Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Exposition sur les miracles eucharistiques à Ixelles
Aux Etats-Unis, la droitisation c'est possible

Mossoul où une église est incendiée : 35.000 chrétiens en 2003, plus aucun aujourd’hui.

C'est la triste réalité d'une ville qui n'intéresse personne, un pays où l'islam reprend forme, persécute et tue des centianes de chrétiens. Seuls des médias loin du système nous racontent cette tragédie

"Ce mercredi, les terroristes liés à l'EIIL ont incendié une église à Mossoul dans le quartier al-Wahada.

Selon le journaliste de Farsnews, citant des sources locales, les terroristes liés à l'EIIL ont incendié une église à Mossoul dans le quartier al-Wahada. A la suite de leur échec il y a quelques jours dans l'occupation de la ville de Samarra, les groupes terroristes liés à l'EIIL  ont pris d'assaut la ville de Mossoul, dans la province de Ninive avant de prendre aujourd'hui le gouvernorat, l'aéroport et quelques autres importants dans l'Est de cette ville".

Ou encore l'AED

 Nous n’avons jamais rien vu de tel. Une grande ville comme Mossoul en proie au chaos et aux attaques par des groupes ! ». C’est par ces mots que s’exclame Mgr Amel Shimon Nona, archevêque chaldéen de Mossoul, contacté ce mercredi après-midi 11 juin par l’AED. Il témoigne du sort de Mossoul, deuxième ville de l’Irak, assiégée depuis près de deux jours.

Les affrontements, déclare l’évêque, ont débuté jeudi 5 juin, mais étaient dans un premier temps limités à certaines zones de la partie ouest de la ville. « L’armée a commencé à bombarder les zones ciblées, mais plus tard dans la nuit, entre lundi et hier, tout à coup les forces armées et la police ont abandonné Mossoul, la laissant à la merci des assaillants. » Plus de la moitié des habitants et l’ensemble de la communauté chrétienne se sont immédiatement enfuis vers la plaine voisine de Ninive. « Jusqu’à 5 heures hier matin, nous avons accueilli les familles en fuite et nous avons essayé de leur trouver un hébergement dans les écoles, dans les salles de classe de catéchisme, dans des maisons abandonnées» explique Mgr Nona. L’archevêque se trouve maintenant à Tall Kayf, un village situé à environ trois kilomètres de Mossoul.

L’attaque serait opérée par l’État islamique d’Irak et du Levant (EIIL), l’organisation terroriste liée à Al-Qaïda connue pour ses violentes attaques anti-chrétiennes commises en Syrie".

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.