Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Quand la CJUE se penche sur les pratiques sexuelles des demandeurs d'asile
Inde: des pompes à vélo utilisées lors d'opérations massives de stérilisation

Sanctions contre la Russie : rien ne se déroule comme prévu

Vladimir Fédorovski répond au FigaroVox suite à la décision du président russe de suspendre le projet russo-italien de gazoduc South Stream :

S"Cette décision révèle Vladimir Poutine est en train de procéder à un changement géostratégique assez significatif. La rupture de la Russie avec l'Occident aujourd'hui est comparable avec ce qui s'est passé dans un autre sens il y a plus de 300 ans sous Pierre le Grand. A l'époque, le tsar avait fait de la Russie une puissance européenne. Désormais, Vladimir Poutine est en train d'en faire une puissance asiatique. Il se rapproche notamment de Chine, avec laquelle il est en train de nouer une vraie alliance militaire, mais aussi de la Turquie. Le président russe a d'ailleurs annoncé que Gazprom allait augmenter de 3 milliards de m3 ses livraisons à la Turquie «afin de satisfaire ses besoins» et lui consentir un rabais de 6% sur ses prix à compter du 1er janvier prochain. Il a même menacé les approvisionnements de l'Europe, suggérant qu'une partie de la production russe pourrait être détournée vers l'Asie.

Cette rupture géopolitique est aussi le résultat d'un bouleversement politique intérieur. Le but des sanctions économiques américaines était d'influencer l'échiquier politique intérieur. Celles-ci devaient précipiter la chute du rouble et des capitaux et par ricochet la chute de la croissance et l'impopularité de Vladimir Poutine. En réalité, rien ne se déroule comme prévu: la multiplication des sanctions a finalement provoqué la naissance d'une aile nationaliste beaucoup plus radicale que Poutine. Celle-ci exerce une forte pression sur le gouvernement et a entrainé la marginalisation de l'opposition libérale et pro-occidentale. Poutine est donc contraint à une forme de surenchère, ce qui explique le durcissement de son discours. [...]

Les conséquences économiques sont désastreuses pour l'Europe. Je rentre d'Allemagne où les milieux d'affaires sont affolés. 40 % du gaz allemand venant de la Russie, ces derniers craignent un effet domino: augmentation des tarifs de l'énergie en Allemagne, puis décrochage de la croissance allemande et enfin décrochage de l'Europe toute entière. En réalité, les intérêts vitaux de l'Allemagne sont en jeu et par ricochet les intérêts vitaux de la France. [...]"

Commentaires

A.F

L'asservissement total de l'Europe aux intérêts des USA est délirant.

Nabulione

Eh oui... La géostratégie ne s'apprend pas dans les livres d'économie ou dans les lexiques du volapük !!!!

Il serait temps que la France et l'Allemagne s'affranchissent définitivement de la tutelle otano-américaine.

René Clémenti

Nous sommes gouvernés en France par des ânes bâtés, et les Russes sont dirigés par un stratège. Qui l'emportera à la fin?

pierre

Je ne suis pas poutinophile, voire poutinolâtre, comme beaucoup dans la droite nationale et catholique.
Mais il est en effet paradoxal que les tenants de la mondialisation marchande génératrice de richesse (ce qui est le cas pour tous les pays, y compris les pays pauvres qui y participent), aient choisi d'isoler l'une des plus grandes puissances mondiales : croyant la punir ils ont affaibli la mondialisation, ce qui est était prévisible. C'est l'Europe partenaire naturel de la Russie qui en fera les frais : les USA et les deux Amériques ont du gaz et du pétrole.
Quand on pense que contre la Chine, on ne bouge pas le petit doigt, alors que c'est la puissance la plus anti démocratique du monde.....
A la première vanne de gaz destiné à l'Europe, fermée à moitié par la Russie, les banques allemandes et françaises sautent avec leurs deux économies : inutile de décrire le chaos que cela entraînera.
Nous irons tous nous réfugier en Russie terre de (relative) prospérité....où il fait chaud l'hiver : ils ont du gaz........

