Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La réponse du Jour de Colère au cardinal Barbarin
Menace sur l'accouchement sous X

Quand Le Monde réinvente l'intox sur la rixe à l'Elysée

Le journaliste du Monde Samuel Laurent vient de nous livrer un de ses bobards dont il a le secret :

"C'est un classique en politique, et, hélas, dans les médias. Une « rumeur » fait état d'une scène de ménage houleuse à l'Elysée qui se serait soldée par la destruction de trois millions d'euros de mobilier national, rien que ça.

A l'origine : une intox parmi des milliers d'autres. Anonyme, confidentielle, sans importance. Puis le bruit s'est amplifié, légitimé par petites touches successives à mesure qu'il s'est diffusé via des canaux de plus en plus gros, de plus en plus crédibles.

La rumeur a pris une telle ampleur que le Mobilier national, gestionnaire des objets de l'Elysée, a été contraint de démentir. Itinéraire d'un canular. 

1. D'où part cette rumeur ?

La trace la plus ancienne que l'on peut remonter figure sur un blog militant, visiblement proche du collectif Hollande démission, et intitulé « Debout les patriotes de France » . Il publie, le 20 janvier, un billet racontant cette histoire. En résumé :

l'information vient « d'une amie qui elle-même est amie avec un général en active... » ;

elle-même précise que « les faits sont rapportés par un haut fonctionnaire du Mobilier national – condisciple d'un ami ».

Comme le relève Hoaxbuster, site spécialisé en vérification de rumeurs, nous lisons donc ici le récit fait par un anonyme, qui le tient d'une amie, elle-même proche « d'un général d'active », qui lui-même aurait eu l'information par un ami proche d'un  « fonctionnaire du Mobilier national »..."

Pas la peine de lire la suite de cet article-intox. En effet, le blog militant qui serait à l'origine de cette rumeur (quel honneur pour lui) n'est pas le premier à en parler. On trouve trace de cette affaire dans un article de The Telegraph, publié le... 19 janvier :

"In fact, say insiders, her blood pressure was, if anything, boiling when Hollande told her of Closer’s story on the eve of publication, and she threw a violent tantrum, smashing, among others, a priceless Sèvres vase belonging to the Elysée."

"En fait, selon des personnes sur place, sa tension artérielle était si bouillante quand Hollande lui a raconté l'histoire de Closer à la veille de la publication, qu'elle a eu une crise violente, brisant, entre autres, un vase de Sèvres inestimable appartenant à l'Elysée."

Commentaires

Robin

Une idée brillante: pourquoi ne pas inviter Valérie Trierweiler comme "guest star" (mânes de Radio Courtoisie, pardon) du Jour de Colère de dimanche, et de lui faire hurler au micro "Hollande, dégage"? Cela aurait de la gueule...
On devrait faire des affiches sur ce thème.

nemo

Le bobard en question n'a surpris personne .. preuve qu'il est parfaitement vraisemblable !

"Si no e vero e ben trovato" ...

Exupéry

Une partie de ces canulars provient d'adversaires du gouvernements peu soucieux de la qualité des munitions et pensant que le principal est de faire transitoirement du bruit...
Mauvais calcul à force de crier "au loup" pour jouir de l'effet obtenu on perd toute crédibilité.
il est d'ailleurs plus que probable que nombre de ces "nouvelles extraordinaires" ridiculisant (faussement) le gouvernement sont régulièrement fabriquées par des officines à la solde du gouvernement socialiste qui travaillent ainsi, très efficacement à décrédibiliser globalement toute annonce des scandales de ce dernier.
Attention, en tactique de combat, l'usage des "fumigènes" est plus complexe que celui des explosifs. Alors de grâce avant de répercuter certains scandales socialistes bidons, un peu de retenue et beaucoup de prudence; sinon on contribue à augmenter l'incrédulité populaire devant ce type de "révélation".
N'oublions pas qu'un sociologue américain spécialiste de la communication, précisait très justement : " Seul les plus petits secrets ont besoin d’être protégés. Les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique."

Le socialisme tient par des "gros secrets", n'augmentons pas l'incrédulité populaire à leur sujet !

Robert Marchenoir

L'article que vous citez a l'intérêt d'avoir été écrit par une journaliste française, correspondante à Paris. Plutôt à gauche.

Cependant, elle a simplement parlé d'un vase de Sèvres. Le mail circulaire dont il est question, émanant prétendument du Mobilier national, va beaucoup plus loin.

Il est tout à fait possible que ce mail soit un hoax, voire une manipulation d'officine, et le bris du vase de Sèvres une réalité.

