Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Courant pour une écologie humaine, qu'est-ce que c'est ?
6 décembre : 273e rosaire pour la vie

Un jour, un texte ! La Patrie selon...le JO

« La civilisation française, héritière de la civilisation hellénique, a travaillé pendant des siècles pour former des hommes libres, c'est-à-dire pleinement responsables de leurs actes : la France refuse d'entrer dans le Paradis des Robots. »

Georges Bernanos, La France contre les robots

Cette nouvelle rubrique a pour objet de proposer des textes pour aider tout un chacun à réfléchir sur des sujets précis et si possible, d'actualité, aujourd'hui : la Patrie. (3)

une loi oubliée

Extrait du Journal Officiel du 14 juillet 1920

Le Sénat et la Chambre des députés ont adopté,

Le président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Art. 1er. - La République française célèbre annuellement la fête de Jeanne d'Arc, fête du patriotisme.

Art. 2. - Cette fête a lieu le deuxième dimanche de mai, jour anniversaire de la délivrance d'Orléans.

Art. 3. - Il sera élevé en l'honneur de Jeanne d'Arc, sur la place de Rouen, où elle a été brûlée vive, un monument avec cette inscription :

A Jeanne d'Arc

le peuple français reconnaissant

La présente loi, délibérée et adoptée par le Sénat et la Chambre des députés, sera exécutée comme loi d'État.

Fait à Rambouillet, le 10 juillet 1920

P. DESCHANEL

Pour le Président de la République française :

Le ministre de l'Intérieur T. STEKO

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice,

président du Conseil par intérim LHOPITEAU

Commentaires

Maurice

Qui le leur rappellera ?

Imaginons la tête de cette gôche gouvernementale en devant fêter sainte Jeanne d'Arc !

Pharamond

Profitons-en pour saluer la persévérance de l'Action Française "canal historique" à qui l'on doit pour beaucoup la promulgation de cette loi au prix de dix mille jours de prison cumulés et grâce à la généreuse distribution de quelques mémorables raclées.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.