56

Les USA ne sont pas dupes, et je parie qu'ils visaient l'affaiblissement de l'Europe, via la Russie.
Et l'Europe, elle, ne voit pas plus loin que la moitié du bout de son nez.
US go home.

paul

Il faut virer les américains d'Europe et surtout sortir de l'OTAN, tant pis pour les nombreux militaires français qui reçoivent des soldes confortables en travaillant pour l'OTAN, et boycotter les produits américains le plus possible, Macdo, Coca, Mac, etc...

hector

Les USA un grand village Potemkine ;

" La ville américaine de Detroit a connu mardi un dysfonctionnement électrique affectant la plupart de ses services publics, écoles, mairie, tribunaux et feux de circulation.

La situation s'est lentement améliorée dans l'après-midi dans la ville en faillite. Le fournisseur d'électricité locale DTE Energy a estimé que le courant devrait être revenu partout «d'ici à la fin de la journée». Les problèmes ont été causés «par la panne de deux câbles qui ont conduit à une coupure du système», selon DTE Energy.

La plus grande ville du Michigan (nord), ancien fleuron de l'industrie automobile américaine s'était déclarée en faillite l'an dernier. «Le plan de sortie de faillite (approuvé le mois dernier par la justice) ne règle pas des dizaines d'années de négligence de nos infrastructures et c'est ce que nous avons vu aujourd'hui», a déclaré son maire Mike Duggan."

http://echelledejacob.blogspot.fr/2014/12/reve-americain-panne-delectricite.html#more

senex

c'est un affrontement apocalyptique des deux plaques tectoniques avec inversion des polarités; accrochez vos ceintures et.... serrez les bien.

pierre

@56
'"Us go home" dites-vous.
Tjrs s'attaquer aux autres au lieu de se réformer soi-même : c'est la politique de l'impuissant.
L'Europe n'est pas tenue de suivre les USA : nous sommes alliés ET concurrents et ils ont autant besoin de nous que nous d'eux. Dans ce cadre, céder à toutes leurs exigences parce que nous ne sommes plus capables d'assurer seuls notre sécurité, est de notre responsabilité.
'"Us go home" ne veut donc rien dire.
Vociférer contre un bouc émissaire c'est une attitude de refus d'agir.

Alpin


" les Etats-unis ont la résolution d'entrer en domination dans les affaires de la vieille Europe qu'ils déclarent caduque avec la forfanterie den leur jeunesse.
Ils affectent d'envers l'Europe en y apportant leur dollar la supériorité du mépris.
Si l'on n'y veille ,ils seront en mesure de prendre l'Europe par la famine et le vieux continent livré au pays de tous les monopoles en subirait à jamais la loi "

Lamartine 1858

senex

@ pierre Vous avez raison d'être stupéfié par la putinolâtrie de la droite et des tradis...Voir les bisous du "vicomte"
Poutine est bien plutôt un "précurseur' de l 'antéchrist tant il a de ruse et de férocité Voir ses méthodes en tchétchénie...et ailleurs .C'est très loin d'être un enfant de Cœur.Il reste coco à cœur.( c'est lui qui le" dit) Son alliance avec la "Bête" chinoise, voila le péril Mortel pourla France Cette droite est vraiment trop bête...)Poutine n'est pas le "maréchal" et le Pen est vraiment aveugle...Merci de réagir...

Alpin


Magnifique et émouvant chant patriotique Russe .


http://www.lesobservateurs.ch/2014/10/12/%EF%BB%BFnotre-reponse-lotan-chanson-russe/

Olivier Rueil Malmaison

Les 6% de remise accordées à la Turquie ont sans doute une contre-partie que voici : la Turquie, en échange de ce tarif avantageux refusera le projet alternatif au gazoduc South-Stream, à savoir Nabucco, qui doit - devait - traverser la Turquie d'Est en Ouest.

La fin de South-Stream ne signifie pas la relance de Nabucco (projet qui avait progressivement perdu de sa pertinence devant la progression de South-Stream).

Le gazoduc South-Stream progressait jusqu'à ce que l'Union européenne fasse pression sur la Bulgarie, passage obligée du gazoduc, pour que'elle dénonce son accord sur ce projet.

