Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Noël, fête de la naissance
Les responsables musulmans doivent dénoncer les violences à la mosquée, à l’école, dans leur quartier

Un jour, un texte ! Le soldat et sa famille, par le Père Michel Gasnier, O.P (3/3)

« La civilisation française, héritière de la civilisation hellénique, a travaillé pendant des siècles pour former des hommes libres, c'est-à-dire pleinement responsables de leurs actes: la France refuse d'entrer dans le Paradis des Robots. »

Georges Bernanos, La France contre les robots

Cette nouvelle rubrique a pour objet de proposer des textes pour aider tout un chacun à réfléchir sur des sujets précis et si possible, d'actualité, aujourd'hui, à l'heure où le pouvoir politique incapable de gouverner le pays, déclenche une guerre tous les 6 mois, tout en coupant à l'armée française ses moyens: le soldat et sa famille (6)

« Quatre fillettes vinrent m'ouvrir… » (3/3)

(Capitaine Gérard de Cathelineau, Parrain de la Promotion de Saint-Cyr
"Capitaine de Cathelineau", 1976 – 78.)

L'auteur, le Père Gasnier, ne connaissait rien du capitaine de Cathelineau lorsqu'on le pria d'écrire sa vie. Il accepta et se rendit donc chez les parents de l'officier, puis chez sa femme. Voici le récit de ses visites.

En haute Kabylie

[…] Pour ne pas attrister ses enfants, il ne les avertit pas qu'il allait les quitter. Il se contenta, ce soir-là, de les presser plus tendrement dans ses bras. A leur insu, il fit ses valises au grenier et, sans vouloir les réveiller, à quatre heures du matin, le 17 novembre, il partait pour Marseille. Sur le bateau « La Ville d'Alger », il devait écrire à sa femme : « Comment mes enfants ont-elles pris l'annonce de mon départ ? Je vous ai laissé une tâche peu agréable, mais je crois que cela valait mieux qu'une émotion mal contenue, risquant d'aggraver dans leurs esprits l'idée d'un danger, somme toute assez minime ».

Père Michel Gasnier, o.p.

Extrait de : "Un officier français, Gérard de Cathelineau".

Nouvelles Éditions Latines – 1960.

Commentaires

pierremariededainville

Pourquoi faire passer et repasser ces lettres de Gérard de Cathelineau. Les lecteurs de Salon Beige ne peuvent guère être interressés par l'intimité d'une famille "normale".

Dr Philippe de Cathelineau

J'ai beaucoup d'affection et d'estime pour le capitaine Gérard de Cathelineau, mais je ne vois pas en quoi ce récit intime et familial, apporte quoi que ce soit de valable et de constructif, "pour aider tout un chacun à réfléchir sur des sujets précis et si possible, d'actualité, aujourd'hui, à l'heure où le pouvoir politique incapable de gouverner le pays, etc..." ainsi que vous l'ambitionnez.
D'ailleurs, personnellement, je ne crois pas qu'il soit bon que le père parte en guerre en catimini, à l'insu de ses enfants, laissant sa femme se débrouiller seule pour leur annoncer son départ pour une durée indéterminée... Ce non-dit doit être source d'anxiété intense, mais à la décharge du capitaine de Cathelineau, on ignorait à l'époque ces notions de psychologie infantile...
Bref, présenter ce passage du livre n'était pas judicieux. On pouvait y puiser des citations nettement plus intéressantes.

pierremariededainville

Les lecteurs de Salon beige attendent autre chose que ce déballage de lettres intimes écrit il y a 50 ans.

pierremariededainville

J'ai posté un commentaire ce matin qui était modéré. Je n'ai pas envie de voir ma famille ridiculiser aux yeux des lecteurs de Salon Beige

Béatrice de CATHELINEAU BERT

Fille du Capitaine de Cathelineau, je suis très fière de mon père, et très reconnaissante au Salon Beige d'avoir publié ces textes émouvants.
Les critiques que vous avez reçues me paraissent sans fondement. Ce que mon père et ma mère (toujours de ce monde grâce à Dieu)ont décidé au moment de son départ au combat ne regarde qu'eux et me parait très sage.
Merci encore.
Béatrice de Cathelineau Bert

Beth

Troisième fille du Capitaine de Cathelineau, je remercie le salon beige d'avoir publié ces textes qui évoquent des faits intensément vécus dans lesquels transparait la délicatesse de cœur d'êtres qui ont su aimer et s'aimer .

Malmezat

Merci ,Monsieur ,d'avoir fait revivre grâce au salon beige le souvenir de mon père ,le capitaine Gérard de Cathelineau. Il ne s'agit pas d'un déballage de lettres écrites dans des circonstances banales mais bien de lettres d'un officier prêt à donner sa vie pour sa patrie. L'amour qu'il portait à ses enfants lui a fait préférer s'en aller en discrétion sachant qu'il partait pour 2 ans !!!
Bien à vous ,cher Monsieur, soyez remercié!

nedelec

Je remercie les filles du Capitaine de Cathelineau, je déplore la sottise et le manque de respect de certains posts...
Je suis fille, petite fille et veuve d'officier supérieur...dans nos familles, nous connaissons la valeur de l'honneur et du respect, la foi qui porte ces valeurs est mise en évidence dans ces lettres d'un époux et d'un père aimant.
Je sais aussi la douleur d'être veuve...
Ces lettres sont magnifiques..
Mesdames, merci à vous deux et à Madame votre mère d'en avoir autorisé la publication...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.