Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



3 mai : vente de bébés à Bruxelles
Le Québec veut restreindre le nombre d'avortements

Barbarie par les premières "mariées" lesbiennes de Verdun

Une affaire atroce qui implique les premières "mariées" lesbiennes de Verdun :

"[...] Le calvaire de la victime, 20 ans et légère déficiente mentale, avait commencé un mois plus tôt lorsque, par l'entremise d'un ami commun, elle avait été prise sous l'aile d'un couple d'homosexuelles vivant au centre-ville de Verdun. Jusqu'alors résidente d'un foyer de jeunes travailleurs, la jeune victime, une apprentie dans la restauration, réputée influençable, s'est fait séquestrer dans l'appartement par le couple.

Elle y a subi des mutilations génitales, des viols, s'est fait imposer des actes zoophiles, des brûlures, des coups de cutter et de matraque, avant que les suspectes ne lui rasent les cheveux en faisant d'elle leur esclave sexuelle pendant plusieurs semaines.

"C'était un couple de femmes un peu froides, un peu dures, pas très avenantes", décrit Gilles, le buraliste du Foch, qui se rappelle que "c'était le premier couple de mariées lesbiennes de Verdun"."

La victime, qui a réussi à échapper à ses bourreaux en se rendant chez son éducatrice, est toujours hospitalisée. Les barbares ont été écroués.

Add : Surtout pas d'amalgame. Même si l'on se souvient que le 1er "marié" LGBT de l'Oise est en prison pour pédophilie.

Commentaires

Nabulione

Il ne faut pas stigmatiser, pas d'amalgame, toutes les lesbiennes ne sont pas comme ça...

gaudete

la taubira en tôle ça lui apprendra à transgresser les lois de la vie naturelle. Mais c'est formidable ce qu'elle a réussi à faire avec son complice plus mou que mou, tocard 1° président de la ripoublique

Jean

C'est pas possible, le militantisme homosexuel, c'est l'ouverture d'esprit, l'amour, la fête, que du positif...

Dominique

L’inversion des valeurs conduite par la franc-maçonnerie satanique : « Satan, notre père commun » (Voltaire) qui dit que l’homosexualité est une bonne chose (on entend même des prêtres dire que les homosexuels devanceront au paradis ceux qui ont une sexualité conforme aux commandements de Dieu, ça, il faut le faire, alors que Dieu dit dans le Lévitique XVIII,22 que l’homosexualité est devant Ses yeux une abomination) et l’hétérosexualité une tradition à pointer du doigt, conduit à la barbarie parce que l’homosexualité a dans ses gênes toutes les perversions sexuelles. « Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal » (Isaïe V,20)

gregoire

Cette info sordide est sortie en haut de page de différents journaux en ligne.
Puis éclipsée...
Bizarre : la catastrophe aérienne n'explique pas tout...

Exupéry

La surreprésentation fréquente de la violence dans les couples homosexuels est une donnée clinique Tous les urgentistes le savent.

Sandrine

Impossible, Caroline Fourest ayant dit que pratiquement tous les crimes sont commis par des hétéros...! Les homos sont des anges, comme chacun sait.

stephe

@gaudete
Pourquoi en tôle? Il suffit de confier taubira à ces deux amoureuses du genre humain.

Robin des Bois

Au nom du principe de précaution, faudrait-il donc interdire...? Non, on n'ose pas l'imaginer! En tout cas, la qualité de "lesbiennes mariées" de ces deux monstres en jupons semble avoir échappé à la plupart des journaux. J'imagine qu'un juge réac leur a refusé l'adoption et qu'elles ont reporté leur trop plein d'affection sur cette jeune femme.

Shlomo

On comprend pourquoi la grande Russie refuse l'adoption de ses enfants par des homos vivant dans des pays décadents et dégénérés.

Shimon

Lamentable. Mais essayons de remonter à la source.
L'anthropologie « contemporaine » est individualiste matérialiste. Centrée sur l'individu sa finalité est hédoniste, mais dépourvue de perspective historique, ou plutôt méta-historique, eschatologique, elle s'enferme dans l'absurde. Scientiste, cette anthropologie ignore par principe tout ce qui n'est pas directement observable et mesurable. C'est cette vision tronquée et réductrice de l'homme, résolument matérialiste et individualiste qui, se refermant sur la jouissance égoïste, fonde l'avortement, l'euthanasie, le divorce et toutes les « dérives » éthiques contemporaines.
Il faut bien reconnaître que le « Je » n'est pas directement observable et ne se mesure pas, pas plus que l'amour.
Il est donc nécessaire pour retrouver une vision globale et cohérente de revenir à la fois à un personnalisme (comme par exemple Emmanuel Mounier) qui défini l'être comme étant « en relation » et à une théologie chrétienne de l'incarnation (comme la « théologie du corps » de Jean‑Paul II). Tenir en même temps le relationnel, le social et le physiologique, biologique.

nemo

a Verdun presque l'année du centenaire !!! Le Maréchal a du se retourner dans sa tombe ....

gaudete

@stephe, oui, je n'y avais pas pensé, c'est vrai que ça lui enlèverait l'envie de garder cette loi!

Jean Theis

Shimon : je n'ai rien compris !

Yvon

"... Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature; et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement."

Saint Paul, épitre aux Romains

bbludo

Pas d'amalgame par ci, pas d'amalgame par là ! Pas d'amalgame dites vous ironiquement dans votre commentaire. Non effectivement ne tombons pas dans l'amalgame facile ni la généralisation. Nous n'avons pas besoin de ces procédés pour défendre la vérité et poser un problème rationnellement, au contraire d'ailleurs. Ce qui n'empêche pas comme pour l'Islam de ne pas se voiler la face (jeux de mots involontaire mais qui tombe bien !), et de ne pas se laisser endormir par ceux qui refusent de voir les liens possibles entre homosexualité et pédophilie.

flore

@ bbludo

" Non effectivement ne tombons pas dans l'amalgame facile ni la généralisation."

Mais qui y tombe, à part vous par prétérition ?

Un fait est rapporté, un fait est commenté. Il est également remarquable que ce fait n'est pas "isolé".

MEIERS

En fait le problème, c'est que contrairement à un couple normal, composé d'un homme et d'une femme qui ont une complémentarité naturelle, qui induit un attachement et un amour, permettant la constitution d'une famille avec enfants stable les "couples" de même sexe se constituent dans une transgression avec la nature de l'homme. Cette transgression conduit à des rivalités et des conflits et est fondamentalement axée sur la violence. J'ai travaillé dans les années 80 dans la police nationale. Des collègues plus âgés m'ont expliqué que des conflits entre "couples" homosexuels étaient toujours particulièrement sordides et violents dans la mesure où la personnalité homosexuelle réunissait un caractère d'hystérie et de jalousie avec une force masculine. Surtout comme le "couple " homosexuel n'est pas naturel aucune barrière morale ou biologique ne s'oppose à des dérives comme le sadisme ou la pédophilie. C'est tout le problème de la reconnaissance officielle du "mariage" homosexuel. Outre le problème du pèché, dont les victimes sont les homosexuels eux-mêmes, on pourrait se dire socialement que laisser des homosexuels masculins adultes consentant se sodomiser, ou des lesbiennes se gouiner est un problème de vie privée ne concernant pas la société. Le problème est, comme dans cette affaire, qu'on ne peut jamais exclure des dérives lèsant de tierces personnes innocentes.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.