Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La République est devenue la propriété privée d'un groupe
Comique

La moitié des Français veut un roi

... ou une dictature. C'est le résultat explosif d'une étude du Cevipof :

"En partie censuré, le 5e baromètre de la confiance politique est une bombe. Valeurs actuelles” se l’est procuré dans son intégralité. Ses 84 pages révèlent une société au bord de l’explosion. Jusqu’à réclamer, pour la moitié des Français, un “homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections” ! [...]

Inquiets 65 %

C’est la part des Français qui prédisent que “la situation économique du pays va se dégrader au cours des douze prochains mois”, et ils sont presque aussi nombreux (60 %, + 5 points en un an) à penser la même chose pour leur propre situation financière. Mais cette inquiétude va très au-delà des questions pécuniaires. Quand on leur demande quels sont les qualificatifs qui caractérisent le mieux leur état d’esprit, les Français ne sont que 10 % à répondre la “confiance”. Contre 12 % qui répondent la “peur”, 30 % la “méfiance”, 31 % la “lassitude” et 34 % la “morosité”.

Jamais depuis la création de ce baromètre les Français n’ont été aussi résignés et inquiets pour leur avenir. Idem concernant celui de leurs enfants. [...]

Défiants 75 %

La défiance des Français vis-à-vis de l’État n’a jamais été aussi forte : 75 % d’entre eux ne lui font “pas confiance”, dont 36 % “pas du tout”. À l’opposé, seuls… 2 % lui font “tout à fait confiance”. À travers l’État, ce sont toutes les institutions, ou presque, qui sont aujourd’hui discréditées aux yeux d’une écrasante majorité de Français : 68 % ne font pas confiance à l’institution présidentielle, 74 % se défient du gouvernement. Idem, entre autres, pour l’Assemblée nationale (63 %) et le Sénat (61 %). Pour les Français, le verdict est sans appel : “la démocratie ne fonctionne pas bien” (69 %, + 15 points en un an !), notamment parce qu’elle a “du mal à prendre des décisions” et provoque “trop de disputes” (67 %). La justice n’est pas épargnée : 65 % ne lui font pas confiance. Pour les médias, c’est encore pire : plus de trois Français sur quatre s’en méfient (76 %).

Blasés 88 %

Le rejet des partis politiques est quasi unanime : 88 % des Français ne leur font pas confiance, 83 % considèrent qu’il ne sert à rien de militer dans un parti politique. [...] Politiques de gauche et de droite sont jetés dans le même sac : seuls 18 % des Français font confiance aux premiers et 21 % aux seconds pour diriger la France, tandis que 60 % n’ont confiance “ni dans la droite ni dans la gauche pour gouverner le pays”.

Autorité 50 %

Aussi incroyable que cela puisse paraître — d’où, sans doute, la censure de cette question par le Cevipof —, pas moins de 50 % des Français jugent “très bon” ou “assez bon” un système politique consistant à “avoir à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections” — en clair : une monarchie ou une dictature… Considérant, pour 40 % d’entre eux, que “les démocraties ne savent pas bien maintenir l’ordre”, le besoin d’autorité au sommet de l’État est tel que 12 % des Français vont jusqu’à souhaiter que “l’armée dirige le pays” ! [...]"

Commentaires

Michel-Ange

Les francs-maçons sataniques et les sionistes extrémistes vont bientôt ce faire virer à coups de pieds dans le ....

bébert

Un Roy: OUI !
une dictature, on l'a déjà

agnes

Pourquoi pas plutôt un système de votations comme en Suisse.
Je préfèrerai.

V.L.R

Vive le Roy !!! !!! !!!
Vive la France !!! !!! !!!

A bas la Ripoublique Judéo-Protestante-Athée-Franc-Maçonne, ..., ..., ..., qui assassine depuis plus de 221 ans !!! !!! !!!

Nous voulons la Royauté et la Monarchie de Droit Divin !!! !!! !!!

Dieu sauvez la France !!! !!! !!!