Bilan des courses: nous n'aurons ni South-Stream ni Nabucco pour accroître nos importations de gaz en Europe mais en revanche nous dépendons toujours de la Russie pour le gaz (80% de notre consommation).

On n'aura ni le beurre ni la crémière.

borphi

Je ne vous dis pas toutes les âneries que ces sanctions nous amènent en France sur le marché des matières premières:
Dégringolade des prix des produits laitiers.
Le prix des amandes est en train de flamber.
Le sucre a dégringolé depuis un an de 45 %.

Et ce n'est qu'un début !

Il va bientôt y avoir de l'eau dans le gaz au sens propre et figuré!

n

US go home, dans ce contexte, ça veut justement dire qu'il est temps que l'Europe prenne son destin en main, notamment sur le plan géostratégique. US go home : sortez des cercles de décisions (notamment d'influence tels que la presse) où vous faisiez croire hier aux Européens, dirigeants et européens, qu'il faut faire la guerre contre les Serbes pour favoriser l'implantation de régimes musulmans sur notre continent, et maintenant qu'il faut empêcher toute alliance avec les Russes.

ABC

Comme déjà dit par des commentaires précédents, la responsabilité de la sagesse dans la conduite des affaires revient d'abord à la France pour ce qui la concerne, et à l'Europe (non pas "l'Europe" "bazar" comme "construite" actuellement, mais une véritable Europe, en particulier consciente et reconnaissante de ses racines chrétiennes) pour ce qui la concerne. Alors qu'aussi bien la France que "l'Europe" semblent ces temps-ci n'être que les "valets" des Dirigeants Américains.

La Russie fait partie de l'Europe (et non la Turquie, par exemple), et "l'Europe" ferait bien d'en tenir compte.

Quant aux Américains, il semble que leurs Dirigeants (et non par exemple les soldats américains qui ont, eux, donné leur vie pour contribuer à la libération de la France) aient souvent une attitude pour le moins ambigüe : ils semblent vouloir créer actuellement une hostilité entre "l'Europe" et la Russie, comme ils semblent "jouer", depuis longtemps, l'Islam contre l'Europe, etc.

jpm

l'Europe n'est pas tenue de suivre les USA !
Petit Pierre doit s'informer chez les nuls !

gallifet

Même si je me tire une balle dans le pied, j'en suis ravi.

Nos stratèges d'opérette socialistes avec à leurs têtes des crétins finis comme Hollande Valls ou Fabius vont payer cher leur trahison.

Les conséquences des sanctions de la Russie vis à vis de l'Europe vont être cinglantes.

Jeanvincent

CANCRE premier est sa bande de bons à rien, sont une fois de plus tombés dans le panneau. Manipulés par les ricains, ces abrutis se sont mis à dos la Russie. C'est Angeloa qui ne va pas être contente.
Il ne faut pourtant pas être fin stratège pour comprendre que l'oncle Sam ne se préoccupe QUE de ces intérêts !!!!
Les j'enfourtre qui sont aux commandes du pays accélére encore notre dégringolade !!! Il s'agit d'une véritable trahison ...... Ils devront être traduits tôt ou tard en courre martial.

ABC

Ce qui est tristement drôle à propos de la France et de l'Europe, c'est d'être souvent une "guerre" en retard : il y avait complicité, ou au moins lâcheté, de tous nos pays envers l'URSS lorsqu'elle aurait dû être dénoncée, combattue, du fait de son totalitarisme et impérialisme communistes, et de l'immense menace militaire qu'elle représentait pour nos pays. Et maintenant que la Russie n'est probablement plus communiste, et que l'on peut avoir des relations et échanges réellement positifs avec elle, nous cherchons, poussés par les Dirigeants Américains, en nous en faire une ennemie !

A noter que la complicité, ou la lâcheté, vis à vis des pays totalitaires communistes continue actuellement puisque la France, l'Europe, et les USA en tête, au lieu de dénoncer et de combattre l'ignoble Régime Communiste Chinois, qui opprime, esclavage, des centaines de millions d'êtres humains depuis plus d'un demi-siècle, n'arrêtent pas de faire les beaux yeux à la Chine.