D'autre part, si c'est un hoax amateur, il vient probablement de "l'ultra-droite catholique et intégriste". La preuve : les sources et intermédiaires de confiance, systématiquement invoqués dans ce genre de faux, sont a) un général d'active, b) un fonctionnaire d'une administration patrimoniale et réactionnaire.

Bertin

"Affaire Trierweiler / dégâts à l'Elysée : Quand Le Monde dénonce une manip, et oublie qui manipule qui"

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/8269-trierweiler-degats-elysee

Pol

le "mobilier national a été CONTRAINT de démentir" est le terme qui convient bien par contre, certainement CONTRAINT sous peine de mutation (des experts envoyés le 10 janvier au matin, et qu'il est facile de retrouver) au diable vauvert, ou de radiation, ou autre traitement de faveur de même type ! la ficelle est un peu grosse. Dès le 10 janvier on savait que les murs de l'élysee avait laissé passer des hurlements.....et depuis qu'une 2e crise a eu lieu à la Pitié Salpétrière lors de la visite de hollande qui semble être LE déclencheur. Et quand on connait un peu la douceur de la dame....et la duplicité du monsieur.....que veut-il lui faire signer ? Et pourquoi ne veut-elle pas signer ?

Stephe

Malheureusement on ne prête qu'aux riches et Mme la fausse première dame à démontré que son caractère était explosif, cette anecdote du vase (de Soissons ?) est tout à fait plausible, mais ne comptez pas sur le journal Le Monde pour vous le révéler, lisez plutôt Closer !!!

Papon

Il y a quelque chose de réconfortant de voir l'Élysée revenu a la fonction qui était la sienne a ses débuts: un lupanar.

Avoc

Qu'un journaliste de l'Immonde se moque des personnes ayant fait circuler la rumeur, en leur reprochant de ne pas avoir vérifiés leurs sources, c'est l'hôpital que se moque de la charité.

Combien de fois, l'Immonde a publia de fausses informations, ou des informations biaisées (et, donc, erronées) ? des milliers de fois !!! (un livre a avait été écrit dessus, d'ailleurs)

Pol

je viens de lire que "les démentis du Mobilier national" avaient mystérieusement DISPARU !

JEJ

Je suis très surpris, Le Monde n'a pas accusé SARKOZY ;-)))

Pol

1)pierre bergé est un actionnaire de l'im-monde et très grand ami, très intime de VT, un pourvoyeur de fonds aussi, il fait ce qu'il peut !

2)samuel laurent CONTRAINT de pondre son article surréaliste (avec des fautes d'orthographe, Sèvres sans s final, par ex) est connu pour être un journaliste de caniveau.

Spartacus

Le Monde joue au billard à trois bandes.
Ça n'est pas la première fois qu'il s'amuse à ce petit jeu ans lequel il est passé maître.

M.Leclerc

Copiez vite les photos qui montrent la richesse du mobilier de "normal 1er" :
https://www.google.fr/search?q=elysee+bureau+pr%C3%A9sident+hollande

et cliquez sur "Images" !
Ca ne m'étonnerait pas que ces photos disparaissent rapidement ...

Au lieu de faire démentir par le "Mobilier National", Normal 1er devrait faire venir un panel d'experts indépendants qui pourraient certifier que le mobilier de son bureau est toujours intact et bien "original" ...

Yvon

Vase de Sèvres ou vase de Soissons, il faut choisir ?

claude de Rouen

Dans cette affaire, pour lever le doute, il faut demander qu'une commission parlementaire enquête.

Nath

Samuel Laurent, c'est bien le propagandiste-manipulateur qui était chargé de pondre dans "Le Monde" des hoax en faveur de la loi Taubira ?

C'est bien lui qui avait commis des dizaines de bourdes dans une prétendue enquête sur la "Manif pour tous"?

Et il se croit journaliste ? Vraiment ?

Michel

Il serait intéressant de connaître la plainte qui devrait réglementairement être déposée pour destruction volontaire d'un élément du patrimoine national.
La fautive devrait être jugée pour cet acte de vandalisme et l'Etat devrait être indemnisé.
Si cet acte reste sans suite, il sera donc possible de détruire une oeuvre d'art dans un musée sans craindre une sanction.

creoff

Justement, il y a un inventaire du mobilier national, et suffisamment de photos de ce lieu où sont reçues les personnalités. Alors Hoax ou pas Hoax, il suffit de sortir l'inventaire 2013 et de le comparer à l'inventaire 2014. Si l'Elysée peut l'établir, il n'y a pas de souci c'est un odieux HOAX. Sinon, il y a un souci.Et les contribuables sont légitimes à demander des comptes.