SD-Vintage

"Pour les Français, le verdict est sans appel : “la démocratie ne fonctionne pas bien”"
Qui vote pour des députés nuls ? Qui va voter pour Chatel, NKM, Dati, Fillon, Gaino, Morano... ? Qui refuserai de voter pour Mariton s'il était désigné candidat de l'UMP (trop libéral, trop conservateur, mal coiffé, trop ceci, trop cela...). Les Français sont schizophrènes.

SD-Vintage

La majorité des généraux sont des courtisans serviles et incompétents

jejomau

Une dictature non mais un roi ... Tiens pour les LGBT :

http://www.youtube.com/watch?v=8_Gl0nDs3Q8

une Française

Ca correspond à ce qu'on entend quand on écoute les gens parler... J'ai entendu une conversation dans un train : "Les anciens ont renversé le roi, mais à mon avis c'est pire maintenant"...

Francis

Ah si on pouvait avoir quelqu'un comme Poutine, voire Poutine lui-même.

B.H.

Les français veulent une baisse des impôts mais une augmentation des prestations en tout genre, une baisse de l'âge de la retraite et une baisse des cotisations retraites, le droit d'acheter des produits à bon marché dans le Tiers-monde mais la protection de nos frontières, des statuts protecteurs mais aussi des personnes pour faire les petits boulots ingrats sans être vraiment payées...C'est pas possible: ni un président, ni un roi, ni une assemblée nationale, ni la reine des gitans, personne ne pourra honorer ces demandes puériles. Il faut arrêter de prendre la terre pour le ciel et arrêter de faire des caprices déprimants !

saint-Plaix

Un résultat qui montre la maturité politique croissante des français...
Un sondage il y a quelques mois sur le même sujet mettait la barre à 45%.
Aujourd'hui nous arrivons à 50%!
Un grand merci donc à l'UMPS qui pourrait finir peut être enfin par nous permettre de nous débarrasser de la gueuse totalement à bout de souffle.
Mais rassurons-nous les opposants veillent:
le premier obstacle à la restauration de la royauté sera bien évidemment la division (le mot est faible!) des royalistes...
le second sera évidemment l'Eglise de France...
Je ne dis pas "les catholiques", je parle bien de l'actuel clergé "conciliaire" - et de ses évêques en particulier - beaucoup plus séduits par l'idéologie judéo-maçonnique que par la doctrine qui a prévalu dans l'Eglise durant les treize siècles de la monarchie française qui a donné à ce pays sa culture et son rayonnement.
Bref la ripoublique a encore de beaux jours devant elle, même si certains s'expriment clairement sur les limites de la démo...crassie.
http://vudefrance.fr/actualites/vu-de-france-recoit-claude-timmerman-suite

Léa

Ils veulent une dictature et un homme fort qui ne se préoccupe pas du Parlement ? Ils sont déjà Hollande, qui a un Parlement aux ordres ! De quoi se plaignent-ils ?

Papa

Aristote l'avait déjà trouvé et expliqué : la monarchie est le meilleur régime (ce n'est pas pour rien que le Christ est le roi du ciel, il n'est pas président ou consul !), mais s'il est perverti il devient une tyrannie (ou dictature).

Le 2ème régime est l'aristocratie, très bon aussi pourvu que ce soient bien les aristo (i.e. les meilleurs en grec) qui soient à la tête, et non pas les petits copains de bancs de Science Pipo et de l'ENA, ou des loges maçonniques, qui ne savent que parler mais ne comprennent rien aux chiffres et ont abandonné toute forme de logique depuis longtemps. Le régime dérivé est l'oligarchie, c'est-à-dire notre classe politique actuelle.

Enfin, le moins bon régime, c'est la république, et son régime dérivé (toujours d'après Aristote) est la démocratie... Aristote a raison de dire que parmi les régimes pervertis, la démocratie est le moins mauvais, d'où son choix pour la république. Le problème, c'est qu'il est mauvais quand même puisqu'il est la tyrannie de la plus influente minorité (Loges maçonniques, LGBT etc.) sur les autres minorité moins fortes (et qui forment au total la majorité silencieuse). Le tout au détriment du petit, de la veuve et de l'orphelin, du pauvre, du faible, du bien, du beau et du vrai.