Ac

@ pierre
- "L'Europe n'est pas tenue de suivre les USA"
Au contraire, ce sont les États-Unis qui ont fait monter dans les pays de l'Union européenne des élites politiques chargées de défendre les intérêts politiques et économiques des USA.
- "nous sommes alliés ET concurrents"
Alliés ne veut pas dire valets. Or, à partir du moment où nous suivons la politique américaine, il n'y a aucun pied d'égalité. Nous sommes soumis. Et le traité économique transatlantique servira à supprimer les rares concurrences pouvant encore exister.
- "et ils ont autant besoin de nous que nous d'eux."
Le TAFTA est fait justement pour que les États-Unis n'aient plus besoin de nous.
Or, avec la Russie, avant les embargos, nous étions complémentaires et nous avions des débouchés pour notre agriculture et une partie de notre industrie.

c

La realpolitik par rapport aux intérêts nationaux, c'est ce que semble faire M. Poutine.
Beaucoup de géants aux pieds d'argile en ce moment, et notamment l'Allemagne pourtant montrée comme le modèle (natalité en berne, problème coût énergétique), sans parler aussi des Eu.
Le modèle mondialiste, libertaire et consumériste et d'un capitalisme pervers est en train de se casser la figure, car il n'est de richesse que d'hommes.
Le modèle de ce monde marchand (y compris homme marchandise) a voulu l'oublier, en créant des succédanés à ce qui manquait pour une économie plus sereine et moins déséquilibrée et un argent gagné dans des conditions raisonnables, à savoir privilégier la famille et les enfants et l'environnement sécurisant national, avec du libre échange de proximité à favoriser.

SD-Vintage

"Le but des sanctions économiques américaines était d'influencer l'échiquier politique intérieur." : dans quelle mesure les décisions d'Obama sont-elles influencées par les milieux LGBT américains ET européens qui font la loi et sur lesquels il s'aligne systématiquement par "modernité" ?

SD-Vintage

Bien vu pierre | 3 déc 2014 11:17:09
"nous sommes alliés ET concurrents et ils ont autant besoin de nous que nous d'eux. Dans ce cadre, céder à toutes leurs exigences parce que nous ne sommes plus capables d'assurer seuls notre sécurité, est de notre responsabilité."
nous ne sommes plus capables d'assurer seuls notre sécurité, Clinton l'avait déjà fait remarqué

Zabo

Bien fait pour l'UE, trop nulle, félone, parjure, et misérablement servile vis à vis des USA/SATAN !Il y a un moment où il faut payer le prix de sa lâcheté et de sa bêtise ! Une fois de plus, "QUOS VULT PERDERE JUPITER DEMENTAT" ! L'avenir de l'Occident apostat n'est pas rose ! US GO HOME et VIVE POUTINE !

Moulure

En réponse aux sanctions américano-européennes, les Russes devraient couper l'approvisionnement en gaz de toute l'Europe en plein hiver... Nul doute que l'UE revienne sur ses positions avec des millions de personnes et d’infrastructures (hôpitaux, écoles, ambassades...) sans chauffage...!

SD-Vintage

"L'Iran aurait à son tour lancé des raids contre l'Etat islamique en Irak

Le Monde.fr avec AFP | 03.12.2014 à 02h19

Pour la première fois, Washington a affirmé, mardi 2 décembre, que la coalition qu'elle mène n'est pas la seule à lutter contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

Le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone, a reconnu que ce dernier disposait d'« indications » suggérant que les Iraniens « ont lancé des raids aériens avec des avions F-4 Phantom ces derniers jours » en Irak. Ses déclarations intervenaient après que la chaîne Al-Jazira a montré des images d'avions semblant être des chasseurs F-4, similaires à ceux utilisés par l'armée de l'air iranienne. Ces avions attaquaient des cibles dans la province de Diyala, frontalière de l'Iran.(...)"