Secotine

à Bertin
Entièrement d'accord avec vous : CONTRAINT est le terme bien choisi et bien embigü.
Les fonctionnaires etant soumis à une obligation de réserve il ne pouvait donc en être autrement.
En ce qui concerne les débris des bibelots ou vaisselle de Sèvres, ils sont effectivement récupérés pour : soit les réparer soit récupérer l'or fin (Etant en poste dans une Ambassade à l'étranger, une tasse et sa sous-tasse ont été renvoyées au mobilier national par valise diplomatique et non "jeté à la poubelle" comme du "vulgaire" Limoges)
Par ailleurs si Mme T. a choisi d'aller à la Lanterne plutot que chez elle c'est bien parce qu'il y a un médecin militaire et des gardes de sécurité militaires également qui n'iront pas distiller des "scoops" à la presse à scandale sous peine de prendre la porte.
Pas folle la guêpe !

DUPORT

L' (im)Monde le "journal" des Faits Rances

Jean-Jacques

Quel minable petit baratin de propagande. "Le Monde" descend toujours plus bas, comme son nombre de lecteurs.

zézé

OUI il était même question que le Mobilier National avait évalué à 3 millions de dégâts... Bon cela peut être vrai ? Une femme en colère peut casser la vaisselle cela s'est déjà vu... et pourquoi pas la valoche ? mais là cela ne lui appartient pas....voilà où le bât blesse... vrai faux qui le dira quand on sait que nos gouvernants sont des menteurs à longueur de temps, courbe du chômage, le nombre de manifestants, les fausses déclarations pour nous faire patienter en vue d'autres annonces-mensonges...

Magikbus

Ni hollandouille ni rothweiller ne veulent avoir à rembourser de précieux objets nationaux qui appartiennent à la France ,donc ce sera le deni absolu par ces rapiats généreux seulement avec l'argent des notres ,le notre par nos impots .....

Quand on connait aussi l'intolérance haineuse du PS, on peut deviner qu'il fera virer de son emploi quiconque ose informer sur la réalité probable du saccage d'objets précieux par cette paire de concubins qui n'y voit que des gadgets pour pavaner leurs petites personnes vaniteuses .....

186

Notre patrimoine français mérite toute notre attention. Il serait utile de crever l'abcès une bonne fois pour toutes et savoir si cette rumeur à laquelle je ne peux pas croire tant elle démontrerait si c'était vrai, que les dirigeants n'ont plus aucune dignité. Il faut néanmoins crever l'abcès, non pas pour les jean foutre qui dirigent le pays et qui s'en moquent comme d'une guigne, mais pour notre patrimoine. C'est déjà assez effrayant de penser que ces gens-là qui n'ont aucun respect pour la France et pour les Français, aient à leur disposition des pièces de notre patrimoine. Pour que le patrimoine soit bien protégé, bien traité par ces gens, il faut au préalable qu'ils aient du respect pour ledit patrimoine, donc pour le pays, pour son peuple... Quand on sait que les dirigeants français n'ont que peu d'égards pour le pays comme pour son peuple, on est en droit, en tant que Français de trembler pour son patrimoine. Quant au "président normal" et à ses concubines, qu'ils aillent au diable. Ce qui est primordial, c'est notre patrimoine. En même temps, cette histoire tombe à pic quand on est aux commandes d'un bateau appelé "France" et qu'on n'a pas de cap. Je ne veux pas forcément dire que le président actuel est sans cap, mais sa manière d'agir, ses résolutions, ses propos, ne montrent pas un cap ou une vision. C'est pire que pour le Titanic qui au moins suivait un cap. Ici, on tourne en rond, dans l'attente d'avoir un cap. Donc, on est dans l'attente. Pour noyer le poisson, les médias déclenchent des histoires d'alcôves pour masquer le vide. Par contre, on devrait peut-être retirer notre patrimoine à ces gens qui prétendent gouverner et ne savent visiblement rien que servir leurs vassaux. Nos valeurs sont desservies puisque notre constitution prône que les distinctions ne sont fondées sur les mérites et les talents. Il n'y a pas grand mérite à accompagner un pays dans son déclin plutôt qu'à le gouverner dans l'efficacité. Les Pères fondateurs de la République française se retournent dans leurs tombeaux pour ne plus voir ce bateau France à la dérive, c'est clair.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.