Tout cela rejoint les propos de Benoît XVI dans "Le Sel de La Terre" : la démocratie vit sur les valeurs qu'elle ne sait pas trier elle-même. Autrement dit, une démocratie chrétienne, qui soutient la vie, est bonne, sinon voir ci-dessus (comme en France actuellement).

Moralité : vive Dieu, vive le Roi, un Roi sans Dieu est un tyran, mais il n'y a pas mieux qu'un Roi chrétien pour diriger un pays !

Vive Dieu, vive le Roi !!
Vive le ROI.
Vive le roi. Vive le Roi !

Il y a 20 ans, quand on se disait royaliste, on était moqué voire exclu par les petits versaillais de la droite molle. Aujourd'hui, certains se réveillent, tant mieux !

Vive le roi, et encore VIVE LE ROI !

jk

Quel manque de repaires historiques. Hitler et Staline ont bien été des dictateurs. On connaît la suite.
Moi je demande un régime inspiré de la constitution helvétique où l'on demande l'avis du peuple sur certains sujets.

DUPORT

Espérons que ce n'est pas un Hoax !!!

http://www.youtube.com/watch?v=y3PZcqraIv0

Capitaine nemo

"12 % des Français vont jusqu’à souhaiter que “l’armée dirige le pays”": j'en fait parti (face à la chienlit, la seule solution).

Karmis

Quarante-cinq "Rois Très Chrétiens" ont forgé en 1.500 ans ce merveilleux pays qui s'appelle France, qu'ils nous ont légué, dont nous sommes les dépositaires, et que tente d'anéantir, une poignée d'huluberlus tétanisés par leur haine d'une Histoire de France qui n'est pas la leure. Brillant résultat de la démocratie et d'un suffrage universel qui donne l'avantage aux sots et aux fripouilles, toujours plus nombreux que les sages et les honnêtes gens !
Vienne Louis XX ! Dieu et mon Roy, France vaincra.

blh

Louis XV et Maupéou l'avaient bien compris, qui ont envoyé les deux chambres sous le cul des vaches. Dommage qu'un Louis XVI les ait rappelé, ayant ainsi signé son arrêt de mort.

Bravache Cajoule

Vive le Roy !

Jean Theis

Vive le Roi, oui mais qui ??

DAM

un Roi on l'a déjà avec Hollande notre vert galant , alors non merci....

LB

Un roi oui, mais un vrai, lieutenant du Christ. Notre crise et morale avant tout.

c

Seule la logique d'une monarchie et d'un roi de droit divin peut permettre à la France de se relever car voyons dans le passé + ou - récent de France (sous Louis Philippe, la monarchie parlementaire des bourgeois) et dans les monarchies modernes type Espagne, Angleterre, Hollande, Suède, Norvège, pour ne citer qu'elles, ce qu'il est advenu des points non négociables et des remplacements de population, tandis que le peuple s'est trouvé le moins protégé, par le système, et de plus en plus étranger dans son propre pays.
Par ailleurs sous l'Ancien Régime et contrairement à ce qui a été raconté par la propagande républicaine, les gens étaient consultés, pour des choses les concernant directement, y compris pour les finances des paroisses.
La votation chez les Suisses a ces avantages, mais n'oublions pas non plus que ce pays a permis les établissements pour le suicide assisté, les jardins publiques avec la drogue en vente libre ( et c'était il y a déjà plusieurs décennies) et que si elle réagit en ce moment, ce n'est pas sans mal non plus face aux nouvelles normes du Nouvel Ordre Mondial. N'oublions pas non plus une Suisse très très rigide de l'époque de la Réforme, et l'importance de l'immigration des Suisses pour aller trouver du travail hors frontière à une certaine époque.
Chaque pays à son histoire, ses habitudes, sa géographie, son tissu urbain et administratif, etc. Chacun voyant à sa porte ne s'en sortira que mieux, dans une logique économique et sociale cohérente et dans le respect des points non négociables de l'Eglise.

