Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Sabotage des notes de Cristeros sur Allociné ?
Encore un juge LGBT contre la démocratie

Est-Ouest : une union internationale pour la Famille et la Vie

Dans la continuité de ses voyages à la Douma à Moscou (au mois de juin dernier), pour soutenir le projet de loi interdisant la propagande homosexuelle devant mineur, à Belgrade pour soutenir les Serbes contre la propagande homosexuelle, ou encore à la Rada de Kiev, pour avertir les députés de toutes les lois anti-famille en vigueur au sein de l'UE,  Fabrice Sorlin continue son tour des pays d'Europe de l'est afin d'appeler au rassemblement des défenseurs de la famille et d'oeuvrer à la création d'une internationale pour la défense des valeurs traditionnelles.

En tant que représentant de la France pour le World Congress of Families, il était invité le week-end dernier à Tbilissi, en Géorgie, à venir prendre la parole devant journalistes et responsables de la société civile.

Voici son discours :

"Chers Amis,

Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement nos hôtes pour leur excellent accueil.

C’est un honneur pour moi de prendre la parole devant vous, ici à Tbilissi. L’honneur d’un Français qui ne peut se résoudre à voir son pays assister à ses propres funérailles, en acceptant une série de lois toutes plus mortifères les unes que les autres.

Je tiens aussi à vous remercier pour votre belle initiative, d’organiser un colloque pour la défense de la vie et de la famille !

Comme vous le savez, ce combat est mondial. Nos adversaires, les partisans de la culture de mort, les idéologues de la théorie du genre et les lobbies LGBT l’ont compris depuis longtemps. Il est temps pour nous de nous organiser aussi, et c’est pourquoi je salue ce genre d’initiative, qui permet le rapprochement et les échanges entre les partisans de la culture de Vie, ceux qui défendent la famille et les valeurs traditionnelles.

Ainsi, une loi anti-discrimination et pro-LGBT vient de passer en Géorgie. Beaucoup ici en Géorgie, pourraient se dire que cette loi est peu de choses, qu’elle ne représente pas de danger, d’autres pourraient même s’en désintéresser, pensant que cette loi ne concerne qu’une minorité de personnes, certains s’imagineront peut-être qu’elle ne sera même jamais véritablement appliquée dans les faits.

Et c’est là chers amis, que je me dois d’intervenir auprès de vous, au nom de ma conscience de chrétien, de ma conscience de Français et d’européen, mais aussi au nom de ma conscience de père de famille, car dès maintenant, par cette nouvelle victoire du lobby LGBT, une épée de Damoclès vient de se suspendre au-dessus de vos têtes et de celles de vos enfants : Demain, ils viendront dans l’école de vos enfants, apprendre à vos fils à devenir des filles, et à vos filles à devenir des garçons !

Peut-être pensez-vous que j’exagère ! Ecoutez plutôt ce qui se passe aujourd’hui en France, et laissez-moi ensuite vous expliquer comment le lobby LGBT a réussi à légaliser de telles inepties, à marginaliser ceux qui s’y opposent, et à opérer une inversion totale des valeurs de notre Civilisation.

-Rentrée scolaire 2013-2014 en France. Un dénommé David Dumortier, mandaté par le ministère de l’éducation nationale, « écrivain » et « poète » le jour, travesti la nuit, (se faisant appeler Sophia), vient enseigner en milieu scolaire, à des enfants de 7-9 ans, les thèmes de l’homosexualité, du travestissement, ainsi que de l’indétermination sexuelle chez l’enfant, et du transgenre. Il y lit aussi sa « poésie » pornographique dont voici un extrait :

« Clarisse pose son doigt partout. Elle s’est brûlée en introduisant son index dans le petit trou de la cuisinière, hier elle s’en est mis dans le derrière puis elle a senti l’odeur ».

- Joué-Lès-Tours (petite ville de province en France), en mars 2014. Dans le cadre d’un programme éducatif scolaire, la maîtresse a déshabillé en classe, un garçon et une petite fille de la classe de maternelle, puis leur a demandé de se toucher mutuellement les parties génitales et de se faire des bisous.

-Mais ce n’est pas tout ! Nos enfants deviennent maintenant les cobayes de savants fous, qui ne reculent devant rien pour imposer leur folle théorie. Ainsi, des crèches expérimentales voient aujourd’hui le jour en France, dans lesquelles les enfants sont séparés dans des salles distinctes, où l’on force les filles à jouer au bricolage et aux petites voitures, pendant que les garçons sont contraints de jouer à la poupée et à la dînette.

