Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les retraités qui ont élevé plus de trois enfants paieront plus d'impôt
Municipales 2014 : liste "Nancy, ville humaine"

Profanations, Dieudonné, affaire Gayet : trois atteintes au pacte social

Tribune de Jean-Frédéric Poisson, député des Yvelines, dans Valeurs actuelles. Pour le président du PCD, les trois épisodes récents - profanations d’églises dans Paris, "affaire Dieudonné" et sorties nocturnes du Chef de l'Etat ne sont pas de simples faits divers :

"Chacun à sa manière et dans son ordre propre remet en cause certains des principes les plus essentiels de la vie publique, sans lesquels la vie en société n'est tout simplement pas possible. Et dans chacun de ces cas le silence du pouvoir en place ou son action met directement en cause notre pacte social.

  • Profanations

C'est manifeste pour la profanation des lieux de culte : quelle agression plus violente que cette folie publique ? Et comment interpréter les condamnations plus que tardives, quand ce ne sont pas les silences, du pouvoir en place ? Comment se fait-il que le principe républicain d’égalité de respect ne s’applique pas pleinement aux chrétiens ? Ne sont-ils pas fondés à croire, dans ce contexte, qu’ils ne sont pas les bienvenus dans la France socialiste d’aujourd’hui ?

  • Affaire Dieudonné

Cette remise en cause de notre pacte social est plus difficile à percevoir dans l'affaire Dieudonné. Les décisions ultimes prises par le Ministre de l'Intérieur sont pourtant lourdes de sens. Il a choisi de faire prévaloir une vision élastique du "trouble à l'ordre public", voire du trouble "potentiel", sur le principe, lui très solide, de la garantie de la liberté d'expression. Quel que soit le caractère abject des spectacles visés, cette démonstration de force porte en germe toutes les interdictions possibles, tout rassemblement de plus de trois personnes portant en lui la potentialité d'un "trouble à l'ordre public". Les veilleurs et manifestants de tout poil contre le mariage en ont quelques souvenirs, parfois musclés... Et pour couronner le tout, le Ministre de l'Intérieur déclare vouloir interdire désormais "tous les mots qui divisent la République" (sic).  Ça pourrait en faire quelques-uns, et nous attendons la liste avec impatience. Potentiellement en tous cas, tout discours d'opposition au Gouvernement, toute critique du Chef de l'Etat ne peuvent-ils pas être regardés - par un œil certes peu bienveillant - comme des "mots qui divisent la République" ? Nous sommes ici bien plus dans un numéro de lyrisme mal assis que dans le maintien de l'ordre et le respect des libertés fondamentales. De là à considérer que nous sommes entrés dans la partialité et le parti pris, dans le seul but de bâillonner les opposants, il y a bien peu. Mentionnons seulement pour mémoire l’instrumentation du Conseil d’Etat sommé de prendre en quelques heures une décision censée sauver le Ministre de l’Intérieur, dans l’étonnant silence du Garde des Sceaux. Vous avez dit « indépendance de la justice » ?

  • La vie nocturne du Président

(...) Le Chef de l'Etat utilise donc des moyens publics pour satisfaire les besoins de sa vie sentimentale. Il se retrouve à devoir monter les escaliers avec son casque sur la tête (pour ne pas qu'on le reconnaisse), comme n'importe quel livreur de pizzas. Il devient la risée de la presse mondiale, bien plus surprise par les photos qu'admirative des capacités de séduction de l'impétrant. Le tout à quelques heures d'une conférence de presse parait-il décisive pour le pays.

Patatras. La conférence de presse est morte avant d'avoir été tenue, et il n'y a qu'une seule chose certaine dans cette affaire : il est légitime de juger de la vie privée d'un homme public lorsque ses choix personnels compliquent ou affaiblissent son autorité. Prétendre le contraire comme le font un certain nombre de responsables socialistes et le chef de l'Etat lui-même, c'est vouloir s'exonérer de sa responsabilité. Les Français ne doivent pas l'accepter. Sans compter le spectacle hallucinant de cette vie privée désormais étalée au grand jour dans tous ses désordres, et qui remet en cause la sécurité elle-même de la personne du Chef de l’Etat.

Une seule conclusion, et un seul vœu en ce début d’année s’imposent : vivement la République apaisée !"

Commentaires

GIGI

Sur le site Boursorama, un article pour annoncer sa conférence de presse recueille 100% d'appréciations négatives sur un total de 96 commentaires.
Du jamais vu

Bertin

"Le grand dégoût

Sur les ondes, nous n’entendons plus qu’un refrain depuis 3 jours: "c’est une affaire privée". Et nous franchouillards, bien plus intelligents que les autres comme chacun sait, notamment que les Américains, les Anglais et les Allemands, nous ne nous intéressons pas à la vie privée des dirigeants!" ..........................

http://maximetandonnet.wordpress.com/2014/01/14/le-grand-degout/

Zabo

Non pas de ripoublique apaisée, cela n'existera jamais car elle dresse obligatoirement une moitié du peuple français contre l'autre. Vivement la fin de la ripoublique, jacobine, bananière et pour finir satanique !

Bertin

"Filippetti, le fascisme à la portée des caniches".


