Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le «clergé Jean Paul II» est complètement décomplexé
Socialisme et (dés)intégration des immigrés

Leur "Europe" : une étrange conception de l'indépendance

Elle nous vient du gouvernement polonais. C'est l'excellent site "theatrum belli" qui relaie cette analyse d'Hajnalka Vincze. Celle-ci note quelques contradictions dans le discours de Donald Tusk :

"D’après le Premier ministre polonais, la dépendance excessive au gaz russe rend l’Europe faible et à la merci des prix fixés par la Russie. C’est même, précise-t-il, « le B-A BA de l’économie ». Il n’a pas tout à fait tort au départ. Toute dépendance excessive (et unilatérale) se paye, en règle générale. Mais au lieu de proposer sur le champ une CECA* de l’énergie, on aimerait bien voir M. Tusk appliquer sa science d’une manière à la fois plus rigoureuse et plus large, si possible.  (...)

A l’ombre de la crise ukrainienne, plus que jamais Varsovie ne jure que par l’alliance américaine. Dans cet esprit, M. Tusk propose même (et surtout) de se tourner vers les USA et son fameux gaz de schiste pour diversifier nos approvisionnements énergétiques. Ce faisant, il ajouterait donc une petite dépendance supplémentaire (énergétique) à une dépendance massive déjà existante (en matière de sécurité et d’armement). Ce qui contredit quand même directement « le B-A BA » de la réflexion stratégique."

Commentaires

Magikbus

Bien vu ! On en a soupé jusqu'à la nausée des bobards ricains et son droit d'ingérence partout ,ses va-t-en-guerre hystériques, ses ogm empoisonnés , ses extorsions de fonds pour faire les larbins paillassons otanesques avec nos impots pour des guerres qui ne sont en rien nos interets nationaux !

Faut-il aussi rappeler aux naifs que l'immigration-invasion chez nous est précisément du au fait qu'on achète du pétrole aux pays arabes qui exigent des fournées d'envahisseurs muzzs ici en échange de droit d'achat au pétrole ,

Accord secret fait dans le dos des francais sans les informer mais accord secret qui existe néanmoins !

Et le gaz payé avec 30% au-dessus du prix du marché à l'algérie ,ce n'est pas non plus une bonne affaire pour nous .

Saccager la planète ,fussue en amérique pour du gaz de schiste n'a rien de bon d'autant plus que ce n'est qu'un filon provisoire déjà en diminution ....sans avenir donc au long terme .

Les apotres pro-ricains ne sont pas nos copains ,ni maintenant ni pour demain !

Arretons l'immigration ,ca fera moins d'achat en gaz et pétrole au profit des autres ailleurs .....

Une technologie que vienne d'inventer des japonais : recycler les plastiques pour en refaire du pétrole !

Recycler les plastiques c'est économique ,moins polluant et pour rester maitre chez soi ,c'est mieux que tous les bobards actuels pro-ricains ,pro-migrés, pro-muzzs !

blh

Selon la presse d'opposition polonaise, il semblerait que l’implication du gouvernement de Donald Tusk dans la préparation du coup d’État à Kiev soit avérée et que l’actuel gouvernement provisoire d’Oleksandr Tourtchynov a été imposé par l’Otan en violation du droit international.

A tel point que le Procureur général de Pologne, Andrzej Seremet, a été saisi pour qu’il enquête sur la formation des militants de Pravy Sector par les autorités polonaises.

Placide

Et notre dépendance pétrolière aux pays arabo-musulmans et djihadistes, qui nous ruine depuis des lustres ("chocs pétroliers" à répétition, etc.), pourquoi ne la remet-on pas d'abord en cause ?

Colargol

Jusqu'à la crise ukrainienne de novembre 2013, la politique de Donald Tusk a été très pro-russe, prenant à rebours celle de son prédecesseur Lech Kaczinsky.
Depuis Tusk a opéré une volte-face complète et croit pouvoir trouver une alternative à la dépendance de la Pologne en gaz russe en étant dépendant du gaz US.
La France au moins, elle a eu la bonne idée diversifier ses approvisionnements et de ne pas être à la merci d'une crise politique chez son fournisseur unique. La France s'approvisionne en Algérie (8,4% seulement), mais surtout en Norvège (38,4%)aux Pays-Bas(14,5%) en Russie (14,4%) et chez d'autres encore.
La Pologne ferait bien de s'en inspirer, mais elle a aussi des considérations militaires. Et là l'impuissance des pays de l'UE sur ce plan ne risque pas de la dissuader de demander l'appui de l'Oncle Sam.

Marc L

Il n'y a pas plus pro-américain que les pays de l'Est. J'ai pu le constater à Prague où la publicité Coca-Cola est omniprésente. Certes, ils ont été traumatisés par le communisme et gardent un très mauvais souvenir de l'occupation russe, mais quand même.

Florian 78

Ah, la Pologne ! Ce pays si "européen" qu'il a préféré acheter des avions de chasse états-uniens... avec la complicité d'une certaine Christine Lagarde, comme avocate conseil du vendeur états-unien, qui avait nettement oublié qu'elle était française, et que la France vendait aussi des avions (sans omettre l'Eurofighter).
Tous pressés de se mettre à l'échelle de la société états-unienne, macdonalderies et disney-pixareries comprises.

