Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Bibliothèques idéologiques : avez-vous vérifié et prévenu votre maire ?
Rumeur persistante : 2000 études qui n'existent pas

Timbre Femen : adresse solennelle au président

FCe mercredi 5 février 2014, « Ensemble pour le Bien Commun » a fait porter à l'Elysée une adresse au Président de la République lui demandant de retirer de la vente les timbres Marianne du quinquennat à l'effigie d'Inna Shevchenko, leader et fondatrice des FEMEN.

Ces derniers mois, les FEMEN enfermées dans leur logique provocatrice, n'ont eu de cesse, tant en France qu'à l'étranger, de pousser plus loin la violence de leurs actions. Compte tenu des agressions graves et répétées, dont ce groupe s'est rendu coupable à l'encontre de personnes et de lieux de culte, Inna Shevchenko, son chef de file, ne peut plus longtemps incarner Marianne, symbole de la République française, sur les timbres émis par la Poste.

Le 14 juillet 2013, Monsieur François Hollande, Président de la République française, a dévoilé, à l'occasion de la fête nationale, le timbre de son quinquennat qu'il a personnellement choisi parmi les trois projets qui avaient été retenus par des lycéens, ainsi que l'indique le site de l'Education Nationale. Le timbre sélectionné par le Président de la République a été dessiné par Messieurs Olivier Ciappa et David Kawena.

Le 15 juillet 2013, le lendemain de la révélation de ce timbre, Monsieur Olivier Ciappa indiquait dans une tribune intitulée « Pourquoi j’ai choisi une Femen pour Marianne » et publiée sur le site Huffington Post : « le dessin que j’ai fait met en scène une Marianne arborant les traits de la leader des Femen, Inna Shevchenko  (…) J’ai choisi Inna Shevchenko comme modèle, après des jours et des jours d’essais et de recherches. Elle incarne le mieux les valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité. (…) Et la Marianne, au temps de la révolution était seins nus, alors pourquoi pas rendre hommage à cette fabuleuse Femen ? »

Les dernières actions christianophobe et islamophobe conduites par les FEMEN, et en particulier par Inna Shevchenko, en France ou à l'étranger, comme leurs déclarations, ont profondément heurté des millions de français.

Ces actions et déclarations qui vont jusqu'à appeler au meurtre ou au terrorisme, révèlent l'extrémisme du mouvement des FEMEN qui est parfaitement incompatible avec les valeurs de la République.

A l¹issue de son voyage du 24 janvier 2014 au Vatican, Le Président de la République a rappelé que « la France défend partout la liberté religieuse » et précisé que la France « est la patrie de la liberté de conscience, de conviction. Elle défend cette liberté par rapport à tous les actes antireligieux qui peuvent être commis. Ça vaut pour toutes les religions, nous avons la même détermination contre tous les actes, sans distinction. »

Aussi, il n'est plus possible que la République Française soit incarnée par une activiste, dont le comportement viole de manière publique, volontaire et réitérée les valeurs de notre pays qu'elle est censé représenter.

On se souviendra par exemple que :

Une page facebook est en ligne.