Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mgr Roland : Notre société organise le meurtre légal des êtres les plus fragiles
La présidente de la Lituanie, ancienne commissaire européen, militante communiste ?

La Chine critique la liberté d'expression de la France

Suite à une caricature du journal Fluide glacial, les autorités chinoises se plaignent de cette liberté d'expression à la française. Il est vrai que chez eux, avec la censure impitoyable, le probème est réglé :

"Un journal de la presse officielle chinoise a dénoncé lundi « l’indécence » de la dernière couverture du magazine satirique français Fluide Glacial évoquant le « péril jaune », dans un contexte de critiques sur la liberté d’expression et le mouvement « Je suis Charlie ».

Dans son dernier numéro, Fluide Glacial a publié en première page un dessin titré «Péril jaune, et si c’était déjà trop tard?» où un Français caricatural conduit dans une rue de Paris un pousse-pousse, dans lequel sont assis un Chinois et une jolie blonde visiblement charmée. « Peut-être que ce magazine cherche à attirer l’attention du monde entier, en suivant l’exemple de Charlie Hebdo », a jugé le quotidien Global Times.

« Quelle indécence ! » a poursuivi ce journal, proche du Parti communiste chinois, dans un éditorial intitulé « La vogue de la liberté d’expression risque d’aggraver les conflits ».

Depuis l’éclosion du mouvement « Je suis Charlie », en réaction à l’attentat ayant décimé la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, la presse chinoise a la dent dure pour la conception française de la liberté d’expression, en dépeignant une France en proie à des conflits culturels et religieux croissants. « On ne peut désormais que conseiller à la société française d’arrêter de représenter l’image du prophète », a insisté lundi le Global Times. « Il est plus difficile pour les musulmans de changer leur foi que pour l’Europe d’ajuster sa conception de la liberté d’expression. Si les Français considèrent qu’un tel ajustement serait pour eux déchoir, alors leur quête de liberté d’expression s’apparente à une religion », a ajouté le quotidien chinois."