Olivier Bault

Vous parlez de la dépendance polonaise par rapport aux USA, mais :
- pour le gaz de schiste, la Pologne a ses propres réserves que le gouvernement de Donald Tusk n'a curieusement rien fait pour développer jusqu'ici; s'il se tourne enfin vers l'industrie américaine, ce sera pour les technologies d'exploitation et ce sera une bonne chose pour l'indépendance énergétique de la Pologne,
- pour la dépendance militaire, c'est évident que la Pologne comme les autres pays d'Europe centrale compte avant tout sur les garanties de défense américaines au sein de l'OTAN, on peut les comprendre. En ce qui concerne l'achat de matériels militaires, outre les avions de chasse F16 et les avions de transport Hercules d'occasion ainsi que l'achat, avec des subventions américaines, de 4x4 Humvee et d'avions de transport Hercules d'occasion, la Pologne a aussi acheté des véhicules de l'avant blindés finlandais (le 2e plus gros contrat d'armement depuis la chute du communisme, après celui des F-16), des avions de transport Casa espagnols, des tanks Léopard allemands, des sous-marins allemands et des Mig-29 allemands (qui appartenaient à l'ex-RDA), et elle a aussi signé des contrats avec la Russie pour la modernisation de ses Mig-29 et de ses hélicoptères de combat datant de l'époque soviétique, sans parler des équipements de sa propre production (tanks, avions d'entraînement, armements légers...).
Laisser entendre que la Pologne s'équipe exclusivement en matériel américain, c'est faire de la désinformation mais je suppose que c'est parce que vous êtes vous-même victime de la désinformation du mainstream français.

seb


@ Magikbus : notre principal fournisseur de pétrole s'appelle la Russie et ce n'est pas précisément un pays "arabe". Viennent ensuite l'Arabie Saoudite, le Kazakhstan et la Libye.

http://www.connaissancedesenergies.org/d-ou-vient-le-petrole-brut-importe-en-france-120209

Sur le plan des migrations, la France fait figure de naine, si on compare sa "part" d'immigrés (autour de 8%) avec celle d'un pays comme l'Arabie Saoudite qui compte pas moins de 30% de migrants !

http://www.academia.edu/3503537/Printemps_arabes_et_gestion_des_migrations_dans_les_pays_du_Golfe_vers_une_reforme_politique_

Pour ce qui concerne le gaz, notre beau pays a pour principal distributeur la Norvège. L'Algérie est très loin derrière ! Et les contrats passés n'ont rien de secrets puisqu'il s'agit d'accords de gré à gré, qui sont régulièrement renouvelés ou renégociés, voire même remis en cause pendant la partie, via un arbitrage international !

http://www.connaissancedesenergies.org/le-gaz-consomme-en-france-vient-principalement-de-russie-120222

Quant au gaz de schiste, je ne doute pas que vous sachiez que nos dirigeants ne réfléchissent pas tellement en terme de long terme. Sans l'association du PS avec EELV, qui a (au moins) l'intérêt de nous préserver de quelques turpitudes, il est évident que l'on nous aurait déjà imposé (via Bruxelles) ce genre de produits, néfastes sur le long terme, mais qui contenteraient facilement, sur le court terme, des élus désireux de réduire conséquemment le chômage ou de satisfaire des céréaliers mécontents ! (Le principal atout du gaz de schiste étant son effet sur la croissance et donc le bénéfice électoral qu'on peut en retirer)

@ Colargo et Marc L : Donald Tusk doit probablement penser - et ce mode de pensée n'est pas nouveau - qu'il est préférable d'avoir une interdépendance énergétique envers les USA qui sont (quand même) assez loin plutôt qu'envers l'ancienne "Mère Patrie" Russe, qui a le défaut d'être très agressive diplomatiquement ces derniers temps (Ukraine) et de menacer (via Gazprom) ceux qui pourraient la contredire.

Une interdépendance énergétique que le PM entend réduire cependant, via la création d'une CECA du Gaz et du Pétrole, qui pourrait sans doute s'appuyer sur la Norvège et sur la GB et l'Irlande, servant pour le coup de courroie pour avoir accès au pétrole américain à "bas coût"...Ceci, évidemment, si le Congrès américain en autorise l'exportation !

Je comprends qu'après avoir entendu M. Poutine menacer l'Ukraine de ne plus la servir en gaz, le chef de la Pologne trouve censé de se détourner de la Russie pour lui préférer un fournisseur de gaz moins "maitre chanteur".

@ Placide : remettre en cause cette interdépendance - si nous avons besoin de pétrole, ces pays ont aussi besoin de nous avoir pour acheteur - n'est pas vraiment possible car le faire aboutirait probablement à nous mettre sous la main des USA (en passe de devenir la première puissance pétrolière du moment) et donc à limiter nos récriminations contre cette super puissance au sein de l'OTAN ou de l'ONU. (Et comme l'UE c'est "USA je t'aime" on n'a pas trop le choix, pour garder notre indépendance d'esprit il faut diversifier nos apports)

La France produit du pétrole, mais pas suffisamment (1% des besoins). Sauf à envahir un pays qui en possède (l'Ukraine par ex) en quantité ou à faire la guerre en vue d'asseoir des accords commerciaux avec le nouveau pouvoir (ce qu'on fait actuellement en Libye) il n'y a pas tellement d'opportunités !

Même en encourageant la voiture électrique, on ne parviendrait pas à réduire conséquemment cette interdépendance. EDF y travaille, avec PSA par ex, mais pour l'heure on a encore besoin (et un fort besoin) du pétrole !


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.