Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Renouer avec l’histoire pour pouvoir revenir aux fondamentaux
La nouvelle année doit nous faire penser à cette année éternelle qui nous attend tous

Le FMI tente de mettre la Grèce au pas

Les eurocrates de Bruxelles ayant échoué à faire élire leur poulain, le FMI leur vient à la rescousse :

"Le versement de la prochaine tranche d'aide à la Grèce est suspendu en attendant la formation d'un nouveau gouvernement qui suivra les élections anticipées de la fin janvier annoncées lundi par Athènes, a indiqué le Fonds monétaire international. Les discussions sur ce versement, effectué conjointement avec les autorités européennes, "reprendront une fois qu'un nouveau gouvernement sera en place" à Athènes, a indiqué le porte-parole du FMI, Gerry Rice, dans un très bref communiqué."

Commentaires

Yvon

Chantage odieux.

jejomau

Perso , j'em....e le FMI . Et on peut le leur faire savoir . De temps à autre, c'est pas mal que des citoyens disent ce qu'ils pensent massivement de ces clowns :

http://www.imf.org/external/np/exr/fra/contactsf.htm

rolalalalala

bof vu le résultat de leur "aide" j'ai bon espoir que ça ne change rien pour les Grecs

Gabi

Ne font-ils pas la même chose pour imposer le genre, un instrument politique, ayant pour but de détruire la famille et déstructurer la société ? Et pour que le monde entier le soit, les Américains vont jusqu’à s’associer à la banque mondiale, pour suspendre le versement de prêts aux pays qui ne l’encouragent pas. L’Ouganda s’est vu ainsi refuser 90 millions de dollars.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/02/28/97001-20140228FILWWW00204-loi-anti-gays-la-banque-mondiale-inquiete.php
En Tanzanie, pour 1 dollar investi au profit de la contraception, l’Usaid ne dépense que 20 centimes pour la nutrition et 36 centimes pour la santé de la mère et de l’enfant ! Et pour 1 dollar dépensé dans le contrôle démographique, seulement 23 centimes sont investis par les États-Unis pour faciliter l’accès à l’eau et aux services d’hygiène.
http://www.zenit.org/fr/articles/la-tanzanie-a-besoin-de-nourriture-et-non-de-contraceptifs?utm_campaign=francaishtml&utm_medium=email&utm_source=dispatch

D'autre part, la dépopulation, ou l’eugénisme est ce que proposaient les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, Cette politique mortifère est devenue la plus grande des priorités dans le cadre du programme du NSC, du Club de Rome et des décideurs politiques américains. Les États-Unis partage l’avis de l’ancien président de la Banque mondiale Robert McNamara que la ‘’crise de population’’ est une plus grande menace pour les intérêts de sécurité nationale américaine, que l’anéantissement nucléaire. La famille Bush, la famille Harriman, les partenaires d’affaires de Wall Street de Bush dans le financement de Hitler et de la famille Rockefeller sont l’Élite du mouvement eugéniste américain. Actuellement, Les recherches pour le contrôle de la population et la prévention des futures naissances, sont actuellement menées en secret par les sociétés de biotechnologie. M. Ignacio Chapela, microbiologiste de l’Université de Californie, a découvert que le maïs sauvage dans les régions reculées du Mexique, était contaminé par les laboratoires d’ADN modifié. Chapela a révélé que le maïs avec spermicide développé par une société américaine est actuellement testé au Mexique. Les hommes qui mangent ce maïs, sans le savoir, produisent des spermatozoïdes non viables et sont incapables de se reproduire.

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2014/09/24/30646751.html

Gaudete

après la Grèce, à qui le tour?

