Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Nouvelle pression pour l'avortement au Chili
Le Courant pour une écologie humaine vise un retournement culturel

Financement des partis et verrouillage de la vie politique

Lu dans Les 4 Vérités :

"La mise en quasi-faillite de l’UMP est le résultat des lois liberticides du 11 mars 1988 sur le financement des partis. Ces lois ont été votées à la suite de « l’accident » de Coluche, le 19 juin 1986, sous prétexte d’assainir le financement de la vie politique. En fait, elles ont été faites pour éviter, au pouvoir en place, de ne pouvoir compter que sur la mort « accidentelle » ou le « suicide » pour éliminer un opposant. Il suffit maintenant à la justice, partie intégrante de la fonction publique, de se saisir d’un dossier sur simple suspicion, générée souvent par les publications d’officines spécialisées dans des enquêtes très ciblées, pour détruire politiquement n’importe quel opposant. La liste des opposants déclarés ou simplement potentiellement dangereux, qui ont été traités par la justice, est impressionnante. En ce moment, la plupart des collaborateurs de Sarkozy et Sarkozy lui-même sont victimes de ces pratiques.

Les lois de 1988 ont offert une rente de situation aux partis hégémoniques au pouvoir, désormais financés par l’impôt. Les règles sont tellement draconiennes qu’elles ont réduit à une peau de chagrin la possibilité d’émergence d’une nouvelle force politique susceptible de s’opposer à l’hégémonie de la fonction publique. Et les sommes à engager sont telles que toute tentative est immédiatement « légitimement » suspectée de malversations. Il reste encore, pour ceux qui auraient passé l’épreuve, la possibilité de ne pas verser les sommes dues par simple interprétation libre de la loi… L’existence de l’UMP s’est construite par l’adhésion massive de militants en 2002 opposés à cette hégémonie et qui ont mis en minorité ces forces hégémoniques, issues principalement de l’ancien RPR, pour aboutir à l’élection de Sarkozy. Ces forces hégémoniques tentent actuellement de prendre le contrôle de l’UMP en favorisant la division du parti ce qui explique les soubresauts actuels. Pendant ce temps, le pouvoir en place cherche à boucher les brèches des lois de 88 pour que l’épisode Sarkozy ne puisse plus se reproduire : la commission Jospin concernant la « moralisation de la vie politique » a été chargée de cette mission toutes affaires cessantes dès juin 2012. La proposition de loi sur le non-cumul des mandats fait partie de l’arsenal de protection de l’hégémonie en précarisant la situation des hommes politiques non-fonctionnaires."

Commentaires

LB

"Les lois de 1988 ont offert une rente de situation aux partis hégémoniques au pouvoir, désormais financés par l’impôt. " Une merveille : les tyrans financés par les esclaves.

Funny

Enfin un argument imparable pour dissoudre ce parti beaucoup trop consensuel qu'il rassemble des partisans et des opposants au projet inique de ce gouvernement tyrannique. Quand on n'est pas capable de se positionner sur une question aussi grave, quand un parti tel que l'UMP n'a aucune lisibilité sur une telle question, mieux vaut le dissoudre et refonder un parti de droite populaire et fidèle, tandis que les autres fonderont un autre parti pitoyablement correct.

Bernard Mitjavile

A Funny: je pense que le mieux que l'on puisse espérer pour l'opposition est effectivement une division en deux de l'UMP en un parti de droite populaire rassemblant la grande majorité des militants et sans doute des électeurs, parti n'ayant pas peur de passer des accords avec le FN et un parti politiquement correct avec les François Fillon, NKM et autres. Ce parti de droite aurait toute sa place, pouvant être en désaccord sur certains sujets comme l'Europe ou les réformes économiques avec le FN mais en accord avec d'autres comme la défense de la famille, le patriotisme, la sécurité etc.

Philippe Aucazou

Ne pleurons pas trop sur Sarko : il a lui-même profité de ces fameuses lois du temps qu'il était au pouvoir. Il a seulement été moins malin. Et puis au diable ce traître !

Anticorps

Résumé : l'épisode Sarkozy serait un acte de résistance contre l'hégémonie. Mais à qui cet article veut-il refiler ce bobard ?
Pas à moi en tout cas.
L' hégémonie n'est pas exclusive de querelles intestines et personnelles. Point c'est tout. Le reste n'est pas crédible. On juge un arbre à ses fruits et les fruits de l'épisode Sarko sont ceux-la même que l'on pouvait attendre de l'hégémonie.

Guillaume

A Bernard Mitjaville
Arrêtez de croire qu'il existerait à l'UMP une "ligne Sarkozy" ou une "ligne Buisson" : tout cela, c'est du pipeau pour gogos. Il suffit pour s'en convaincre de scruter les chiffres de l'immigration durant les dix dernières années de pouvoir UMP : 200 000 entrées légales par an, soit plus que sous Jospin et autant que sous Hollande...

meunier

article 1 de la constitution : la vie politique est animée par les partis.
Sachant que dans un parti, il y a moins de 10 décisionnaires, et qu'il n'y a que 2 partis dominants (cela s'appelle l'alternance), le destin de notre pays est livré aux caprices d'une vingtaine de sinistres individus, tous mêlés de près ou de loin à des affaires criminelles. Cela se nomme démocratie.

Bernard Mitjavile

@Guillaume; Je n'ai pas grande confiance en N Sarkozy mais je pense que l'on trouve des patriotes honnêtes à l'UMP comme ailleurs. De nombreux politiques mettent leur ambition personnelle avant l'intérêt de la France mais une division de l'UMP avec une poussée des militants dans le bon sens pourrait faire avancer les choses. Je n'approuve pas la politique immigrationiste de l'UMP des dix dernières années mais je pense aussi que l'on trouve beaucoup de démagogie au FN quand MLP cherche à séduire les électeurs de gauche et les fonctionnaires en expliquant que l'on pourra éviter une réforme des retraites et même garder les régimes spéciaux, symbole d'inégalité entre français. La démagogie est la chose la mieux partagée dans nos partis politiques.

Anonymous

Le nom RPR puait la corruption alors il a été changé en ump sans rien changer puisque ca reste corruption et trahison envers la France et contre les vrais francais .

l'ump se déguise en divers sous-marins qui au dernier moment se rallie au conformisme par cupidité pour les prébendes .

On l'a vue avec de Villiers , c'est pareil avec Dupont-Aignan et autres Droites Unies ,toutes serviles à l'ump lui-meme servile au PS lui-meme servile au mondialisme à pensée unique totalitaire !

Tous ces gens disent n'importe quoi le temps de gagner une élection et ensuite c'est toujours pareil : corruption et trahisons !

Ya que ceux que ce système umps exècre qui vaut peut-etre quelque chose : FN et PDF (Part de France)car ce sont des partis patriotes pour les interets des vrais francais héritiers de leurs ancètres qui nous ont lègués la France pour nos enfants et petits-enfants .

Cette France qu'on laisse envahir par n'importe qui tant qu'on vote umps et sa préferrence étrangère ....anti-blancs/anti-chrétiens ,c'est évident meme au judiciaire !

Jean Theis

Qu'on ne nous fasse pas pleurer sur Sarkozy et l'UMPS.

Entièrement d'accord avec Anonymous.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.