Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Hicham el Berkani, l'imam normand de Tahiti
Stéphane Tortajada, patron de la fédération PS du Gard et d'un sex shop

Voilà la micro-puce contraceptive

Financée par la Fondation Bill Gates, cette micro-puce contraceptive a une durée de vie de 16 ans, ellee est activable et désactivable et pourrait être mise sur le marché dès 2018. Les tests pré-cliniques sont programmés pour l’année prochaine.

Jeanne Smits nous informe que, à l’origine, la recherche portait sur une micro-puce capable de distribuer des médicaments dans le corps sur une longue durée et grâce à une commande externe. La population visée était celle des femmes âgées. Cette recherche a été détournée de sa fin par Bill Gates, grâce à un financement de la Fondation Bill et Melinda Gates, qui soutient toutes sortes de programmes de contrôle des naissances.

Au-delà des aspects moraux et abortifs, cette pilule permettrait de contrôler les naissances. Un cryptage doit permettre aux données circulant sans fil de ne pas être commandées par un tiers. John Whitehead, avocat constitutionnel et fondateur de l’association libertarienne The Rutherford Institute, estime :

« Tout ce qui sera émis par cette puce ira dans un fichier gouvernemental. La puce pourrait même “savoir” à quel moment vous avez des relations sexuelles. Donc, il n’y aura pas de respect de la vie privée, non. »

La puce pourrait être activée pour empêcher certaines personnes ou certaines catégories de personnes d’avoir des enfants. La distribution de cette micro-puce contraceptive est présentée comme une aubaine pour les pays en voie de développement. La recherche coïncide avec un engagement de plusieurs organismes internationaux de financer des programmes de contraceptifs de longue durée à destination de 120 millions de femmes vivant dans les pays les plus pauvres.

Commentaires

Capitaine nemo

Je ne comprend pas: l'abstinence n'est-elle pas la meilleure des solutions?

amiral

Et voila comment l’être humain de basse zone vas se retrouver ROBOT il n'aura plu de liberté ,il deviendra le chien de ses Messieurs adepte de la religion SATANIQUE.

maire

Paul VI, Humanae Vitae (07/1968) n°17 :
Qu'on réfléchisse aussi à l'arme dangereuse que l'on viendrait à mettre ainsi aux mains d'autorités publiques peu soucieuses des exigences morales. Qui pourra reprocher à un gouvernement d'appliquer à la solution des problèmes de la collectivité ce qui serait reconnu permis aux conjoints pour la solution d'un problème familial ? Qui empêchera les gouvernants de favoriser et même d'imposer à leurs peuples, s'ils le jugeaient nécessaire, la méthode de contraception estimée par eux la plus efficace ? Et ainsi les hommes, en voulant éviter les difficultés individuelles, familiales ou sociales que l'on rencontre dans l'observation de la loi divine, en arriveraient à laisser à la merci de l'intervention des autorités publiques le secteur le plus personnel et le plus réservé de l'intimité conjugale.

ID

Quelle époque formidable !
A quand le cannibalisme pour compléter ce dispositif ?

meunier

fondation Bill & Melinda Gate, obsédée par les théories Mathusiennes.
Bill a calculé que cela lui rapportait plus de stabiliser la population mondiale que d'investir dans une énième entreprise.
Très influent auprès de la wwf, dégagée du Brésil, et d'autres organisations 'environnementales' qui servent de cache nez à des opérations de stérilisation massive (cf Colombie)

LB

Merci Bill, çà c'est du progrès hight techn.

n

Enfin le mot "planning familial" prend tout son sens

Claribelle

Ce qu'il y a de "bien" avec cette idée de puces, c'est qu'une fois tout le monde "pucé", on pourra euthanasier tranquillement tous ces vieux qui s'accrochent à la vie tout en grevant la sécurité sociale avec leurs soins et leur retraite...
"L'âge de cristal", c'est pour bientôt !!!

Louise

ça vaut la Corée du Nord...
HALLUCINANT et MONSTRUEUX

P

Le meilleur des mondes!! Jusqu'où va-t-on sombrer? Coeur Sacré de Jésus, j'ai confiance en vous!

dik

C'est diabolique...

Taloches

N'existe-t-il pas des produits anti-puces ?

Arthur Flor

L'article original ne parle pas de Wi-Fi. Du RFID est bien plus probable.

Estienne80

Les puces !!! Il faut dire aussi que nous sommes bien souvent demandeurs de tous ces gadgets ou autres objets électroniques superflus, ce qui dénote un peu malgré nous notre complicité avec un tel système, nous devrions nous en tenir au minimum avec ça !
Un peu moins d'engouement pour les "Ipad", ou autres "Ipod" que sais-je, pour balancer notre vie tant privée que pro sur les réseaux dits sociaux freinerait un peu ce contrôle du genre humain ! Idem avec tous ces gadgets à puces dont nous pourrions en certains cas nous passer amplement, ce n'est pas vital !