Axel

Poutine c'est aussi les assassinats de dissidents politiques, la centralisation des médias sous sa coupe, la démagogie à la tête de l'État.

Un monarque, oui, mais qui reconnaît l'existence d'un pouvoir qui lui est supérieur et auquel il doit se soumettre.

Et parmi ces idéalistes, se trouvent les pires dictateurs qui soient, ceux qui comme le bolchevik Gregory Zinoviev peuvent déclarer :

"Nous garderons avec nous 90 millions des 100 millions d'habitants de la Russie soviétique. Et pour les autres, nous n'avons rien à leur dire. Ils doivent être annihilés."

ou plus près de nous :

"Il faut faire de ce pays un désert, et le peupler de bons Républicains" (un général républicain à propos de la Vendée)

Bref, si le monarque n'est pas chrétien, le pire est à craindre, et pourtant je persiste à croire qu'il faut un Roi à la France.

saintplaix

DAM!
Je conçois qu'on n'aime pas Henri IV, chacun ses goûts, mais delà à l'assimiler à Mimolette, il y a tout de même des limites!

pmc

Lisez, relisez, faites lire ou relire le "De Regno" de St Thomas d'Aquin.

Le roi très chrétien reviendra. C'est une évidence.
Dieu a donné un rôle particulier à la France.
La république ne peut être qu'un accident ou une punition passagers.
Lisez le Marquis de la Franquerie, par
exemple, et n'oubliez pas les prédictions de Marthe Robin.
Les Français ne semblent pas encore prêts mais les choses évoluent et, actuellement, on peut même penser que le diable porte pierre...

Rexamor

5O% en faveur du roi ? Quel beau score ! Voilà 50% de Français sains d'âme, de coeur et d'esprit. Mal informés, timides, godiches, il sera posible d'en convertir beaucoup d'autres. Dieu et le Roy sont inscrits dans les gènes des Français de longue extraction, et sans doute aussi dans le coeur de beaucoup d'autres, honnêtes et loyaux, sans doute encore mal informés de ce que fut la Royauté.

alfa

un homme, un vrai, un courageux, audacieux, respectueux de la vie, intelligent, fidèle...
Voilà ce que je voudrais pour la France !!

Roland Chastain

Dissolution définitive de la soi-disant Assemblée Nationale ! Nous avons supporté assez longtemps la tyrannie de cette vieille folle.
Dieu et le Roi !

Magikbus

Nous avons déjà la dictature ! C'est l'umps depuis son refus de respecter le référendum démocratique contre l'UE !

Perso ,une monarchie me conviendrait du moment qu'elle aboli illico la servitude à l'UE , reprend son indépendance monétaire avec le Franc ,interdit l'invasion de mosquées ,reconstruit une véritable noblesse non héréditaire pour former de vrais élites compétentes qui exclu les traitres oeuvrant pour des interets étrangers ,et respecte les droits de libertés d'opinions .....

Sinon si c'est pour une monarchie parlementaire ligotée par des intrigants ,kollabos et escrocs , la république convient déjà pour ca !

Arthur

Je suis TOTALEMENT opposé l'idée de revoir un roi en France.

Et puis comment serait-il choisi ?

Cela reformerait-il une caste de nantis (les nobles) qui se seraient seulement donnés la peine de naître pour dominer la plèbe ?

Non,non et non à la puissance 10 000 0000 000!

Jean-Jacques

Au cours de l'histoire de France on a eu des rois plus ou moins bons, mais on n'a jamais eu de roi détestant les français de souche.
Sous l'ancien régime, l'impôt représentait une vingtaine de jours de travail dans l'année, aujourd'hui c'est entre 100 et 150 jours.
Les rois ont toujours eu souci de l'indépendance de la France, aujourd'hui nous sommes sous la coupe de Bruxelles et des multinationales.
Les rois ne se sont jamais mêlés de ce qu'on enseignait à l'école, ils n'ont jamais eu la prétention de faire un homme nouveau, sans sexe, sans racines.
Les rois ne se sont jamais permis d'organiser l'avortement de masse ni de tuer les vieillards.

