Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Restauration de la rosace de la Sainte Chapelle
L'enseignement catholique sous contrat en croissance

L'islam : le nouveau clivage politique

Selon Ivan Rioufol :

"Le vrai clivage? Ce n'est plus la droite contre la gauche ; cette opposition-là ne produit que de vaines disputes. Ce pourrait être les libéraux contre les dirigistes ; cependant, ce serait considérer l'économie comme la clef de voûte des crises. Or l'inquiétude identitaire, née du rouleau compresseur de la mondialisation, est celle qui, partout, réveille les peuples. Les Écossais, par exemple, semblent attacher de plus en plus de poids à leur libre destin, en dépit des surenchères de Londres pour tenter de faire échec au prochain vote sur l'indépendance. En France, un même désir de retour à la nation originelle fédère de nombreux citoyens, par-delà les partis. Mais c'est l'islam qui, en l'occurrence, sert de révélateur à la fracture politique. Celle-ci oppose ceux qui défendent la pérennité de l'unité nationale aux partisans de sa dissolution dans la «diversité», au prétexte d'une culpabilisation occidentale enfouie.

Un choix est à faire entre la nation laïque et le communautarisme islamisé. La présidentielle se jouera prioritairement sur ce terrain existentiel, dont dépendent les enjeux européens. L'alternative est cautionnée majoritairement par les classes moyennes, qui trouvent un écho auprès du Front national. Pour autant, ce nouveau clivage n'est pas celui que les dirigeants osent pour l'instant reconnaître. À droite comme à gauche, les élites ont avalisé un multiculturalisme de fait, en renonçant à maîtriser l'immigration de masse et à l'intégrer dans la société d'accueil. Toutefois, l'irrésistible ascension de Marine Le Pen les oblige à ouvrir les yeux et à prendre position. Lui laisser le thème de la nation et de sa protection serait lui offrir la victoire en 2017. Déjà, les derniers sondages la mettent largement en tête au premier tour. [...]"

Toutefois, ce sujet est également un clivage au sein même du FN, comme l'a montré la polémique qui a fait suite au communiqué d'Aymeric Chauprade cet été.

Commentaires

HA

Erreur grave !

Le multiculturalisme n'est pas un fait et l'immigration de masse n'est pas due à un renoncement de sa maîtrise.

Loin de là !

Le multiculturalisme en Europe a été fabriqué sciemment par la trahison des politiciens envers leurs peuples.

Et il continue de l'être un peu plus chaque jour par des Lois scélérates, nationales aussi bien qu'européennes, qui favorisent l'immigration de masse.

Il faut se souvenir d'un aveu majeur :

Entre octobre 2010 et février 2011, Angela Merkel et David Cameron, puis Nicolas Sarkozy ont proclamé l'échec du multiculturalisme.

Aveu d'une Politique européenne visant à détruire les peuples natifs pour mieux imposer l'apparition des États Unis d'Europe.

Il y a donc bien une Volonté malveillante !

Jean Delaforest

Dans le camp national en effet, cette question a pris une importance capitale révélatrice d'un problème de fond. Une minorité agissante et déterminée, depuis quelques années, est tombée dans le piège de ce qu'on appelle ironiquement la « réconciliation ».

Comme on sait, il s'agit d'un mythe fabriqué par l'activiste de la gauche antisioniste Alain Soral. Pour lutter contre l'Etat d'Israël et ses ramifications planétaires destructrices des nations (certaines analyses sont parfois pertinentes), il faut faire alliance avec les musulmans présents sur le territoire national. Et ce faisant, qu'on le veuille ou non, admettre l'invasion migratoire et l'islamisation de la France (c'est « l'égalité »).

Les années qui viennent conduiront les nationaux à se prononcer de plus en plus sur cette stratégie loufoque. S'imposera progressivement, face à l'évidence incontournable d'une substitution de population et d'un changement de civilisation, visibles par tous, l'urgence d'une réponse définitive face à l'invasion-islamisation. Ce que certains appellent la remigration, l'inversion des flux, on peut aussi l'appeler le Grand Rapatriement.