Hildegarde

C'est effrayant, l'intelligence au service du Démon.

odile

livre de l'apocalypse 13, la marque de la bête est bien là !!! il faudra nous y préparer...

Joel

Bill Gates, qui se donnait belle figure en disant "J'abandonne le business pour aider les pauvres à travers ma fondation".
C'était de la poudre aux yeux.

Maintenant il met ses milliards au service du lobby de la mort qui veut contrôler l'homme tout le long de sa vie et décider de qui doit vivre et qui doit mourir.

jpr

Bill et Melinda Gates : adeptes du satanisme.

DUPORT

Lorsque l'on voyait cela dans des films il y a quelques années cela semblait exagéré...
Le fait que des humain puissent être aussi tarés et inventer des trucs aussi farfelus cela semblait peu crédible...

illwieckz

Attention, je n’ai trouvé de mention de la technologie WiFi que sur le blog de Jeanne Smith et sur les sites qui l’ont repris. Je pense que c'est une mauvaise traduction de « wireless » (sans fil).

Le WiFi n’est qu’un moyen de communication sans fil parmi d’autres, et il est surdimensionné et trop consommateur pour cet usage.

Il faudrait remplacer dans l’article « WiFi » par « sans-fil » au risque de donner aux détracteurs le bâton pour se faire battre !

C’est très important d’être précis, autrement, ça permet de se faire disqualifier sur des détails de ce genre.

En cherchant bien, dans une des pages en anglais que j’ai lu sur le sujet, une personne commente en faisant la même erreur, cette personne utilise le terme de WiFi et se prend comme réponse « Toutes les communications sans fil ne sont pas du WiFi, il est difficile de vous prendre au sérieux quand vous vous montrez incapable de comprendre quelque chose d’aussi simple ». Hop disqualifié !

Heureusement vous avez corrigé l’autre erreur de Jeanne Smith qui a écrit « encryptage » qui n’est pas acceptable ! Pour être précis il faudrait même parler de chiffrage et non de cryptage, mais la distinction cryptage/chiffrage est technique et pointue alors que la distinction encryptage/cryptage est une question de langue française et ce n’est pas tolérable.

Ensuite, je ne sais pas si John Whitehead est compétent quand il donne ce détail « la puce saura quand vous aurez des rapports sexuels ». Cette fonctionnalité est très probable, mais il faudra trouver d’autres personnes qu’un avocat pour confirmer ce détail technique. C’est seulement une question d’autorité, si jamais il s’était un peu trop vite avancé, le citer comme argument d’autorité peut être nuisible. Pour ce sujet précis il faut d‘abord montrer qu’il a autorité avant de reprendre ses propos.

Par contre quand il dit « quelle que soit la technologie dont nous disposions, celle du gouvernement est bien plus puissante », là il a autorité ! :)

Ce qui est sûr, c’est que :

- la puce sait quand vous décidez d’être fécond (c’est ce pourquoi elle est conçue).

- est contrôlable à distance par qui sait lui parler (c’est ce pourquoi elle est conçue).

- aucun chiffrage n’est inviolable à 100%, surtout sur la durée attendue de l’implant (16 ans), il suffit de donner l’exemple du WEP pour le WiFi ou l’AACS pour les blu-ray.

- les gouvernements et leurs services (NSA etc.) ont de beaucoup d’avance pour casser les protections.

- ces mêmes services sont connus pour saboter les protocoles de chiffrement avant qu’ils ne soient utilisées par ou pour le grand public.

- ces mêmes services sont connus pour placer des portes dérobées dans les appareils, indépendamment du point précédent.

- puisque la puce est connectée à des capteurs pour s’adapter au métabolisme de la personne (c’est ce pourquoi elle est conçue), il lui est tout à fait possible de relever d’autres renseignements que ceux strictement nécessaires à l’usage annoncé.

Et dernier point, dans la communication de fondations comme la fondation Bill and Melinda Gates, le terme « humanitaire » prend uniquement le sens de « action à l’échelle d’une population humaine », sans aucune notion de bonne volonté, ça décrit seulement l’ampleur de l’action, pas l’intention (un peu comme dans « désastre humanitaire »).

Dans plusieurs articles un généticien est cité parce qu’il dit qu’il voit dans cette technologie une « application humanitaire plutôt que la satisfaction d’un besoin du monde développé ». Il faut comprendre que l’outil pourra être appliqué à l’échelle d’une population qui n’est pas considéré comme développée.

Et dernier point que je n’ai pas vu cité (mais j’ai peut-être pas assez lu d’articles sur le sujet), dans les applications nuisibles offertes par l’implant, on peut imaginer surdoser la substance…

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.