Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Gender : alerte au film propagande au collège
Le bidonnage de Marianne contre Robert Ménard

Euthanasie : les grosses bottes de la propagande

Hasard du calendrier..., alors qu'un groupe représentatif de "citoyens" français rend ce lundi un avis sur la légalisation de l'assassinat des personnes âgées ou malades, l'euthanasie, à la demande de François Hollande qui a promis une loi sur le thème de la fin de vie, Sandrine Rousseau, vice-présidente EELV de la région Nord-Pas-de-Calais, a évoqué le suicide de sa mère. Son affaire est abondamment relayée par la presse qui se plie ainsi à cet exercice de propagande. Ce suicide a eu lieu le 24 septembre. Mais il n'est révélé que maintenant... comme c'est bizarre.

Commentaires

logorrhée

En admettant que cette histoire soit vraie, et cela est possible au vu de l'état de mal être perceptible de celle qui la raconte, la première a blâmer est la mère qui a mis sa fille en situation de la voir souffrir alors qu'elle aurait pu arrêter ses soins et entrer dans une unité palliative pour mourir en douceur et sans agonie; Son choix a fait de sa fille un bourreau! Je trouve cela très égoïste!
Dans un second temps , il est étonnant que cette personne ait respecté la volonté de sa mère pour la laisser souffrir trois heures sans réagir, mais pas celle que l'on garde le silence sur son suicide...La fille interprète la volonté de sa mère selon ce qu'elle imagine et qui n'a pas été exprimé ("fait de mon suicide un combat pour l'euthanasie" par exemple ne figure pas dans ses dernières volontés)
Par contre cet étalage médiatique sans pudeur qui se veut courageux bafoue des gens en phase terminale qui ont accepté une déchéance physique malgré le culte du corps de cette société mais qui baignant dans l'amour de leur proches à "compatir "("souffrir avec" ) donnent encore ce qui leur reste d'être, d'amour chaque jour qui leur est donné et avec tous le respect des équipes compétentes mises en place pour cela. Ce fut le cas de ma cousine, morte avant 50 ans d'un cancer du sein, entourée de ses enfants et mari , qui a dit avant de partir "je ne pensais pas que cela pouvait être si doux, vu comment j'avais vu maman agoniser de la même maladie!"
Je rappelle aussi le visage éminemment souffrant de Jean Paul II qui portait aussi du sens...et a encouragé ma cousine dans la sienne...
Il y a des personnes qui sont grandies dans leur calvaire, et qui permettent des intimités affectives et des pardons au delà de tout ce qui peut être imaginable, du domaine du transcendé, qui donnent une vraie paix...
Et puis y a celles vites expédiées (et encore pas tant que cela ...) qui laissent un goût de victoire à la fuite et aux manques de chaleurs humaines...Et dont la mort elle-même pavoise!


nemo

L'euthanasie comme "le mariage pour tous" sont au programme de la franc maçonnerie ; tous les trucages sont donc permis et encouragés pour faire passer la loi en force avec l'hypocrisie habituelle .

Chantal

Quelle honte de laisser mourir sa mère... L'idéologie les rend criminels dans leur propre famille, maintenant. "Les pires heures de notre histoire" ne seront bientôt plus derrière nous, mais devant nous. Quelle vision noire de la vie, quel manque de confiance ! Voilà où conduit l'athéisme : au néant, au suicide, au meurtre...

damien

On n'ose pas penser que cette personne jette son drame familial en pâture pour se donner une notoriété nationale
Qu'elle ressente de la douleur de ne pas avoir été présente avant le geste de sa mère c'est compréhensible ,mais de là à en rejeter la cause sur la société c'est, pour moi , de l'hypocrisie avec aussi une recherche de notoriété à tout prix .Attend-elle une loi "Rousseau" ?

DUPORT

Parce qu'ils imaginent que le suicide met fin a la souffrance
alors qu'il vous précipite dans une souffrance bien pire, plus forte, plus longue et plus durable.
Pire il étend une souffrance morale à tout l'entourage... Le partage quoi...

Le courage n'existe plus, vive la lâcheté

Ils auraient voulu que "ça" se passe à l'hôpital, paisiblement...
Pour ne pas voir, ne pas nommer "ça", ne pas y être confronté, ne pas savoir, garder leurs œillères...
Un peu comme l'avortement on évite de le nommer (ou on dit "ivg"), on tue l'enfant, on le jette à la poubelle en silence et on n'en parle plus.
On oublie... Enfin on essaye... Mais c'est difficile car parfois des salauds viennent vous mettre des chaussons sous le nez...

qi

Titre à la une et 2 pages "Région" de La Voix du Nord de dimanche ! dont une courte interview du remarquable Dr Delbecque : http://www.lavoixdunord.fr/region/suicide-assiste-soulager-les-souffrances-oui-ia0b0n1778282.
Et les réactions (rares dans ce journal) : http://www.lavoixdunord.fr/region/euthanasie-un-flot-de-reactions-a-l-engagement-de-ia0b0n1779648 (à l'article : http://www.lavoixdunord.fr/region/face-a-la-mort-indigne-de-sa-mere-l-elue-ia0b0n1778267 , qui reprend aussi l'affaire Vincent Humbert ! )

Arthur

Effectivement dés 8h ce matin France Info passait cette histoire en première nouvelle.

Cette chaine justifie encore une fois son surnom de France Intox.

Dragases

Ben pendant ce temps là,il n'y avait pas de reportage sur les manifs LMPT...
Tout est imprégné sur France 2/France 3,d'idéologie gauchisante dont la culture de mort,de sexe et de fric.

JEJ

Représentatif ? Tous membre du PS ?

Heu cette élue sera t'elle convoquée par la justice ... ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.