L'islam n'est pas neutre. On ne peut rester neutre face à l'empire islamique. Il n'y a pas trente six solutions : soit on se soumet, soit on riposte, la bienveillance ou les bons sentiments « conciliateurs » ne pouvant dans ce cas n'être qu'un déguisement de la soumission.

Ajoutons enfin que s'opposer à l'islamisme ne signifie pas soutenir le sionisme contrairement au sophisme répandu par les pro-musulmanns. Surtout quand on sait combien les oligarques mondialistes (américano-sionistes dirait l'autre) sont impliqués dans le processus d'invasion et d'islamisation de l'Europe. À qui profite l'immigration ?

Notre ligne politique est et doit rester : « Une France française dans une Europe européenne et chrétienne ».

n

Personnellement, je préfèrerais les E U d'Europe à la république islamique du Ponant... voire même à l'Union européenne actuelle

jejomau

Ecoutez comme c'est beau :

http://www.dailymotion.com/video/x4aghx_hymne-ecosse-flower-of-scotland_news

Vous sentez ? VIVE L'ECOSSE LIBRE ET SOUVERAINE ! Vive cette nation CATHOLIQUE !

Et maintenant, mettez vous à rêver que les Français se réveillent le 05 octobre.... Des centaines de milliers de Français défilant dans Paris en chantant notre Hymne ...

Voilà comment on convertira nos infidèles qu'on a massivement fait venir chez nous : par la fierté retrouvée de notre âme !

Saint Micheeeeel.... Montjoiiiiiiiiiiiie !

Jean Theis

Le FN est en train de perdre son âme s'il n'y prend garde immédiatement.

Comme souvent, le succès lui fait perdre la tête.

Philomène

@ Jean Delaforest,
la remigration est, je crois, une idée du Bloc Identitaire qui est toujours à l'avant-garde des idées et qui montre le chemin à suivre. Ce grand rapatriement dans leurs pays d'origine, des immigrés qui ne veulent pas ou ne peuvent pas s'intégrer, même s'ils sont "français" de papiers, pourrait se produire "naturellement" et spontanément, à partir du moment où les aides sociales seraient refusées à ceux qui ne respectent pas nos coutumes et nos lois. Ils n'auraient plus de raisons de rester ici et ils rentreraient chez eux, pourquoi pas avec une aide financière...

DUPORT

Merci à HA d'avoir rectifié !

Il y a bien une volonté malveillante et délibérée.

Ils cherchent l'asservissement des peuples et l'accaparement des richesses des pays.
On peut le faire à la façon Chinoise...
On peut le faire avec des pays islamisés sous l'emprise de la charia.
Cette dernière forme de dictature autoritaire étant semble t'il la plus stable dans le temps

Les pays islamiques sont faciles à manipuler, faciles à maintenir dans un niveau de vie au plus bas, faciles à maintenir dans un vide culturel et intellectuel.

Oui Jean Delaforest
"s'opposer à l'islamisme ne signifie pas soutenir le sionisme "
C'est même très exactement LE CONTRAIRE !

Marc L

Complètement stupide cette référence à l'Ecosse. La pseudo-indépendance de l'Ecosse n'aboutira qu'à perdre les dérogations du Royaume-Uni dans l'UE.

Elle sera donc complètement soumise à l'UE et rentrera dans la zone euro, l'espace Schengen et adhérera à la charte des droits fondamentaux de l'UE.

Jejomaux, l'Ecosse est calviniste. C'est à dire qu'elle adhère au protestantisme le plus fanatiquement anti-catholique.

