Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



"Il y a une contradiction à demander le sacrement du mariage sans avoir la foi"
Ralliements tous horizons au FN

"Gestion de la barbarie"

Il s'agit du titre d'un livre, écrit par Abu Bakr Naji (probablement un pseudonyme collectif), et qui est très certainement, d'après Valeurs actuelles, le livre de chevet des chefs djihadistes qui sévissent partout dans le monde, qu'il s'agisse d'Al Qaïda, de Daesh ou de Boko Haram. Jamais traduit avant avril 2007, date à laquelle il est sorti en France aux Editions de Paris avec une préface de Jacques Heers, il est comparable par son importance au "Mein Kampf" d'Hitler, dont le maréchal Lyautey recommandait la lecture afin de comprendre ce qui se tramait.

Cet article d'avril 2009 analyse ce livre comme étant le memento du parfait barbare djihadiste, et les évènements auxquels nous assistons depuis ces dernières années montrent que les conseils qu'il prodigue sont suivis à la lettre. Ce texte revêt une importance particul ière dans le contexte qui est le nôtre :

"Ce texte, jamais traduit en français, a été longuement étudié par le Combating Terrorisrn Center de West Point (le Saint-Cyr américain) et l’Olin Institute For Strategic Studies d’Harvard, vigilants observateur de la menace islamiste. Dans l’esprit même du philosophe chinois Sun Tzu : « Si tu connais ton ennemi et si tu te connais toi-même, ta victoire ne fera aucun doute. Si tu connais le Ciel et si tu connais la Terre, tu peux faire que ta victoire soit encore plus complète. »[...]

[...] "[C]es travaux jihadistes sont intelligents (et diaboliquement intelligents), ce sont des manuels d’insurrection globale rédigés par des penseurs particulièrement doués. La question peut se poser de savoir si ces textes guident les actions des jihadistes de terrain. Ce qui est sûr, en revanche, c’est qu’ils sont lus et étudiés par l’intelligentsia jihadiste et qu’ils sont la meilleure des sources pour comprendre la nature intrinsèque du mouvement jihadiste.»[...]

Que dit Abu Bakr Naji [l'auteur du livre - NDMB] ? Qu’il ne croit pas que le mouvement jihadiste peut vaincre les États-Unis via un affrontement frontal mais qu’il peut le faire au prix d’une guerre planétaire et terroriste. En propageant partout la peur, la mort, la haine, en frappant les alliés — musulmans et non-musulmans — des infidèles, en ruinant les économies des puissances occidentales, se mettra en place une barbarie (nous aurions pu aussi bien traduire le titre arabe par Gestion de la sauvagerie) que les jihadistes auront à gérer. Et c’est de cette gestion (ce management en anglais), étape indispensable, qu’émergera le califat, la victoire d’Allah, le règne de l’Oumma.

Les actions terroristes tous azimuts, explique — et veut démontrer — Abu Bakr Naji, créeront un tel sentiment d’insécurité que des régions entières, des régions « barbares », des régions « sauvages », seront abandonnées aux jihadistes qui s’appliqueront alors à les gérer, appelés à le faire — suppliés de le faire — par les populations (musulmanes mais aussi non-musulmanes) hébétées de terreur et avides d’un retour à l’ordre. Une fois l’ordre islamique, l’ordre de la charia, rétabli, la marche vers le califat coulera de source.

Une illusion jihadiste ? Pas vraiment. Souvenons-nous qu’après les attentats islamistes de Madrid, une majorité d’Espagnols ont renvoyé le très pugnace Aznar pour se jeter dans les bras de Zapatero qui leur promettait d’acheter leur sécurité — leur dhimmitude en fait — en se rangeant aux exigences jihadistes : le retrait des forces espagnoles engagées en Irak.[...]