Parce que maintenant, en France, le Politiquement Sain, Propre et Bon a gagné, parce qu’il doit absolument écraser de sa botte virile les petits cancrelats qui ne sont ni bons, ni sains, parce que nos élites savent maintenant ce qui est bon pour le peuple et qu’ils en ont assez que ce dernier s’avachisse dans des savoirs alternatifs, interlopes, ou douteux, et parce que la censure a posteriori ne suffit plus, Filippetti, la piètre excuse en charge du Ministère de la Culture, a décidé de sortir de son silence." ........

http://www.contrepoints.org/2014/01/14/153228-filippetti-le-fascisme-a-la-portee-des-caniches

gégé

Vivement un autre régime et d'autres politiques pour diriger la France. Le système actuel est en train de s’effondrer sur lui-même comme jadis l'URSS. Il suffit d'ouvrir les yeux. Peut-on descendre encore plus bas????
Je pense que les Français disent non à cette descente aux enfers. Ils peuvent agir en rejoignant les trois manifestations à Paris du 19, 26 janvier et 2 février. Cela devient urgent.

Zorro

Peut-on parler de désordre, là où il n'y a, à la base, pas d'ordre ? Je ne suis pas sûr.

lolo

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce point de vue : mettre sur le même plan, d'une part, les profanations d'Eglise qui ne soulèvent aucune indignation de la part de cette gauche qui se fait pourtant souvent experte et donneuse de leçon en terme d'indignation et d'autre part, le fait, totalement anodin et inintéressant que le Président ait changé de maîtresse, n'est pas, à mon avis une bonne idée. Le premier fait relève d'un réel antichristianisme militant, et est très inquiétant, le second n'est qu'une banalité. Tous nos dirigeants, qu'ils fussent de droite ou de gauche, présidents, empereurs ou rois ont toujours eu des maîtresses et en ont changé au gré de leur désir versatile : quoi de nouveau sous le soleil ? Le fait, en revanche, que l'ex-première maîtresse ait bénéficié d'un statut de première dame, et qu'elle ait été ainsi traitée par la presse même, alors qu'elle n'était, en tant que maîtresse, liée par aucun contrat, aucun mariage au premier citoyen de cette pauvre république, est, pour le coup, totalement hallucinant, inacceptable et révoltant.

V.R

Bien que sans rapport direct avec cette juste et valable déclaration, je m'interroge sur la place du docteur Kariger (qui s'acharne à vouloir tuer Vincent Lambert) au sein du PCD ? Monsieur Poisson pourriez-vous faire entendre raison à ce monsieur ou... le virer.

pm

"vivement la République apaisée !" mais ce système ne peut pas l'être car la république est un volcan,qui depuis ses origines machiavéliques, ne cesse de déverser sur la France sa lave de haine.

Rémy

Ce n'est plus "Hollande démission" qu'il faut réclamer, mais : "Hollande destitution !"

Guizmoet

Vivement la fin de la république et vivement le retour de la France !

Roland Chastain

"Quel que soit le caractère abject des spectacles visés..."

Cette phrase est un échantillon de ce que Céline aurait appelé du "chèvre-et-choutisme".

Bernard Mitjavile

Sur les deux premiers points, JF Poisson a tout à fait raison. Peu de députés de droite semblent comprendre les enjeux de l'affaire Dieudonné pour la liberté d'expression, enjeux qui dépassent largement la personne de Dieudonné et doivent déboucher selon le gouvernement et le président sur une censure sur Internet. Aussi, c'est rassurant de voir un député en comprendre la gravité.

mirabelle

Je suis tout-à-fait d'accord avec Rémy : il faut arrêter avec "hollande démission", c'est UNE IMPASSE, ce lâche et profiteur NE DEMISSIONNERA JAMAIS, IL SE VOIT TRES BEAU ET SE CROIT PARFAIT : il faut travailler dans le hollande-destitution, il semble qu'il y ait des textes prévus :

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/fonctionnement/president-republique/role/quoi-consiste-procedure-destitution.html

"La procédure de destitution peut être déclenchée « en cas de manquement [du chef de l’État] à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ». Elle peut porter sur le comportement politique mais aussi privé du président, à condition que ses actes aient porté atteinte à la dignité de sa fonction. Elle pourrait être déclenchée en dehors de toute infraction pénale et constitue une sanction politique, et non pénale, du président.

Juristes au travail.

De plus, il ne faut pas accepter d'entendre que "c'est une affaire privée" à propos de hollande/trier/gayet, là on se moque des Français.

Jean Theis

Remy et Guizmoet : démission ou destitution, tout cela ne servirait à rien. Il y aurait un successeur du même acabit.

Il faut en effet la fin de la république.

anna

La destitution s'impose c'est certain, il faut arrêter d'être la risée du monde entier et puis "Normal"pourra vivre ses amours tranquillement et surtout sans grever le budget de l'Etat !!

Clovis

Le comportement de goujat de FH vis à vis de ses maîtresses successives ou simultanées ( Ségolène 4 enfants, X 1 enfant, Valérie, Julie pour ne citer que les plus connues), est ce qui me dégoûte le plus dans ce personnage. Aucune morale, aucune classe, aucune poésie, aucune subtilité, un égoïsme inoxydable,et prétentieux avec ça: un vrai beauf!

jo

Il y avait le fait qu'il avait menti sur sa déclaration de patrimoine puisque sa maîtresse n'était pas déclarée !

Moi ce qui m'inquiète c'est l'Allemagne à la tête de l'Europe c'est certain, le choix est fait et FH a bien dit qu'il serait soutenu par les socialos !
Nous revoilà comme en 1870 ; comme en 1914 ; comme en 1940 !

Laurent Petit

Trierweiler moins pour Gayet plus.

Papon

Sachant que le president est le seul à pouvoir ordonner le feu nucleaire et que la dissuasion repose entierement sur lui, quid de l'officier portant la mallette contenant les codes lors des escapades copulatoires; attend't'il derriere la porte ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.