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2014/12/03/l-iran-frappe-a-son-tour-l-etat-islamique-en-irak_4533105_3210.html#Aeob6haV2jTUKbiM.99

olivier

"Les USA ne sont pas dupes, et je parie qu'ils visaient l'affaiblissement de l'Europe, via la Russie.
Et l'Europe, elle, ne voit pas plus loin que la moitié du bout de son nez.
Tout a fait d'accord, le gouvernement américain mijote une guerre qui gràce au TAFTA fera de l'UE leur client providentiel pour remonter une économie plus que moribonde.

Michèle

Sortir au plus vite de l'Organisation Terroriste Atlantique Nord!
On savait que Hollande est un dangereux imbécile, mais Merkel vaut-elle mieux?
L'Europe est en pleine décomposition, et les US nous entrainent vers l'abime

Papon

La Russie se prepare à livrer à son allié chinois des missiles S400, version ameliorée du S300 qui faisait si peur à Netanyahu qu'il etait allé au Kremlin supplier WWP de ne pas les livrer à B.Assad.

trahoir

Je suis tout à fait pour une politique souverainiste de la France afin d'auto déterminer sa politique et notamment étrangère.

MAIS je crois qu'un grand nombre de personnes surtout à Droite sont "tartuffées" par leurs propres leaders depuis des années et sous estiment le taux de corruption et d'incompétence organisée de nos élites y compris sécuritaires, militaires et de renseignement.

Parmi ces personnes, de très nombreuses sont intégrées à la machinerie industrielle et militaire US.

Une souhaitable rupture d'avec les US va laisser la France comme l'URSS dans les années 90.

Exemple : la pantalonnade de la tentative de libération de l'espion Denis Allex de la DGSE, qui a échoué car un super commando a marché sur une sentinelle assoupie (...), n'a été possible qu'avec des moyens de communication US.

Exemple : un patron de sous marin nucléaire d'attaque qui travaille publiquement avec eux...ça n'offusque que le Front de gauche et pas grand monde à Droite.

https://www.lepartidegauche.fr/actualites/international/soumission-etats-unis-francois-hollande-doit-denoncer-la-composition-la-liste-des-young-leaders-2013-la-french-american-foundation-24038

La French American Foundation, officine américaine dont l’objet est d’inculquer aux dirigeants français une orientation pro-atlantiste, a livré les noms de son cru 2013 des “Young Leaders” ( les "jeunes dirigeants").

C’est avec consternation que le Parti de Gauche constate la présence dans cette liste du Capitaine de frégate Philippe Naudet. Commandant du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) “Améthyste” – et présenté comme tel –, Philippe Naudet deviendra sûrement commandant d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE), puis, peut-être un jour, chef d’état-major des armées. Les Étasuniens ne font par leurs choix au hasard.

Robert Marchenoir

Vladimir Fédorovski, cet inlassable agent d'influence russe, raconte n'importe quoi : l'opposition nationaliste à Poutine existe depuis bien longtemps. Elle n'a pas attendu les sanctions occidentales pour apparaître ! Même chose pour la marginalisation de l'opposition libérale, qui est effective depuis de longues années, grâce à l'action résolue du Kremlin.

Et puisque nous en sommes à dégonfler les mensonges de la propagande de Moscou, j'aimerais annoncer une bonne nouvelle :

"La France et l’Inde vont faire aboutir le contrat Rafale"

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6N0TL49B20141201

"Rafale : des signaux positifs en provenance d’Inde"

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/rafale-signaux-positifs-en-provenance-d-inde-18975

"Les négociations sont sur le point d’aboutir, affirme l’entourage du ministre français de la Défense, en déplacement en Inde"

http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0203981830653-rafale-inde-et-france-presses-daboutir-1070369.php

Pulvérisé, donc, le bobard de la non-livraison des Mistral aux Russes qui risquait de faire capoter le contrat des Rafale en Inde ! Nous avons maintenant la preuve que c’était un coup de désinformation monté par les services secrets russes, et complaisamment relayé par tout ce que le réseau poutinophile français compte de vedettes, de petits comme de sans-grade.