Les français ne savent pas encore trop ce qu'ils veulent, mais ils savent ce dont ils ne veulent plus: la pseudo-démocratie à la française où les députés et les sénateurs d'un parti votent à l'unanimité les lois les plus immorales sous la menace de leurs chefs.

La démocratie existe... en Suisse.


TOUCHARD

Un constat s'impose :
Les rois chrétiens ont fait la France,
la République laïque la défait.
Ce n'est pas une simple opinion, c'est un fait que tous peuvent constater.

lève-toi

Que les Français veuillent un Roi, c'est naturel, il est la seule autorité voulue de Dieu.
Donc ayant chassé le naturel, faisons le revenir au triple galop.

Toubild

Nous avons déjà Normal 1° roi des c...
Bientôt ce sera Manuel Valls 1° roi de la France Ma-conique.

Sichrine

Mais les Français demandent un roi, un homme fort ou des militaires. Ils n'ont pas demandé une carpette aux ordres !

Jacques Bonhomme

Quel roi? Demande quelqu'un.
Sera digne de l'être celui qui se reconnaîtra humblement "lieutenant de Dieu" pour le royaume de France....et peu importe s'il n'a aucun lien avec les dynasties précédentes; sa filiation sera spirituelle, ce qui importe plus que tout.

Alexandru AMOQ

L'unique chance pour le futur! Alex AMOQ

PIERRE MRECHES

j'adore ces comentaires, mais d'ici quelques mois, la situation va basculer. Tout le monde sera en majorite' pour " le retour DU ROI DE FRANCE! " POURQUOI ET BIEN IL FAUT DE LA MATIERE GRISE POUR DIRRIGER UN PAYS .PIERRE.

Arwen

Il faudra je pense qu'on tombe très bas, plus bas qu'actuellement encore, avant que les Français acceptent l'idée d'un roi.
D'ailleurs, reste à savoir quel serait ce roi. Il pourrait bien n'être pas mieux non plus.

Aiglon

Et pourquoi ne pas proposer une forme tout-à-fait nouvelle de gouvernance qui allie à la fois la participation et la responsabilité, une forme de démocratie directe qui intègre des élements de l'Ancien Régime .. Ai-je attisé votre curiosité ? vous pouvez lire ce petit essai sur le 'Sociétariat d'Etat' :

http://lesocietariatdetat.org/

Merci d'y laisser vos commentaires , le plus constructifs possible .. Merci !

Nicolas

Relire le premier livre se Samuel, chapitre 8.
http://bible.catholique.org/premier-livre-de-samuel/3823-chapitre-8

Florian 78

@Karmis
Il y a eu beaucoup plus de 45 rois "qui ont fait la France" en 1373 ans de monarchie (y compris les deux Empires, qui sont d'essence monarchique). Ils sont 89, de Clovis à Napoléon III, pour cette longue durée.
Quant aux 31 chefs d'exécutifs individuels ou collégiaux, ils n'ont régné que courtement : 160 ans seulement.

Esteban

Ces résultats sont logiques. La démocratie représentative, quelque soit sa forme (parlementaire ou "monarchisée" comme depuis 1958) ne mène qu'au vice de représentation. Seul un Roi peut réellement représenter la Nation, car il l'incarne, charnellement, ainsi que sa mémoire, son âme. Aussi cela permet-il davantage de stabilité institutionnelle et de continuité politique, par rapport au jeu des partis (ou plutôt, des luttes pour le pouvoir par la démagogie et l'argent).
Toutes les sociétés saines reviendront à la royauté, disait Balsac.
A nous de franchir le pas, dans l'intérêt de notre pays.

Vive la France, vive le Roi.

A demain

http://www.institutducdanjou.fr/fr/actualites-diverses/260-25-janvier-2014--journee-du-souvenir.html

Vu de Marcq

Voici un extrait de l'émission du 16 janvier de Trémolet de Villers sur Radio Courtoisie : C'est un peu long, mais ça vaut le coup :La France qui était la 1ère puissance mondiale avant la Révolution française, a subi 6 invasions en l’espace de 200 ans, d’où une réflexion sur la Monarchie.

