.eu/ et erwinetastrid.fr
documentent bien les décisions soit de justice soit du Jugendamt au détriment du parent étranger le plus souvent, en dépit des convention européennes.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.