Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Et si l'affaire du "SMIC jeune" n'était qu'un coup de com' ?
Européennes : si vous votez mal, ce sera la guerre

Voulez-vous être médecin : de quoi êtes-vous capable dans la boucherie intra-utérine ?

Le titre de ce post va sans doute choquer nos camarades du Planning, et quelques autres aussi, mais cette horreur (dixit le pape François) est bien une réalité. Yves Daoudal fait remarquer que le nouveau plan de l’Agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France pour « améliorer l’accès à l’IVG » prévoit notamment de « sensibiliser les futurs praticiens à la pratique de l’IVG ». Et l'on y trouve aussi cette mesure :

« Contractualisation avec les établissements de santé sur un objectif de volume d’activité d’IVG par rapport au volume de leur activité d’obstétrique. »

Question d'Yves Daoudal :

"Cela veut-il vraiment dire que les établissements dits « de santé » devront s’engager par contrat à tuer une quantité définie de bébés à naître par rapport au volume global de leur activité obstétrique ? Et s’ils n’arrivent pas au quota, il se passe quoi ? On va chercher des femmes à avorter par tous les moyens ? On vire les médecins qui ne font pas assez d’avortements ? On coupe dans les crédits qui vont aux soins pour punir cet établissement ?"

Derrière cette mesure, de toute évidence, se met en place le processus qui aboutira à la suppression de la liberté de conscience des médecins sur ce sujet.

Commentaires

estebe

eh!! Adolf tu as vu, comment ils ont appris ta leçon.

Lamentable totalitarisme sournois.

Prions en cette semaine Sainte pour tous les enfants à naitre et leur famille.

jejomau

On peut relancer l'artisanat de la Boucherie Française , non ? Y a plus qu'à inventer un nouveau label pour cette "spécificité"....

Louise

Ce n'est hélas pas une surprise.

Saviez-vous que les centres médicaux qui font des IVG reçoivent plus de subventions et que plus il y a d'IVG plus il y a de subventions. Bienvenue en France.

En tout cas, on dirait effectivement qu'ils " préparent le terrain" et qu'il va falloir batailler pour conserver l'objection de conscience.

Tonio

Moi je parlerai plutôt de charcuterie. Parce que au commencement de tout cela, ce sont les hommes qui se comportent comme des cochons.

PETROCOR

Satan est là, dans les règlements dans les idéologies, il faut prier et se battre .

McM

Hélas ! Et que dire â ma fille de 18 ans qui veut être médecin ?

gipsy

en attendant de voir apparaitre le devoir d'avortement. "vous n'avez pas le droit de mettre au monde un enfant potentiellement handicapé , madame! pour le bien de tous, avortez . d'ailleurs la sécu ne prend plus en charge les soins de ces enfants que votre irresponsabilité veut faire naitre! La société n'a pas a financée tout cela!"
c'est ce qui se prépare depuis que des parents ont obtenu 80000euros de l'hopital pour prejudice d'avoir eu un enfant né sans bras!

Deedee

N'oubliez pas les infirmières de bloc opératoire ... l'objection de conscience les concerne aussi !!!
Si l'objection de conscience disparait, il n'y a pas que les médecins qui en "patiront" !!!

rose

C'est dégueulasse...
Mais au final, ils vont se marcher dessus en Enfer, il n'y aura pas assez de place pour tout le monde! Alors qu'au Paradis, on aura même de la place pour étaler ses jambes!

spock

Culture de mort, police de la pensée, je ne vois pas grande différence avec le IIIème Reich !

senex

Le droit à l'objection de conscience doit être l'objet d'une mobilisation massive de tous et toutes, Car il devient impossible à un croyant de travailler dans le secteur santé. C'est possible car l'objection concernant le service militaire a été acceptée après de durs combats. Ne lâchons rien.

cad

faut il que les étudiants fassent leurs études de médecine EN ROUMANIE OU CROATIE OU ESPAGNE ?

DUPORT

C'est la nouvelle étape :
Convaincre les femmes qui désirent leur enfant d'avorter !

DUPORT

@spock

La différence est pourtant visible, il n'y a pas de soldats en uniforme mais une armée de juges, d'enseignants et de journalistes qui ne portent même pas l'uniforme !

Bernard

On est en Chine?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.