Dans ces trois articles provenant de sources sérieuses, pas une seule allusion aux Mistral qui ont effectivement été bloqués à Saint-Nazaire. Les seuls obstacles qui demeurent à la signature du contrat tiennent aux exigences des Indiens en matière de fabrication locale.

D'ailleurs, ce blogueur l'avait annoncé il y a quelques jours, en analysant scrupuleusement la position des autorités indiennes au sujet des Rafale -- travail élémentaire que les multiples "experts" français, chargés par le Kremlin de démoraliser la population, s'étaient bien abstenus de faire :

http://cestpassecretcestdisret.blogspot.fr/2014/11/impact-de-la-suspension-de-la-livraison.html

J’espère donc que tous les blogueurs et commentateurs qui nous ont prédit la perte du contrat du siècle si on n’était pas très gentil avec le bon Monsieur Poutine vont, maintenant, manger leur chapeau, faire amende honorable et considérer avec un peu plus de circonspection tous les on-dit et les « tout le monde sait bien que » qui coïncident, comme par hasard, avec les intérêts de Moscou.

[Tant que le contrat avec l'Inde n'est pas signé, on ne peut pas crier victoire. Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Les Russes sont bien plus présents que nous dans ce pays. Et l'on a vu bien d'autres contrats échouer au dernier moment en Inde. D'ailleurs si cela échoue, ce ne sera pas forcément la faute des Russes.

Ceci étant dit, votre russophobie commence à lasser. Vous n'évoquez même pas le sujet principal de cet entretien, à savoir le gazoduc. Il faudrait songer à rester dans le sujet plutôt que d'envoyer des ballons...
MJ]

hj

A écouter :
http://www.agenceinfolibre.fr/bassam-tahhan-la-guerre-du-petrole-vise-affaiblir-la-russie/

Gaudete

pour moi il n'y a que Poutine qui peut nous sauver de l'invasion actuelle, suivez mon regard et de nos traitres à la tête du pays§

gemey

Monsieur Marchenoir

Le rafale est invendable car trop cher.

Trop cher car Dassault ne veut pas le vendre.

Vendre des rafales c'est s'obliger à maintenir un bureau d'études et des ingénieurs pour trente ans.

Ca vaut la peine pour des commandes de centaines d'avions pas pour des échantillons.

Je demande à voir l'état de nos rafales dans 10 ans quand on sait que la chaine va s'arrêter en 2017, cannibalisation ?

Dassault vend désormais des avions d'affaires et des drones, les avions d'armes, c'est fini.

Les communiqués victorieux d'imbéciles patentés, on a déjà donné.

Je ne comprends pas qu'un homme "sagace" comme vous à vous lire sur les blogs pouvez à ce point lire dans le marc de café ?

Avez vous remarqué que les communiqués n'ont pas pour origine la maison Dassault mais ce ministre de rencontre de la défense plus occupé à démanteler l'armée française qu'à promouvoir le complexe militaro industriel français.

Robert Marchenoir

Mon cher Monsieur Janva, ma "russophobie", comme vous dites, est un bien faible contrepoids à la poutinolâtrie du Salon Beige.

Et contrairement à ce que vous dites, je suis parfaitement dans le sujet : Vladimir Fédorovski ment ouvertement quand il parle de l'opposition russe, je rectifie ses mensonges, voilà tout.

Concernant les Rafale, si mon information fait doublon avec quelque chose que vous auriez déjà publié, je vous prie de bien vouloir m'en excuser.

Il m'avait semblé, cependant, que vous aviez amplement répercuté les craintes imaginaires concernant les répercussions de la non-livraison des Mistral sur la vente des Rafale à l'Inde, et que vous avez été fort discret sur le dernier développement dont je viens de faire état.

Mais encore une fois, je peux me tromper.

[J'insiste : vous ne parlez pas du gazoduc, qui est le sujet principal.

