Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Elections : La Manif pour Tous reste non partisane
Droit à l'enfant : 7 ans après l'avoir adoptée, ils renvoient leur fille à l'orphelinat

Commentaires

Fleur

Faisons bien attention aux termes employés(même devant un hémicycle vide et assoupi, où le débat est à l'évidence pipé et déjà entériné).
Ici, puisqu'il s'agit de la chosification de l'embryon humain à des fins pseudo-scientifiques et mercantiles, il n'est pas seulement question de "trafic d'organe"... mais d'un réel trafic d'être humain.
Il s'agit d'une loi à la fois esclavagiste (puisque l'être humain y est asservi), d'une loi mortifère (puisqu'il est sacrifié) et d'une loi contre-nature (puisqu'il n'est plus dans son nid douillet, qu'est l'utérus maternel).
Ici, il faut en prendre conscience (réveillons-nous !), nous sommes vraiment au sommet de "l'abomination de la désolation" (Mt 24, 15) ; avec cette loi, l'horreur culmine.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.