On lira aussi avec intérêt ce que Abu Bakr Naji écrit de l’utilisation des médias et de l’opinion publique, explicitant bien qu’il y a là un « ventre mou » qu’il convient de manipuler intelligemment. La méconnaissance de la menace islamiste et ce tabou suicidaire de s’interdire tout amalgame entre « islam » et « islamisme » sont les meilleurs alliés des théoriciens du jihad. D’un côté, des combattants prêts à tout — et d’abord au pire — pour imposer la loi de l’Oumma. De l’autre, des peuples fatigués et des gouvernants sans réelle volonté politique. D’un côté, la barbarie comme moyen de conquête. De l’autre, un mol endormissement…" [...]

Un "mol endormissement", quelques pilules de padamalgam, et de douces "marches républicaines" dans un entre-soi bien confortable... 

Commentaires

jejomau

la description écrite noir sur blanc de l'arrivée de l'Antéchrist avec ses valeurs sataniques.

Un livre que, de toutes façons, des sous-doués intellectuels comme les journaleux ne peuvent pas comprendre et dont ils ne parleront pas dans leurs micros

c

"en se rangeant aux exigences jihadistes : le retrait des forces espagnoles engagées en Irak" : si effectivement l'attentat à trois jours des élections a été particulièrement profitable au PSOE de Zapatero alors que les sondages le donnait perdant, l'on ne sait toujours pas exactement qui étaient les vrais commanditaires et de nombreuses pistes demeurent crédibles et pas que stricto sensu islamistes...(énormément de zones d'ombres, de pièces à conviction détruites, de "suicides" curieux, de coupables qui jurent toujours ne pas l'être, d'enquêteurs écartés de l'enquête, etc.).
Si l'on ne peut peut-être pas dire exactement à qui a profité le crime, l'on voit très bien à qui il a nui, à l'Espagne et à sa souveraineté ainsi qu'au peuple espagnol et à son futur plus que compromis sans protection de la famille et des enfants et avec la promotion des nouveaux droits.

Alpin


Les paroles de B Lugan sont donc tout à fait pertinentes .
La victoire viendra du peuple et non pas des élites toutes plus avachies les unes que les autres ,et surtout ......pas d'amalgame !!!!
Deux camps se dresseront l'un contre l'autre .
D'un côté les patriotes ,quelque soit leur origine ; et de l'autre les anti-France (cocos,socialos,extrème gauche EELV etc etc,enfin pas tous mais une bonne partie qui seront rejoint par les musulmans radicaux )
De toute façon ,le moment venu ,choisir son camp sera incontournable.

https://www.youtube.com/watch?v=Sqy5oep9ZGk

DUPORT

Wafa Sultan
https://www.youtube.com/watch?v=dv_ayC9uaik

isabelle

Abu Bakr Naji (probablement un pseudonyme collectif)... On aimerait savoir qui se cache derrière ce pseudonyme collectif. Les nouveaux califes n'ont pas fait montre d'une intelligence fulgurante. Mieux vaut observer une certaine prudence !

fblanche

Ce qui est sûr, c'est qu'une communauté qui croit en ses valeurs jusqu'à se suicider pour éradiquer l'infidèle a plus de force d'âme qu'une communauté consumériste et avachie.

Or c'est celui qui a la plus grande force d'âme qui gagne.

Personne ne se fera tuer pour la république des coquins, mais les musulmans se feront tuer pour allah.

Si nous n'avons pas un sursaut miraculeux, nous sommes vaincus.

Jean-Marie

Ce n'est pas nouveau. Toutes les dictatures utilisent ce même système pour arriver à leurs fins.

Pour rappel, Naomie Klein a écrit un livre sur "la stratégie du choc".

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Strat%C3%A9gie_du_choc

albin

Tant que le jihadiste sera assuré d'aller au paradis d'Allah quelle que soient les exactions commises au nom du Prophète , l'Occident sybarite ne pèsera pas lourd et la soumission apparaîtra aux politiques,qui nous dirigent la seule issue.
On en voit déjà de multiples exemples

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.