-Savez-vous que dans les bibliothèques municipales, nous trouvons aujourd’hui des livres qui s’intitulent « papa porte une robe », « j’ai deux papas qui s’aiment », « Jean a deux mamans » ?

Les exemples seraient encore nombreux pour vous expliquer tout ce qui est mis en œuvre aujourd’hui au nom de cette théorie du genre soutenue par les lobbies gays  pour détruire les repères des enfants. Mais je n’ai pas envie de vous donner encore plus la nausée.

Car ce qui importe surtout, c’est que vous sachiez de quelle façon nos aversaires s’y prennent pour en arriver là ! En effet, leur technique est universelle et sensiblement identique à chaque fois.

La loi qui vient de passer chez vous, a été promulguée en France en 2004. Cette année là, une autorité administrative « indépendante » est créée, dénommée Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité. Elle sera compétente pour connaître et dénoncer toutes les discriminations directes ou indirectes, prohibées par la loi. Sous  couvert de protection des minorités homosexuelles, c’est en réalité une arme efficace et redoutable dont se sont dotés les lobbies homosexuels. Il devient alors impossible en France, de s’opposer à la promotion de l’homosexualité, ou aux revendications des lobbies, sans être taxé d’homophobe et de fasciste, et de tomber sous le coup de la loi, libérant ainsi la voie à toutes leurs revendications.

Et c’est ainsi, que de réclamations en récriminations sans cesse plus nombreuses, le lobby LGBT triomphe en mai 2013, avec la légalisation du mariage homosexuel et l’adoption, ouverte aux couples de même sexe. Désormais, la digue de la normalité et de la moralité étant tout à fait rompue en France, ces mêmes lobbies exigent maintenant une loi autorisant la Gestation pour Autrui (GPA) et la Procréation Médicalement Assistée (PMA).

Parrallèlement, ils travaillent à effacer toutes les différences biologiques qui existent entre l’homme et la femme, en imposant sournoisement la théorie du genre à l’école. Cette fameuse théorie dont je vous ai décrit les méthodes plus haut, qui affirme que nous ne naissons pas homme ou femme mais que nous le devenons à cause des pressions sociales, que c’est la société qui « construirait » le genre masculin ou le genre féminin, et que la nature n’y serait pour rien.

C’est cette théorie, qui dissocie ainsi notre corps sexué de notre identité de genre. Un homme qui se sent femme est du « genre féminin » peu importe son sexe… Une femme qui se perçoit homme est du « genre masculin », indépendamment de son corps.

Et on arrive ainsi au cœur du problème. Car les lobbies homosexuels n’ont pas seulement comme finalité, l’obtention d’un statut, d’une reconnaisance, ou de droits dans une société soi-disant homophobe (à titre d’exemple, l’homophobie n’existe pas en France ! Elle a été créée de toute pièce pour leur permettre de satisfaire toutes leurs revendications). Ils cherchent en réalité, à imposer leurs vues et leur conception de la société, au monde entier.

Un monde non plus structuré en nations souveraines, avec leur propre identité, leur propre culture et leur propre civilisation, mais un mondialisme aligné, standardisé, et uniformisé.

Une société, non plus construite sur les valeurs sacrées de la famille, de la piété filliale, et de la transmission, mais sur le nihilisme destructeur, l’individualisme jouisseur, matérialiste et consommateur.

Et peu importe si pour cela, il faut passer en force, contourner les lois, piétiner la démocratie et ignorer voire mépriser l’immense majorité des peuples, pourtant très majoritairement opposés à cela.

C’est ainsi que peu à peu, implantés dans de nombreux pays, ils ont pris de l’ampleur passant de simples revendications à l’obtention de lois : à coups de menaces, de chantages, encouragés par une police toujours plus violente contre les opposants, soutenus par les médias, et avalisés par les grandes institutions, les lobbies progressent.

Ainsi, dans de nombreux pays africains, l’ONU impose comme première condition à l’obtention d’une aide financière, la satisfaction des revendications homosexuelles.

Ainsi encore en Serbie, une des premières exigences imposées par l’Union Européenne pour entamer les pourparlers d’entrée dans l’UE concerne le droit des homosexuels.

Ainsi enfin, sur les barricades encore fumantes d’une Ukraine déchirée, la première demande de la délégation de l’Union Européenne a été de rappeler aux autorités ukrainiennes, leur obligation d’adopter une législation anti-discrémination en raison de l’orientation sexuelle.

Est ce normal, que les grandes institutions internationales, au lieu de faire leur job en venant en aide aux miliions de personnes démunies, préfèrent satifsfaires les caprices d’une poignée de militants homosexuels ?

