Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Un think tank de l'UMP propose d'investir 550 millions € par an dans les soins palliatifs
Lepaon trop loin

Darty : une campagne de Noël qui choque SOS Préma

Toujours plus loin dans l'envie de vendre, toujours plus loin dans la nécessité de choquer : les grands magasins ne reculent devant rien pour achever de transformer Noël en fête de la consommation :

"Dernière publicité choquante en date : celle des magasins Darty où l'on « chante » « Il est né le divin enfant », avec comme deuxième couplet : « Il est né le divin enfant, chez Darty, PRÉMATUREMENT »."

On imagine sans peine l'indignation des parents de bébés prématurés, qui vont passer Noël à l'hôpital, à veiller sur leur tout-petit, né PREMATUREMENT, si fragile.

"[...]C’est une maladresse qui relève de la méconnaissance mais qui ajoute de la souffrance à la souffrance, souligne Charlotte Bouvard, directrice-fondatrice de SOS Préma.J’invite les équipes marketing à venir visiter un service de néonatalogie et à nous rencontrer. Nous pourrons alors leur faire part de nos besoins pour équiper les "salles familles" des hôpitaux et pour gâter ces familles qui passent Noël à l’hôpital."

Il semble que pour réparer sa bourde, Darty n'ait plus qu'à s'exécuter. On signalera au passage que les catholiques ne sont pas contents non plus, que l'on utilise un chant réservé à la célébration de la naissance de l'Enfant-Dieu pour vendre des casseroles et des frigos.

Commentaires

Renus

Les "Plouks" régnent en maîtres partout. Sabordons "Darty" pendant au moins six mois ! Il faut lui faire payer cette stupidité insultante !

Stephe

Un certain Nicolas S. doit pouvoir sans doute intervenir auprès de cette entreprise Darty par le biais d'un certain Jean S. époux de Jessica S.
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2008/09/10/1262117_mariage-de-jean-sarkozy-on-est-une-cinquantaine-devant-la-mairie.html

C.Bouhier

Le boycott!

clemsius

Les catholiques ont tellement été critiqués, insultés, rabaissés au rang de sous-évolués d'un passé malsain avant même de lever le petit doigt sur quoi que ce soit depuis des années ici en France qu'ils ont pris l'habitude de ne plus rien faire ni dire et de baisser la tête plutôt que de se faire railler de nouveau par tous les abonnés à la promotion FM (toute la sphère médiatico-politique française). Problème c'est que la plèbe sous-cultivée par la déséducation nationale ne se rend même plus compte qu'elle dépasse les bornes sur les fondamentaux chrétiens vu qu'elle n'en connaît plus aucun et qu'elle n'a pas été éduquée à les respecter. De plus si depuis 40 ans on vous répète que tuer un embryon dans le ventre de sa mère c'est un droit fondamental comment voulez-vous qu'ils puissent avoir une quelconque compassion pour un prématuré et pour leurs parents? Ils considèrent qu'ils ont au contraire eu de la chance d'avoir eu le droit d'avoir leur enfant vivant dans un monde où la tendance maintenant est d'éliminer les faibles qui encombrent. Avec Darty vous discutez avec ceux qui baignent dans la culture de mort. Allons-nous réussir à leur faire ouvrir les yeux en leur mettant le nez dans leur m....? À la grâce de Dieu. En tout cas ils sont malléables puisqu'ils ont compris qu'il ne fallait pas toucher à l'islam car la réaction des musulmans peut faire mal. Les catholiques, eux, en face, il n'y a rien. Ils tendent l'autre joue. Alors...

Arnold

Franchement, les cathos ne sont jamais contents !
Pour une fois qu'on peut entendre un vieux chant de Noël qui parle de la naissance de Jésus, on devrait plutôt saluer qu'une grande enseigne n'ait pas peur de la rupture avec la sainte laïcité et souligne que Noël est avant tout une fête chrétienne.
Ensuite, si on ne peut plus utiliser le mot "prématurément" sans se faire alpaguer par la première asso qui a déposé le mot...
Bienvenue au pays des grognons ! [En l'occurrence, le vieux chant de Noël en question est une version en mode Darty, qui ne parle pas de la naissance de Jésus mais de la meilleure façon de dépenser son argent. Les Cathos en ont plus que marre qu'on se permette de dévoyer toutes leurs références et ce à quoi ils tiennent. Quant à l'indignation des parents de prémas, je ne vous souhaite pas de vivre cet enfer un jour. Bonne journée. MB]

Roland Chastain

Rien de tel qu'un bon livre pour oublier tous nos chagrins :

http://gallica.bnf.fr/Search?adva=1&adv=1&tri=&t_relation=%22cb34036023n%22&lang=fr

chloé

Après le FNAC,il y a quelques années, vendant le calendrier de l'Avent avec des préservatifs dans chaque case..maintenant Darty!Je n'ai jamais remis les pieds à la Fnac...maintenant ce sera Darty.

56

Au delà de cet aspect très négatif, je me réjouis que le divin enfant reste grâce à cette pub la référence de la fête de Noël.

PK

Je suis celui qui tente de voir le verre à moitié plein...

Toutes ces histoires montrent combien l'empreinte du christianisme est littéralement ancrée dans l'imaginaire de la France et des Français...

Même cette agence de pub, sans doute dirigée par ce qu'il y a de plus athée et cathophobe dans les médias ne trouvent pas mieux que d'associer le chant du Divin Enfant pour leur publicité de Noël...

Quel aveu ! Voyons la grâce continuer d'opérer malgré la stupidité chronique de tous ces gens-là...

Effectivement, notre Avent n'est pas leur Avent mais regardez combien l'Esprit Saint souffle pour faire de tous un veilleur de l'Avent... presque malgré eux ! [Vous avez sans doute raison de voir cela ainsi, c'est plus positif, même si l'exaspération l'emporte souvent de voir les marchands du temple s'emparer de nos références ! MB]

Varilux

N'est-il pas plus choquant encore de voir un chant religieux servir à une publicité!???? C'est la même chose pour tous ces calendriers de l'Avent que l'on voit fleurir partout....

g marie

Oui, mais je suis indulgent pour Darty parce qu'ils ont conservé le vers d'origine "Jouez, hautbois, résonnez, musettes !" alors que dans toutes les paroisses on l'a remplacé par un vers insipide ("Jour de fête aujourd'hui sur terre")
Cathos mes frères, balayons aussi devant notre porte !

Flynnlejeune

boycott._

Aeterna

On ne peut plus rien dire...
Oui, un enfant préma, c'est difficile à vivre. Faut-il bannir le mot de la pub? [Sûrement pas. Plutôt l'utiliser à bon escient. C'est vrai que les mots ont actuellement une résonnance qu'ils n'avaient pas avant les moyens techniques, et que du coup, leur impact est plus important. Peut-être que l'association SOS prémas en joue, ça je ne sais pas. Ils ont quand même dû avoir nombre de retours négatifs sur cette pub pour être montés au créneau... MB]

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.