Facteurs de cohérence d’une communauté comme la France : Mystique qui se trouve dans la Monarchie. La Monarchie a l’avantage d’être un régime qui repose sur une famille. Or la société est composée de familles et donc la monarchie renvoie à la société sa propre image. Aujourd’hui la société est fondée sur une idéologie qui a pour but de partir de zéro et de fabriquer à chaque instant le monde sur des bases nouvelles. C’est-à-dire une société qui ne tiendra pas compte du passé ni de l’histoire. La monarchie renvoie à la pérennité, à la continuité, et donne de la famille une image dans laquelle la nation se retrouve.
Il faut retrouver le charisme qui se trouve dans la monarchie. L’apologétique hélas ne suffit pas. Il faut ensuite voir en quoi ce charisme serait une réponse aux maux, aux malheurs de notre société, aujourd’hui et non ceux d’il y a deux siècles. En outre l’accessibilité au raisonnement, et l’intelligence ont beaucoup diminué depuis un siècle. Nous avons changé de monde et de références intellectuelles. Tandis que dire que l’Etat est une famille, tout le monde le comprend (jbb : oui, encore !mais pour combien de temps !)

Monarchie n’est pas incompatible avec Démocratie

Tous les historiens ( jbb : sérieux et de bonne foi) savent que la monarchie n’est pas un régime totalitaire et que la monarchie que l’on disait absolue, était considérablement limitée (jbb : en réalité, « absolue », à l’origine, voulait dire « indépendante », comme en syntaxe latine ou grecque « l’ablatif absolu »). Hélas, il y a une image de la monarchie qui a été répandue selon laquelle c’est un régime d’arbitraire.

Quant à l’opposition Monarchie/Démocratie, il faut s’entendre sur la définition des termes :
Il y a deux sens au mot démocratie :

1/ procédure de consultation des gouvernés, des représentants de la population. Pas une consultation arithmétique, évidemment. C’est là une question de bon sens. Aucun régime ne peut durablement se séparer de l’avis de ceux qu’il gouverne. Bien entendu, après consultation, il faut discerner pour voir ce qu’il y a de décisif, de permanent dans l’avis des peuples. En ce sens-là, la démocratie est parfaitement acceptable. Elle ne s’oppose pas à la monarchie.

Mais le mot démocratie a un autre sens, il est entendu comme l’expression d’un projet nouveau, d’un homme nouveau qui se libère de toutes les contraintes qui viennent du passé. Autrement dit, la démocratie est une façon de changer la nature humaine. C’est la démocratie idéologique.

2/ démocratie idéologique = Expression d’un homme nouveau. Changer la nature humaine. Effacer le passé. Cette démocratie conduit inéluctablement à l’échec et au désastre. Pourquoi ? Parce qu’elle est contraire à la nature des choses. ( jbb : Et la nature se rappelle toujours à notre bon souvenir. Pas toujours gentiment d’ailleurs ! Les exemples abondent. On les appelle généralement « retour de balancier » : hédonisme, glorification du corps, pornographie est une réponse au jansénisme qui voyait le diable dans une relation charnelle)
Donc la monarchie peut être un régime démocratique, mais certainement pas, un régime obéissant à la démocratie idéologique. En faisant cette distinction entre les deux démocraties, on évite cette contradiction qui est en fait un faux problème.
Mgr Fulton SEE orth ?), disait : « il n’y a pas cent hommes qui détestent l’Eglise catholique, mais il y en a des millions qui détestent une fausse image qu’ils ont de l’Eglise catholique. »

Espagne : L’image que nous renvoie la monarchie espagnole n’est pas vraiment enthousiamante. En effet, il y a des dynastes qui ne sont pas à la hauteur de leurs propres principes. Mais vous noterez qu’en Espagne, ni le parti populaire, ni le parti socialiste (opposition) ne remettent en cause le principe monarchique, ce qui montre qu’il ne s’oppose pas à la démocratie,. Et le consensus indique la solution heureuse : que le roi abdique en faveur de son fils, Philippe. Ce qui nous amène à l’une des caractéristiques de la monarchie : l’Hérédité. Qui paraît anachronique aujourd’hui.
En préambule, on peut dire que sans beaucoup de chancesd e se tromper, sans la monarchie, ni l’Espagne ni la Belgique n’existeraient encore. Quant à la France, sans la monarchie, on le voit elle est près de disparaître.

