Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



10 avril : le fils prodigue à la cathédrale de Bayonne
La Manif Pour Tous dément l’information publiée dans Le Point

Annulation de l'intervention de Fabienne Brugère au sein du Conseil Famille et société

La supplique que Le Salon Beige a initié auprès de Mgr Pontier a porté son fruit : le Conseil Famille et société de la Conférence des évêques de France vient d’annuler l’intervention de Fabienne Brugère, idéologue du gender, initialement programmée pour la journée nationale de formation des délégués diocésains à la pastorale familiale du 19 mars. 

Dans une tribune publiée sur La Croix, Dominique Greiner reconnaît que c'est une victoire pour votre blog, qu'il omet néanmoins de citer :

"L’annulation de l’intervention de Fabienne Brugère fait suite à une supplique adressée à Mgr Pontier, président de la CEF, et relayée par des sites traditionalistes, qui dénonçait l’invitation d’une femme « connue pour être adepte de l’idéologie de Judith Butler » et qui serait donc une promotrice de l’idéologie du genre. Mgr Brunin, après avoir consulté les membres de son conseil et au-delà, justifie sa décision en disant que les conditions d’un dialogue serein de l’Église avec la société n’étaient pas réunies et qu’il était préférable de faire le « choix de la patience et non pas de l’affrontement ».

La décision passe mal dans une partie de l’épiscopat, qui regrette une reculade sous la pression d’une minorité érigée en police de la pensée."

Ce qu'omet de préciser Dominique Greiner, c'est que cette invitation passait très mal au sein des délégués diocésains à la pastorale familiale et que certains évêques avaient également désapprouvé cette invitation. Et contrairement à ce qu'il écrit ("L’épiscopat a perdu ici une belle occasion de manifester qu’envers et contre tout l’Église est conversation [Sic : l'Eglise n'est pas charabia ! NDMJ]. Dialoguer avec les représentants de la pensée contemporaine fait partie de sa nature et de sa mission."), il ne s'agissait pas d'un débat ni d'une conversation, mais d'une formation. Ou plutôt d'une déformation.