Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Un petit d'homme de 6-7 semaines
François Fillon ne veut pas abroger la loi Taubira

La police de Valls a empêché la dispersion des manifestants

Un lecteur confirme la souricière qui a été installée par la police de façon à coincer les manifestants et à en embarquer le maximum :

"Je vous confirme la souricière montée par les forces de l'ordre à l'issu de la manifestation. J'ai quitté immédiatement la manifestation au moment ou elle a été officiellement terminée Les organisateurs venaient de demander de ne pas céder aux multiples provocations policières et effectivement de nombreux policiers en civil étaient là comme d'habitude pour créer des troubles.

Je me suis dirigé avenue de Tourville pour m'en aller et j'ai vu que tout était bouclé par des armadas de CRS et de gendarmes. N'ayant pas l'habitude de me laisser faire je suis allé directement au contact et j'ai vu qu'ils laissaient passer uniquement à un endroit sur 1 mètre au niveau du trottoir de droite, tout en nous disant de nous dépêcher alors que nous étions dans les premiers et que le gros était encore place Vauban.

Après être passés nous les avons pris à revers avec une centaine de personnes très calmes et nous leur avons intimé de dégager le passage pour laisser passer les manifestants au lieu de chercher à créer du désordre. En vain ils nous ont fait face et je leur disais qu'ils servaient une dictature en obéissant à des ordres illégaux et illégitimes. Ils n'ont pas ouvert le passage pour autant. Je leur ai fait remarquer qu'on avait les images et que je les filmais, ils ont alors reçu l'ordre d'avancer vers les manifestants et se sont exécutés ne laissant pas les manifestant se disperser. Je leur ai crié à plusieurs reprises qu'ils étaient la honte de l'armée et de la France et qu'ils bafouaient les valeurs militaires et leur honneur, même ceux qui parurent touchés par mes paroles ont continués."

Détention arbitraire derrière les barbelés de la rue de l'Evangile :