SD-Vintage

d'un autre côté, l'extrême gauche c'est pas terrible

nicolasjaisson

Rappelons qu'il s'agit encore une fois d'une expression tronquée, car il est nullement question d'une "aide" financière à la Grèce mais d'un refinancement de sa dette bancaire destinée à maintenir à flot son système de financement qui dépend étroitement du financement de la BCE. On nous a fait croire que la Grèce avait bénéficié de haircuts, anglicisme barbare ne signifiant nullement que la dette nominale de la Grèce avait été en partie annulée mais qu'elle a seulement fait l'objet d'aménagement sous la forme d'un échelonnement dans le temps avec des intérêts en diminution constante, le marché estimant que le prix du risque de crédit de l'Etat grec avait diminué. C'est ce qui explique pourquoi, loin d'avoir diminué, le ration de la dette grecque par rapport au PIB a bondi à 177% du PIB. On est donc face à une situation impossible, et ce d'autant plus que les réformes de l'appareil administratif sont restée lettre morte, les fonctionnaires grecs se jouant des représentants de la "Troïka". Par exemple une trentaine de milliards de rentrées fiscales supplémentaires conditionnant le déblocage d'une nouvelle tranche de crédit se sont évaporés dans la nature. Idem pour la libéralisation de l'économie: la feuille de route qui devait présider à la vente des actifs publics n'a pas été réellement appliquée à quelques exceptions près comme la vente du Pyrée à des investisseurs chinois ou de quelques îles dans la mer Egée. Face à ce blocage des réformes, le plan de remboursement de la dette grecque n'a pas d'objet, malgré la revitalisation du tourisme qui a profité de l'effondrement des prix. Plus grave encore est l'absence de programme alternatif crédible prévoyant de remettre sur pied l'économie grecque indépendamment des directives de ses créanciers et sur la base d'une remise à plat de la dette et du système financier dans son ensemble. Le parti d'extrême-gauche donné favori aux prochaines élections reste sur la voie du socialisme à outrance basé sur les nationalisations, la relance par la dette, la diversification énergétique, etc, enfin les mêmes rengaines de la Gauche qui s'est maintenue au pouvoir grâce à la manne bancaire européenne. Les lendemains de la prochaine élection vont être lourds de déconvenues, car la BCE peut couper le robinet des liquidités bancaires dans la seconde, sans que la Grèce dispose d'un plan B pour passer d'une monnaie dette à une monnaie basée sur des actifs économiques et monétaires tangibles. Il y aura donc fatalement des arrangements politiques pour perpétuer la dette en euros, car tous les partis se sont alignés sur un modèle monétaire financé par la dette bancaire, qui est le principal appui de la collectivisation et de ses tenants syndicalistes ou socialistes incapables d'imaginer une économie se nourrissant de sa propre productivité et non de la monnaie émise à crédit par la banque. Il est révolu en effet le temps où les pays socialistes pouvaient être soutenus par la fiat monnaie émise par la Banque centrale russe, cette dernière se trouvant elle-même dans une position difficile. Reste à savoir si le Parti Syriza est disposé à s'entendre avec la Chine pour s'intégrer dans une communauté économique plus large où la Grèce pourrait jouer le rôle de tête de pont logistique vers l'Europe de l'Ouest. La gouvernance chinoise risque de se montrer encore plus impitoyable que la Troïka, car elle exige une remise au travail avec des salaires d'ouvriers chinois. Autant dire que cette perspective n'est pas de nature à vivifier le printemps grec.

SD-Vintage

Et si le nouveau gouvernement ne veut pas rembourser , comme Mélanchon, c'est plutôt sage !

jacky.a

"Les discussions sur ce versement, effectué conjointement avec les autorités européennes, "reprendront une fois qu'un nouveau gouvernement sera en place" à Athènes, a indiqué le porte-parole du FMI, Gerry Rice, dans un très bref communiqué."

Même attitude envers la Russie...qu'envers le Grèce....
Le pilotage...de ce chantage...vient de la même source!
Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates à la lanterne
Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates on les pendra....
l'année qui vient...en 15!

Alpin


Les voyous sont aux manettes !!!

"Les tyrans (UERSS, FMI et banque mondiale) ne sont grands que parce que nous sommes à genoux "
Etienne de la Boëtie


Que pensez d'un gouvernement qui se "réjouit" d'un taux de croissance appréciable et n'hésite pas une seule seconde à intégrer dans ses recettes LE PRODUIT DE LA DROGUE ET DE LA PROSTITUTION!!!!!!!!!!!!!!!

Voilà le vrai visage démoniaque de l'UERSS que les politiciens véreux veulent imposer aux peuples !!!

L'épreuve de force est dorénavant engagée entre le peuple Grec et les fossoyeurs de l'Occident et de sa civilisation ,rien que ça .


http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/09/30/au-royaume-uni-la-drogue-et-la-prostitution-ont-contribue-au-pib-pour-11-milliards-d-euros_4498153_3214.html

Et Bruxelles pousse à la roue,le délire absolu !!!!!!!!

http://www.lesechos.fr/30/05/2014/lesechos.fr/0203532914813_calcul-du-pib---bruxelles-pousse-a-integrer-drogues-et-prostitution.htm

DUPORT

Suppression et anéantissement façon puzzle du FMI et de ses soutiens !

lagarge

Certains commentaires comparant l'UE à l'URSS sont très choquants. Pensez à tous les morts causées par ce régime hideux et le comparer à l'UE c'est honteux. Si nous étions en URSS vous seriez déjà en Sibérie. Aussi de grâce, Monsieur Janva, arrêtez de dire les Eurocrates ont décidé que ... Ils ne font que ce que les gouvernement européens et le parlement européens ont décidé. Je n'approuve pas non plus la politique actuelle qui doit être changée mais prenez en vous à notre gouvernement qui soutient cette politique et pas les eurocrates qui l'appliquent ... et bonne année 2015 pour votre Blog que je lis régulièrement mais svp ne tombez pas des raccourcis trop facile

LB

Le mondialisme change de main, voilà un cas d'école de l'asservissement d'un pays. Le mécanisme est le même partout.

SD-Vintage

@ nicolasjaisson | 31 déc 2014 17:16:17
Limpide

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.