Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Certains, à l'UMP, avaient un doubte
Dérapage et amalgame de Jean-Marie le Guen : LMPT attend des excuses

Un jour un texte ! La guerre, un esprit offensif par le Général WEYGAND (2)

« La civilisation française, héritière de la civilisation hellénique, a travaillé pendant des siècles pour former des hommes libres, c'est-à-dire pleinement responsables de leurs actes: la France refuse d'entrer dans le Paradis des Robots. » Georges Bernanos, La France contre les robots.

Notre premier ministre a déclaré que la France est en guerre. Mais l'ennemi est chez nous, au sein même de la population française. Il ne s'agit plus d'envoyer des professionnels, formés et aguerris combattre loin de nos terres, mais de se battre contre un ennemi sournois et impitoyable, qui use pour ses attaques de toutes nos libertés et des droits des citoyens français. Avant de faire une telle déclaration, encore eût-il fallu cultiver au sein du peuple français les valeurs qui font la force morale des nations. Cette nouvelle rubrique a pour objet de proposer des textes pour aider tout un chacun à réfléchir sur des sujets précis et si possible, d'actualité, aujourd'hui : la guerre, Un esprit offensif par le Général WEYGAND (2)

« Il n'y a pas d'armée capable de vaincre si elle n'est animée d'un esprit offensif, principal facteur de sa valeur combative. Le devoir des cadres est de former des unités pénétrées de cet esprit.

Est-il besoin de redire le mal, la dose de faiblesses apportée à la défense du pays par la notion si souvent mise en avant, d'une armée défensive. Ce qui ne veut à proprement parler rien dire. Car offensive et défensive ne s'opposent nullement ; ce ne sont pas des qualités, ce sont des formes de combat aussi indispensables l'une que l'autre. Aucune opération offensive ne peut se passer d'actions d'ordre défensif dans certaines parties du front, extérieures au front d'attaque, ou à certains moments sur ce front lui-même pour assurer la possession du terrain conquis. De même aucune stratégie initialement défensive, aucune opération défensive ne peut atteindre son objet sans passer, le moment venu, à l'attaque. La troupe doit donc être rompue à la pratique des meilleurs procédés d'attaque et de défense.

Mais elle doit être animée du plus pur et plus vif esprit offensif, d'un esprit guerrier, c'est-à-dire d'une volonté opiniâtre de dominer l'adversaire ; quel que soit le succès obtenu, vouloir l'étendre encore ; quel que soit l'avantage gagné par l'ennemi, ne pas l'en laisser jouir en sécurité. Que celui-ci sente en face de lui une volonté de pénétration, de réaction, vigilante, agressive, opiniâtre, qui le tienne toujours sous une menace.

Une troupe animée de cet esprit offensif est prête à faire plus qu'on ne lui demande. Plus forte ou plus faible, elle est toujours redoutable à l'ennemi, parce que jamais soumise à sa volonté. Esprit d'ailleurs en plein accord avec les qualités instinctives reconnues de tout temps au soldat français, auxquelles le combat moderne donne les plus fréquentes occasions de s'exercer. Mais instinct qu'il faut réveiller s'il s'est assoupi, et cultiver sans relâche, car c'est l'essentiel de l'instruction d'une troupe pour le combat. L'instructeur doit créer dans ses exercices une atmosphère de guerre, faire apparaître des situations appelant de nouvelles dispositions et donner à ses cadres l'occasion de les orienter dans le sens offensif. »

Général WEYGAND

Extrait de : « Forces de la France »

Editions contemporaines Boivin et Cie – 1951

Commentaires

Audouin de LAVERGNY

On sait de quel prix la France a payé l'application de cette stupide et criminelle théorie de "l'offensive à outrance": on a lancé, dès le début du mois d'août 1914 sans préparation les fantassins français mal armés contre les mitrailleuses allemandes qui les attendaient.Bilan 27000 morts pour la seule journée du 22 août 1914!Foch et ses semblables, eux sont morts dans leur lit

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.