Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le plan de Dieu sur le règne animal
268 églises menacées, 22 démolies recensées

Nouvelle offensive Etatsunienne contre les intérêts francais

C’est le site Infoguerre qui nous le révèle, ici. Extraits.

"Cette campagne qui comprend la « France campaign » actuellement en cours, s’appuie sur le principe d’action «Name and Shame » visant à dénoncer et menacer publiquement toute entreprise implantée ou ayant des projets d’implantation en Iran. Depuis la création de UANI plus de 21 campagnes ont été menées obligeant, selon le site de l’UANI, plus de 50 entreprises à se retirer ou à suspendre leurs activités ou projets d’implantation en Iran dont Shell, Caterpillar, KPMG, ABB,  Peugeot, Renault etc. Le mode opératoire de cette campagne consiste à envoyer une lettre personnalisée aux principaux dirigeants des entreprises ciblées et à communiquer publiquement et a posteriori autour de cet envoi. L’argumentaire est toujours le même. Il rappelle les sanctions internationales à l’encontre de l’Iran et dénonce les manquements aux Droits de l’Homme du régime iranien ainsi que les liens et financements  de ce dernier au terrorisme international. A travers ce qui peut apparaître comme une diabolisation de l’Iran, l’UANI souligne les risques à la réputation pour les entreprises visées et menace les intérêts et activités de celles-ci sur le territoire américain. (...)

A ce titre, certaines sources dénoncent les relations fortes de l’ONG avec l’administration américaine et l’accuse de n’être que le « bras armé » de Washington pour la préservation des intérêts économiques américains en Iran. En effet, la direction de l’UANI est principalement composée d’anciens membres de l’administration Bush et des services de renseignement américains, britanniques et israéliens. Le président, Mike Wallace, est l'ancien ambassadeur des États-Unis à l'ONU, sous le président Georges W. Bush. Parmi les membres de son conseil consultatif, se trouve notamment James Woolsey, directeur de la CIA du président Bill Clinton et sous-secrétaire de l'US Navy sous le président Jimmy Carter; ainsi que Meïr Dagan, chef du Mossad sous trois Premier ministres d'Israël. Par ailleurs, les actions menées dans le cadre de la « Corporate campaign » visent majoritairement des entreprises non-américaines. Enfin, alors que plusieurs entreprises européennes et japonaises ont annoncé leur retrait ou la rupture de leurs contrats et prospections en Iran, certaines entreprises américaines pénètrent et se développent discrètement sur le marché iranien."

Commentaires

Alpin


Cela n'a rien d'étonnant .
les américains pratiquent à fond le protectionnisme et font preuve de' mesures éhontées pour envahir les marchés extérieurs.
La preuve est ici flagrante.

http://www.youtube.com/watch?v=xMuf9cf9qIg

http://www.dailymotion.com/video/xwfazj_europe-usa-la-guerre-economique-secrete-lundi-investigation_news

LB

Il faut bien comprendre que depuis déjà longtemps les USA nous font la guerre par l'économie, c'est à cela que sert l'Europe, l'euro et bientôt le Grand Marché Transatlantique. Le cas Alsthom est significatif, nous allons être dépouillé.

DUPORT

Pourquoi se gêneraient-ils puisqu'on les laisse faire et qu'on élit des traitres ?

A.F

C'est sympathique d'utiliser le mot "étatsunien" au lieu d'américain, qui englobe d'autres personnes. Les Canadziens seraient d'accord!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.