L’hérédité monarchique : Cela mérite d’être expliqué. Le monarque, c’est le gouvernement d’un seul, mais la monarchie dont parle Pierre de MEUSE, c’est la monarchie héréditaire. Alors l’hérédité, ça peut choquer, parce qu’aujourd’hui, on dit : l’héritier n’a rien fait pour hériter, il n’a pas de mérite, il s’est seulement donné la peine de naître, c’est l’arbitraire, donc c’est anti égalitaire. En fait, il faut inverser le point de vue : il ne faut pas regarder l’hérédité du point de vue de l’héritier, il faut la regarder du point de vue de celui qui est en possession de son héritage et qui va le transmettre. (jbb : car ça c’est permanent, c’est certain, c’est le cas de tout homme dans la nation) Et c’est là qu’on voit les bienfaits de l’hérédité. Le roi a un lien charnel avec sa fonction, qui font que quelques soient ses qualités d’intelligence, de travail, il a dans ses entrailles le désir naturel (jbb : encore la nature) de transmettre à son héritier une situation qui soit la plus propre possible par le lien le plus fort qui soit dans la nature humaine(jbb : encore elle, la nature humaine), qui est le lien familial. Le sang. Le sang de l’hérédité. Donc le roi est mobilisé à vie, dans sa fonction. Et on le voit très concrètement :

En 1940, à quelques kilomètres de distance, on a l’Angleterre, face à l’invasion allemande, on a la France. Qu’est-ce qui se passe en France ? Au plus haut sommet de l’Etat : On fuit. le chef d’Etat français part en Espagne avec sa maîtresse. Et il dit aux Français, débrouillez-vous. Je me lave des problèmes que j’ai moi-même créés. En Angleterre, à quelques kilomètres de là, un roi, Georges VI, pas un homme extraordinaire, mais par le fait qu’il est en fonction, qu’il sait qu’il va devoir transmettre le fruit de son travail et de ses efforts à ses enfants, eh bien GEORGES VI reste, il ne s’enfuit pas, il assume la situation. (jbb : on rétorquera : oui, mais l’armée allemande ne défilait devant Westminster, comme en France sur les Champs-Elysées. Non mais la bataille d’Angleterre a montré qu’il s’en est fallu d’un poil et le roi, informé par CHURCHILL ne pouvait pas l’ignorer) Le roi demeure, et lors des bombardements sur Londres, la famille royale n’est pas partie se réfugier en Espagne, elle est restée à Buckingham, sous les bombardements au risque d’y laisser sa vie. Voilà le lien charnel et finalement mystique, car on transmet à ses enfants, on se pose la question : comment serai-je jugé par Dieu, après
Ma mort. Et c’est RENAN qui a très bien résumé cette situation en écrivant « Jamais identification ne fut plus parfaite qu’entre la maison capétienne et la France » Et l’histoire le prouve. Et il ajoute, « ce fut plus qu’une royauté, en France, ce fut un sacerdoce. » Ce sacerdoce, c’est le fruit de ce lien familial, qui génère ce réservoir infini de dévouement de cette famille au profit des Français.
Et cette famille qu’a-t-elle apporté aux Français ? Le plus beau cadeau qu’on puisse donner : cadeau qui ne s’adresse pas aux riches, mais aux plus pauvres, son pays. Et ce cadeau qu’est-il ?

C’est Clovis qui donne à la France ses fondations chrétiennes.
Les carolingiens protègent la France des invasions sarrazines.
Les 1ers capétiens protègent la France de l’invasion normande
Philippe auguste lui donne la Normandie (Bouvines : 800 ème anniversaire en 2014)
Charles VII lui donne la Guyenne
Louis XI lui donne la Bourgogne
François 1er la Bretagne
Louis XV la Corse et la Lorraine
Louis XVIII résout le problème de la dette et nous préserve de l’invasion
(Njbb : C’est Charles X qui conquiert un territoire qui deviendra l’Algérie)
Louis Philippe qui rend prospère l’économie.