Quant au Rafale, je vous répète que tant qu'il n'est pas vendu, on ne peut préjuger de rien, surtout avec les Indiens. Et ce n'est pas parce qu'il y a eu quelques articles dans la presse française, à l'occasion de la visite du ministre de la défense en Inde, que l'affaire est dans le sac. De fait, il n'y a rien de nouveau sur le sujet. On essaie juste de se rassurer comme on peut ... et de rassurer un autre client.
MJ]

Joel

Poutine défend les intérêts de son pays, ce qui n'est pas le cas des dirigeants français qui, depuis 40 ans (Giscard, Chirac...), n'ont plus ni volonté ni pouvoir qu'ils ont remis entre les mains de Bruxelles et des américains.
Et quel est l'objectif des USA? Abaisser au maximum l'Europe.


DUPORT

Marchenoir qui défendrait la vérité et rectifierait les mensonges !
Franchement trop c'est trop !

gautier

Les US et Etats Européens se croyaient indispensables à l'économie mondiale... Mais la Russie peut bien se passer d'eux !!!
Moi qui croyait que la fessée était interdite ;-)

Sylvie


Hollande interdit la livraison des deux Mistrale à la Russie et provoque déjà des plans sociaux (en vue) aux chantiers navals de Saint-Nazaire (Bretagne). Le chômage va exploser là-bas en Loire-Atlantique et les ouvriers qui travaillaient ou qui venaient d'être recrutés vont être licenciés. Nous allons passer pour des imbéciles et des escrocs aux yeux du monde entier. Des contrats importants d'achat de bâteaux militaires ou de croisières seront annulés par des pays du Nord ou du Sud et nous perdrons des milliards et des milliards d'euros. Tout cela pour faire plaisir à Grandes Oreilles (Obama) et à Bruxelles, pour sacrifier des dizaines de milliers d'emplois et pousser le peuple au désespoir.

Ce genre de politique, on la connaît et on sait déjà ce qui advint de l'Allemagne en 1919-1933, avec la dévaluation du Reichmark et le prix du pain et des autres denrées. C'était horrible... Le peuple allemand pour sa subsistance remplissait les brouettes de deutschmarks et c'est ce qui a provoqué l'arrivée d'Hitler au pouvoir. De plus, on a pillé le matériel des usines de la Ruhr pour équiper des usines en France... On a empêché les Allemands de redresser leur économie... Est-ce cela que l'on destine à la France ?
Si c'est ce que veulent nos politiques, notre pays court à la catastrophe.
Comment la guerre de 1914 s'est déclenchée ? Les banques françaises et anglaises étaient en faillite, à deux doigts de la liquidation judiciaire et les financiers ont demandé aux entreprises de fabriquer des canons, des armes, des munitions... De même, ils ont demandé aux Etats de mobiliser massivement les gens des campagnes pour mieux les éliminer par la suite... Depuis cette époque, le monde rural s'est affaibli et il ne reste plus que 4 % d'agriculteurs aujourd'hui en France.
Merci qui ?

Robert Marchenoir

@ Michel Janva :

Non, en effet. Je ne parle pas du gazoduc. Il y a une règle, sur le Salon Beige, qui oblige à commenter chaque ligne d'un billet, et qui interdit de se focaliser sur l'un des points qu'il évoque ?

Je parle des points sur lesquels j'ai quelque chose de nouveau et de pertinent à apporter. Je me tais sur le reste. C'est une approche que je conseille à tous.

Vous êtes passé à côté du fait principal que j'ai relevé : l'important n'est pas que les Rafale soient déjà vendus à l'Inde, ou pas, à l'instant où nous parlons.

L'important est que la rétention des Mistral n'a strictement aucune influence sur la vente des Rafale à l'Inde, et les articles que j'ai indiqués le prouvent. Par conséquent, l'énorme buzz médiatique et blogosphérique auquel nous avons été soumis à cet effet est du pipeau. Et donc, du pipeau, en dernière analyse, télécommandé par le Kremlin. C'est cela, l'information.

Au demeurant, vous faites bon marché, je trouve, de ces nouvelles qui indiquent la forte probabilité d'une conclusion du contrat. Les deux parties veulent qu'il aboutisse, et il est en bonne voie de le faire.

La presse française n'est certes pas 100 % indépendante, mais, contrairement à la quasi-totalité des médias russes, elle n'écrit pas n'importe quoi sous la dictée du pouvoir.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.