Jean Delaforest

@ Philomène,
Le mot « remigration » est en effet utilisé par les identitaires, mais le concept de rapatriement des immigrés et de leurs descendants (retour dans le pays d'origine) est beaucoup plus ancien. À l'époque où Bruno Mégret était Délégué général du FN, on parlait d'inversion des flux migratoires (voir les cinquante propositions pour résoudre le problème de l'immigration), avec des statistiques et un programme d'application concret. Ne pas oublier aussi qu'en 1990, le RPR et même l'UDF annonçaient l'urgence d'un arrêt définitif de l'immigration et la « reconduite à la frontière » de tous les immigrés clandestins, très nombreux déjà (États généraux de l'Immigration à Villepinte). C'était il y a vingt-quatre ans !
Il faut choisir : ou la « réconciliation », cache-sexe de l'invasion-islamisation, ou le rapatriement (volontaire ou indirect) des populations non-européennes et la désislamisation. Le Frankistan ou la France française.

 Père Spicace

On trouve en France, des Français de souche, des Français de coeur, des musulmans en phase de conquête qui n'aiment ni la France ni les Français, des étrangers tranquiles, ne se souciant que de leurs profits, des étrangers venus pour trafiquer, voler, tuer s'il le faut et, dans les banlieues, une masse de voyous déracinés, vivant de trafics en tous genres, criant qu'ils haïssent la France et les Français, ne rêvant que de déclencher des émeutes. Ce sont ces derniers qui, épaulés par tous ceux ne se sentant pas appréciés chez nous, déclencheront l'apocalypse. La France peut se retrouver du jour au lendemain, sans trains, sans essence, sans électricité. Tout aura sauté suivant des plans bien établis et des actions bien menées par des commandos décidés, sans crainte, fortement armés, drogués pour certains. Partout! Qui pourra leur résister ? A priori, dans l'état actuel des choses : P E R S O N N E !

MdePontkalleg

Exactement ce que je pense . Combattre l Islam est ma priorité.combattre le multiculturalisme. Je ne veux pas de la mixité qui entraînera des nouveaux Kosovo.

MdePontkalleg

REMIGRATION de ceux qui ne nous aiment pas.

MdePontkalleg

Il n existe pas d Islam heureux ! C est de l intox pour les gogos bobos

Marc L

Ecosse catholique ? Au contraire, ils adhèrent à la branche la plus anti-catholique du protestantisme. Ils sont calvinistes... et ils seront bientôt dans la zone euro, s'ils votent Y€s Scotland.

creoff

Ahhh! Redécouvrir l'appartenance à un peuple!J'ai ressenti le même étonnement, et la même émotion une samedi à Quimper, jour de rassemblement des bretons, en entendant la foule entonner le chant de Gilles SERVAT: "la blanche hermine"..le chant français de ralliement des bretons car tout le monde ne connait pas le "BRO GOZH ma Zadou" (vieux pays de nos pères) en Breton.
Pas du bout des lèvres, en faisant semblant, comme nos joueurs de foot, mais à plein poumons, comme ces écossais, et tous les couplets. J'en frissonne encore..

D'une certaine manière, n'est ce pas cette communauté de destin sur un territoire que revendiquent les Djihadistes!

Nos nations mondialisées, soumises aux seules "valeurs" des finances ont perdu leur âme, leur projet. Avoir une âme collective c'est tellement superflu et démodé, n'est-ce pas!

Oui, mais c'est cela qui porte l'avenir ! Construire son avenir ensemble!

Si nos nations états ne peuvent plus que vendre un peu plus leur âme chaque jour, traité après traité, lois après loi, après les écossais viendront les Catalans, les Flamands, les Bretons, les Alsaciens, les Corses..pour une vraie vie au sein un vrai peuple debout!

Après tout, la Suisse, le Luxembourg et nombre de petits états survivent plutôt mieux que nos nations hypertrophiées au centralisme dévastateur et prédateur.. Small is beautiful!

TN75

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/freres-ennemis-du-djihad_1572618.html#gKMOdM35f2et7wdQ.99

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.