Michel Baran

La royauté catholique capétiene est l'unique solution pour la Franc
C'est un juif qui l'écrtit

olivier

On va avoir Valls...

DUPORT

La réaction d'Arthur montre qu'on ne sort pas indemne de deux siècles de manipulation et de désinformation.
Je ne doute pas un instant qu'il changera d'avis avec un peu de ré-information mais cela prendra combien de temps ? Et combien sont-ils ?

@Arthur
L'Eglise est une forme de monarchie !
Le Pape en est le souverain il est le Vicaire du Christ

Le roi de France (et seulement lui) en est le Lieutenant (en termes anciens)
le Maréchal (en termes modernes)

Le roi ne se choisit pas il est déjà la... Il était déjà la lorsque vous êtes né... C'est justement cette stabilité qui est la richesse monarchique
http://www.institutducdanjou.fr/fr/duc-danjou/27-biographie-de-monseigneur-le-duc-danjou.html

Quand à la République elle ne vous laisse AUCUN CHOIX c'est un leurre.
Elle manipule les français par tous les moyens et si ça ne marche pas elle passe outre (référendum sur l'Europe, abolition de la peine de mort, accord Schengen signés en secret etc.)

Florian 78

@Michel Baran
Marc Bloch, grand médiéviste, et courageux officier français des deux guerres, mort pour la France en 1944, devait aussi y penser.

@Vu de Marcq
En 1940, ce n'est pas le chef de l’État qui part avec sa maîtresse, et sans doute pas en Espagne : Albert Lebrun était fidèle à sa femme.
Celui qui fila en pareil équipage fut le président du Conseil démissionnaire Paul Reynaud, qui se faisait mener par le bout du nez par la comtesse de Portes. Leur fuite scandaleuse se finit tragiquement, par un accident de voiture : Reynaud est blessé, sa maîtresse tuée.

Capitaine nemo

@Vu de Marcq
"Monarchie n’est pas incompatible avec Démocratie"

Tout à fait exact: bon nombre de monarchies (Pays-Bas, Danenmark, Suède, Grande-Bretagne, Espagne...), sont plus démocratiques que la Vème république. D'ailleurs, dès le moindre "pet de travers", nos politiques parlent immédiatement de "république en danger", et non de démocratie en danger... République? Du latin "res publica", la chose publique, qui est un terme des plus génériques, qui est à la limite de ne rien signifier. Comme s'il n'y avait pas de "chose publique" en monarchie...

DUPORT

@Jean-Jacques
"l'impôt représentait une vingtaine de jours de travail dans l'année, aujourd'hui c'est entre 100 et 150 jours"

Parlez pour vous !!!!!
Depuis bien longtemps il représentait 95% de mes revenus
Il est passé à 100 % de mes revenus (sauf mon 13ème mois)
Puis avec le chômage à 350 % de mes revenus !!

Alors des commentaires comme le votre cela ne m'énerve pas, non, mais disons que cela me rend... fou furieux !

Fulup

Et une démocratie comme chez nos voisins suisses ? Parce que, entre nous, nos monarques avaient tout fait pour restreindre nos libertés depuis belle lurette ! Ni Louis 18, ni Charles 10, ni Louis-Philippe ne sont d'ailleurs revenus sur les "acquis" de la révolution et de l'empire. Alors, hein...?

zézé

Je pense que ce Roi ne peut venir que de DIEU. Donc Il sera CHOISI par Dieu au même titre que le fût Ste Jehanne d'Arc.

louisXIX

Mes fidèles sujets, insurgez vous contre la gueuse république des mécréants politicards !!!!
La tête d'Hollande au bout d'une pique, comme la fut celle de mon aieul !!
Les privilèges viennent de Dieu, les révolutionnaires réactionnaires rouges seront embastillés !
Gloire au Roy !
Montjoie Saint-Denis !
Dieu sauve la France!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.