En temps que Français, ce n’est pas sans émotion que je peux également témoigner devant vous, de ce qui se déroule en France depuis maintenant 2 ans, sous la férule du lobby gay.

Durant ces 2 dernières années en effet, les manifestations et autres actions menées à travers toute la France ne se sont pas fait sans heurts : face à des mouvements pacifiques et joyeux, composés essentiellement de femmes, d’enfants, de jeunes, et de pères de famille, une répression sans précédent s’est abattue ; violences policières sans nombres, gazage de la foule avec hospitalisation de jeunes enfants et de vieillards, gardes à vue par centaines, pour tout opposant à la loi dite du « mariage pour tous ».

Et pourtant de janvier 2013 à février 2014, les français sont descendus par millions, pas moins de quatre fois  dans les rues de Paris (les plus grosses manifestations jamais connues depuis plus de 50 ans en France), pour demander le maintien du mariage, comme une institution liant un homme et une femme, l’interdiction pour les homosexuels d’adopter des enfants, et pour demander la sauvegarde de la famille, comme cellule de base de la société.

Dans ce laps de temps, une pétition regroupant plus de 700 000 signatures (la plus importante de l’histoire de France) est déposée afin de demander le retrait de la loi. Cette pétition partira tout de suite à la poubelle sans même avoir été étudiée…

Voilà comment les partisans de ce nihilisme destructeur, pourtant toujours prompts à répandre des leçons de Démocratie et de Droits de l‘homme aux quatre coins du monde, traitent leurs propres administrés lorsqu’ils s’opposent à ces lois immondes.

Et l’on aboutit à la consécration de la décomposition de notre civilisation, prônés par les associations et autres mouvements de trans, bi et homosexuels, avec une victoire comme celle de l’Eurovision  du 10 mai dernier : ce concours auquel une trentaine de pays prennent part et qui est censé couronner la plus belle prestation artistique musicale, ce concours qui vient de donner la palme à une « femme à barbe », un travesti étalé sur tous les écrans aux yeux de nos enfants, comme le modèle artistique de demain, et qui s’est écrié au soir de sa victoire : « Nous sommes l'unité, et rien ne peut nous arrêter! ». Interrogée en conférence de presse pour savoir si elle avait un message pour le président russe Vladimir Poutine et sa loi anti-propagande homosexuelle devant mineur, elle a rétorqué : « Je ne sais pas s'il regarde, mais si c'est le cas, j'ai été claire, rien ne peut nous arrêter ».

Comprenez bien chers amis que ces quelques mots doivent être compris comme une véritable provocation contre ceux qui ont décidé d’endiguer ce flot de subversion.

De tels exemples d’effondrement des mœurs, nous portent à croire que l’Europe de la Civilisation, cette Europe façonnée par la belle civilisation Grecque dans son berceau, mûri par l’influence de la civilisation Romaine dans sa jeunesse et transcendée par la Chrétienté dans sa vie d’adulte, est en train de mourir…

Rien n’est perdu pour autant !

Car si nos adversaires possèdent une avance sur nous, et semblent avoir déjà acquis à leur cause, de très nombreux pays occidentaux par le biais de nos élites, les peuples européens se réveillent, et le gouffre qui sépare le peuple, des élites s’agrandit chaque jour.

Chers amis Géorgiens, l’heure est venue de nous organiser et de nous structurer, afin de lutter efficacement contre ces lois anti-famille. Nous autres Français, nous serons très heureux de pouvoir nous unir à vous dans ce combat. Et comme nous avons une bonne longueur d’avance sur vous dans le domaine de la décadence des mœurs, permettez-moi seulement un conseil.

Ne faites pas la même erreur que nous !

Le spectaculaire réveil des Français est certes une véritable bénédiction. C’est une lame de fond dont nos adversaires n’ont pas encore mesuré les conséquences ! Mais combien d’enfants sont aujourd’hui privés d’un père ou d’une mère, combien d’enfants sont soumis aux obscénités de la théorie du Genre, combien d’enfants aurions-nous pu préserver si nous nous étions réveillés un peu avant… ?

Le travail commence maintenant ! Chers amis, il concerne vos familles, vos enfants, vos proches, certes, mais au delà des murs de Tbilissi, au-delà des frontières de la Géorgie, ce combat a une portée internationale et mondiale, car il vient se positionner sur les remparts de la résistance comme un nouveau créneau qui renforcera la muraille et nous amènera peut-être à la victoire !

Battez-vous pour vous !

Battez-vous pour Nous !

Vive la Géorgie !

Vive la Famille !

Vive l‘internationale de la vie !"