Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



A la cantine, du porc et c'est comme ça
Concerts de Noël du choeur Ultreïa

EDF accusé par France 2 de faire de l'optimisation fiscale

Une enquête de France 2, un peu embarrassante pour EDF (et pour l'Etat français) :

"C'est une enquête qui risque d'écorner l'image d'un des groupes préférés des Français. Selon «L’Oeil du 20h» de France 2, diffusé ce mardi, EDF pratiquerait l'optimisation fiscale.

Selon le document, le groupe d'électricité parviendrait à soustraire à son impôt plusieurs millions d’euros chaque année via des filiales installées au Luxembourg, en Irlande et grâce à sa participation dans une entreprise située aux Bermudes, où EDF n'a pas d'activité industrielle.

Un pavé dans la mare pour cette entreprise, qui a payé en 2013 1,5 milliard d'euros d'impôts sur les sociétés à l'Etat français. Ces révélations ne semblent pas seulement embarrasser l'électricien. Car en novembre, le ministre des Finances, Michel Sapin avait déclaré que l'optimisation fiscale n'était «plus acceptable pour personne». Interrogé par France 2 sur l'enquête d'EDF, le ministre n'a pas souhaité répondre."

On peut se dire au passage que l'Etat, majoritaire dans l'entreprise EDF, provoque lui-même ce genre de pratique à cause de la pression fiscale sans équivalent à laquelle il soumet les entreprises françaises. On peut lire à ce sujet dans Le Figaro :

"La France a en effet le triste privilège de se classer au deuxième rang des pays où la pression fiscale est la plus forte au sein des pays de l'OCDE, avec un rapport entre les recettes fiscales et le PIB (c'est-à-dire le taux de prélèvements obligatoires) de 45 % en 2013, devant la Belgique (44,6 %). Seul le Danemark présente un ratio supérieur (48,6 %). Le trio de tête est le même qu'en 2012."

D'autre part, puisque l'on s'intéresse à l'optimisation fiscale d'EDF, il serait peut-être opportun également de se pencher sur son comité d'entreprise, qui toucherait 1% du chiffre d'affaire de l'entreprise.

Commentaires

reverso

il ne s agit pas d optimisation fiscale mais de protéger leurs capitaux car ils savent que le crach économique est proche

autrement dit les entreprises d etat n ont aucune confiance dans les banques françaises

LB

Il faut bien assuré les revenus du CE.

DEGESE

J'ai déjà communiqué sur le Salon Beige ces informations. ce n'est pas un scoop.
La holding d'EDF (EDF Investment Group fondé en 2007 chiffre d’affaires de 65 milliards d’euros et un bénéfice annuel de 3,5 milliards d’euros)tout comme celle de France Télécom, GDF-Suez se trouvent Avenue Louise à Schaerbeek dans le même immeuble que celle de Bernard Arnaud Pilinvest et la Fondation belge Protectinvest ainsi que LVMH Finance Belgique et Hanninvest. Le nom est sur les boites aux lettres.

ABC

À propos du scandale du Comité d’Entreprise d’EDF, il est connu et dénoncé depuis des années mais rien n’y change, car nos gouvernants sont trop lâches, sans doute notamment parce qu’ils ont eux-mêmes beaucoup de choses à cacher.

Le fait que ce CE touche 1% du chiffre d'affaire de l'entreprise —ce qui n'est pas normal—, signifie que chacun de nous participe sans le savoir directement au financement de ce CE par le seul fait de payer l’électricité qu’il consomme. Cela fait des sommes colossales !

Et il est plus que probable qu’une partie plus que significative de l’argent du CE de l’EDF serve à financer la CGT, au travers de multiples personnes du CE rémunérées par ce CE, au travers surtout des entreprises et entités qui “offrent” des prestations à ce CE et dont bon nombre ne sont probablement que des excroissances cachées de la CGT ou des entreprises qui lui reversent de l’argent d’une manière ou d’une autre, “ni vu ni connu” —surtout lorsque personne ne veut voir ni connaître—. Ce qui explique sans doute, parce que les sommes concernées sont gigantesques, pourquoi la CGT, qui ne représente plus grand monde depuis longtemps au plan nombre d’adhérents et d’électeurs lors des élections syndicales par rapport au nombre total des salariés, ait une telle puissance, que l’on voit notamment lors des manifestations, avec leurs organisations “haut de gamme”, leurs matériels, leur service d’ordre, etc. ; (et l’on en a eu par exemple un contraste flagrant avec les manifestations LMPT, qui même s’il est fait par ses responsables et bénévoles des miracles au plan organisation, avec des résultats de grande qualité, ne disposent grosso modo que des maigres ressources des manifestants eux-mêmes, manifestants qui ont dû prendre sur leur temps de repos et sur leur argent, alors qu’ils sont par ailleurs saignés à blanc par la non-reconnaissance du service rendu à la société par les familles et par les divers impôts et charges qui deviennent confiscatoires).

senvergogne

Groupe préféré des français, c'est vide dit.

Plutôt une niche à branleurs syndiqués.

Bref un nid de parasites.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.