Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Incapable de diriger la France, le PS appelle à une manifestation d'ingérence dans la politique espagnole
Loi Taubira : le gouvernement devra assumer ses erreurs

Un gouvernement de Pinocchio

Comme chaque mois, le gouvernement et la présidence ont présenté sous un jour favorable les mauvais chiffres du chômage. Michel Sapin :

Au "quatrième trimestre, le gouvernement a pu inverser les choses, inverser la courbe du chômage."

François Hollande :

"L'inversion de la courbe du chômage, sur laquelle je me suis engagé, est bien amorcée."

Le tableau du nombre d'inscrits à Pôle emploi n'est pourtant pas réjouissant :

  • Chômeurs sans activité (catégorie A) : + 17 800 en novembre, soit +0,5% en un mois et... +5,6% en un an. Avec 3 293 000 inscrits, on frôle le record historique de septembre
  • Chômeurs ayant une activité réduite (catégorie B) : - 3,1% en novembre et... +4,2% en un an
  • Chômeurs ayant une activité réduite (catégorie C) : - 0,4% en novembre et... +8,2% en un an
  • Toutes catégories confondues : -0,1% en un mois... et +5,9% en un an
  • Le chômage des jeunes augmente légèrement, celui des plus de 50 ans, fortement, et celui des chômeurs de longue durée explose, en un mois comme sur un an
  • Ces chiffres ne tiennent pas compte des radiations

Commentaires

Francis

Le plus inquiétant, c'est que le gouvernement parle du chômage comme de la météo: en termes prévisionnels.
N'a t-il pas une seule bonne raison, un élément de politique économique, une mesure à mettre en avant qui nous laisse penser qu'il soit pour quelque chose dans l'évolution du chômage (et du reste: niveau de vie, croissance...)?
Ou est ce que c'est uniquement parce que les socialistes sont gentils, pas homophobes, pas xénophobes, pour l'avortement et la théorie du genre que le chômage devrait baisser?

C.B.

Il se dit, même sur les ondes aux ordres (rance-intox), que chez Paul Employ on a l'ordre de dégraisser sec: tous les prétextes sont bons pour rayer des listes de demandeurs d'emploi.
Mesdames qui n'avez pas d'emploi rémunéré, courez vite chez Paul Employ pour figurer sur les listes de la catégorie A.

saint-Plaix

Je ne comprends pas cette obstination à dénigrer Hollande!
Il a raison: "la courbe du chômage va s'inverser"! C'est certain!
Il suffit de lui laisser un peu de temps!
D'ici deux ans, quand grâce à sa gestion dynamique la France comptera 80% de chômeurs et qu'il se fera virer...La courbe du chômage va s'inverser...
ET il ne sera plus là pour le voir...
Quelle ingratitude!
Il aura eu raison pourtant!...

olivier

L’Etat n’est plus dirigé, les gens occupent des fonctions sans réflexion stratégique, les pouvoirs publics cèdent aux directives européennes et savent le non résultat de celles-ci au nom d’une utopique Europe unie. Exemple de directives : la France a été sommée d’ouvrir le marché du gaz à des compagnies américaines. Les directives sont des feuilles de route imposées à la France qui a signé le traité européen comme sur la flexibilité de l’emploi, le départ à la retraite, la remise en cause des acquis sociaux exigés par Bruxelles. Le chef de l’Etat abandonne le pays et a peur des technocrates européens, il ne défend pas les intérêts des Français. L’Europe est irréformable donc le chômage augmentera toujours puisque défavorable pour la France. Tant que l’on n’aura pas réglé ce problème, le chef de l’Etat n’a plus les manettes. On n’a pas le droit de refuser une directive sinon la commission européenne saisit la cour de justice européenne pour violation des traités et demande des comptes à la France, injonctions avec astreintes financières pour violation de traité. L’oligarchie non élue a volé le pouvoir français et nous avons perdu notre souveraineté.

Capitaine nemo

Le chômage, c'est la variable d'ajustement, ceci depuis des dizaines d'années. De plus, sans chômage, ou peu, les revendications salariales ne feraient qu'augmenter sérieusement.

Benoît

Il ne faut pas oublier aussi que la fin d'année, principalement novembre et décembre correspond habituellement avec la période de l'année la plus faible d'entrées de nouveaux demandeurs d'emploi.

De fait, même en ne faisant rien, le nombre peut baisser sur ces deux ou trois mois. Mais sur du plus long terme, 6 à 12 mois, il en est tout autrement.

Ensuite, les emplois aidés, souscrits en petite quantité début 2013, ont fait le plein en cette fin d'année, avec des relances proche du harcèlement auprès de tous les acteurs pouvant participer à la mise en place de ce type de contrat !

Bref ! Du bidouillage, mais rien de neuf et surtout rien de bon. Il faudrait mettre à côté de chiffres des chômeurs ceux des créations et suppressions d'emplois véritables, c'est à dire non aidés.

Question : Quel est le solde entre créations et suppressions d'emplois durant les 3 derniers mois ?

esprit libre

François Hollande ou le coup de bluff permanent.
François Hollande, l'imposteur, doit rendre des comptes et partir sans délai avant que les dégâts ne soient plus grands.

cauvelart

Quand on est gouverné par des charlots, il ne faut pas s'étonner des charlotteries.

Un gamin de maternelle ne ferait pas plus mal qu'eux, soi-disant énarques !

Ce sont des incapables, à croire que les élites auto proclamées en France sont des incompétents !

Il n'y a pas de pire forfaiture qu'exercer un métier qu'on ne maitrise pas : Napoléon 1er !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.